13. LA RÉSURRECTION ET L`ASCENSION DE CHRIST 1 DE 3 Un tombeau vide

19/03/2015 10:36

13. LA RÉSURRECTION ET L`ASCENSION DE CHRIST

1 DE 3

Un tombeau vide

 

Visite des femmes au tombeau

 

MATTHIEU 28 : 1

1 ¶  Après le sabbat, à l’aube du premier jour de la semaine, Marie de Magdala et l’autre Marie allèrent voir le sépulcre.

 

NOTE DE JOHN MACARTHUR

à l’aube du premier jour de la semaine. Officiellement, le sabbat prenait fin le samedi au coucher du soleil. Les femmes pouvaient alors acheter et préparer les épices (#Lu 24:1). L’événement décrit ici eut lieu le matin suivant, dimanche à l’aube, le premier jour de la semaine.

l’autre Marie. La mère de Jacques le mineur. Marie de Magdala. Elle avait été délivrée de sept démons (#Lu 8:2); l’autre « Marie » (« la femme de Clopas », #Jn 19: 25, dont le nom est une variante d’Alphée) était la mère de l’apôtre connu sous le nom de « Jacques le mineur » (#Mr 15:40 ; voir la note sur 10:3 {==> "Mt 10:3"}).

Thaddée. Dans d’autres passages, il est appelé Jude, fils de Jacques (#Lu 6:16 ; #Ac 1:13).

Jacques, fils d’Alphée. Il existe quatre personnages nommés Jacques dans le N.T.:

1° l’apôtre Jacques, frère de Jean.

2° le disciple mentionné dans ce passage, aussi appelé « Jacques le mineur » (#Mr 15: 40);

3° Jacques, père de Jude (non pas l’Iscariot, #Lu 6:16);

4° Jacques, le demi-frère du Seigneur (#Ga 1:19 ; #Mr 6:3), auteur de l’épître qui porte son nom, qui joua par ailleurs un rôle de premier plan dans l’Église naissante de Jérusalem (#Ac 12:17 ; #Ac 15: 13 ; #Ga 1:19).

 

MARC 16 : 1

1 ¶  Lorsque le sabbat fut passé, Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé, achetèrent des aromates, afin d’aller embaumer Jésus.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

le sabbat fut passé. Le sabbat se terminait officiellement au crépuscule du samedi, après quoi les femmes furent autorisées à acheter les aromates.

Marie de Magdala, Marie, mère de Jacques, et Salomé. Luc mentionne que Jeanne et d’autres femmes s’y trouvaient aussi (#Lu 24: 10 ; cf. #Mr 15: 41).

aromates. Les femmes se procurèrent d’autres aromates, en plus de ceux qui avaient déjà été préparés (cf. #Lu 23: 56 ; #Jn 19:39-40).

embaumer. Littéralement « oindre, frotter ». Au contraire des Égyptiens, les Juifs n’embaumaient pas leurs morts. L’onction avec les aromates était une démonstration d’amour et visait à combattre la puanteur de la chair en décomposition. Ces femmes vinrent oindre le corps de Jésus le troisième jour après sa mise au tombeau. Cela prouve qu’elles non plus ne croyaient pas qu’il allait ressusciter (cf. #Mr 8:31 ; #Mr 9:31 ; #Mr 10:34).

 

Ouverture du tombeau

MATTHIEU 28 : 2 - 4

2  Et voici, il y eut un grand tremblement de terre ; car un ange du Seigneur descendit du ciel, vint rouler la pierre, et s’assit dessus. 3  Son aspect était comme l’éclair, et son vêtement blanc comme la neige. 4  Les gardes tremblèrent de peur, et devinrent comme morts.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

28:2

un grand tremblement de terre. Le second tremblement de terre associé à la mort de Christ (#Mt 27:51). Cette secousse, qui resta certainement confinée aux abords du tombeau, se produisit lorsqu’un ange « vint rouler la pierre » de façon surnaturelle. Il ne le fit pas pour laisser Jésus en sortir  celui qui pouvait ressusciter des morts n’avait pas besoin d’aide pour quitter un tombeau terrestre - mais pour permettre aux apôtres et aux femmes d’y entrer (v. #Mt 28:6).

28:4

devinrent comme morts. Cette expression suggère qu’ils ne furent pas seulement paralysés par la peur, mais totalement inconscients, complètement traumatisés par ce qu’ils avaient vu. Le verbe traduit par « tremblèrent » a la même racine que le mot rendu par « tremblement de terre » au v. 2. L’apparition soudaine de cet ange, au moment même où les femmes arrivaient, était le premier indice que des événements extraordinaires s’étaient produits.

 

Découverte du tombeau vide par les femmes

 

MATTHIEU 28 : 5 à 8

5  Mais l’ange prit la parole, et dit aux femmes : Pour vous, ne craignez pas ; car je sais que vous cherchez Jésus qui a été crucifié. 6  Il n’est point ici ; il est ressuscité, comme il l’avait dit. Venez, voyez le lieu où il était couché, 7  et allez promptement dire à ses disciples qu’il est ressuscité des morts. Et voici, il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez. Voici, je vous l’ai dit. 8  Elles s’éloignèrent promptement du sépulcre, avec crainte et avec une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

28:7

c’est là que vous le verrez. Voir les vv. 10, 16; 26:32; #Jn 21:1-14. Cela ne signifiait pas qu’ils ne le reverraient pas avant ce moment-là. Il se montra aux apôtres à plusieurs reprises avant qu’ils ne le revoient en Galilée (#Lu 24: 15, #Lu 24: 34, #Lu 24: 36 ; #Jn 20: 19, #Jn 20: 26). Cependant, son apparition la plus importante après la résurrection eut lieu en Galilée, où « il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois » (#1Co 15: 6).

 

MARC 16 : 2 À 8

2  Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre, de grand matin, comme le soleil venait de se lever. 3  Elles disaient entre elles : Qui nous roulera la pierre loin de l’entrée du sépulcre ? 4  Et, levant les yeux, elles aperçurent que la pierre, qui était très grande, avait été roulée. 5  Elles entrèrent dans le sépulcre, virent un jeune homme assis à droite vêtu d’une robe blanche, et elles furent épouvantées. 6  Il leur dit : Ne vous épouvantez pas ; vous cherchez Jésus de Nazareth, qui a été crucifié ; il est ressuscité, il n’est point ici ; voici le lieu où on l’avait mis. 7  Mais allez dire à ses disciples et à Pierre qu’il vous précède en Galilée : c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit. 8  Elles sortirent du sépulcre et s’enfuirent. La peur et le trouble les avaient saisies ; et elles ne dirent rien à personne, à cause de leur effroi.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

16: 2

comme le soleil venait de se lever. #Jn 20: 1 précise que Marie de Magdala se rendit au tombeau alors qu’il faisait encore nuit. Il se peut qu’elle ait précédé les autres femmes ou que tout leur groupe soit parti ensemble à la nuit et soit arrivé devant le tombeau après le lever du soleil.

16: 3

Qui nous roulera la pierre. Marc est le seul à rapporter cette discussion des femmes sur le chemin du tombeau. Elles venaient de se rendre compte qu’elles n’étaient pas accompagnées d’un homme apte à déplacer la pierre (v. #Mr 16: 4) qui obturait l’entrée du sépulcre. Comme leur dernière visite au tombeau remontait au vendredi soir, elles ignoraient qu’il avait été scellé et qu’une garde avait été postée devant, puisque ces dispositions avaient été prises le samedi (#Mt 27:62-66).

16: 4

la pierre …  avait été roulée. Ce n’était pas destiné à permettre à Jésus de sortir, mais aux témoins d’entrer. Le tremblement de terre qui se produisit lorsque les anges roulèrent la pierre (#Mt 28:2) avait sans doute été circonscrit à la zone autour du tombeau, car les femmes ne l’avaient apparemment pas senti.

16: 5

dans le sépulcre. Dans une sorte de vestibule extérieur, séparé de la chambre mortuaire par un petit couloir.

jeune homme …  vêtu d’une robe blanche. L’ange, après avoir roulé la pierre, était entré dans la chambre mortuaire (#Mt 28:2). Luc rapporte qu’il y avait deux anges dans le tombeau; Matthieu et Marc ne s’intéressent qu’à celui qui parla (pour d’autres phénomènes similaires.

L’Écriture fait état d’au moins dix apparitions de Christ entre sa résurrection et son ascension.

Il apparut:

1° à Marie de Magdala au tombeau (#Mr 16: 9 ; #Jn 20:11-18);

2° aux femmes sur la route (#Mt 28:9-10);

3° aux disciples sur la route d’Emmaüs (vv. #Lu 24:13-32);

4° à Pierre (v. #Lu 24: 34);

5° à dix des onze disciples, alors que Thomas était absent (vv. #Lu 24:36-43 ; #Mr 16: 14 ; #Jn 20:19-25);

6° aux onze disciples (en présence de Thomas) huit jours plus tard (#Jn 20:26-31);

7° à sept disciples sur les bords de la mer de Tibériade (#Jn 21:1-25);

8° à plus de 500 disciples, probablement sur une colline de Galilée (#1Co 15: 6 );

9° à Jacques (#1Co 15: 7);

10° aux apôtres lors de son ascension au ciel (#Ac 1:3-11).

Après son ascension, il apparut encore à Paul (#1Co 15: 8). Sa prochaine apparition sera celle qu’il effectuera dans la gloire (#Mt 24: 30).

 

16: 6

Jésus de Nazareth, qui a été crucifié. Mieux rendu par « le Nazaréen ». Le récit inspiré ne laisse planer aucun doute quant à l’identité de celui qui avait occupé le tombeau. L’idée selon laquelle les femmes se seraient trompées de tombeau est tout simplement ridicule.

il est ressuscité. La résurrection de Christ est l’une des vérités centrales de la foi chrétienne (#1Co 15: 4) et constitue la seule explication plausible au fait que le tombeau était vide. Même les chefs juifs ne contestèrent jamais qu’il était vide, mais ils s’empressèrent de concocter une théorie selon laquelle les disciples auraient volé le corps de Jésus (#Mt 28:11-15). L’idée même que de craintifs disciples (#Jn 20: 19), pleins de doute (vv. #Mr 16: 11, #Mr 16: 13 ; #Lu 24:10-11), aient pu, on ne sait comment, se rendre maîtres du détachement de gardes romains pour voler le corps est absurde. Qu’ils l’aient fait pendant le sommeil des gardes confine aussi à l’absurdité. Comment auraient-ils pu déplacer la lourde pierre de l’entrée du tombeau sans réveiller au moins l’un des soldats? Et, en tout état de cause, comment les gardes auraient-ils pu témoigner de ce qui s’était passé s’ils avaient été endormis? Bien d’autres théories ont été échafaudées faussement au cours des siècles pour trouver une explication banale au tombeau vide, mais toutes ont fait la preuve de leur inanité.

16: 7

et à Pierre. La présence de Pierre n’est pas signalée ici pour le mettre en avant, comme chef des disciples, mais pour assurer au lecteur que, malgré son triple reniement de Christ, il en faisait toujours partie.

il vous précède en Galilée …  comme il vous l’a dit. Le manque de foi des disciples explique leur lenteur à réagir à ces paroles; ils ne se mirent en route pour la Galilée (#Mt 28:7, #Mt 28:16) qu’après que Jésus leur fut apparu plusieurs fois à Jérusalem (cf. #Lu 24:13-32 ; #Jn 20:19-31).

16: 8

effroi. Elles étaient totalement bouleversées par l’apparition de l’ange et par le mystère ahurissant de la résurrection.

 

LUC 24 : 1 À 8

1 ¶  Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu’elles avaient préparés. 2  Elles trouvèrent que la pierre avait été roulée de devant le sépulcre ; 3  et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. 4  Comme elles ne savaient que penser de cela, voici, deux hommes leur apparurent, en habits resplendissants. 5  Saisies de frayeur, elles baissèrent le visage contre terre ; mais ils leur dirent : Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant ? 6  Il n’est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu’il était encore en Galilée, 7  et qu’il disait : Il faut que le Fils de l’homme soit livré entre les mains des pécheurs, qu’il soit crucifié, et qu’il ressuscite le troisième jour. 8  Et elles se ressouvinrent des paroles de Jésus.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24: 1

portant les aromates. Les femmes ne s’attendaient pas à trouver Jésus ressuscité; elles s’étaient rendues au tombeau uniquement pour terminer d’embaumer le corps de Jésus.

24: 2

la pierre avait été roulée. #Mt 28:2-4 note qu’un tremblement de terre se produisit au moment où un ange roula la pierre. Les gardes romains s’évanouirent de peur. Marc, Luc et Jean ne mentionnent pas la présence des gardes, qui durent s’enfuir après avoir repris connaissance et trouvé la tombe vide. Les femmes arrivèrent certainement peu après.

24: 4

deux hommes. En fait deux anges. Luc est le seul à préciser qu’ils étaient deux; l’intérêt de Marc porte sur celui qui fut le porte-parole des deux. De telles différences mineures entre les récits des Évangiles sont aisément conciliables. Les événements liés à la résurrection, d’après les récits combinés des quatre évangélistes, peuvent être résumés comme suit: lorsqu’elles virent que la pierre avait été roulée, les femmes entrèrent dans le tombeau et le trouvèrent vide (v. #Lu 24: 3); pendant qu’elles étaient à l’intérieur, les anges leur apparurent tout à coup (v. #Lu 24: 4 ; #Mr 16: 5); l’ange qui prit la parole leur rappela les promesses de Jésus (vv. #Lu 24:6-8), avant de les envoyer chez Pierre et les autres disciples pour qu’elles leur annoncent la résurrection de Jésus (#Mt 28:7-8 ; #Mr 16:7-8); les femmes obéirent aux paroles de l’ange (vv. #Lu 24:9-11); les disciples exprimèrent tout d’abord leur scepticisme (v. #Lu 24: 11), puis coururent au tombeau; Jean y arriva en premier (#Jn 20: 4), mais Pierre fut le premier à y entrer (#Jn 20: 6); ils virent les bandes de tissu intactes, mais vides; le corps était absent, preuve que Jésus était ressuscité (v. #Lu 24: 12 ; #Jn 20:6-8); ils ressortirent immédiatement (v. #Lu 24: 12 ; #Jn 20: 10); pendant ce temps, Marie de Magdala était retournée au tombeau; elle pleurait devant l’entrée lorsque Christ lui apparut soudain (#Jn 20:11-18); ce fut sa première apparition (#Mr 16: 9); peu de temps après, il apparut aussi aux autres femmes qui étaient sur la route (#Mt 28:9-10); plus tard le même jour, il apparut à deux disciples sur la route d’Emmaüs (vv. #Lu 24:13-32) et à Pierre (v. #Lu 24: 34).

 

JEAN 20 : 1

1 ¶  Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

20: 1

Le premier jour de la semaine. C’est-à-dire le dimanche. Les croyants réservèrent désormais le dimanche pour se rencontrer et se remémorer la merveilleuse résurrection du Seigneur (voir #Ac 20: 7 ; #1Co 16: 2). On l’appela désormais « jour du Seigneur » (#Ap 1:10).

Marie de Magdala se rendit au sépulcre …  encore obscur. Si Jésus apparut d’abord à Marie, c’était peut-être pour démontrer sa grâce par sa propre fidélité pleine d’amour envers une femme au passé sordide; mais il est évident aussi qu’elle l’aimait si profondément qu’elle fut la première à se présenter devant le tombeau. Elle voulait terminer les soins funéraires du corps de Jésus en apportant plus d’épices pour oindre le corps (#Lu 24: 1).

20:1-31 Le ch. rapporte les apparitions de Jésus à ses disciples:

1° l’apparition à Marie de Magdala (vv. #Jn 20:1-18);

2° l’apparition aux dix disciples (vv. #Jn 20:19-23);

3° l’apparition à Thomas (vv. #Jn 20:24-29).

 

Jésus n’apparut pas à des incroyants (voir #Jn 14: 19 ; #Jn 16: 16, #Jn 16: 22) parce que la preuve de sa résurrection ne les aurait pas plus convaincus que les miracles dont ils avaient été les témoins quelque temps auparavant (#Lu 16: 31). Le dieu de ce monde les avait aveuglés et empêchés de croire (#2Co 4:4). Ainsi, Jésus n’apparut qu’aux siens pour affermir leur foi au Christ vivant. Ces apparitions étaient si bouleversantes qu’elles transformèrent les disciples: de poltrons qui se cachaient tellement ils avaient peur, ils devinrent les témoins courageux de Jésus (p. ex. Pierre; voir #Jn 18: 27 ; cf. #Ac 2:14-39). Une fois de plus, avec le récit de ces apparitions après la résurrection, Jean cherche à présenter la résurrection physique et corporelle de Jésus comme la preuve la plus incontestable qu’il était effectivement le Messie, le Fils de Dieu qui offrit sa vie pour les siens (#Jn 10:17-18 ; #Jn 15: 13 ; cf. #Ro 1:4).

 

Découverte du tombeau vide par Pierre et Jean

 

LUC 24 : 9 À 12

9  A leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux onze, et à tous les autres. 10  Celles qui dirent ces choses aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie, mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles. 11  Ils tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas ces femmes. 12  Mais Pierre se leva, et courut au sépulcre. S’étant baissé, il ne vit que les linges qui étaient à terre ; puis il s’en alla chez lui, dans l’étonnement de ce qui était arrivé.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

24: 9

tous les autres. Les autres disciples, dont la plupart venaient de Galilée et se trouvaient à Jérusalem pour la Pâque.

24: 10

Marie de Magdala. Elle fut la première à voir Jésus vivant (#Mr 16: 9 ; #Jn 20:11-18).

Jeanne. Son mari était l’intendant d’Hérode.

les autres. Elles ne sont identifiées nulle part (cf. #Lu 23: 49, #Lu 23: 55).

24: 11

des rêveries. C’est-à-dire des absurdités.

24: 12

Pierre …  courut. Jean courut avec lui et parvint le premier au tombeau (#Jn 20: 4).

les linges. Les linceuls vides qui avaient contenu le corps de Jésus.

 

JEAN 20 : 2 À 10

2  Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis. 3  Pierre et l’autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre. 4  Ils couraient tous deux ensemble. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre ; 5  s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas. 6  Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre ; il vit les bandes qui étaient à terre, 7  et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part. 8  Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; et il vit, et il crut. 9  Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts. 10  Et les disciples s’en retournèrent chez eux.

NOTE DE JOHN MACARTHUR

20:2

l’autre disciple que Jésus aimait. Il s’agit de l’auteur, Jean.

Ils ont enlevé. Elle avait pourtant plusieurs fois entendu Jésus prédire sa résurrection, mais c’était plus qu’elle ne pouvait croire à ce moment-là. Avant que les disciples eux-mêmes ne puissent croire, il faudrait que Jésus se présente à eux vivant pour constituer de nombreuses « preuves infaillibles » (#Ac 1:3).

20:5-7

il vit les bandes qui étaient à terre. Il existait un contraste entre la résurrection de Lazare (#Jn 11:44) et celle de Jésus: Lazare sortit du tombeau enveloppé dans ses bandelettes, tandis que le corps de Jésus, bien que physique et matériel, était glorifié, et donc en mesure de passer au travers du linceul de la même façon que, plus tard, il apparut dans la chambre haute alors qu’elle était fermée à clé (voir vv. 19-20; cf. #Ph 3:21).

les bandes …  le linge. Ces tissus ne portaient aucune trace de lutte, ni d’arrachage à la hâte par des pilleurs de tombe; de tels pilleurs n’auraient pas enlevé les tissus du corps de Jésus, puisqu’il était plus facile et commode de le transporter en le laissant dans le linceul et les épices. De toute évidence, personne ne s’était emparé du corps: il était sorti en traversant le linceul et l’avait laissé, vide, dans le tombeau.

20:8

l’autre disciple. Quand Jean vit les objets mortuaires abandonnés, il fut convaincu que Jésus était ressuscité. 20: 9

ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture. Ni Pierre ni Jean ne comprenaient que les Écritures avaient annoncé la résurrection de Jésus (#Ps 16: 10). Cela est évident dans les récits de Luc (#Lu 24:25-27, #Lu 24: 32, #Lu 24:44-47). Jésus avait prédit sa résurrection (#Jn 2:19 ; #Mt 16: 21 ; #Mr 8:31 ; #Mr 9:31 ; #Lu 9:22), mais ils ne l’acceptaient pas (#Mt 16: 22 ; #Lu 9:44-45). Lorsque Jean écrivit son Évangile, l’Église avait eu le temps de comprendre les prédictions de l’A.T. concernant la résurrection du Messie (cf. « pas encore »).

 

Autres notes.

La résurrection de Christ (#1-8). Il apparaît aux femmes (#9,10). La confession des soldats (#11-15). Christ donne Ses instructions à Ses disciples (#16-20).

#1-8 Christ est ressuscité le troisième jour après sa mort ; Il a souvent mentionné préalablement cet évènement.

Au « premier jour de la première semaine » de la création, Dieu commanda à la lumière de briller, et la sépara des ténèbres. C’est ce même « premier jour de la semaine » que Celui qui est la Lumière du monde, a brillé hors des ténèbres du tombeau ; ce jour est commémoré depuis, dans le Nouveau Testament : Pâques. Les chrétiens doivent observer solennellement cet évènement dans les assemblées, en l’honneur de Christ !

Notre Seigneur Jésus aurait pu rouler Lui-même la pierre de Son tombeau, mais Il laissa le soin de le faire à un ange. De même que la résurrection de Christ provoque la joie des Siens, elle est un sujet de terreur et de confusion pour Ses ennemis. L’ange, constatant la peur des femmes, les rassura par cette parole : « que les pécheurs de Sion soient effrayés, mais vous, ne craignez pas, car la résurrection de Christ sera votre consolation » !

Notre communion avec Jésus doit être spirituelle, par la foi en Sa parole. Quand nous sommes prêts à faire de ce monde notre demeure, et à dire : « il est bon d’être ici », souvenons-nous que notre Seigneur Jésus, de Son côté, n’est pas resté ici-bas, Il est ressuscité ; faisons en sorte que notre cœur s’élève et cherche premièrement « les choses d’en-haut ». Il est ressuscité, conformément à ce qu’Il avait annoncé.

Ne pensons jamais que les paroles prophétiques de Christ sont « étranges », quant à leur contenu, qu’il s’agisse des souffrances du moment présent, ou de Sa Gloire qui doit être manifestée. Cela peut avoir un effet positif de voir, par la foi, le lieu où le Seigneur était couché. Faisons alors comme ces femmes quittant le tombeau : allons promptement !

Il était déjà bien que ces deux femmes restent là, auprès du tombeau, mais en fait, elles avaient mieux à faire, en quittant ces lieux : se mettre au service du Seigneur. L’utilité pour notre prochain doit être préférée au plaisir d’une communion intime avec Dieu. Les anges annoncèrent à ces deux femmes : « dites aux disciples qu’ils soient consolés de leurs peines présentes ». Christ sait où se trouvent les Siens, et Il les visitera, même s’ils sont au loin : par l’ensemble des moyens de la Grâce, Il se manifestera en personne !

La crainte et la joie firent courir ces deux femmes. Les disciples de Christ doivent aller de l’avant pour témoigner aux autres, leur communion avec le Seigneur : ils doivent annoncer ce que Dieu a fait pour leur âme !

 

Autres notes

(#Mr 16: 1) ; (#Mt 28:1) ; (#Jn 20: 1) Ce fut donc le premier jour de la semaine, le troisième jour depuis et y compris celui de sa mort, que Dieu ressuscita Jésus. Après avoir été trente-six heures environ dans cet état mystérieux que nous appelons la mort, et que l’Écriture appelle fréquemment un sommeil, le Christ se réveilla et sortit du tombeau. Nous allons voir comment les disciples en furent informés ; puis, comment, après beaucoup de doutes, ils finirent par en acquérir la certitude. Le récit se trouve dans les quatre Évangiles ; mais toujours avec des différences qui, loin d’affaiblir le témoignage, ne font que le fortifier. Il y eut, à ce moment, une sorte de confusion dans l’esprit des disciples, et la marche de la narration s’en ressent.

 

 

Les personnes qui figurent au premier plan, dans ce simple et sublime tableau, sont les femmes qui avaient d’habitude suivi le Seigneur, particulièrement Marie de Magdala. Des autres, il n’y a de nommées que Marie, mère de Jacques, le neuvième des apôtres ; Jeanne, femme de Chuzas [2986]  {==> "Luc 8:1"} et Salomé, femme de Zébédée, par conséquent mère de l’autre apôtre Jacques, et de Jean son frère. Le vendredi déjà, elles avaient acheté des aromates pour embaumer le corps de leur Maître bien-aimé ; mais, le sabbat passé, c’est-à-dire le samedi dans la soirée, elles s’en procurèrent davantage ; puis, attendirent que la nuit fut écoulée, pour achever l’œuvre qui, la veille, n’avait été qu’ébauchée par Joseph d’Arimathée et Nicodème. Certes, cette nuit leur parut longue. Aussi, avant qu’il fût jour, les deux Marie se hâtèrent-elles vers le sépulcre, dans le but de « voir, » nous dit Matthieu, le lieu où l’on avait déposé le corps de Jésus et qu’elles n’avaient pu visiter depuis, à cause du sabbat : les autres femmes ne devaient pas tarder à les suivre avec les aromates. 

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact