18 LE FIGUIER

15/08/2014 11:53

18 LES PARABOLES DE JÉSUS

 

LE FIGUIER

 

MATTHIEU 24 : 32 À 44

32 ¶  Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous connaissez que l’été est proche.

33  De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte.

34  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

35  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

36  Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul.

37  Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

38  Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ;

39  et ils ne se doutèrent de rien, jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous : il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme.

40  Alors, de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé ;

41  de deux femmes qui moudront à la meule, l’une sera prise et l’autre laissée.

42  Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra.

43  Sachez-le bien, si le maître de la maison savait à quelle veille de la nuit le voleur doit venir, il veillerait et ne laisserait pas percer sa maison.

44  C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

24: 32

une comparaison tirée du figuier. Lorsque les feuilles du figuier poussent, il ne reste que peu de temps avant l’été. De même, l’arrivée des ultimes douleurs de l’accouchement est le signe que le retour de Christ « est proche, à la porte » (v. #Mt 24: 33).

24: 34

cette génération. Il ne peut être ici question de la génération contemporaine de Christ, car « tout cela »  l’abomination de la désolation (v. #Mt 24:15), les persécutions et les jugements (vv. #Mt 24:17-22), les faux prophètes (vv. #Mt 24:23-26), les signes dans le ciel (vv. #Mt 24:27-29), le retour final de Christ (v. #Mt 24: 30) et la réunion des élus (v. #Mt 24: 31) - n’eut pas lieu de son vivant. Il est préférable d’interpréter les paroles de Christ comme une allusion à la génération de l’époque où les douleurs de l’ultime phase de l’accouchement commenceront. Cette lecture correspond tout à fait à la leçon du figuier, qui souligne la brièveté de la période durant laquelle ces événements auront lieu.

Malgré toutes les tribulations à venir  le piège des faux docteurs, les guerres, les persécutions, les catastrophes naturelles, l’éloignement de Christ et tous les obstacles à la proclamation de l’Évangile - le message finira néanmoins par parvenir à toutes les parties de la planète. Dieu n’est jamais à court de témoins; si besoin était, il proclamerait l’Évangile depuis le ciel (cf. #Ap 14: 6).

« La fin » se réfère à la souffrance qui atteint son comble dans les moments qui précèdent la naissance. C’est ainsi que Christ qualifie la période de grande tribulation.

24: 35

Le ciel et la terre passeront. Cf. #Esa 24:18-20.

Voir {==> "2P 3: 10-13"}.

les cieux passeront avec fracas. Les « cieux » désignent l’univers physique. Le « fracas » suggère un sifflement ou un craquement, comme celui d’objets consumés par les flammes. Dieu brûlera l’univers, probablement par une réaction atomique qui désintégrera toute la matière telle que nous la connaissons (vv. #2P 3:7, #2P 3:11-13).

les éléments embrasés se dissoudront. Les « éléments » sont les composantes atomiques dans lesquelles la matière est ultimement divisible et qui sont à la base de toute la matière créée. Pierre indique que les atomes, neutrons, protons et électrons vont tous se désintégrer (v. #2P 3:11).

la terre avec les œuvres. Tout ce qui compose la terre physique, naturelle, dans sa forme actuelle et tout le reste de l’univers seront dévorés par le feu. Cf. #Esa 24:19-20 ; #Esa 34:4.

 

24: 36

du jour et de l’heure. Les disciples désiraient connaître le moment exact où ces choses s’accompliraient, mais il ne leur appartenait pas de le savoir (#Ac 1:7). Christ insiste plutôt sur la fidélité, l’éveil, le service, l’attente et l’état de préparation qui doivent caractériser l’attitude des croyants. Il enseigna ces mêmes leçons dans la parabole qui suit immédiatement ces paroles.

24: 37

Ce qui arriva du temps de Noé. Jésus ne souligne pas tant l’extrême méchanceté qui caractérisait l’époque de Noé (#Ge 6:5) que les préoccupations de la vie quotidienne qui habitaient les hommes (v. #Mt 24: 38) lorsque le jugement s’abattit soudain sur eux. Ils avaient reçu de nombreux avertissements, par le moyen de la prédication de Noé (#2P 2:5) et de l’arche elle-même, qui était le témoignage du jugement à venir. Mais ces choses ne les intéressaient pas, c’est pourquoi ils furent balayés soudainement au milieu de leurs activités quotidiennes.

24:40-41

l’un sera pris. Pris pour être jugé (cf. v. #Mt 24: 39) comme au temps de Noé (« les emporte » v. 39). Il est évident qu’il ne s’agit pas ici de l’enlèvement des croyants décrit en #1Th 4:16-17.

24: 43

le voleur. Comme personne ne sait à quelle heure le voleur surgit, personne ne connaît l’heure du retour du Seigneur ou celle du jour du Seigneur qui accompagne son retour (cf. #1Th 5:2 ; #2P 3:10). Le croyant doit être prêt en tout temps.

24: 44

à l’heure où vous n’y penserez pas. Les paraboles qui suivent enseignent aux disciples de Christ qu’ils ont à se tenir prêts au cas où il viendrait plus tôt que prévu (vv. #Mt 24:43-51), comme au cas où il tarderait à venir (#Mt 25:1-13).

MARC 13 : 28 À 32

28  Ainsi fut accompli ce que dit l’Écriture : Il a été mis au nombre des malfaiteurs.

29  Les passants l’injuriaient, et secouaient la tête, en disant : Hé ! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours,

30  sauve-toi toi-même, en descendant de la croix !

31  Les principaux sacrificateurs aussi, avec les scribes, se moquaient entre eux, et disaient : Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même !

32  Que le Christ, le roi d’Israël, descende maintenant de la croix, afin que nous voyions et que nous croyions ! Ceux qui étaient crucifiés avec lui l’insultaient aussi.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

13: 28

une comparaison. Ou « une parabole ». Méthode courante dans le judaïsme pour enseigner. Jésus l’adoptait pour cacher la vérité aux incrédules tout en l’exposant à ses disciples (cf. v. #Mr 4:11"}.

figuier. Les figuiers représentaient une source de nourriture courante. Il fallait trois ans après la plantation pour que l’arbre porte des fruits. Ensuite, on pouvait faire deux récoltes par an, d’habitude très fructueuses. Normalement, les figues poussaient avec les feuilles. Ce figuier-là portait bien des feuilles mais, curieusement, pas de fruits. Le fait qu’il se trouvait le long de la route (cf. #Mt 21:19) implique qu’il était propriété publique. Il était planté dans une terre fertile, puisque son feuillage était en avance par rapport à la saison et par rapport aux autres figuiers. L’abondance des feuilles laissait espérer que l’arbre était précoce aussi par ses fruits. La prochaine saison pour la récolte normale des figues était en juin, plus d’un mois plus tard. Cette précision, unique à Marc, accentue la nature inhabituelle de ce figuier.

13: 29 De même que la transformation des bourgeons de figuiers en feuilles constituait un signe de la proximité de l’été, les événements décrits par Jésus comme les douleurs de l’enfantement (vv. #Mr 13:6-23) seront des indications claires du retour de Christ.

ces choses. Les événements des vv. 6-23.

le Fils de l’homme est. Littéralement « il est » ou « c’est ». En #Lu 21: 31, il s’agit du « royaume de Dieu ». Cela correspond à la question posée initialement par les disciples à Jésus (v. #Mr 13: 4), qui portait sur les signes annonciateurs de l’avènement du royaume.

13: 30

Je vous le dis en vérité. {==> "Mr 3:28"}. Première fois que Marc utilise cette expression. Courante dans les Évangiles, elle était employée comme une formule introductive aux paroles particulières d’autorité prononcées par Jésus (cf. #Mr 8:12 ; #Mr 9:41 ; #Mr 10:15, #Mr 10:29 ; #Mr 11:23 ; #Mr 12:43 ; #Mr 13:30 ; #Mr 14:9, #Mr 14:18, #Mr 14:25, #Mr 14:30).

 

cette génération. La génération de ceux qui vivront pendant les derniers temps et qui seront témoins des signes et des événements conduisant au retour de Christ.

13: 31

Le ciel et la terre passeront. L’univers tel que nous le connaissons sera spectaculairement transformé après les mille ans de règne de Christ.

mes paroles ne passeront point. Il est impossible que la Parole de Dieu soient annulée, détruite ou altérée de quelque façon que ce soit (cf. #Ps 19: 10 ; #Mt 5:18 ; #Lu 16: 17 ; #Jn 10: 35).

13: 32

du jour ou de l’heure. Le jour et heure exacts du retour de Christ Les disciples désiraient connaître le moment exact où ces choses s’accompliraient, mais il ne leur appartenait pas de le savoir (#Ac 1:7). Christ insiste plutôt sur la fidélité, l’éveil, le service, l’attente et l’état de préparation qui doivent caractériser l’attitude des croyants. Il enseigna ces mêmes leçons dans la parabole qui suit immédiatement ces paroles.

personne ne le sait. Le jour du retour de Christ ne sera révélé d’avance à personne. A ce moment-là, il n’était connu que de Dieu le Père seul.

anges. Même les êtres angéliques qui jouissent de l’intimité avec Dieu, qui volent autour de son trône en attendant ses ordres (#Esa 6:2-7) et le contemplent sans cesse (#Mt 18: 10) ne connaissent pas l’heure du retour de Christ.

ni le Fils. Le jour où Jésus prononça ces paroles, il ne connaissait pas l’heure de son retour. Jésus était toujours totalement Dieu (#Jn 1:1, #Jn 1:14), mais, pendant le temps de son séjour terrestre, il s’est volontairement limité quant à certains de ses attributs (#Ph 2:6-8). Il les manifestait seulement à l’invitation de son Père (#Jn 4:34 ; #Jn 5:30 ; #Jn 6:38). Il a manifesté son omniscience en plusieurs occasions (#Jn 2:25 ; #Jn 13:3). Cependant, il l’a volontairement limitée aux sujets que Dieu désirait qu’il connaisse pendant les jours de son humanité (#Jn 15: 15). La connaissance de la date et de l’heure de son retour n’en faisait pas partie. Après sa résurrection, Jésus recouvra sa pleine omniscience divine (cf. #Mt 28: 18 ; #Ac 1:7).

LUC 21 : 29 À 33

29 ¶  Et il leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres.

30  Dès qu’ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l’été est proche.

31  De même, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.

32  Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive.

33  Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

21:29-33 Voir les notes sur {==> "Mt 24:32"}; {==> "Mr 13:29"}. CI-HAUT

 

* * *

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact