1 ROIS 03 : 1 à 28 *** + 1 KINGS 03 : 1 to 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

09/01/2017 13:49

1 ROIS  03 : 1 à 28 *** +
 

1 ¶  Salomon s’allia par mariage avec Pharaon, roi d’Égypte. Il prit pour femme la fille de Pharaon, et il l’amena dans la ville de David, jusqu’à ce qu’il eût achevé de bâtir sa maison, la maison de l’Éternel, et le mur d’enceinte de Jérusalem.

 

s’allia …  avec Pharaon. Il s’agit probablement de Siamon, l’avant-dernier roi de la faible 21e dynastie. La conclusion d’un pacte avec le Pharaon montre que le roi d’Israël occupait une position élevée dans le monde d’alors. La fille du roi d’Égypte fut la plus importante, d’un point de vue politique, des 700 femmes de Salomon (cf. #1R 7:8 ; #1R 9:16 ; #1R 11:1).

 

2  Le peuple ne sacrifiait que sur les hauts lieux, car jusqu’à cette époque il n’avait point été bâti de maison au nom de l’Éternel.

 

les hauts lieux. Ces centres cultuels situés sur les collines étaient un héritage des Cananéens; ils avaient été consacrés à l’Éternel au lieu d’être détruits (#No 33:52 ; #De 7:5 ; #De 12:3). Après la construction du temple, l’adoration sur les hauts lieux fut interdite (#1R 11:7-8 ; #1R 12:31 ; #2R 16:17-20 ; #2R 21: 3 ; #2R 23: 26).

maison au nom de l’Éternel. Le « nom » de l’Éternel représentait sa personne et sa présence (cf. #Ex 3:13-14). Il avait promis de choisir, parmi toutes les tribus, un endroit où faire résider son nom (#De 12:5). Le temple de Jérusalem deviendrait cet endroit (cf. #1R 5:3, #1R 5:5 ; #1R 8:16-20, #1R 8:29, #1R 8:43-44, #1R 8:48 ; #1R 9:3, #1R 9:7). Dans le Proche-Orient antique, le fait de donner à un temple le nom d’une divinité signifiait que ladite divinité possédait l’endroit et y demeurait.

 

3  Salomon aimait l’Éternel, et suivait les coutumes de David, son père. Seulement c’était sur les hauts lieux qu’il offrait des sacrifices et des parfums.

 

Seulement. Le culte régulier qu’il rendait sur les hauts lieux démontrait l’incapacité de Salomon à suivre l’Éternel de tout son cœur.

 

4  Le roi se rendit à Gabaon pour y sacrifier, car c’était le principal des hauts lieux. Salomon offrit mille holocaustes sur l’autel.

 

3:4-15

Voir #2Ch 1:7-13.

Gabaon. Une ville située à environ 11 km au nord-ouest de Jérusalem. C’était là que se trouvaient le tabernacle de Moïse et l’autel d’airain original (#1Ch 21: 29 ; #2Ch 1:2-6).

 

5 ¶  A Gabaon, l’Éternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit : Demande ce que tu veux que je te donne.

 

songe. Dieu accordait souvent des révélations au travers de rêves (#Ge 26:24 ; #Ge 28:12 ; #Ge 46:2 ; #Da 2:7 ; #Da 7:1 ; #Mt 1:20 ; #Mt 2:12, #Mt 2:19, #Mt 2:22). Cependant, celui-ci était particulier, puisqu’il s’agissait d’un dialogue entre le Seigneur et Salomon.

 

6  Salomon répondit : Tu as traité avec une grande bienveillance ton serviteur David, mon père, parce qu’il marchait en ta présence dans la fidélité, dans la justice, et dans la droiture de cœur envers toi ; tu lui as conservé cette grande bienveillance, et tu lui as donné un fils qui est assis sur son trône, comme on le voit aujourd’hui.

 

grande bienveillance. Cette expression est ici synonyme de fidélité à l’alliance. Salomon considérait son intronisation comme une preuve de la fidélité de l’Éternel aux promesses qu’il avait faites à David.

 

7  Maintenant, Éternel mon Dieu, tu as fait régner ton serviteur à la place de David, mon père ; et moi je ne suis qu’un jeune homme, je n’ai point d’expérience.

 

jeune homme. Salomon n’avait probablement que 20 ans; il était donc tout disposé à reconnaître son manque de qualification et d’expérience dans l’exercice de l’autorité royale (cf. #1Ch 22: 5 ; #1Ch 29:1).

 

8  Ton serviteur est au milieu du peuple que tu as choisi, peuple immense, qui ne peut être ni compté ni nombré, à cause de sa multitude.

 

peuple immense. Joab avait dénombré 800 000 hommes en âge de se battre en Israël et 500 000 en Juda (#2S 24: 9); la population totale s’élevait à plus de quatre millions de personnes, environ deux fois plus qu’à l’époque de la conquête de Canaan (voir #No 26:1-65).

 

9  Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent pour juger ton peuple, pour discerner le bien du mal ! Car qui pourrait juger ton peuple, ce peuple si nombreux ?

 

un cœur intelligent. Reconnaissant humblement son besoin, Salomon demanda littéralement « un cœur qui écoute » pour gouverner le peuple de Dieu avec sagesse.

 

10  Cette demande de Salomon plut au Seigneur.

 

plut au Seigneur. L’Éternel se réjouit de voir que Salomon n’avait pas demandé des avantages personnels (une longue vie, la richesse ou la mort de ses ennemis).

 

11  Et Dieu lui dit : Puisque c’est là ce que tu demandes, puisque tu ne demandes pour toi ni une longue vie, ni les richesses, ni la mort de tes ennemis, et que tu demandes de l’intelligence pour exercer la justice,

12  voici, j’agirai selon ta parole. Je te donnerai un cœur sage et intelligent, de telle sorte qu’il n’y aura eu personne avant toi et qu’on ne verra jamais personne de semblable à toi.

 

personne de semblable à toi. Dans les affaires judiciaires, Salomon allait effectivement faire preuve de capacités uniques, comme le montrent les vv. #1R 3:16-27.

 

13  Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, des richesses et de la gloire, de telle sorte qu’il n’y aura pendant toute ta vie aucun roi qui soit ton pareil.

14  Et si tu marches dans mes voies, en observant mes lois et mes commandements, comme l’a fait David, ton père, je prolongerai tes jours.

 

prolongerai tes jours. Contrairement aux richesses et à l’honneur qui lui revenaient déjà, le privilège d’une longue vie dépendrait de son obéissance aux commandements de l’Éternel. Du fait de sa désobéissance, Salomon mourrait avant l’âge de 70 ans (cf. #Ps 90:10).

 

15  Salomon s’éveilla. Et voilà le songe. Salomon revint à Jérusalem, et se présenta devant l’arche de l’alliance de l’Éternel. Il offrit des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces, et il fit un festin à tous ses serviteurs.

16 ¶  Alors deux femmes prostituées vinrent chez le roi, et se présentèrent devant lui.

 

3:16-27

prostituées …  chez le roi. Cet épisode vise à montrer la sagesse de Salomon. En Israël, le roi était le « juge » suprême du pays, et tout citoyen, même le plus indigne, pouvait lui demander de rendre un verdict sur son cas (#2S 14:2-21 ; #2S 15:1-4 ; #2R 8:1-6).

 

17  L’une des femmes dit : Pardon ! mon seigneur, moi et cette femme nous demeurions dans la même maison, et je suis accouchée près d’elle dans la maison.

18  Trois jours après, cette femme est aussi accouchée. Nous habitions ensemble, aucun étranger n’était avec nous dans la maison, il n’y avait que nous deux.

19  Le fils de cette femme est mort pendant la nuit, parce qu’elle s’était couchée sur lui.

20  Elle s’est levée au milieu de la nuit, elle a pris mon fils à mes côtés tandis que ta servante dormait, et elle l’a couché dans son sein ; et son fils qui était mort, elle l’a couché dans mon sein.

21  Le matin, je me suis levée pour allaiter mon fils ; et voici, il était mort. Je l’ai regardé attentivement le matin ; et voici, ce n’était pas mon fils que j’avais enfanté.

22  L’autre femme dit : Au contraire ! c’est mon fils qui est vivant, et c’est ton fils qui est mort. Mais la première répliqua : Nullement ! C’est ton fils qui est mort, et c’est mon fils qui est vivant. C’est ainsi qu’elles parlèrent devant le roi.

23  Le roi dit : L’une dit : C’est mon fils qui est vivant, et c’est ton fils qui est mort ; et l’autre dit : Nullement ! c’est ton fils qui est mort, et c’est mon fils qui est vivant.

24  Puis il ajouta : Apportez-moi une épée. On apporta une épée devant le roi.

25  Et le roi dit : Coupez en deux l’enfant qui vit, et donnez-en la moitié à l’une et la moitié à l’autre.

 

moitié …  moitié. En ordonnant à ses serviteurs de couper l’enfant en deux, Salomon savait que, si la femme qui mentait ne s’opposait pas à cet ordre, la véritable mère, mue par sa compassion maternelle, le ferait sans aucun doute (cf. #Ex 21: 35).

 

26  Alors la femme dont le fils était vivant sentit ses entrailles s’émouvoir pour son fils, et elle dit au roi: Ah ! mon seigneur, donnez-lui l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. Mais l’autre dit : Il ne sera ni à moi ni à toi ; coupez-le !

27  Et le roi, prenant la parole, dit: Donnez à la première l’enfant qui vit, et ne le faites point mourir. C’est elle qui est sa mère.

28  Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé. Et l’on craignit le roi, car on vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements.

 

craignit le roi. Les Israélites éprouvèrent une crainte respectueuse vis-à-vis de Salomon et se montrèrent prêts à se soumettre à lui, lorsqu’ils virent quelle sagesse Dieu lui avait donnée.

 

1 KINGS  03 : 1 to 28 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 Solomon wedded himself to Pharaoh king of Egypt. And he took Pharaoh's daughter to wife, and brought her into the city of David, until he had finished building his house, the house of the LORD, and the wall of Jerusalem.

 

Allied himself with Pharaoh. It is probably Siamon, the penultimate king of the weak 21st dynasty. The conclusion of a pact with the Pharaoh shows that the king of Israel held a high position in the world then. The daughter of the king of Egypt was the most important from a political point of view of the 700 women of Solomon (cf. # 1R 7: 8; # 1R 9:16; # 1R 11: 1).

 

2 The people sacrificed only in the high places, for until that time no house had been built in the name of the Lord.

 

The high places. These religious centers situated on the hills were an inheritance of the Canaanites; They had been consecrated to the Lord instead of being destroyed (# 33: 22; # 7: 5; # 12: 3). After the temple was built, worship on the high places was forbidden (# 1R 11: 7-8; # 1R 12:31; # 2R 16: 17-20; # 2R 21: 3; # 2R 23:26) .

House in the name of the Lord. The "name" of the Eternal represented his person and presence (cf #Ex 3: 13-14). He had promised to choose among all the tribes a place to reside his name (# 12: 5). The temple of Jerusalem would become that place (see # 1R 5: 3, # 1R 5: 5, # 1R 8: 16-20, # 1R 8:29, # 1R 8: 43-44, # 1R 8:48; # 1R 9: 3, # 1R 9: 7). In the ancient Near East, giving a temple the name of a divinity meant that the deity possessed the place and dwelt there.

 

3 Solomon loved the LORD, and followed the ways of David his father. Only on the high places he offered sacrifices and perfumes.

 

Only. The regular worship he performed on the high places demonstrated Solomon's inability to follow the Lord with all his heart.

 

4 And the king went to Gibeon to sacrifice, for he was the chief of the high places. Solomon offered a thousand burnt-offerings on the altar.

 

3: 4-15

See # 2Ch 1: 7-13.

Gabaon. A town located about 11 km northwest of Jerusalem. Here was the tabernacle of Moses and the original altar of brass (# 1Ch 21:29; # 2Ch 1: 2-6).

 

5 In Gibeon the Lord appeared to Solomon in a dream in the night, and God said to him, "Ask what you want me to give you."

 

dream. God often granted revelations through dreams (Gen 26:24, # 28: 12, # 46: 2, # 2: 7, # 7: 1, # 1 Mt 1:20, # Mt 2: 12, #Mt 2:19, #Mt 2:22). However, this one was special, since it was a dialogue between the Lord and Solomon.

 

6 And Solomon said, Thou hast kindly treated thy servant David my father, because he walked in thy presence in faithfulness, in righteousness, and righteousness unto thee; Thou hast preserved to him that great benevolence, and thou hast given him a son who sits on his throne, as we see him to-day.

 

Great benevolence. This expression is synonymous with fidelity to the covenant. Solomon considered his enthronement as a proof of the Lord's faithfulness to the promises he had made to David.

 

7 Now, O LORD my God, thou hast made thy servant to reign in the stead of David my father; And I am only a young man, I have no experience.

 

young man. Salomon was probably only 20 years old; He was therefore ready to acknowledge his lack of qualification and experience in the exercise of royal authority (see # 1Ch 22: 5; # 1Ch 29: 1).

 

8 Thy servant is in the midst of the people that thou hast chosen, an immense people, who can not be counted or numbered, because of their multitude.

 

People immense. Joab had counted 800,000 men of fighting age in Israel and 500,000 in Judah (# 2S 24: 9); The total population amounted to more than four million people, about twice as many as at the time of the conquest of Canaan (see # 26: 1-65).

 

9 Give your servant an intelligent heart to judge your people, to discern good from evil! For who could judge your people, this people so many?

 

An intelligent heart. Humbly acknowledging his need, Solomon literally asked "a listening heart" to rule the people of God wisely.

 

10 This request of Solomon pleased the Lord.

 

Pleased the Lord. The Lord rejoiced that Solomon had not asked for personal benefits (a long life, the wealth or the death of his enemies).

 

11 And God said unto him, Because this is what thou askest, since thou askest not for thee a long life, neither the riches, nor the death of thine enemies, and thou requiring understanding to do justice ,

12 Behold, I will do according to thy word. I will give you a wise and intelligent heart, so that there will be no one before you and no one will ever be like you.

 

No one like you. In judicial cases, Solomon was indeed going to demonstrate unique capabilities, as shown in vv. # 1R 3: 16-27.

 

13 Moreover I will give you what you have not asked for, riches and glory, so that there will be no king in your life throughout your life.

14 And if you walk in my ways, observing my laws and my commandments, as David your father did, I will prolong your days.

 

Will prolong your days. Contrary to the riches and honor that already existed, the privilege of a long life depended on his obedience to the commandments of the Lord. Because of his disobedience, Solomon would die before the age of 70 (see #Ps 90:10).

 

15 Then Solomon awoke. And this is the dream. And Solomon returned to Jerusalem, and stood before the ark of the covenant of the LORD. And he offered burnt offerings and peace offerings, and made a feast unto all his servants.

16 ¶ Then two women prostitutes came to the king, and stood before him.

 

3: 16-27

Prostitutes ... at the King's. This episode aims to show the wisdom of Solomon. In Israel, the king was the supreme "judge" of the land, and any citizen, even the most unworthy, could ask him to give a verdict on his case (# 2S 14: 2-21; # 2S 15: 1-4; # 2R 8: 1-6).

 

17 One of the women said, "Pardon! My lord, I and this woman dwelt in the same house, and I am delivered by her into the house.

18 Three days later, this woman is also given birth. We lived together, no stranger was with us in the house, there were only the two of us.

19 This woman's son died during the night, because she had lain on him.

20 She got up in the middle of the night, she took my son by my side while your maidservant slept, and she laid him in her bosom; And her son who was dead, she laid him in my bosom.

21 In the morning I stood up to nurse my son; And behold, he was dead. I looked at him attentively in the morning; And behold, it was not my son that I bore.

22 The other woman said, "On the contrary! It is my son who is alive, and your son is dead. But the first replied: "No! It is your son who is dead, and it is my son who is alive. Thus they spoke before the king.

23 And the king said, One said, My son is alive, and your son is dead; And the other said, "No! It is your son who is dead, and it is my son who is alive.

24 And he said, Bring me a sword. They brought a sword before the king.

25 And the king said, Cut the child that lives in half, and give half to one and half to the other.

 

half half. By ordering his servants to cut the child in two, Solomon knew that if the woman who was lying did not oppose this order, the true mother, driven by her maternal compassion, would certainly do so (cf. # Ex. 21:35).

 

26 Then the woman whose son was alive felt her entrails moved for her son, and she said to the king, "Ah! My lord, give him the living child, and do not kill him. But the other said, He will not be mine or you; Cut it!

27 And the king answered and said, Give the first child the living child, and do not put him to death. She is her mother.

28 And all Israel heard of the judgment which the king had spoken. And they feared the king, for it was seen that the wisdom of God was in him to guide him in his judgments.

 

Feared the king. The Israelites felt a respectful fear of Solomon and were ready to submit to him when they saw what wisdom God had given him.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact