1 PIERRE 4 : 01 À 19 ** + 1 PETER 4 : 01 to 19 + NOTES : JOHN MACARTHUR

24/05/2016 11:24

1 PIERRE 4 : 01 À 19 ** +
 

1 ¶  Ainsi donc, Christ ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée. Car celui qui a souffert dans la chair en a fini avec le péché,

 

Ainsi donc. À la lumière de la souffrance et de la mort triomphantes de Christ, les lecteurs de Pierre devaient aussi accepter de souffrir dans la chair, sachant que la souffrance peut entraîner la plus grande des victoires.

 

ayant souffert dans la chair. Allusion à la mort de Christ sur la croix.

 

la même pensée. Le chrétien devrait s’armer (terminologie en relation avec la bataille) de la pensée qui était manifeste dans les souffrances de Christ: il peut triompher dans les souffrances, même dans celles de la mort. En d’autres termes, le chrétien devrait accepter l’éventualité de la mort comme faisant partie intégrante de la vie chrétienne (cf. #Mt 10:38-39 ; #2Co 4:8-11). Pierre eut l’occasion de vivre lui-même ce principe lorsqu’il subit le martyre (voir #Jn 21:18-19).

 

en a fini avec le péché. Le temps du verbe (le parfait) souligne un état permanent, une libération éternelle du péché. Le pire qui puisse arriver à un croyant souffrant injustement, c’est de mourir, mais c’est aussi le meilleur qui puisse lui arriver, car la mort signifie la fin complète et totale de tous les péchés. Si le chrétien s’arme de l’objectif d’être délivré du péché et que ce but est atteint par sa mort, la menace et l’expérience de la mort lui sont précieuses (cf. #Ro 7:5, #Ro 7:18 ; #1Co 1:21 ; #1Co 15: 42, #1Co 15: 49). De plus, la plus grande arme que l’ennemi ait contre le chrétien, la menace de mort, se révèle inefficace.

 

2  afin de vivre, non plus selon les convoitises des hommes, mais selon la volonté de Dieu, pendant le temps qui lui reste à vivre dans la chair.

 

vivre, non plus selon les convoitises des hommes. Si le chrétien a pour but d’être libéré du péché, liberté qu’il obtient à la mort, alors il devrait vivre le reste de sa vie sur terre en recherchant la sainte volonté de Dieu plutôt que les convoitises impies de la chair.

 

3  C’est assez, en effet, d’avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l’ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles.

 

dérèglement …  idolâtries criminelles. « Dérèglement » décrit le péché effréné, non réprimé, une complaisance excessive dans les plaisirs des sens. Le mot grec pour « orgies » était utilisé dans la littérature extrabiblique pour désigner une bande d’ivrognes, des personnes qui agissaient sauvagement et causaient des dégâts, se pavanant et titubant dans les rues. Ainsi, les plaisirs des impies sont décrits ici, d’après la perspective de Dieu, comme des actes de méchanceté méprisables. Bien que les lecteurs de Pierre aient commis de tels péchés avant d’être sauvés, ils ne devaient jamais plus agir ainsi. Le péché est un fardeau qui affecte le croyant, et non un plaisir qui lui fait du bien.

 

4 ¶  Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez pas avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous calomnient.

 

trouvent-ils étrange. Les anciens amis du chrétien sont surpris, vexés et amers devant son manque d’intérêt pour les plaisirs impies.

 

le même débordement de débauche. « Débauche » désigne l’état dans lequel se trouve une personne qui ne pense à plus rien d’autre qu’au mal. C’est l’image d’une foule lancée dans une course folle et sauvage, une mêlée à la poursuite du péché.

 

5  Ils rendront compte à celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.

 

rendront compte. Le verbe grec signifie « rembourser ». Ceux qui « marchent dans le dérèglement » ( #1P 4:3) et calomnient les croyants ( #1P 4:4) accumulent une dette envers Dieu qu’ils passeront l’éternité à rembourser (cf. #Mt 12:36 ; #Ro 14:11-12 ; #Hé 4:13).

 

juger les vivants et les morts. Tous les hommes qui ne sont pas sauvés, qu’ils soient alors vivants ou morts, seront conduits devant le Juge, le Seigneur Jésus-Christ siégeant sur le grand trône blanc, pour être jugés (#Ap 20:11-15 ; cf. #Ro 3:19 ; #2Th 1:6-10).

 

6  Car l’Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l’Esprit.

 

aux morts. La prédication de l’Évangile offre non seulement une vie abondante (#1P 3:10), une séparation du péché ( #1P 4:1) et une bonne conscience (#1P 3:21), mais elle permet aussi d’éviter le jugement dernier. Pierre pensait aux croyants qui avaient entendu et accepté l’Évangile de Christ lorsqu’ils étaient en vie mais qui étaient morts au moment de la rédaction de cette lettre. Certains d’entre eux avaient peut-être été martyrisés pour leur foi. Bien que morts physiquement, ils étaient vivants de manière triomphante dans leur esprit (cf. #Hé 12:23). Tout leur jugement avait été pleinement accompli alors qu’ils étaient en vie dans ce monde (« dans la chair »), ainsi ils pouvaient vivre éternellement dans la présence de Dieu.

 

7 ¶  La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sages et sobres, pour vaquer à la prière.

 

La fin de toutes choses. Le mot grec pour « fin » n’est jamais utilisé dans le N.T. dans un sens purement chronologique, comme si quelque chose s’arrêtait simplement. Le mot renvoie plutôt à un aboutissement, un but atteint, un résultat obtenu ou un accomplissement. Après avoir insisté sur la souffrance victorieuse à travers la mort, Pierre insiste maintenant sur la souffrance victorieuse à travers la seconde venue de Christ (cf. #1P 1:3 ; #1P 2:12), qui est le but de toutes choses. Il appelle les croyants à vivre dans l’obéissance et dans l’espérance, à la lumière du retour de Christ.

 

proche. C’est l’idée d’un processus bientôt terminé; le résultat est donc « imminent ». Pierre rappelait à ses lecteurs que Jésus-Christ pourrait revenir à tout instant (cf. #Ro 13: 12 ; #1Th 1:10 ; #Ja 5:7-8 ; #Ap 22: 20).

 

sages et sobres. Être « sages » implique ici de ne pas se laisser emporter par les émotions ou les passions, et de conserver ainsi une perspective juste et éternelle sur la vie. La doctrine du retour imminent de Christ ne devrait pas transformer le chrétien en un fanatique zélé qui ne fait qu’attendre. Au contraire, elle devrait l’encourager à rechercher activement la sainteté. De plus, une attitude de sobriété crée une mentalité de voyageur (#1P 2:11). Cela rappelle au chrétien qu’il est un citoyen des cieux en simple séjour temporaire sur la terre. Cela lui rappelle aussi qu’il sera confronté au compte rendu de son service pour Dieu et récompensé en fonction de ce qui subsistera à l’épreuve du jugement de Christ, après l’enlèvement de l’Eglise (voir #1Co 3:10-15 ; #1Co 4:1-5 ; #2Co 5:9-10).

 

vaquer à la prière. Un esprit victime des émotions et des passions, incontrôlable ou dominé par les plaisirs et les passe-temps du monde, est un esprit qui ne peut pas connaître la plénitude d’une sainte communion avec Dieu dans la prière (cf. #1P 3:7). Un esprit fixé sur son retour est purifié (#1Jn 3:3) et jouit d’une pleine intimité avec le Seigneur.

 

8  Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés.

 

ardent amour. « Ardent » signifie « étiré », « tendu ». Il désigne un coureur qui va jusqu’au bout de ses forces, les muscles étirés et tendus au maximum (cf. #1P 1:22). Ce genre d’amour exige que le chrétien fasse passer le bien spirituel de l’autre avant ses propres désirs, même s’il est traité méchamment, de manière peu élégante ou avec animosité (cf. #1Co 13:4-7 ; #Ph 2:1-4).

 

L’amour couvre une multitude de péchés. Citation de #Pr 10:12. C’est la nature du véritable amour spirituel, qu’il soit de Dieu envers l’homme ou d’un chrétien envers un autre chrétien, de couvrir les péchés (cf. #Ro 5:8). Cet enseignement n’empêche pas de corriger un membre de l’Église qui pécherait sans se repentir (cf. #Mt 18:15-18 ; #1Co 5). Il signifie surtout qu’un chrétien devrait si possible laisser passer les fautes commises contre lui et être toujours prêt à pardonner les insultes et les méchancetés.

 

9  Exercez l’hospitalité les uns envers les autres, sans murmures.

 

Exercez l’hospitalité les uns envers les autres. Le mot grec traduit « exercer l’hospitalité » signifie « aimer les étrangers ». L’amour est profondément concret et ne se limite pas à une émotion. À l’époque de Pierre, il impliquait d’ouvrir votre maison et de prendre soin des chrétiens dans le besoin, notamment des prédicateurs itinérants. Il impliquait aussi d’ouvrir votre maison pour les cultes. L’Écriture enseigne que le chrétien devrait accueillir les étrangers (#Ex 22: 21 ; #De 14:28-29 ; #Hé 13:1-2).

 

10  Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu’il a reçu,

 

bons dispensateurs. Un dispensateur était une personne responsable de gérer les biens de quelqu’un d’autre. Un chrétien ne possède pas ses dons, mais Dieu les lui a donnés afin qu’il les gère pour l’Église et pour sa gloire.

 

des diverses grâces de Dieu. Cela souligne la variété des dons de Dieu.

 

mette au service des autres. Le don spirituel devait être utilisé non pour le prestige de celui qui le possédait, mais dans l’intérêt des autres membres de l’Église (cf. #1Co 12:7 ; #1Co 13).

 

le don qu’il a reçu. Un don spirituel est offert par grâce. C’est une capacité surnaturelle accordée à chaque croyant, à travers laquelle le Saint-Esprit prend soin du corps de Christ. Le mot grec (charisma) souligne la gratuité du don. Un don spirituel ne peut être gagné, recherché ou provoqué. Il est simplement « reçu » par la grâce de Dieu (cf. #1Co 12:4, #1Co 12:7, #1Co 12:11, #1Co 12:18). Les diverses catégories de dons spirituels sont citées dans #Ro 12:3-8 et #1Co 12:4-10. Chaque croyant a reçu un don précis; souvent un mélange particulier de plusieurs catégories de dons lui est accordé.

 

11  Si quelqu’un parle, que ce soit comme annonçant les oracles de Dieu ; si quelqu’un remplit un ministère, qu’il le remplisse selon la force que Dieu communique, afin qu’en toutes choses Dieu soit glorifié par Jésus-Christ, à qui appartiennent la gloire et la puissance, aux siècles des siècles. Amen !

 

parle …  remplit un ministère. Cette formulation de Pierre implique qu’il y a deux catégories de dons: ceux de la parole et ceux du service. Une telle distinction apparaît clairement dans les listes de #Ro 12 et #1Co 12.

 

les oracles de Dieu. Des paroles sorties de la bouche de Dieu (cf. #Ro 3:2 ; #Ac 7:38).

 

Dieu soit glorifié. C’est le but de tout. Cf. #Ro 11:33-36 ; #Ep 3:21 ; #2Ti 4:18 ; #2P 3:18 ; #Ap 1:6.

 

12 ¶  Bien-aimés, ne soyez pas surpris, comme d’une chose étrange qui vous arrive, de la fournaise qui est au milieu de vous pour vous éprouver.

 

la fournaise de l’épreuve. Pierre écrivit probablement cette lettre peu avant ou après l’incendie de Rome, au début d’une persécution dirigée contre les chrétiens qui dura 200 ans. Il expliqua que quatre attitudes sont nécessaires afin de remporter la victoire dans la persécution:

1° s’y attendre ( #1P 4:12),

2° s’en réjouir ( #1P 4:13-14),

3° discerner son origine ( #1P 4:15-18) et

4° se remettre à Dieu ( #1P 4:19).

 

arrivait quelque chose d’extraordinaire. « Arrivait » signifie « tombait par hasard ». La persécution n’arrive pas par hasard: Dieu la permet. Elle est destinée à éprouver le croyant, à le laver et le purifier.

 

13  Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra.

 

de la part …  aux souffrances. Le chrétien persécuté pour sa foi participe au même genre de souffrances que Jésus: il souffre en faisant ce qui est juste (cf. #Mt 5:10-12 ; #Ga 6:17 ; #Ph 1:29 ; #Ph 3:10 ; #Col 1:24).

 

la joie …  l’allégresse. Il s’agit ici de se réjouir et d’exulter d’une joie rayonnante (#Ja 1:2). Un chrétien persécuté pour la justice dans cette vie connaîtra une joie débordante dans l’au-delà grâce à sa récompense. Une telle conscience de la joie future lui permet de « se réjouir » dans le moment présent (cf. #Lu 6:22).

 

lorsque sa gloire apparaîtra. Lors de la seconde venue de Christ (cf. #Mt 24: 30 ; #Mt 25: 31 ; #Lu 17: 30). Même si Jésus est actuellement glorifié au ciel, sa gloire n’est pas encore pleinement révélée sur terre.

 

14  Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous.

 

outragés pour le nom de Christ. Insultés et traités injustement parce qu’ils représentaient tout ce que Christ est et qu’ils annonçaient publiquement son nom (cf. #Ac 4:12 ; #Ac 5:41 ; #Ac 9:15-16 ; #Ac 15: 26).

 

heureux. Il s’agit moins du bonheur au sens général que d’un privilège particulier: la souffrance victorieuse pour Christ témoigne de l’approbation divine.

 

Esprit de gloire. c’est-à-dire l’Esprit qui a la gloire ou qui est glorieux. Dans l’A.T., la gloire de Dieu était représentée par une nuée ou une colonne de feu, dont l’éclat indiquait la présence de Dieu (voir #Ex 33:15-34:9).

 

repose sur vous. Lorsqu’un croyant souffre, la présence de Dieu repose sur lui d’une manière toute spéciale et lui donne une force et un courage surnaturels (cf. #Ac 6:8-7:60 ; #2Co 12:7-10).

 

15  Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s’ingérant dans les affaires d’autrui.

 

s’être ingéré dans les affaires d’autrui. Pierre parlait de cas qui pouvaient entraîner la persécution, comme le fait de s’engager dans des activités révolutionnaires, de participer à des troubles ou encore d’entraver le fonctionnement du gouvernement. Il pouvait aussi penser aux personnes qui fourrent leur nez partout dans leur lieu de travail. En règle générale, le chrétien vivant dans une société non chrétienne doit chercher à travailler fidèlement, exalter Jésus-Christ et mener une vie vertueuse, au lieu d’essayer de renverser ou de bouleverser sa culture (#1P 2:13-16 ; cf. #1Th 4:11 ; #2Th 3:11).

 

16  Mais si quelqu’un souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce nom.

 

chrétien. À l’époque de l’Église primitive, « chrétien » était un surnom moqueur donné aux disciples de Christ (cf. #Ac 11:26 ; #Ac 26:28). Les disciples de Christ finirent par aimer ce nom et l’adopter.

 

17  Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ?

 

jugement …  maison de Dieu. Il ne s’agit pas de la condamnation, mais de l’épuration et de la purification de l’Église par la main aimante de Dieu. Il vaut bien mieux supporter la souffrance lorsque le Seigneur purifie et fortifie l’Église pour l’avancement de son règne, que d’avoir à endurer les souffrances éternelles de l’incroyant dans l’étang de feu. Et si Dieu juge si sévèrement et durement son Église qu’il aime, que sera la manifestation de sa colère contre les impies?

 

18  Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur ?

 

Citation de #Pr 11:31 (d’après la LXX) pour appuyer l’idée que, si le pécheur justifié n’est sauvé qu’après bien des difficultés et des souffrances, la fin des impies sera bien pire. Cf. #2Th 1:4-10.

 

19  Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien.

 

remettent leur âme. « Remettre » était un terme du vocabulaire bancaire signifiant « déposer pour assurer sa sécurité ».

 

fidèle Créateur. Pierre utilise le mot « Créateur » pour rappeler à ses lecteurs qu’en donnant leur vie à Dieu ils lui ont simplement rendu ce qu’il avait créé. En tant que créateur, Dieu est celui qui connaît le mieux les besoins de ses créatures bien-aimées (#1P 2:23 ; cf. #2Ti 1:12).

 

 

1 PETER 4 : 01 to 19 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Therefore, since Christ suffered in the flesh, you also arm yourselves with the same thought. For he who has suffered in the flesh has ceased from sin,

 

Thus. In light of the suffering and death of Christ triumphant, Peter's readers also had to agree to suffer in the flesh, knowing that suffering can lead to greater victories.

 

having suffered in the flesh. Referring to the death of Christ on the cross.

 

the same thought. The Christian should be armed (terminology related to the battle) thought that was manifested in the sufferings of Christ: he can triumph in suffering, even in those of death. In other words, the Christian should accept the possibility of death as an integral part of the Christian life (cf. #Mt 10: 38-39; # 2 Cor 4: 8-11). Peter had the opportunity to live this principle itself when he was martyred (see #Jn 21: 18-19).

 

has ceased from sin. The verb tense (perfect) said a permanent state, eternal liberation from sin. The worst that can happen to a believer unjustly suffering is dying, but it is also the best that can happen to him, because death means complete and total end of all sins. If the Christian is armed with the goal of being freed from sin and that this aim is achieved by his death threats and death experience are valuable to him (cf. #Ro 7: 5, 7 #Ro : 18; # 1 Cor 1:21; 1 Cor 15 # 42, # 1 Cor 15: 49). Moreover, the greatest weapon the enemy has against the Christian, death threat, is ineffective.

 

2 in order to live, not to the lusts of men, but to the will of God, in the time left to live in the flesh.

 

live, not to the lusts of men. If the Christian is to be freed from sin, freedom it gets to death, then he should live the rest of his life on earth seeking the holy will of God rather than the ungodly lusts of the flesh.

 

3 It is enough, indeed, to have time in the past fulfilled the will of the Gentiles, walking in lasciviousness, lusts, drunkenness, surfeiting, and drunkenness, and abominable idolatries.

 

disruption ... lawless idolatry. "Disruption" describes the rampant sin unchecked, excessive indulgence in sensual pleasures. The Greek word for "orgies" was used in extra-biblical literature to refer to a band of drunkards, people who were acting wildly and caused damage, strutting and stumbling in the streets. Thus, the pleasures of the ungodly are described here, from the perspective of God as despicable acts of wickedness. Although Stone readers have committed such sins before being rescued, they were never more do so. Sin is a burden that affects the believer, not a pleasure that makes him good.

 

4 ¶ So they think it strange that you do not run with them in the same flood of dissipation, speaking evil of you.

 

They are strange. The ancient Christian friends are surprised, upset and bitter at his lack of interest for the ungodly pleasures.

 

the same flood of dissipation. "Debauchery" means the state is a person who thinks of nothing else but evil. It is the image of a crowd engaged in a wild and crazy race, a scrum in pursuit of sin.

 

5 Who shall give account to him that is ready to judge the living and the dead.

 

realize. The Greek verb meaning "repay". Those who "walk in the disorder" (# 1P 4: 3) and slander believers (# 1P 4: 4) accumulates a debt to God that they will spend eternity in pay (see #Mt 12:36; # ro 14: 11-12; Heb 4:13 #).

 

judge the living and the dead. All men are not saved, then they are living or dead, will be brought before the judge, the Lord Jesus Christ seated upon the great white throne for judgment (#Ap 20: 11-15; cf. #Ro 3:19; # 2 Thessalonians 1: 6-10).

 

6 For the gospel was preached even to the dead, that after being judged as men in the flesh, but live according to God in the Spirit.

 

the dead. The preaching of the gospel not only offers an abundant life (# 1P 3:10), separation from sin (# 1P 4: 1) and a good conscience (# 1P 3:21), but it also avoids the last Judgement. Peter thought to believers who had heard and accepted the gospel of Christ when they were alive but had died at the time of writing this letter. Some of them had perhaps been martyred for their faith. Though physically dead, they were alive triumphantly in their mind (cf. Heb 12:23 #). All their judgment had been fully accomplished while they were living in this world ( "in the flesh"), and they could live forever in God's presence.

 

¶ 7 The end of all things is near. Be ye therefore sober, and watch unto prayer.

 

The end of all things. The Greek word for "end" is never used in the N.T. in a purely chronological sense, as if something just stopped. The word refers rather to a culmination, a goal achieved, a result or an achievement. After stressing the victorious suffering through death, Pierre now emphasizes the victorious suffering through the Second Coming of Christ (cf. 1P # 1: 3; # 1P 2:12), which is the goal of all things. He calls believers to live in obedience and hope, in the light of Christ's return.

 

close. This is the idea of ​​a process completed soon; the result is "imminent". Peter reminded his readers that Jesus Christ could return at any time (see #Ro 13: 12; # 1 Thessalonians 1:10 #Ja 5: 7-8; #Ap 22: 20).

 

wise and sober. Be "wise" implies here not to get carried away by emotions or passions, and thus maintain a just and eternal perspective on life. The doctrine of the imminent return of Christ should not turn into a zealous Christian fanatic who just waiting. Rather, it should encourage them to actively seek holiness. In addition, a sober attitude creates a traveler mentality (# 1P 2:11). It reminds the Christian that he is a citizen of heaven mere temporary stay on earth. It also reminds him that he will face the account of his service to God and rewarded according to what will be left to the test the judgment of Christ after the rapture of the Church (see # 1 Cor 3: 10- 15, # 1 Cor 4: 1-5; # 2 Cor 5: 9-10).

 

unto prayer. A victim spirit of emotions and passions, uncontrollable or dominated by the pleasures and pastimes of the world, is a mind that can not know the fullness of holy communion with God in prayer (cf. 1P # 3: 7). A mind set on his return is purified (# 1 John 3: 3) and has full intimacy with the Lord.

 

8 Above all, love each other deeply, because love covers a multitude of sins.

 

ardent love. "Ardent" means "stretched", "tense". It refers to a rider who goes to the end of his strength, stretched muscles and stretched to the maximum (see # 1P 1:22). This kind of love requires Christians masquerading spiritual good of others before his own desires, even if treated badly, inelegantly or animosity (see # 1 Corinthians 13: 4-7; # Phil 2: 1-4).

 

Love covers a multitude of sins. Quote #Pr 10:12. It is the nature of true spiritual love, whether of God towards man or a Christian to another Christian, to cover the sins (cf. #Ro 5: 8). This teaching does not stop to correct a member of the Church who would sin without repentance (cf. #Mt 18: 15-18; 1 Cor # 5). It mainly means that a Christian should if possible pass misconduct against him and be always ready to forgive insults and malice.

 

9 Be hospitable to one another without grumbling.

 

Be hospitable to one another. The Greek word translated "be hospitable" means "loving strangers". Love is deep and concrete is not limited to an emotion. At the time of Peter, he meant to open your home and take care of Christians in need, including itinerant preachers. It also meant opening your house for worship. Scripture teaches that Christians should welcome foreign (#Ex 22: 21; # of 14: 28-29; # Heb 13: 1-2).

 

10 as good stewards of the manifold grace of God, that each of you to serve others the gift he has received,

 

good stewards. A steward was a responsible person to manage the property of someone else. A Christian does not have his gifts, but God gave him so that he manages for the Church and for his glory.

 

of the manifold grace of God. This highlights the variety of God's gifts.

 

put in service to others. The gift was to be used not for the prestige of one who possessed, but in the interest of other members of the Church (cf. 1 Cor # 12: 7; 1 Cor # 13).

 

the gift he received. A spiritual gift is offered by grace. This is a supernatural ability given to every believer, through which the Holy Spirit takes care of the body of Christ. The Greek word (charisma) underlines the gratuitousness of the gift. A spiritual gift can not be earned, searched or provoked. It is simply "received" by the grace of God (cf. 1 Cor 12 # 4, # 1 Cor 12: 7, # 1 Cor 12:11, # 1 Cor 12:18). The various categories of spiritual gifts are listed in #Ro 12: 3-8 and # 1 Corinthians 12: 4-10. Every believer has received a specific donation; often a particular blend of several categories of gifts is granted.

 

11 If anyone speaks, either as the oracles of God; if any man minister, let him do it with the strength God provides, so that in all things God may be glorified through Jesus Christ, to whom be praise and dominion for ever and ever. Amen!

 

talk ... man minister. This formulation of Peter implies that there are two categories of grants: those of speech and of the service. Such a distinction is clear in the lists of #Ro 12 and 12 # 1 Cor.

 

the oracles of God. outputs of words from the mouth of God (cf. #Ro 3: 2; 7:38 #AC).

 

God be glorified. It is the goal of all. #Ro Cf. 11: 33-36; #EP 3:21; # 2Ti 4:18; # 2P 3:18; #Ap 1: 6.

 

12 ¶ Beloved, do not be surprised, as though some strange thing happened to you, the fiery trial which is among you to test you.

 

the fiery trial. Peter probably wrote this letter shortly before or after the burning of Rome, at the beginning of persecution directed against Christians, which lasted 200 years. He explained that four attitudes are needed to win in the persecution:

1 expected (# 1P 4:12)

2. rejoice in (# 1P 4: 13-14)

3. discern its origin (# 1P 4: 15-18) and

4. get back to God (# 1P 4:19).

 

something extraordinary happened. "Happened" means "falling by chance." Persecution does not happen by chance: God allows. It is intended to test the believer, washing and purifying it.

 

13 Rejoice, instead, from you to the sufferings of Christ, that ye also rejoice and be glad when his glory is revealed.

 

... from suffering. Christians persecuted for his faith participating in the same kind of suffering that Jesus suffers in doing what is right (cf. #Mt 5: 10-12; 6:17 #Ga; #Ph 1:29; #Ph 3: 10; #Col 1:24).

 

joy ... joy. This is to rejoice and exult with a radiant joy (#Ja 1: 2). A Christian persecuted for justice in this life will experience boundless joy in the afterlife through his reward. Such a consciousness of future joy allows him to "rejoice" in this time (cf. #Lu 6:22).

 

when his glory is revealed. At the Second Coming of Christ (cf. #Mt 24: 30; #Mt 25: 31; #Lu 17: 30). Although Jesus is now glorified in heaven, glory is not yet fully revealed on earth.

 

14 If you are reproached for the name of Christ, you are blessed, because the Spirit of glory, the Spirit of God rests upon you.

 

reproached for the name of Christ. Insulted and treated unfairly because they represented all that Christ is and they publicly announced his name (cf. #AC 4:12; #AC 5:41; #AC 9: 15-16; #AC 15: 26 ).

 

happy. It is less a sense of happiness in general as a special privilege: the victorious suffering for Christ bears witness to the divine approval.

 

Spirit of glory. that is to say that the Spirit of glory and that is glorious. . A.T in the glory of God was represented by a cloud or a pillar of fire, whose brightness indicated the presence of God (see #Ex 33: 15-34: 9).

 

rests on you. When a believer suffers, the presence of God rests upon him in a special way and gives it a supernatural strength and bravery (cf. #AC 6: 8-7: 60; # 2 Cor 12: 7-10).

 

15 Let none of you indeed suffer as a murderer, or thief, or evildoer, or as a busybody in other men's matters.

 

have interfered in the affairs of others. Pierre was talking about cases that could result in persecution, as does engaging in revolutionary activities, participating in disturbances or impair the operation of the government. He could also think of people who cram their nose around their workplace. In general, the Christian living in a non-Christian society should seek to work faithfully, to exalt Jesus Christ and live a virtuous life, instead of trying to overthrow or subvert culture (# 1 Pet 2: 13-16; cf. . # 1 Thessalonians 4:11; # 2Th 3:11).

 

16 But if anyone suffers as a Christian, let him not be ashamed; but let him glorify God on this behalf.

 

Christian. At the time of the early church, "Christian" was a mocking nickname given to the followers of Christ (cf. #AC 11:26; #AC 26:28). Christ's followers ended up loving this name and adopted.

 

17 For it is time for judgment to begin with the household of God. But if it is by us that begins, what will be the end of those who do not obey the gospel of God?

 

judgment ... God's house. It is not the conviction, but the cleaning and purification of the Church by the loving hand of God. Far better to endure suffering when the Lord purifies and strengthens the church for the advancement of his reign than having to endure the eternal suffering of the unbeliever in the lake of fire. And if God judges so severely and harshly he loves his Church which is the manifestation of his anger against the wicked?

 

18 And if the righteous scarcely be saved, where shall the ungodly and the sinner?

 

Quote #Pr 11:31 (according to the LXX) to support the idea that if the justified sinner is saved after much hardship and suffering, the end of the wicked will be much worse. See # 2 Thessalonians 1: 4-10.

 

19 Therefore let those who suffer according to the will of God commit their souls to a faithful Creator in doing what is right.

 

submit their soul. "Deliver" was a term of the banking vocabulary meaning "file to ensure his safety."

 

faithful Creator. Peter uses the word "Creator" to remind his readers that by giving their lives to God they simply made what he had created. As creator, God is the one who best knows the needs of his beloved creatures (# 1P 2:23; cf. # 2Ti 1:12).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact