2 ROIS 18 : 1 à 37 *** + 2 KINGS 18 : 1 to 37 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

16/02/2017 01:17

2 ROIS  18 : 1 à 37 *** +
 

1 ¶  La troisième année d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, Ézéchias, fils d’Achaz, roi de Juda, régna.

 

18:1-25:21

La chute de Samarie marqua la fin du royaume de l’Israël du nord (#2R 17:5-6 ; #2R 18:9-12). Cette dernière partie des Rois relate l’histoire du royaume de Juda depuis 722 av. J.-C. jusqu’à l’exil et la destruction, en 586 av. J.-C. Ces ch. sont dominés par la personnalité de deux bons rois, Ézéchias (#2R 18:1-20:21) et Josias (#2R 22:1-23:30). Cependant, leurs réformes n’annulèrent pas les conséquences du comportement des deux pires souverains, Achaz (#2R 16:1-20) et Manassé (#2R 21:1-18). L’apostasie de Juda entraîna son exil, tout comme cela avait été le cas pour Israël (#2R 23:31-25:21). Les livres des Rois commencent donc avec la construction du temple (#1R 5:1-6:38) et se terminent avec sa destruction (#2R 25:8-9, #2R 25:13-17). Ils se font l’écho d’un parcours bien triste, qui mena de l’instauration du véritable culte à la ruine de l’apostasie.

troisième année. Vers 729 av. J.-C. Osée commença à régner en 732 av. J.-C. Ézéchias fut corégent d’Achaz jusqu’en 715 av. J.-C. Avec ce v., l’auteur ferme la parenthèse qu’il avait ouverte sur les causes de la déportation et revient à la description des rois du royaume du sud, Juda.

 

2  Il avait vingt-cinq ans lorsqu’il devint roi, et il régna vingt-neuf ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Abi, fille de Zacharie.

 

vingt-neuf ans. De 715 à 686 av. J.-C. Il régna seul pendant 20 ans (av. J.-C.), et avec son fils Manassé pendant 9 ans (av. J.-C.). Ces 29 ans ne comprennent donc pas les années de corégence avec Achaz. Les prophètes Esaïe (#2R 19: 2 ; #Esa 1:1 ; #Esa 37:21) et Michée (#Mi 1:1) exercèrent leur ministère en Juda durant son règne.

 

3  Il fit ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, entièrement comme avait fait David, son père.

4  Il fit disparaître les hauts lieux, brisa les statues, abattit les idoles, et mit en pièces le serpent d’airain que Moïse avait fait, car les enfants d’Israël avaient jusqu’alors brûlé des parfums devant lui : on l’appelait Nehuschtan.

 

disparaître les hauts lieux. Ézéchias fut le premier roi de Juda à éliminer totalement les hauts lieux, ces centres cultuels érigés en totale opposition à la loi mosaïque (cf. #De 12:2-7, #De 12:13-14).

statues …  idoles. Ézéchias détruisit les idoles utilisées pour le culte de Baal et d’Astarté.

le serpent d’airain. Ézéchias brisa le Nehuschtan, le serpent d’airain fabriqué par Moïse dans le désert, parce que Juda s’était mis à lui rendre un culte, peut-être sous l’influence de la religion cananéenne, qui considérait les serpents comme des symboles de fertilité.

 

5  Il mit sa confiance en l’Éternel, le Dieu d’Israël ; et parmi tous les rois de Juda qui vinrent après lui ou qui le précédèrent, il n’y en eut point de semblable à lui.

 

Il mit sa confiance en l’Éternel, le Dieu d’Israël. La plus grande des qualités d’Ézéchias, c’était qu’il considérait l’Éternel comme son unique espoir dans toutes les situations (contrairement à son père Achaz). Sa confiance inébranlable en son Dieu lors d’une grave crise nationale (#2R 18: 17-19: 34) le distingua de tous les autres rois de Juda parvenus au pouvoir après la division du royaume. Malgré la difficulté de la situation, il resta solidement attaché à l’Éternel, marcha fidèlement dans ses voies et obéit à ses commandements (v. #2R 18: 6). En conséquence, Dieu fut avec lui et lui accorda du succès (v. #2R 18: 7).

 

6  Il fut attaché à l’Éternel, il ne se détourna point de lui, et il observa les commandements que l’Éternel avait prescrits à Moïse.

7  Et l’Éternel fut avec Ézéchias, qui réussit dans toutes ses entreprises. Il se révolta contre le roi d’Assyrie, et ne lui fut plus assujetti.

 

Il se révolta contre …  Assyrie. Le père d’Ézéchias s’était soumis à l’Assyrie. Avec courage, ce dernier mit un terme à cette vassalité et proclama son indépendance (cf. #De 7:2).

 

8  Il battit les Philistins jusqu’à Gaza, et ravagea leur territoire depuis les tours des gardes jusqu’aux villes fortes.

 

Gaza. Ville située à l’extrême sud de la Philistie, à près de 90 km au sud-ouest de Jérusalem. Puisque l’Assyrie contrôlait la Philistie, cette invasion d’Ézéchias pouvait être considérée par le gouvernement assyrien comme une provocation et susciter des représailles.

 

9 ¶  La quatrième année du roi Ézéchias, qui était la septième année d’Osée, fils d’Ela, roi d’Israël, Salmanasar, roi d’Assyrie, monta contre Samarie et l’assiégea.

 

18:9-12

En revenant à l’époque qui précéda la destruction et la déportation d’Israël et en résumant la chute de Samarie (détaillée en #2R 17:5-23), ces vv. rappellent la puissance de l’Assyrie et soulignent, par conséquent, la menace que celle-ci représentait pour Juda. Ils posent le décor du siège de Jérusalem et mettent en lumière le contraste entre l’apostasie d’Israël et la foi placée par Ézéchias en l’Éternel.

 

10  Il la prit au bout de trois ans, la sixième année d’Ézéchias, qui était la neuvième année d’Osée, roi d’Israël: alors Samarie fut prise.

11  Le roi d’Assyrie emmena Israël captif en Assyrie, et il les établit à Chalach, et sur le Chabor, fleuve de Gozan, et dans les villes des Mèdes,

12  parce qu’ils n’avaient point écouté la voix de l’Éternel, leur Dieu, et qu’ils avaient transgressé son alliance, parce qu’ils n’avaient ni écouté ni mis en pratique tout ce qu’avait ordonné Moïse, serviteur de l’Éternel.

13  La quatorzième année du roi Ézéchias, Sanchérib, roi d’Assyrie, monta contre toutes les villes fortes de Juda, et s’en empara.

 

18:13-20:19

Ce récit, à quelques omissions et additions près, se retrouve en #Esa 36:1-39:8.

quatorzième année. En 701 av. J.-C., puisque Ézéchias commença à régner seul en 715 av. J.-C. Cette datation du siège de Jérusalem est confirmée par les sources assyriennes.

Sanchérib. Il succéda à Sargon II à la tête de l’Assyrie en 705 av. J.-C. et régna jusqu’en 681 av. J.-C. Ézéchias s’était rebellé contre lui (v. #2R 18: 7), probablement en refusant de lui payer le tribut lorsqu’il avait envahi la Philistie.

 

14  Ézéchias, roi de Juda, envoya dire au roi d’Assyrie à Lakis : J’ai commis une faute ! Éloigne-toi de moi. Ce que tu m’imposeras, je le supporterai. Et le roi d’Assyrie imposa à Ézéchias, roi de Juda, trois cents talents d’argent et trente talents d’or.

 

18:14-16

Ézéchias chercha à rétablir la situation avec Sanchérib en reconnaissant le caractère erroné de sa rébellion et en versant le tribut exigé par le roi assyrien: environ 11 tonnes d’argent et 1 tonne d’or. Pour payer, Ézéchias dut vider les trésors du temple et du palais, et enlever l’or qu’il avait mis sur les portes et les montants du temple.

 

15  Ézéchias donna tout l’argent qui se trouvait dans la maison de l’Éternel et dans les trésors de la maison du roi.

16  Ce fut alors qu’Ézéchias, roi de Juda, enleva, pour les livrer au roi d’Assyrie, les lames d’or dont il avait couvert les portes et les linteaux du temple de l’Éternel.

17 ¶  Le roi d’Assyrie envoya de Lakis à Jérusalem, vers le roi Ézéchias, Tharthan, Rab-Saris et Rabschaké avec une puissante armée. Ils montèrent, et ils arrivèrent à Jérusalem. Lorsqu’ils furent montés et arrivés, ils s’arrêtèrent à l’aqueduc de l’étang supérieur, sur le chemin du champ du foulon.

 

18:17-24

Le tribut ne donna pas satisfaction à Sanchérib, qui envoya des messagers pour exiger la complète soumission d’Ézéchias.

Lakis. Ville située à environ 40 km au sud-ouest de Jérusalem. Amatsia s’y réfugia, espérant échapper ainsi à la mort. Sanchérib finissait de conquérir cette ville lorsqu’il envoya ses messagers.

Tharthan. Général de l’armée assyrienne (cf. #Esa 20: 1).

Rab-Saris. Fonctionnaire de haut rang du palais.

Rabschaké. Il ne s’agit pas d’un nom propre. Le terme signifie « chef ». Il s’agissait du porte-parole de Sanchérib, qui le représentait dans les négociations avec Jérusalem.

puissante armée. Ces troupes témoignaient de la force du reste de l’armée (#2R 19: 35). Sanchérib espérait effrayer Juda et le forcer à se soumettre.

l’aqueduc de l’étang supérieur. Esaïe y avait rencontré Achaz pour essayer, en vain, de le dissuader de faire confiance à des puissances étrangères (#Esa 7:3). Il devait se trouver au nord-ouest de Jérusalem, sur la route principale entre Juda et Samarie.

champ du foulon. C’était le champ où l’on blanchissait, à côté d’une source d’eau.

 

18  Ils appelèrent le roi ; et Éliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, se rendit auprès d’eux, avec Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste.

 

Éliakim …  Schebna. Éliakim était l’intendant du palais, et Schebna le secrétaire.

Joach …  l’archiviste. Il était en position d’intermédiaire entre le roi et le peuple (cf. #2S 8:16).

 

19  Rabschaké leur dit : Dites à Ézéchias : Ainsi parle le grand roi, le roi d’Assyrie : Quelle est cette confiance, sur laquelle tu t’appuies ?

 

18:19-25

La logique de Rabschaké peut être résumée ainsi:

1° l’Égypte serait incapable de délivrer Jérusalem (vv. #2R 18:20-21, #2R 18:23-24);

2° l’Éternel avait fait appel aux Assyriens pour détruire Juda (vv. #2R 18: 22, #2R 18: 25).

grand roi. Cf. v. #2R 18: 28. Titre que les rois assyriens s’étaient approprié. Rabschaké prit bien soin, par contraste, de n’utiliser aucun titre pour Ézéchias (vv. #2R 18: 19, #2R 18: 22, #2R 18: 29-32).

 

20  Tu as dit : Il faut pour la guerre de la prudence et de la force. Mais ce ne sont que des paroles en l’air. En qui donc as-tu placé ta confiance, pour t’être révolté contre moi ?

 

En qui donc as-tu placé ta confiance. Il laissait entendre que l’Assyrie était si forte que personne ne pouvait être plus fort qu’elle.

 

21  Voici, tu l’as placée dans l’Égypte, tu as pris pour soutien ce roseau cassé, qui pénètre et perce la main de quiconque s’appuie dessus : tel est Pharaon, roi d’Égypte, pour tous ceux qui se confient en lui.

 

Égypte …  roseau cassé. Ce conseil assyrien ressemblait fortement à celui d’Esaïe (#Esa 19:14-16 ; #Esa 30:7 ; #Esa 31:3). L’Égypte était affaiblie, et Juda ne pouvait pas compter sur son aide.

 

22  Peut-être me direz-vous : C’est en l’Éternel, notre Dieu, que nous nous confions. Mais n’est-ce pas lui dont Ézéchias a fait disparaître les hauts lieux et les autels, en disant à Juda et à Jérusalem : Vous vous prosternerez devant cet autel à Jérusalem ?

 

fait disparaître les hauts lieux et les autels. Rabschaké pensait, à tort, que les réformes mises en œuvre par Ézéchias lorsqu’il avait détruit toutes les idoles et centralisé le culte à Jérusalem (v. #2R 18: 4 ; #2Ch 31:1) avaient diminué les possibilités d’adorer l’Éternel. Il croyait que, n’étant plus autant honoré, le Dieu des Judéens serait mécontent et leur refuserait son aide au combat.

cet autel. Pour les polythéistes qu’étaient les Assyriens, il était inconcevable que tout le culte soit centralisé au temple de Salomon.

 

23  Maintenant, fais une convention avec mon maître, le roi d’Assyrie, et je te donnerai deux mille chevaux, si tu peux fournir des cavaliers pour les monter.

24  Comment repousserais-tu un seul chef d’entre les moindres serviteurs de mon maître ? Tu mets ta confiance dans l’Égypte pour les chars et pour les cavaliers.

25  D’ailleurs, est-ce sans la volonté de l’Éternel que je suis monté contre ce lieu, pour le détruire ? L’Éternel m’a dit : Monte contre ce pays, et détruis-le.

26  Éliakim, fils de Hilkija, Schebna et Joach, dirent à Rabschaké : Parle à tes serviteurs en araméen, car nous le comprenons ; et ne nous parle pas en langue judaïque, aux oreilles du peuple qui est sur la muraille.

27  Rabschaké leur répondit : Est-ce à ton maître et à toi que mon maître m’a envoyé dire ces paroles ? N’est-ce pas à ces hommes assis sur la muraille pour manger leurs excréments et pour boire leur urine avec vous ?

28  Alors Rabschaké, s’étant avancé, cria à haute voix en langue judaïque, et dit : Écoutez la parole du grand roi, du roi d’Assyrie !

 

18:28-32

Rabschaké parla plus longtemps et plus fort en hébreu pour affirmer qu’Ézéchias ne pourrait pas sauver la ville, tandis que le « grand roi » d’Assyrie pourvoirait abondamment aux besoins des Judéens s’ils s’engageaient à se soumettre à sa souveraineté, à lui payer un tribut, et acceptaient d’être emmenés dans une région fertile (vv. #2R 18:31-32).

 

29  Ainsi parle le roi : Qu’Ézéchias ne vous abuse point, car il ne pourra vous délivrer de ma main.

30  Qu’Ézéchias ne vous amène point à vous confier en l’Éternel, en disant : L’Éternel nous délivrera, et cette ville ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie.

31  N’écoutez point Ézéchias ; car ainsi parle le roi d’Assyrie : Faites la paix avec moi, rendez-vous à moi, et chacun de vous mangera de sa vigne et de son figuier, et chacun boira de l’eau de sa citerne,

32  jusqu’à ce que je vienne, et que je vous emmène dans un pays comme le vôtre, dans un pays de blé et de vin, un pays de pain et de vignes, un pays d’oliviers à huile et de miel, et vous vivrez et vous ne mourrez point. N’écoutez donc point Ézéchias ; car il pourrait vous séduire en disant : L’Éternel nous délivrera.

33  Les dieux des nations ont-ils délivré chacun son pays de la main du roi d’Assyrie ?

34  Où sont les dieux de Hamath et d’Arpad ? Où sont les dieux de Sepharvaïm, d’Héna et d’Ivva ? Ont-ils délivré Samarie de ma main ?

35  Parmi tous les dieux de ces pays, quels sont ceux qui ont délivré leur pays de ma main, pour que l’Éternel délivre Jérusalem de ma main ?

36  Le peuple se tut, et ne lui répondit pas un mot ; car le roi avait donné cet ordre : Vous ne lui répondrez pas.

37  Et Éliakim, fils de Hilkija, chef de la maison du roi, Schebna, le secrétaire, et Joach, fils d’Asaph, l’archiviste, vinrent auprès d’Ézéchias, les vêtements déchirés, et lui rapportèrent les paroles de Rabschaké.

                          

2 KINGS  18 : 1 to 37 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 In the third year of Hosea the son of Elah king of Israel, Hezekiah the son of Ahaz king of Judah reigned.

 

18: 1-25: 21

The fall of Samaria marked the end of the kingdom of northern Israel (# 2R 17: 5-6; # 2R 18: 9-12). This last part of the Kings relates the history of the kingdom of Judah from 722 BC. BC until exile and destruction, in 586 BC. These ch. Are dominated by the personality of two good kings, Hezekiah (# 2R 18: 1-20: 21) and Josiah (# 2R 22: 1-23: 30). However, their reforms did not negate the consequences of the behavior of the two worst sovereigns, Ahaz (# 2R 16: 1-20) and Manasseh (# 2R 21: 1-18). The apostasy of Judah led to his exile, as had been the case for Israel (# 2R 23: 31-25: 21). The books of the Kings thus begin with the construction of the temple (# 1R 5: 1-6: 38) and end with its destruction (# 2R 25: 8-9, # 2R 25: 13-17). They echo a very sad course, which led to the establishment of true worship to the ruin of apostasy.

third year. About 729 av. Hosea began to reign in 732 BC. AD Hezekiah was a co-regent of Ahaz until 715 BC. With this verse, the author closes the parenthesis he had opened on the causes of the deportation and returns to the description of the kings of the southern kingdom, Judah.

 

2 He was twenty-five years old when he became king, and he reigned twenty-nine years in Jerusalem. His mother's name was Abi, daughter of Zechariah.

 

twenty-nine years old. From 715 to 686 av. He reigned alone for 20 years (BC), and with his son Manasseh for 9 years (BC). These 29 years therefore do not include years of co-existence with Ahaz. The prophets Isaiah (# 2R 19: 2; #Esa 1: 1; #Esa 37:21) and Micah (1 Mi 1: 1) ministered in Judah during his reign.

 

3 And he did that which was right in the sight of the LORD, as all David his father did.

4 He destroyed the high places, broke the statues, cut down the idols, and broke the brazen serpent which Moses had torn to pieces, for the children of Israel had burned incense before him. Nehuschtan.

 

Disappear the high places. Hezekiah was the first king of Judah to totally eliminate the high places, these centers of worship erected in total opposition to the Mosaic law (see # 12: 2-7, # 12: 13-14).

Statues ... idols. Hezekiah destroyed the idols used for the worship of Baal and Astarte.

The serpent of brass. Hezekiah broke the Nehebshchite, the serpent of brass made by Moses in the wilderness, because Judah had begun to worship him, perhaps under the influence of the Canaanite religion, who regarded serpents as symbols of fertility.

 

5 He put his trust in the LORD, the God of Israel; And among all the kings of Judah who came after him, or who preceded him, there was none like him.

 

He put his trust in the LORD, the God of Israel. The greatest of Hezekiah's qualities was that he regarded the Lord as his only hope in all situations (unlike his father Ahaz). His unswerving confidence in his God in a serious national crisis (# 2R 18: 17-19: 34) distinguished him from all the other kings of Judah who came to power after the division of the kingdom. In spite of the difficulty of the situation, he remained firmly attached to the Lord, faithfully walked in his ways, and obeyed his commandments (vv. 2: 18: 6). As a result, God was with him and granted him success (v. # 2R 18: 7).

 

6 He was attached to the LORD, and did not turn away from him, but kept the commandments which the LORD commanded Moses.

7 And Jehovah was with Hezekiah, and he succeeded in all his undertakings. He rebelled against the king of Assyria, and was no longer subjected to him.

 

He rebelled against Assyria. The father of Hezekiah had submitted to Assyria. With courage, the latter put an end to this vassalage and proclaimed its independence (cf #De 7: 2).

 

8 He defeated the Philistines as far as Gaza, and ravaged their territory from the towers of the guards to the fortified cities.

 

Gaza. The city is located at the southern end of the Philisty, about 90 km southwest of Jerusalem. Since Assyria controlled Philistia, this invasion of Hezekiah could be regarded by the Assyrian government as a provocation and retaliation.

 

9 In the fourth year of King Hezekiah, which was the seventh year of Hoshea, the son of Elah king of Israel, Salmanasar king of Assyria came up against Samaria and besieged him.

 

18: 9-12

Returning to the epoch before the destruction and deportation of Israel, and summing up the fall of Samaria (detailed in # 2R 17: 5-23), these vv. Recall the power of Assyria and emphasize, therefore, the threat it posed to Judah. They set the scene for the siege of Jerusalem and bring to light the contrast between the apostasy of Israel and the faith placed by Hezekiah in the Lord.

10 And he took it at the end of three years, in the sixth year of Hezekiah, which was in the ninth year of Hoshea king of Israel: then Samaria was taken.

11 And the king of Assyria led Israel captive into Assyria, and set them at Chalach, and on Shabor the river of Gozan, and in the cities of the Medes,

12 because they had not listened to the voice of Jehovah their God, and had transgressed his covenant, because they had not listened to, nor put into practice, all that was commanded by Moses, The servant of the LORD.

13 In the fourteenth year of king Hezekiah, Sennacherib king of Assyria came up against all the fortified cities of Judah, and took hold of them.

 

18: 13-20: 19

This narrative, with a few omissions and additions, is found in #Esa 36: 1-39: 8.

Fourteenth year. In 701 BC, AD, since Hezekiah began to reign alone in 715 BC. This dating of the siege of Jerusalem is confirmed by the Assyrian sources.

Sanchérib. He succeeded Sargon II at the head of Assyria in 705 BC. BC and reigned until 681 BC. Hezekiah rebelled against him (2 Kings 18: 7), probably by refusing to pay him tribute when he invaded Philistia.

 

14 And Hezekiah king of Judah sent to the king of Assyria to Lachish, saying, I have sinned. Get away from me. What you will impose on me, I will endure. And the king of Assyria imposed on Hezekiah king of Judah three hundred talents of silver and thirty talents of gold.

 

18: 14-16

Hezekiah sought to restore the situation with Sennacherib by acknowledging the erroneous character of his rebellion and by paying the tribute demanded by the Assyrian king: about 11 tons of silver and 1 tonne of gold. In order to pay, Hezekiah had to empty the treasures of the temple and the palace, and to take away the gold which he had put on the doors and the posts of the temple.

 

15 And Hezekiah gave all the money that was in the house of the LORD, and in the treasures of the king's house.

16 And it came to pass that Hezekiah king of Judah took away the golden plates, which he had covered with the doors and lintels of the temple of Jehovah, to deliver them to the king of Assyria.

17 And the king of Assyria sent from Lakis to Jerusalem, and to king Hezekiah, and to Tharthan, and to Rab-Saris, and to Rabshakeh, with a mighty army. And they went up to Jerusalem. When they had gone up and arrived, they stopped at the aqueduct of the upper pond, on the road to the Fuller's field.

 

18: 17-24

The tribute did not satisfy Sennacherib, who sent messengers to demand the complete submission of Hezekiah.

Lakis. City located about 40 km southwest of Jerusalem. Amatsia took refuge there, hoping to escape death. Sennacherib finally conquered this city when he sent his messengers.

Tharthan. General of the Assyrian army (see #Esa 20: 1).

Rab-Saris. High-ranking official of the palace.

Rabshakeh. It is not a proper name. The term means "chief." He was the spokesman of Sanchérib, who represented him in the negotiations with Jerusalem.

Powerful army. These troops testified to the strength of the rest of the army (# 2R 19:35). Sennacherib hoped to frighten Judah and force him to submit.

The aqueduct of the upper pond. Isaiah had met Ahaz to try, in vain, to dissuade him from trusting foreign powers (#Esa 7: 3). It was to be northwest of Jerusalem, on the main road between Judah and Samaria.

Field of the fuller. It was the field where you bleached, beside a spring of water.

 

18 They called the king; And Eliakim the son of Hilkiah, the ruler of the king's house, went with them, and Shebna the scribe, and Joach the son of Asaph the archivist.

 

Eliakim ... Schebna. Eliakim was the steward of the palace, and Schebna the secretary.

Joach ... the archivist. He was in a position of intermediary between the king and the people (cf. # 2S 8:16).

 

19 And Rabshakeh said unto them, Say unto Hezekiah, Thus saith the great king, the king of Assyria, What is this trust, upon which thou restestest?

 

18: 19-25

Rabschake's logic can be summarized as follows:

1 ° Egypt would be incapable of delivering Jerusalem (vv # 2R 18: 20-21, # 2R 18: 23-24);

(2) the Lord had appealed to the Assyrians to destroy Judah (vv. # 2R 18:22, # 2R 18:25).

Great king. Cf. # 2Ki 18:28 A title which the Assyrian kings had appropriated. Rabshakeh took great care, by contrast, not to use any title for Hezekiah (vv. # 2R 18:19, # 2R 18:22, # 2R 18: 29-32).

 

20 Thou hast said, It is necessary for the war to be prudent and strong. But these are just words in the air. In whom hast thou placed thy confidence, that thou mayst revolt against me?

 

In whom hast thou placed thy confidence? He implied that Assyria was so strong that no one could be stronger than her.

 

21 Behold, you have placed it in Egypt, you have taken for support this broken reed, which penetrates and pierces the hand of anyone who leans on it: such is Pharaoh king of Egypt for all who trust in him.

 

Egypt ... broken reed. This Assyrian council resembled strongly that of Isaiah (Ezekiel 19: 14-16, #Esa 30: 7, #Esa 31: 3). Egypt was weakened, and Judah could not count on her help.

 

22 Perhaps ye shall say to me, It is in the LORD our God that we trust. But is it not Hezekiah who made the high places and the altars disappear, saying to Judah and to Jerusalem, Ye shall worship before this altar in Jerusalem?

 

Makes the high places and altars disappear. Rabshakeh mistakenly believed that the reforms implemented by Hezekiah when he had destroyed all the idols and centralized worship in Jerusalem (see # 2R 18: 4; # 2Ch 31: 1) had diminished the possibilities of worshiping The LORD. He believed that, being no longer so honored, the God of the Judaeans would be displeased and would deny them his help in battle.

This altar. For the polytheists, the Assyrians, it was inconceivable that all worship should be centralized in the temple of Solomon.

 

23 Now make a covenant with my lord the king of Assyria, and I will give thee two thousand horses, if thou canst provide riders to mount them.

24 How can you repulse a single chief among the least servants of my master? You put your trust in Egypt for the chariots and for the horsemen.

25 Besides, is it without the will of Jehovah that I went up against this place to destroy it? And the LORD said unto me, Go up against this land, and destroy it.

26 And Eliakim the son of Hilkiah, and Shebna, and Joach, said unto Rabshakeh, Speak unto thy servants in Aramaic, for we understand it; And do not speak to us in the Judaic language, in the ears of the people who are on the wall.

27 And Rabshakeh said unto them, Is it unto thy master, and to thee, that my master hath sent me these words? Is it not to these men sitting on the wall to eat their excrements and to drink their urine with you?

28 Then Rabshakeh came forward and cried with a loud voice in the Jewish language, and said, Hear the word of the great king of the king of Assyria.

 

18: 28-32

Rabshake spoke longer and stronger in Hebrew to say that Hezekiah could not save the city, while the "great king" of Assyria would provide abundantly for the needs of the Judaeans if they undertook to submit to his sovereignty, To pay him a tribute, and agreed to be taken to a fertile region (vv. 2: 18-31-32).

 

29 Thus says the king, Let not Hezekiah deceive you, for he can not deliver you out of my hand.

30 Let not Hezekiah bring you to confide in Jehovah, saying, The LORD will deliver us, and this city shall not be delivered into the hand of the king of Assyria.

31 Do not listen to Hezekiah; For thus saith the king of Assyria, Make peace with me, and go ye unto me, and each one of you shall eat of his vine and his fig-tree, and every one shall drink of the water of his cistern,

32 until I come, and take you to a land like yours, in a land of wheat and wine, a land of bread and vineyards, a land of olive trees with oil and honey; You will live and you will not die. Do not listen to Hezekiah; For he might deceive you, saying, The LORD will deliver us.

33 Have the gods of the nations delivered their land out of the hand of the king of Assyria?

34 Where are the gods of Hamath and Arpad? Where are the gods of Sepharvaim, Hena and Ivva? Have they delivered Samaria out of my hand?

35 Of all the gods of these countries, who have delivered their land out of my hand, that the LORD may deliver Jerusalem out of my hand?

36 And the people fell silent, and did not answer him a word; For the king had commanded him, saying, Ye shall not answer him.

37 And Eliakim the son of Hilkiah, the captain of the house of the king, and Shebna the scribe, and Joach the son of Asaph the archivist, came unto Hezekiah with his clothes torn, and told him the words of Rabshakeh.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact