2 ROIS 03 : 1 à 27 *** + 2 KINGS 03 : 1 to 27 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

01/02/2017 06:26

2 ROIS  03 : 1 à 27 *** +
 

1 ¶  Joram, fils d’Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-huitième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna douze ans.

 

Joram. Le premier Joram était, comme Achazia (#1R 22: 52), un fils d’Achab (#2R 3:1), qui régna sur le royaume du nord pendant 12 ans, de 852 à 841 av. J.-C. Environ. Le second Joram, était le fils et successeur de Josaphat, qui régna sur le royaume du sud de 853 à 841 av. J.-C. (cf. #2R 8:16-24).

dix-huitième année. Vers 852 av. J.-C. C’était la 18e année du règne de Josaphat sur Juda, après la mort de son père Asa en 870 av. J.-C. Josaphat exerça la corégence avec Asa de 873 à 870 av. J.-C. Le fils de Josaphat, Joram, exerça la corégence avec lui de 853 à 848 av. J.-C.

 

2  Il fit ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, non pas toutefois comme son père et sa mère. Il renversa les statues de Baal que son père avait faites ;

 

statues de Baal. C’était probablement des idoles que le roi Achab avait faites et placées dans le temple construit en l’honneur de Baal (#1R 16:32-33). Elles furent gardées en réserve, et non détruites, puisqu’elles réapparurent à la fin du règne de Joram (#2R 10:26-27).

 

3  mais il se livra aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, et il ne s’en détourna point.

 

Jéroboam. Il régna de 931 à 910 av. J.-C.

fils de Nebath. Contrairement à Hadad et à Rezon, qui étaient des adversaires de Salomon venus de l’extérieur, Dieu suscita, avec Jéroboam, un adversaire issu de l’intérieur. Jéroboam était de la tribu d’Éphraïm, qui dominait les dix tribus du nord d’Israël. C’était un jeune homme plein de talent et de force, et il se fit connaître en dirigeant, à l’initiative de Salomon lui-même, des chantiers de construction autour de Jérusalem.

 

4  Méscha, roi de Moab, possédait des troupeaux, et il payait au roi d’Israël un tribut de cent mille agneaux et de cent mille béliers avec leur laine.

 

Méscha, roi de Moab. Selon la « pierre de Moab » (ou « stèle de Méscha », découverte à Dibon, sur le territoire de Moab, en 1868 apr. J.-C. et datée de 840 à 820 av. J.-C.), Moab, qui se trouvait à l’est de la mer Morte, entre les torrents de l’Arnon et du Zéred, avait été le vassal d’Israël depuis le règne d’Omri (vers 880 av. J.-C.). Le roi de Moab, Méscha, avait des élevages (cf. #Am 1:1) et fournissait des agneaux et de la laine au roi d’Israël. C’était le tribut annuel de sa nation à Israël.

 

5  A la mort d’Achab, le roi de Moab se révolta contre le roi d’Israël.

 

Moab se révolta. Méscha saisit l’occasion de la mort d’Achab pour se débarrasser de la domination politique d’Israël et du lourd fardeau économique qu’elle impliquait. La rébellion de Moab intervint en 853 av. J.-C., pendant le règne d’Achazia (#2R 1:1). Joram décida de l’écraser après son accession au trône d’Israël, en 852 av. J.-C. Il mobilisa son armée (v. #2R 3:6) et pria Josaphat, le roi de Juda, de se joindre à lui dans la bataille (v. #2R 3:7).

 

6 ¶  Le roi Joram sortit alors de Samarie, et passa en revue tout Israël.

7  Il se mit en marche, et il fit dire à Josaphat, roi de Juda : Le roi de Moab s’est révolté contre moi ; veux-tu venir avec moi attaquer Moab ? Josaphat répondit : J’irai, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux.

8  Et il dit : Par quel chemin monterons-nous ? Joram dit : Par le chemin du désert d’Édom.

 

désert d’Édom. Terre aride, située dans la grande dépression au sud de la mer Morte et connue sous le nom d’Araba. C’était une région marécageuse à l’ouest d’Édom. La route y faisait de longs circuits. Selon la « pierre de Moab », l’armée de Méscha contrôlait les moyens d’approche par le nord. Par conséquent, une attaque par le sud avait de meilleures chances de succès. C’était la position la moins bien défendue, et Méscha ne pouvait compter sur un renfort militaire venu d’Édom (v. #2R 3:9).

 

9  Le roi d’Israël, le roi de Juda et le roi d’Édom, partirent ; et après une marche de sept jours, ils manquèrent d’eau pour l’armée et pour les bêtes qui la suivaient.

10  Alors le roi d’Israël dit : Hélas ! l’Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab.

11  Mais Josaphat dit : N’y a-t-il ici aucun prophète de l’Éternel, par qui nous puissions consulter l’Éternel ? L’un des serviteurs du roi d’Israël répondit : Il y a ici Élisée, fils de Schaphath, qui versait l’eau sur les mains d’Elie.

 

versait l’eau sur les mains. Expression idiomatique, probablement issue du lavage des mains avant et après le repas, qui signifiait qu’Élisée avait personnellement servi Elie. Josaphat reconnaissait en lui un vrai prophète de l’Éternel (v. #2R 3:12).

 

12  Et Josaphat dit : La parole de l’Éternel est avec lui. Le roi d’Israël, Josaphat et le roi d’Édom, descendirent auprès de lui.

13  Élisée dit au roi d’Israël : Qu’y a-t-il entre moi et toi ? Va vers les prophètes de ton père et vers les prophètes de ta mère. Et le roi d’Israël lui dit : Non ! car l’Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab.

 

Qu’y a-t-il entre moi et toi? Expression idiomatique exprimant la différence totale de perspective entre deux personnes (cf. #2S 16: 10). D’un ton sarcastique, Élisée invita Joram à consulter les prophètes de son père Achab, ceux de la religion idolâtrique du royaume du nord (#1R 22: 6, #1R 22: 10-12), de sa mère Jézabel, de Baal et d’Astarté (#1R 18: 19).

 

14  Élisée dit : L’Éternel des armées, dont je suis le serviteur, est vivant ! si je n’avais égard à Josaphat, roi de Juda, je ne ferais aucune attention à toi et je ne te regarderais pas.

 

n’avais égard. Élisée n’accepta de consulter l’Éternel qu’en raison de son grand respect pour Josaphat, le roi de Juda, qui faisait ce qui était juste (#1R 22: 43).

 

15  Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l’Éternel fut sur Élisée.

 

un joueur. Utilisée pour accompagner la louange et la prière, la musique accompagnait aussi, parfois, les prophéties (cf. #1Ch 25:1). Elle apaisait l’esprit du prophète et l’aidait ainsi à entendre clairement la parole de l’Éternel.

 

16  Et il dit : Ainsi parle l’Éternel: Faites dans cette vallée des fosses, des fosses !

 

cette vallée. Probablement la région située au nord-est de l’Araba, à l’ouest de la région montagneuse de Moab et au sud-est de la mer Morte. Désert d’Édom. Terre aride, située dans la grande dépression au sud de la mer Morte et connue sous le nom d’Araba. C’était une région marécageuse à l’ouest d’Édom. La route y faisait de longs circuits. Selon la « pierre de Moab », l’armée de Méscha contrôlait les moyens d’approche par le nord. Par conséquent, une attaque par le sud avait de meilleures chances de succès. C’était la position la moins bien défendue, et Méscha ne pouvait compter sur un renfort militaire venu d’Édom (v. #2R 3:9).

 

17  Car ainsi parle l’Éternel : Vous n’apercevrez point de vent et vous ne verrez point de pluie, et cette vallée se remplira d’eau, et vous boirez, vous, vos troupeaux et votre bétail.

18  Mais cela est peu de chose aux yeux de l’Éternel. Il livrera Moab entre vos mains ;

19  vous frapperez toutes les villes fortes et toutes les villes d’élite, vous abattrez tous les bons arbres, vous boucherez toutes les sources d’eau, et vous ruinerez avec des pierres tous les meilleurs champs.

20 ¶  Or le matin, au moment de la présentation de l’offrande, voici, l’eau arriva du chemin d’Édom, et le pays fut rempli d’eau.

 

offrande. C’était l’offrande végétale quotidienne (voir #Ex 29:38-41).

l’eau arriva du chemin d’Édom. Cette crue subite en provenance des montagnes d’Édom fut provoquée par Dieu et s’écoula en direction de la mer Morte. L’eau remplit les canaux qui avaient été construits dans la vallée (v. #2R 3:16).

 

21  Cependant, tous les Moabites ayant appris que les rois montaient pour les attaquer, on convoqua tous ceux en âge de porter les armes et même au-dessus, et ils se tinrent sur la frontière.

22  Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d’eux les eaux rouges comme du sang.

 

eaux rouges comme du sang. La combinaison des rayons du soleil et du grès donnait une couleur rouge à l’eau. N’ayant pas l’habitude de voir de l’eau à cet endroit et n’ayant entendu gronder aucun orage (voir le v. 17), les Moabites pensèrent que les rois de la coalition s’étaient entretués (v. #2R 3:23), et ils partirent au pillage. La coalition conduite par Israël les battit, mais ils avaient été livrés entre ses mains par l’Éternel (voir les vv. 18, 24).

 

23  Ils dirent : C’est du sang ! les rois ont tiré l’épée entre eux, ils se sont frappés les uns les autres ; maintenant, Moabites, au pillage !

24  Et ils marchèrent contre le camp d’Israël. Mais Israël se leva, et frappa Moab, qui prit la fuite devant eux. Ils pénétrèrent dans le pays, et frappèrent Moab.

25  Ils renversèrent les villes, ils jetèrent chacun des pierres dans tous les meilleurs champs et les en remplirent, ils bouchèrent toutes les sources d’eau, et ils abattirent tous les bons arbres ; et les frondeurs enveloppèrent et battirent Kir-Haréseth, dont on ne laissa que les pierres.

 

Kir-Haréseth. La coalition envahit Moab et assiégea sa capitale, Kir-Haréseth, située à environ 18 km à l’est de la mer Morte et 32 km au nord-est de l’Araba.

 

26  Le roi de Moab, voyant qu’il avait le dessous dans le combat, prit avec lui sept cents hommes tirant l’épée pour se frayer un passage jusqu’au roi d’Édom ; mais ils ne purent pas.

27  Il prit alors son fils premier-né, qui devait régner à sa place, et il l’offrit en holocauste sur la muraille. Et une grande indignation s’empara d’Israël, qui s’éloigna du roi de Moab et retourna dans son pays.

 

son fils premier-né …  l’offrit. Espérant contre toute attente obtenir par ce moyen une intervention de son dieu, Méscha sacrifia son fils aîné au dieu moabite Kemosch. Il accomplit ce sacrifice à la vue de tous, pour essayer d’obliger Kemosch à délivrer les Moabites de la terrible défaite qu’ils venaient de subir.

grande indignation s’empara d’Israël. On peut aussi comprendre que le sacrifice accompli par le roi encouragea les Moabites à haïr encore plus Israël et à lutter plus intensément. Ce nouvel élan amena peut-être Israël à croire que Kemosch combattait pour les Moabites.

 

2 KINGS  03 : 1 to 27 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ And Jehoram the son of Ahab reigned over Israel in Samaria in the eighteenth year of Jehoshaphat king of Judah. He reigned twelve years.

 

Joram. The first Joram was, like Ahaziah (# 1R 22: 52), a son of Ahab (# 2R 3: 1), who ruled over the kingdom of the north for 12 years, from 852 to 841 BC. About. The second Joram was the son and successor of Jehoshaphat, who reigned over the southern kingdom from 853 to 841 BC. J.-C. (see # 2R 8: 16-24).

Eighteenth year. About 852 av. This was the 18th year of Jehoshaphat's reign over Judah, after the death of his father Asa in 870 BC. Jehoshaphat held the covenant with Asa from 873 to 870 BC. The son of Jehoshaphat, Joram, co-existed with him from 853 to 848 BC. J.-C.

 

2 And he did that which was evil in the sight of the LORD, not as his father and mother. He overturned the statues of Baal which his father had made;

 

Statues of Baal. These were probably idols that King Ahab had made and placed in the temple built in honor of Baal (# 1R 16: 32-33). They were kept in reserve and not destroyed, since they reappeared at the end of Joram's reign (# 2R 10: 26-27).

 

3 But he gave himself up to the sins of Jeroboam the son of Nebat, who had made Israel to sin, and he did not turn away from it.

 

Jeroboam. He reigned from 931 to 910 BC. J.-C.

Son of Nebat. Unlike Hadad and Rezon, who were Solomon's opponents from outside, God raised up with Jeroboam an adversary from within. Jeroboam was of the tribe of Ephraim, which ruled over the ten tribes of the north of Israel. He was a young man full of talent and strength, and he made himself known by directing, at the initiative of Solomon himself, construction sites around Jerusalem.

 

4 And Meshach king of Moab possessed cattle, and paid the king of Israel a tribute of a hundred thousand lambs, and a hundred thousand rams with their wool.

 

Meshach king of Moab. According to the "Moab stone," discovered at Dibon, in the territory of Moab, AD 1868 and dated 840-820 BC, Moab , Which stood to the east of the Dead Sea, between the torrents of Arnon and Zered, had been the vassal of Israel since the reign of Omri (about 880 BC). The king of Moab, Mesha, had breeding grounds (cf. Am. 1: 1) and supplied lambs and wool to the king of Israel. This was the annual tribute of his nation to Israel.

 

5 At the death of Ahab, the king of Moab rebelled against the king of Israel.

 

Moab rebelled. Mesha seized the opportunity of Ahab's death to get rid of the political domination of Israel and the heavy economic burden it implied. The Rebellion of Moab intervened in 853 BC. AD during the reign of Ahaziah (# 2R 1: 1). Joram decided to crush him after his accession to the throne of Israel in 852 BC. He mobilized his army (v. # 2R 3: 6) and begged Jehoshaphat the king of Judah to join him in the battle (v. # 2R 3: 7).

 

6 ¶ Then king Joram went out of Samaria, and went over all Israel.

7 And he went forth, and sent to Jehoshaphat king of Judah, saying, The king of Moab has rebelled against me; Will you come with me to attack Moab? And Jehoshaphat said, I will go as thou, and my people as thy people, and my horses as thy horses.

8 And he said, By what road shall we go up? Joram said: By the way of the wilderness of Edom.

 

The desert of Edom. Arid land, located in the Great Depression south of the Dead Sea and known as Araba. It was a marshy area west of Edom. The road made long circuits. According to the "stone of Moab," the army of Mesha controlled the means of approach from the north. Therefore, a southern attack had a better chance of success. It was the least well defended position, and Mesha could not count on a military reinforcement from Edom (see # 2R 3: 9).

 

9 And the king of Israel, and the king of Judah, and the king of Edom, departed; And after a march of seven days, they ran short of water for the army and for the beasts that followed.

10 Then the king of Israel said, Alas! The LORD called these three kings to deliver them into the hands of Moab.

11 But Jehoshaphat said, Is there no prophet of the LORD here, by whom we may consult the LORD? And one of the servants of the king of Israel said, There is Elisha the son of Shaphat, who poured water upon Elijah's hands.

 

Poured the water on his hands. Expression idiomatic, probably resulting from the washing of the hands before and after the meal, which meant that Elisée had personally served Elie. Jehoshaphat acknowledged in him a true prophet of the Lord (v. # 2R 3:12).

 

12 And Jehoshaphat said, The word of the LORD is with him. And the king of Israel, Jehoshaphat, and the king of Edom, came down to him.

13 And Elisha said unto the king of Israel, What is there between me and thee? Go to the prophets of your father and to the prophets of your mother. And the king of Israel said unto him, No! For the LORD hath called these three kings to deliver them into the hand of Moab.

What is there between me and you? An idiomatic expression expressing the total difference of perspective between two persons (see # 2S 16:10). In a sarcastic tone Elisha invited Joram to consult the prophets of his father Ahab, those of the idolatrous religion of the kingdom of the north (# 1R 22: 6, # 1R 22: 10-12), his mother Jezebel, Baal And of Astarte (# 1R 18:19).

 

14 And Elisha said, The LORD of hosts, whose servant I am, is alive. If I had no regard for Jehoshaphat king of Judah, I would pay no attention to you, and I would not look at you.

 

Had no regard. Elisha only accepted to consult the Lord because of his great respect for Jehoshaphat, the king of Judah, who did what was right (# 1K 22:43).

 

15 Now bring me a harp player. And as the harp-player was playing, the hand of the Lord was upon Elisha.

 

a player. Used to accompany praise and prayer, the music also sometimes accompanied the prophecies (cf # 1Ch 25: 1). It appeased the spirit of the prophet and helped him to hear clearly the word of the Lord.

 

16 And he said, Thus saith the LORD, Make in this valley pits and pits.

 

This valley. Probably the area to the north-east of the Araba, to the west of the mountainous region of Moab and to the southeast of the Dead Sea. Desert of Edom. Arid land, located in the Great Depression south of the Dead Sea and known as Araba. It was a marshy area west of Edom. The road made long circuits. According to the "stone of Moab," the army of Mesha controlled the means of approach from the north. Therefore, a southern attack had a better chance of success. It was the least well defended position, and Mesha could not count on a military reinforcement from Edom (see # 2R 3: 9).

 

17 For thus saith the LORD, Ye shall see no wind, and ye shall see no rain, and the valley shall be filled with water, and ye shall drink your flocks and your cattle.

18 But this is little in the sight of the LORD. He will deliver Moab into your hands;

19 Ye shall strike every strong city and all the chosen cities, ye shall cut down all the good trees, and cover all the fountains of water, and ruin all the best fields with stones.

20 And it came to pass in the morning, at the time of the offering, that the water came from the way of Edom, and the land was full of water.

 

offering. It was the daily vegetable offering (see #Ex 29: 38-41).

The water came from the way to Edom. This sudden flood coming from the mountains of Edom was caused by God and flowed in the direction of the Dead Sea. The water fills the canals that had been built in the valley (see # 2R 3:16).

 

21 But when all the Moabites heard that the kings went up to attack them, they summoned all those of age to bear arms, and even over them, and they stood on the border.

22 And they rose up early in the morning, and when the sun shone upon the waters, the Moabites saw red waters as blood in front of them.

 

Red waters like blood. The combination of the rays of the sun and the sandstone gave a red color to the water. Not having the habit of seeing water at this place and having heard no storm (see v. 17), the Moabites thought that the kings of the coalition had killed each other (v. # 2R 3:23), and they went forth to plunder. The coalition led by Israel defeated them, but they were delivered into his hands by the Lord (see verses 18, 24).

 

23 They said, "It is blood! The kings drew the sword between them; they smote one another; Now, Moabites, to plunder!

24 And they went against the camp of Israel. But Israel arose, and smote Moab, and fled before them. They penetrated into the land, and smote Moab.

25 And they overthrew the cities, and cast every stone into all the best fields, and filled them, and stopped all the springs of water, and smote all the good trees. And the slingers enveloped and defeated Kir-Hareseth, of whom only the stones were left.

 

Kir-Haréseth. The coalition invaded Moab and besieged its capital, Kir-Haréseth, located about 18 km east of the Dead Sea and 32 km northeast of the Araba.

 

26 And when the king of Moab saw that he was overthrown in battle, he took with him seven hundred men, drawing the sword, and making his way to the king of Edom; But they could not.

27 Then he took his first-born son, who was to reign in his stead, and offered it as a burnt-offering on the wall. And a great indignation took hold of Israel, who departed from the king of Moab and returned to his land.

His first-born son ... offered it. Hoping against all expectation to obtain by this means an intervention of his god, Mesha sacrificed his eldest son to the Moabite god Kemosch. He made this sacrifice in the sight of all, to try to oblige Kemosch to deliver the Moabites from the terrible defeat they had just endured.

Great indignation seized Israel. One can also understand that the sacrifice made by the king encouraged the Moabites to hate even more Israel and to fight more intensely. This new impetus perhaps led Israel to believe that Kemosch was fighting for the Moabites.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact