1 TIMOTHÉE 5 : 01 À 25 *** + 1 TIMOTHY 5 : 01 to 25 + NOTES : JOHN MACARTHUR

23/03/2016 10:20

1 TIMOTHÉE 5 : 01 À 25 *** +
 

1 ¶  Ne réprimande pas rudement le vieillard, mais exhorte-le comme un père ; exhorte les jeunes gens comme des frères,

Ne réprimande pas rudement. « Rudement » rend bien l’intensité que le terme grec exprime. Même s’il commet un péché, on doit témoigner du respect au croyant âgé en évitant de le reprendre avec des paroles dures (cf. #2Ti 2:24-25).

le vieillard. Dans ce contexte, le mot grec désigne bien les personnes âgées, et non la fonction d’ancien. Malgré sa jeunesse, Timothée allait devoir faire des remontrances à des personnes plus âgées que lui, mais il devrait corriger leur péché avec déférence et respect, conformément aux principes de l’A.T. (cf. #Lé 19: 32 ; #Job 32:4, #Job 32:6 ; #Pr 4:1-4 ; #Pr 16: 31 ; #Pr 20: 29).

exhorte. Verbe grec en rapport avec l’un des titres du Saint-Esprit (paraklêtos; cf. #Jn 14: 16, #Jn 14: 26 ; #Jn 15: 26 ; #Jn 16: 7), qui évoque le fait de s’approcher d’une autre personne pour l’aider. On pourrait traduire « fortifier ». Nous avons le devoir d’affermir nos frères dans la foi (cf. #Ga 6:1-2), à l’instar des Écritures (#Ro 15: 4) et du Saint-Esprit.

 

2  les femmes âgées comme des mères, celles qui sont jeunes comme des sœurs, en toute pureté.

3 ¶  Honore les veuves qui sont véritablement veuves.

Honore. Il s’agit de montrer du respect ou de la compassion, de soutenir, de traiter avec considération. Bien que cet impératif inclue la nécessité de répondre à toutes sortes de besoins, Paul pense ici plus concrètement à un soutien matériel (cf. #Ex 20: 12 ; #Mt 15:1-6 ; #Mt 27:9).

qui sont véritablement veuves. Toutes les veuves ne sont pas vraiment seules et sans ressources. Le soutien financier dû par l’Église ne s’applique qu’à celles qui ne disposent d’aucun autre moyen de subvenir à leurs besoins.

5:3-16 Cette partie rappelle l’injonction, exprimée dans les Écritures, de prendre matériellement soin des veuves, car elles ne disposent plus du soutien de leur mari (cf. #Ex 22:22-24 ; #De 27:19 ; #Esa 1:17). La compassion que Dieu témoigne lui-même si souvent aux veuves ne fait que confirmer ce commandement (cf. #Ps 68:6 ; #Ps 146:9 ; #Mr 12:41-44 ; #Lu 7:11-17).

 

4  Si une veuve a des enfants ou des petits-enfants, qu’ils apprennent avant tout à exercer la piété envers leur propre famille, et à rendre à leurs parents ce qu’ils ont reçu d’eux ; car cela est agréable à Dieu.

des enfants ou des petits-enfants. La responsabilité de s’occuper des veuves revient avant tout à leur propre famille, ensuite à l’Église.

rendre à leurs parents. Enfants et petits-enfants sont redevables envers ceux qui leur ont donné le jour, les ont élevés et aimés. Le fait d’assumer cette responsabilité est la marque de l’obéissance chrétienne (cf. #Ex 20: 12).

 

5  Celle qui est véritablement veuve, et qui est demeurée dans l’isolement, met son espérance en Dieu et persévère nuit et jour dans les supplications et les prières.

demeurée toute seule. La forme grecque implique une condition permanente d’abandon et d’indigence. Une femme réellement veuve n’a aucune famille qui subvienne à ses besoins.

met son espérance en Dieu. C’est un état permanent ou une détermination à espérer en Dieu (cf. #1R 17:8-16 ; #Jér 49:11). N’ayant personne, une telle femme met toute son espérance dans le Seigneur.

 

6  Mais celle qui vit dans les plaisirs est morte, quoique vivante.

morte, quoique vivante. Si l’on vit de façon mondaine, immorale et païenne, on est certes vivant physiquement, mais le mode de vie démontre que l’on n’est pas régénéré et donc spirituellement mort (cf. #Ep 2:1).

 

7  Déclare-leur ces choses, afin qu’elles soient irréprochables.

irréprochables. « Irréprochables » signifie « non exposées à être attaquées ». C’est une conduite à laquelle on ne trouve rien à redire.

 

8  Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.

Si. Mieux traduit par « puisque ». Paul reformule de façon négative le principe posé positivement au verset 4, en employant la construction grecque qui implique que la condition est vérifiée. Cela suggère que les violations de ce principe ne se comptaient plus à Éphèse. Tout croyant qui n’obéit pas à ce commandement se rend coupable de

1° nier le principe de l’amour chrétien, fondé sur la compassion (cf. #Jn 13: 35 ; #Ro 5:5 ; #1Th 4:9) et

2° se révéler « pire qu’un infidèle ».

La majorité des non-croyants s’acquittent naturellement de ce devoir; cela devrait être d’autant plus vrai des chrétiens, puisque le commandement de Dieu les y pousse. Par conséquent, s’ils s’y refusent alors qu’ils en ont les moyens, ils se conduisent plus mal que des païens. Cf. #1Co 5:1-2.

 

9  Qu’une veuve, pour être inscrite sur le rôle, n’ait pas moins de soixante ans, qu’elle ait été femme d’un seul mari,

être inscrite sur le rôle. Mieux traduit par « figurer sur la liste ». Figuraient sur cette liste non pas les veuves ayant droit au soutien financier officiel de l’Église  c’était le cas (verset #1Ti 5:3) de toutes les veuves de l’Église dépourvues de tout moyen de subsistance - mais celles qui remplissaient les conditions requises pour être investies d’un ministère spécialement reconnu par l’Église.

pas moins de soixante ans. Dans la culture du N.T., 60 ans correspondait à l’âge de la retraite. À cet âge-là, les femmes avaient, le plus souvent, terminé d’élever leurs enfants. Elles jouissaient donc d’assez de temps  en plus de la maturité et d’une personnalité suffisamment affirmée - pour vouer leur vie au service de Dieu et de l’Église. Il était peu probable qu’elles aient l’occasion de se remarier et d’être ainsi occupées par ce que cela implique.

femme d’un seul mari. Littéralement « femme d’un seul homme » (cf. #1Ti 3:2, #1Ti 3:12). Loin d’exclure les femmes mariées plus d’une fois (cf. verset #1Ti 5:14 ; #1Co 7:39), l’expression désigne une femme totalement et fidèlement dévouée à son mari, une épouse qui a fait preuve de pureté dans sa vie de couple, en pensées comme en actes.

 

10  qu’elle soit recommandable par de bonnes œuvres, ayant élevé des enfants, exercé l’hospitalité, lavé les pieds des saints, secouru les malheureux, pratiqué toute espèce de bonne œuvre.

ayant élevé des enfants. Cela définit la veuve comme une femme pieuse, une mère qui a nourri et élevé des enfants devenus eux-mêmes chrétiens.

lavé les pieds des saints. C’était un devoir avilissant réservé aux esclaves. L’expression est utilisée métaphoriquement pour parler des veuves dont le cœur est celui d’une humble servante.

toute espèce de bonnes œuvres. Cf. Dorcas en #Ac 9:36-39.

 

11  Mais refuse les jeunes veuves ; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier,

la volupté les détache de Christ. Mieux traduit par « elles éprouvent les pulsions de désirs sensuels », expression qui inclut tout ce qu’impliquent les relations conjugales, y compris les rapports sexuels. Paul pressentait le risque de voir de jeunes veuves revenir sur leur vœu de célibat et de consécration au service de Dieu (cf. #No 30:10); il savait que de tels sentiments pouvaient avoir un impact négatif sur leur vie personnelle et leur ministère au sein de l’Église. Ces femmes étaient des proies faciles que les faux docteurs avaient tôt fait de repérer (#2Ti 3:6-7) et d’écarter du chemin de la vérité (v. #1Ti 5:15).

 

12  et se rendent coupables en ce qu’elles violent leur premier engagement.

violent leur premier engagement. En grec classique, le mot « engagement » peut aussi signifier « serment ». Dans cette acception, il désigne une promesse spécifique que devaient faire les jeunes veuves lors de leur demande d’inscription sur la liste. Elles s’engageaient à consacrer le restant de leur vie au service de l’Église et du Seigneur. Malgré toute la sincérité et la bonne volonté qui étaient les leurs au début de leur précarisation et de leur deuil, on pouvait craindre qu’elles désirent se remarier (voir #Lé 11) et reviennent sur leur promesse passée.

 

13  Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison ; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu’il ne faut pas dire.

aller de maison en maison. Littéralement « faire le tour des maisons ». De telles personnes essaient de mettre leur nez partout et se mêlent de ce qui ne les regarde pas, au lieu de s’occuper de leurs propres affaires.

causeuses. C’est-à-dire des personnes qui racontent n’importe quoi, sans discernement, accusent sans preuves ou répandent des calomnies. Leur oisiveté et leur manque de retenue en font des proies toutes désignées pour les faux docteurs (#1Ti 1:6).

 

14  Je veux donc que les jeunes se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles dirigent leur maison, qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire ;

aient des enfants. Les veuves les plus jeunes étaient encore en âge de porter des enfants. Malgré la perte de leur mari, il était légitime qu’elles gardent l’espoir de connaître le privilège et la bénédiction de se remarier et d’avoir des enfants;  cf. #Ps 27:3, #Ps 27:5).

dirigent leur maison. Englobe en grec tous les aspects de l’administration d’un foyer, outre l’éducation des enfants. Dans le plan divin, c’est au foyer qu’une femme mariée trouve le mieux à s’épanouir.

 

15  car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan.

Certaines de ces jeunes veuves s’étaient détournées de leur engagement à servir Christ, soit pour suivre les faux docteurs et répandre leurs fausses doctrines, soit en épousant des incroyants, ce qui jetait le discrédit sur l’Église.

Satan. Le diable, l’adversaire des croyants.

 

16  Si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves, qu’il les assiste, et que l’Église n’en soit point chargée, afin qu’elle puisse assister celles qui sont véritablement veuves.

femme. Paul déclare de nouveau ce qu’il écrivait au versets 4-8, en ajoutant que, selon les cas, les femmes chrétiennes doivent, elles aussi, porter la responsabilité de veiller au bien-être matériel des veuves.

 

17 ¶  Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement.

anciens. Désigne les « évêques » ou « surveillants » qui sont aussi les pasteurs (#Ep 4:11).  

dirigent bien. Les anciens sont les responsables spirituels de l’Église (cf. #1Th 5:12-13 ; #Hé 13: 7, #Hé 13: 17).

un double honneur. Les anciens qui font le plus preuve d’engagement, d’excellence et de dévouement devraient jouir d’une plus grande reconnaissance de la part de leur assemblée. Cette expression ne signifie pas qu’ils doivent recevoir une rémunération deux fois plus importante que les autres, mais qu’ils doivent être payés plus généreusement en termes de respect dans l’Église.

surtout. Signifie « particulièrement » ou « notamment ». Paul affirme donc implicitement que certains anciens s’investissent plus que les autres, et que leur ministère acquiert ainsi une place prépondérante.

travaillent. Littéralement « travaillent jusqu’à l’épuisement ». Le grec renvoie à l’effort requis par le travail plutôt qu’aux heures qu’on y passe.

prédication …  enseignement. Le premier terme désigne la proclamation de la Parole, accompagnée de l’exhortation et de la correction, en vue de susciter une réponse du cœur. Le second renvoie surtout à l’affermissement contre l’hérésie et met l’accent sur l’instruction.

5:17-25 L’incompétence des responsables était à l’origine de la plupart des difficultés de l’Église d’Éphèse. Paul explique donc à Timothée comment restaurer la direction pastorale en mettant en relief les obligations de l’Église envers les anciens: ils doivent être honorés, protégés, corrigés et choisis à bon escient.

 

18  Car l’Écriture dit : Tu n’emmuselleras point le bœuf quand il foule le grain. Et l’ouvrier mérite son salaire.

Car l’Écriture dit. Formule traditionnelle pour introduire les citations bibliques, ici tirées aussi bien de l’A.T. (#De 25:4) que du N.T. (#Lu 10:7). Il est significatif que nous ayons affaire ici à l’un des rédacteurs du N.T. (Paul) qui confirme l’inspiration divine d’un autre (Luc) en désignant son texte comme « Écriture » (cf. #2P 3:15-16). Cela démontre toute l’estime que l’Église primitive accordait aux écrits du N.T.

 

19  Ne reçois point d’accusation contre un ancien, si ce n’est sur la déposition de deux ou trois témoins.

de deux ou de trois témoins. Les accusations graves portées contre des anciens doivent être traitées selon les procédures d’enquête et de confirmation définies en #Mt 18:15-20. Ces procédures s’appliquent à tous, y compris les anciens. En cas d’accusations vérifiées, cette exigence prive les anciens de toute immunité, mais elle les protège aussi contre les accusateurs inconsidérés ou malintentionnés, puisque la procédure de conviction de péché est la même que pour n’importe quel membre.

 

20  Ceux qui pèchent, reprends-les devant tous, afin que les autres aussi éprouvent de la crainte.

Ceux qui pèchent. Désigne les anciens qui persistent dans leur péché, quel qu’il soit, après avoir été confrontés à deux ou trois témoins, surtout s’il s’agit de fautes qui violent les qualifications requises pour exercer ces fonctions (#1Ti 3:2-7).

tous. C’est-à-dire les autres anciens et toute l’assemblée. La troisième mesure qu’établit  #Mt 18: 17 consiste à rendre l’accusation publique devant l’Église, pour que toute l’assemblée puisse faire pression sur le fautif et le pousser à la repentance.

21  Je te conjure devant Dieu, devant Jésus-Christ, et devant les anges élus, d’observer ces choses sans prévention, et de ne rien faire par faveur.

conjure devant Dieu, devant Jésus-Christ. Cf. #1Ti 6:13

les anges élus. C’est-à-dire les anges choisis par Dieu, ceux qui n’ont pas été déchus, par opposition avec Satan et les démons. Cette expression indique que le projet éternel de Dieu, projet consistant dans le choix des participants au royaume, inclut les anges. Les chrétiens aussi sont appelés « élus » (#Ro 8:33 ; #Ro 11:7 ; #Col 3:12 ; #2Ti 2:10 ; #Tit 1:1 ; #1Pi 1:2 ; #2Jn 1, #2Jn 13).

sans prévention …  rien faire par faveur. Les anciens doivent exercer la discipline de manière impartiale, sans préjugés ni favoritisme, et de la façon préconisée par les Écritures.

 

22  N’impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe pas aux péchés d’autrui ; toi-même, conserve-toi pur.

N’impose les mains à personne. Renvoie au cérémonial qui confirmait les compétences d’un homme à exercer un ministère public de pasteur / ancien / surveillant. Il remontait à la pratique, en vigueur dans l’A.T., qui consistait à poser les mains sur l’animal sacrifié en signe d’identification à lui (#Ex 29:10, #Ex 29:15, #Ex 29:19 ; #Lé 4:15 ; cf. #No 8:10 ; #No 27:18-23 ; #De 34:9 ; #Mt 19: 15 ; #Ac 8:17-18 ; #Ac 9:17 ; #Hé 6:2). On agit « avec précipitation » si l’on procède à cette cérémonie sans enquête approfondie ni délai visant à préparer le candidat et à s’assurer de ses qualifications (comme en #1Ti 3:1-7).

ne participe pas aux péchés. En procédant prématurément à une ordination, on se rend coupable du péché de celui qui sert comme ancien alors qu’il n’est pas qualifié pour cette charge et que, par conséquent, il détourne les croyants de la vérité.

conserve-toi pur. À « pur », certains préfèrent « libre de tout péché ». Paul ne voulait pas que Timothée se souille par les péchés d’un autre en autorisant la prise de fonctions d’un ancien non qualifié pour les exercer. Malgré le besoin criant de responsables spirituellement mûrs, l’Église devait se garder d’une sélection par trop hâtive.

 

23  Ne continue pas à ne boire que de l’eau ; mais fais usage d’un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions.

Ne continue pas à ne boire que de l’eau. Dans l’Antiquité, l’eau était souvent polluée, au point qu’elle transmettait un grand nombre de maladies. Paul exhorte donc Timothée à ne pas prendre le risque de tomber malade, même s’il avait fait vœu de s’abstenir de vin. Apparemment, Timothée évitait de boire du vin par précaution.

fais usage d’un peu de vin …  tes fréquentes indispositions. Paul suggérait à Timothée de consommer du vin parce que, grâce à la fermentation, cette boisson agirait comme un désinfectant et le garderait des conséquences, dangereuses pour sa santé, d’une consommation exclusive d’eau. En revanche, il ne l’invitait pas à abaisser les normes de conduite présentées plus haut (cf. #No 6:1-4 ; #Pr 31:4-5).

 

24  Les péchés de certains hommes sont manifestes, même avant qu’on les juge, tandis que chez d’autres, ils ne se découvrent que dans la suite.

Les péchés …  manifestes. Les péchés de certains sautent aux yeux de tous, ce qui les disqualifie d’entrée du ministère d’ancien.

même avant qu’on les juge. Les péchés notoires de ces personnes révèlent publiquement leur culpabilité et leur incompatibilité pour tout ministère. Le jugement mentionné ici correspond à la procédure suivie par l’Église pour déterminer les qualifications en vue d’un ministère d’ancien.

ne se découvrent que dans la suite. Les péchés d’autres candidats au ministère d’ancien ne viendront à la lumière qu’avec le temps, et peut-être pendant l’examen de leur candidature.

 

25  De même, les bonnes œuvres sont manifestes, et celles qui ne le sont pas ne peuvent rester cachées.

Il en va de même pour les bonnes œuvres que pour les péchés: certaines sont notoires, d’autres ne sont connues que plus tard. Temps et vérité vont de pair. Le point central de toutes ces instructions relatives au choix des anciens (conformément à 3:1-7), c’est la nécessité de faire preuve de patience, d’équité, d’impartialité et de pureté (versets #1Ti 5:21-25). De cette façon, on peut espérer faire de bons choix.

 

1 TIMOTHY 5 : 01 to 25 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Rebuke not an elder, but exhort him as a father; the younger men as brothers,

Do not reprimand harshly. "Roughly" captures the intensity that the Greek word expresses. Even if he commits a sin, we must show respect to the old believer avoiding resume with harsh words (see # 2 Timothy 2: 24-25).

the old man. In this context, the Greek word denotes both the elderly, not the old function. Despite his youth, Timothy would have to remonstrate with people older than him, but he should fix their sin with deference and respect, in accordance with the principles of A.T. (See # Lev 19: 32; #Job 32: 4, #Job 32: 6; #Pr 4: 1-4; #Pr 16: 31; #Pr 20: 29).

urges. Greek verb related to one of the titles of the Holy Spirit (parakletos; cf. #Jn 14: 16 #Jn 14: 26; #Jn 15: 26; #Jn 16: 7), which evokes the fact of s to approach another person for help. Could be translated "strengthen". We have the duty to strengthen our brethren in faith (cf. #Ga 6: 1-2), as the Scriptures (#Ro 15: 4) and of the Holy Spirit.

 

2 older women as mothers, younger ones as sisters, in all purity.

3 ¶ Honour widows that are widows.

Honored. This is to show respect or compassion, support, treat with consideration. Although this requirement includes the need to meet all kinds of needs, Paul thinking here specifically to material support (cf. #Ex 20: 12; #Mt 15: 1-6; #Mt 27: 9).

that are widows. All the widows are not really alone and destitute. Financial support owed by the Church applies only to those who have no other means of supporting themselves.

5: 3-16 This section recalls the injunction in the Scriptures, to take physical care of the widows, as they no longer have the support of their husbands (see #Ex 22: 22-24; 27:19 #of ; #Esa 1:17). The compassion that God himself testifies so often widows only confirms this commandment (cf. #PS 68: 6; #PS 146: 9; #Mr 12: 41-44; #Lu 7: 11-17).

 

4 If a widow has children or grandchildren, let them first learn to practice piety towards their own family, and to make their parents what they have received from them; for this is pleasing to God.

children or grandchildren. The responsibility of caring for widows is primarily up to their own family, then to the Church.

make their parents. Children and grandchildren are indebted to those who gave them birth, raised them and loved. The fact that responsibility is the hallmark of Christian obedience (cf. #Ex 20: 12).

 

5 She who is a widow indeed, and is left all alone puts her hope in God and continues night and day in supplications and prayers.

remained alone. The Greek form implies a permanent condition of abandonment and destitution. A widow woman really has no family ends meet in.

puts his hope in God. It is a permanent condition or a determination to hope in God (# 1R 17: 8-16; # Jer 49:11). Having no such a woman puts all its hope in the Lord.

 

6 But she that liveth in pleasure is dead while she liveth.

dead while alive. If you live worldly way, immoral and pagan, it is certainly physically alive, but the way of life shows that we are not regenerated and therefore spiritually dead (cf. #EP 2: 1).

 

7 Declare unto them, so they may be blameless.

irreproachable. "Beyond reproach" means "not exposed to be attacked." It is conduct that we find nothing to complain about.

 

8 If anyone does not provide for his own, and specially for those of his family, he has denied the faith and is worse than an infidel.

If. Better translated "since". Paul restates negatively the principle laid positively in verse 4, using the Greek construction which means that the condition is verified. This suggests that violations of this principle only had more to Ephesus. Any believer who does not obey this commandment is guilty of

1 deny the principle of Christian love, founded on compassion (cf. #Jn 13: 35; #Ro 5: 5; # 1 Thessalonians 4: 9)

2 ° be "worse than an infidel."

The majority of non-believers naturally fulfill this duty; This should be especially true of Christians, since the commandment of God grows there. Therefore, if they refuse it then they have the means, they behave worse than the heathen. See # 1 Corinthians 5: 1-2.

 

9 Let a widow be put on the list, has not less than sixty years, having been the wife of one man,

be put on the list. Better translated "on the list". Were on that list widows not entitled to official support of the Church was the case (v # 1 Tim 5: 3) all the Church's widows devoid of any livelihood - but those who filled the conditions required to be invested a ministry specifically recognized by the Church.

not less than sixty years. In the culture of N.T., 60 corresponded to the retirement age. At that age, women had, generally, finished raising their children. So they enjoyed enough time in more mature and sufficiently assertive personality - to devote their lives to serving God and the Church. He was unlikely to have the opportunity to remarry and thus be occupied by what it implies.

wife of one husband. Literally "woman of one man" (see # 1 Tim 3: 2, # 1 Tim 3:12). Far from excluding women married more than once (see verse # 1 Tim 5:14; 1 Cor 7:39 #), the term refers to a woman fully and faithfully devoted to her husband, a wife who has demonstrated purity in her married life, in thought and deed.

 

10 it reported of for good works, having brought up children, shown hospitality, washed the feet of the saints, relieved the afflicted, diligently followed every good work.

having raised children. This sets the widow as a pious woman, a mother who has nurtured and raised children themselves become Christians.

washed the feet of saints. It was a humiliating duty reserved for slaves. The phrase is used metaphorically speaking widows whose heart is that of a humble servant.

all kinds of good works. See Dorcas in #AC 9: 36-39.

 

11 But the younger widows refuse; for when wanton against Christ, they will marry,

wanton against Christ. Better translated "they experience the impulses of sensual desires", a term that includes all implied marital relationships, including sex. Paul foresaw the risk of young widows return to their vow of celibacy and consecration to the service of God (cf. #No 30:10); he knew that such feelings could have a negative impact on their personal lives and their ministry in the Church. These women were easy prey that false teachers were quick to spot (# 2Ti 3: 6-7) and away from the path of truth (v # 1 Tim 5:15.).

 

12 Having damnation, because they have their first commitment.

their first faith. In classical Greek, the word "commitment" can also mean "oath". In this sense, it refers to a specific promise that would make young widows when their application for entry on the list. They committed to spending the rest of their lives in the service of the Church and the Lord. Despite all the sincerity and goodwill that were theirs at the beginning of their insecurity and their mourning, it was feared that they wish to remarry (see # Lev 11) and return to their former promise.

 

13 With this being idle they learn to go from house to house; and not only idle, but tattlers also and busybodies, saying what they should not say.

go from house to house. Literally "go round the houses." Such people try to poke their noses everywhere and mix what does not concern them, instead of looking after their own affairs.

loveseats. That is to say people who tell anything indiscriminately accuse without evidence or spreading slander. Their idleness and lack of restraint makes them prey to all designated false teachers (# 1 Tim 1: 6).

 

14 I will therefore that the younger women marry, bear children, guide the house, they do not give the enemy no occasion to revile

have children. The younger widows were still capable of bearing children. Despite the loss of their husband, it was legitimate that they keep the hope of knowing the privilege and blessing to remarry and have children; cf. #ps 27: 3, #ps 27: 5).

guide the house. Greek encompasses all aspects of the administration of a home, besides the education of children. In the divine plan, it is in the home that a married woman is best to flourish.

 

15 For already some have turned aside after Satan.

Some of these young widows were diverted from their commitment to serve Christ or to follow false teachers and spread their false doctrines, or by marrying unbelievers, which cast discredit on the Church.

Satan. The devil, the enemy of the believers.

 

16 If any believing man or woman has widows, let them relieve them, and not the church be burdened, that it may relieve those who are widows indeed.

wife. Paul reiterates what he wrote in verses 4-8, adding that according to the case, Christian women have, too, bear responsibility for ensuring the material welfare of widows.

 

17 ¶ Let the elders that rule well be counted worthy of double honor, especially they who labor in the word and teaching.

old. Refers to "bishops" or "overseers" who are also pastors (#EP 4:11).

rule well. The elders are the spiritual leaders of the Church (see # 1 Thessalonians 5: 12-13; # Heb 13: 7, # Heb 13: 17).

double honor. The elders who make the most show commitment, excellence and dedication should enjoy greater recognition from their meeting. This expression does not mean they should receive twice as much compensation as the others, but they should be paid more generously in terms of respect in the Church.

mostly. Means "particularly" or "particular". Paul thus implicitly affirms that some older are more engaged than others, and that their ministry acquires a prominent place.

working. Literally "working to exhaustion." Greek refers to the effort required by the work rather than hours spent there.

preaching ... education. The first refers to the proclamation of the Word, accompanied by the admonition and correction, in order to generate a response from the heart. The second refers mainly to the strengthening against heresy and emphasizes instruction.

5: 17-25 The incompetence of the officials was behind most of the difficulties of the Church of Ephesus. So Paul says to Timothy how to restore pastoral leadership by highlighting the Church's obligations to the former: they must be honored, protected, corrected and chosen wisely.

 

18 For the scripture saith: Thou shalt not muzzle the ox when it treads out the grain. And the laborer deserves his wages.

For the Scripture says. traditional formula to introduce the biblical quotations here from both the A.T. (# Of 25: 4) that the N.T. (#Lu 10: 7). It is significant that we are dealing here with one of the NT writers (Paul) confirms the divine inspiration of another (Luke), pointing to its text as "Scripture" (cf. # 2 Pet 3: 15-16 ). This demonstrates the high regard that the early church gave to the writings of N.T.

 

19 Do not receive an accusation against an elder, except on the testimony of two or three witnesses.

two or three witnesses. Serious charges against former must be treated according to the survey procedures and confirmation defined #Mt 18: 15-20. These procedures apply to all, including former. If verified accusations, this requirement deprives the former of any immunity, but also protects against the accusers reckless or malicious, since the sin of conviction procedure is the same as for any member.

 

20 Them that sin rebuke before all, that others also may fear.

Those who sin. Refers to elders who persist in their sin, whatever it is, after being confronted with two or three witnesses, especially if they are mistakes that violate the qualifications required to perform these functions (# 1 Tim 3: 2 7).

all. That is to say, the other elders and the whole assembly. The third measure that establishes #Mt 18: 17 is to make the public accusation before the Church, for the whole assembly could put pressure on the fault and push it to repentance.

21 I charge thee before God, Jesus Christ, and the elect angels, that thou observe these things without prejudice, doing nothing by partiality.

therefore before God, the Lord Jesus Christ. Cf. 1 Tim 6:13 #

the elect angels. That is to say, the angels chosen by God, those who have not been deprived, by contrast with Satan and demons. This expression indicates that the eternal plan of God, project consisting in the selection of participants in the kingdom, including the angels. Christians also are called "elected" (#Ro 8:33; #Ro 11: 7; 3:12 #Col; # 2Ti 2:10; #Tit 1: 1; 1 Peter 1 # 2; # 2Jn 1 # 2Jn 13).

without prevention ... do nothing by favor. Elders must exercise discipline impartially, without prejudice or favoritism, and the way advocated by the Scriptures.

 

22 Lay hands suddenly on no man, and does not participate in the sins of others; thyself pure keeps up.

Lay hands on person. Refers to ceremonial confirming the skills of a man to exercise public ministry of pastor / elder / overseer. He went back to the practice in force in the OT, which was to lay hands on the sacrificial animal as a sign of identification with him (#Ex 29:10, 29:15 #Ex, #Ex 29:19; # Lev 4:15; cf. 8:10 #No; #No 27: 18-23; # of 34: 9; #Mt 19: 15; #AC 8: 17-18; 9:17 #AC; Hey # 6: 2). We act "rashly" if we proceed at this ceremony without further investigation or delay to prepare the candidate and ensure its qualifications (as in # 1 Tim 3: 1-7).

does not participate in sin. Proceeding prematurely at an ordination, it is guilty of the sin of one who serves as old as he is not qualified for this office and that, therefore, it distracts believers from the truth.

pure keeps up. In "pure", some "free from all sin." Paul did not want Timothy is defiled by the sins of another authorizing the taking office of a former unqualified to exercise them. Despite the critical need for spiritually mature leaders, the church had to keep a selection too hasty.

 

23 Do not continue to drink only water; but use a little wine for thy stomach's sake and thine often infirmities.

Do not continue to drink only water. In ancient times, the water was often polluted, to the point that she passed a large number of diseases. Paul thus exhorts Timothy to not take the risk of getting sick, even if he had made a vow to abstain from wine. Apparently Timothy avoided drinking wine precaution.

make use of a little wine ... thine often infirmities. Paul suggested to Timothy consume wine because, thanks to the fermentation, the drink would act as a disinfectant and keep the consequences dangerous for his health, an exclusive water consumption. However, he did not invite to lower the standards of conduct set out above (see #No 6: 1-4; #Pr 31: 4-5).

 

24 The sins of some men are obvious, going before them to judge, while in others they only discover afterwards.

... The sins manifest. The sins of some are obvious to all, which disqualifies them from the former Department entrance.

even prior to judgment. The notorious sins of these people publicly reveal their guilt and their incompatibility for any department. The judgment mentioned here is the procedure followed by the Church to determine the qualifications for an old department.

will discover that below. The sins of other candidates to the former Ministry will not come to light over time, perhaps during the examination of their application.

 

25 Similarly, good works are obvious, and those that are not can not remain hidden.

It's the same for the good works for sins: some are known, others are known only later. Time and truth go together. The focus of these guidelines for choosing elders (under 3: 1-7), is the need for patience, fairness, impartiality and purity (vs. # 1 Tim 5:21 -25). This way, we can hope to make good choices.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact