2 SAMUEL 03 : 1 à 39 *** + 2 SAMUEL 03 : 1 to 39 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

26/08/2016 03:05

2 SAMUEL 03 : 1 à 39 *** +
 

1 ¶  La guerre dura longtemps entre la maison de Saül et la maison de David. David devenait de plus en plus fort, et la maison de Saül allait en s’affaiblissant.

 

La guerre dura longtemps. Le conflit entre Isch-Boscheth et David ne prit pas fin rapidement. Il y eut un transfert graduel du pouvoir de la famille de Saül vers celle de David (v. #2S 3:10), transfert qui s’étendit sur les deux ans de règne d’Isch-Boscheth et même plus.

 

2  Il naquit à David des fils à Hébron. Son premier-né fut Amnon, d’Achinoam de Jizreel ;

 

Amnon. Il violerait sa demi-sœur Tamar avant d’être tué sur l’ordre d’Absalom à cause de ce crime (#2S 13:1-39).

3:2-5 Voir #1Ch 3:1-4.

 

3  le second, Kileab, d’Abigaïl de Carmel, femme de Nabal ; le troisième, Absalom, fils de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur ;

 

Kileab. Il mourut apparemment avant de pouvoir prétendre au trône, car rien de plus n’est dit à son sujet. Il était le fils de la veuve de Nabal (voir #1S 25:3).

Absalom. Littéralement « mon père est paix » ou « père de la paix ». Il était le fils de Maaca, princesse originaire de Gueschur, en Syrie, et non d’Israël. David l’avait peut-être épousée pour conclure un accord diplomatique avec Talmaï, le roi de Gueschur, et avoir ainsi un allié au nord d’Isch-Boscheth. Plus tard, Absalom craignant pour sa vie, s’enfuirait à Gueschur (#2S 13:37-38).

 

4  le quatrième, Adonija, fils de Haggith ; le cinquième, Schephathia, fils d’Abithal ;

 

Adonija. Il tenterait de s’emparer du trône à la fin du règne de David (#1R 1:1-2:2), mais serait assassiné, ce qui permettrait à Salomon d’accéder au trône (#1R 2:25). Haggith devint probablement l’épouse de David après son intronisation.

 

Schephathia …  Abithal. Schephathia signifie « l’Éternel juge ». Abithal signifie « mon père est rosée » ou « père de rosée ».

 

5  et le sixième, Jithream, d’Egla, femme de David. Ce sont là ceux qui naquirent à David à Hébron.

 

Egla. Sans doute est-il précisé, pour elle, « femme de David » parce qu’elle est la dernière de la liste et qu’ainsi l’attention est attirée sur la polygamie de David. Tous ces fils représentaient de futurs prétendants au trône.

naquirent à David. David eut d’autres enfants encore à Jérusalem (#2S 5:14).

 

6  Pendant la guerre entre la maison de Saül et la maison de David, Abner tint ferme pour la maison de Saül.

 

Abner tint ferme. Abner était le chef militaire du pays. C’était lui qui avait proclamé Isch-Boscheth roi, et ce dernier dépendait de son pouvoir. Avec le temps, il commença à avoir des visées sur le trône.

3:6-5:16 David devint roi de tout Israël par une succession d’événements similaires à ceux qui l’avaient conduit sur le trône de Juda, et la narration le souligne. Dans les deux cas, un homme cherche à s’insinuer dans les bonnes grâces de David (l’Amalécite, 1:1-13; Abner, 3:6-21) et finit par être tué en raison de ses actes (l’Amalécite, 1:14-16; Abner, 3:22-32). Dans les deux cas, cette mort est suivie d’une complainte de David (#2S 1:17-27 ; #2S 3:33-39) et d’un court passage relatif à son onction comme roi (sur Juda, 2:1-7; sur Israël, 5:1-5). Après quoi, David et ses hommes remportent des succès contre leurs ennemis (#2S 2:8-3:1 ; #2S 5:6-12). Enfin, chacune des sections se termine par une liste des enfants nés à David (à Hébron, 3:2-5; à Jérusalem, 5:13-16).

 

7 ¶  Or Saül avait eu une concubine, nommée Ritspa, fille d’Ajja. Et Isch-Boscheth dit à Abner : Pourquoi es-tu venu vers la concubine de mon père ?

 

Ritspa. En prenant la concubine de Saül, Abner avait ouvertement affiché ses intentions: prendre la place de Saül comme roi d’Israël. Coucher avec la concubine du roi revenait en effet à affirmer son propre pouvoir et à revendiquer le trône (cf. Absalom en #2S 16:21-22). La violence de la réaction d’Isch-Boscheth fut ressentie par Abner comme un affront et le poussa, par vengeance, à proposer tout le poids de son influence et de son pouvoir à David (vv. #2S 3:9-10).

 

8  Abner fut très irrité des paroles d’Isch-Boscheth, et il répondit : Suis-je une tête de chien, qui tienne pour Juda ? Je fais aujourd’hui preuve de bienveillance envers la maison de Saül, ton père, envers ses frères et ses amis, je ne t’ai pas livré entre les mains de David, et c’est aujourd’hui que tu me reproches une faute avec cette femme ?

 

tête de chien. En d’autres termes « un traître méprisable allié à Juda ». C’était une expression courante de mépris (#1S 17: 43). Abner saisit cette occasion pour condamner Isch-Boscheth en lui rappelant qu’il n’occuperait pas ce poste s’il ne l’avait pas lui-même proclamé roi.

 

9  Que Dieu traite Abner dans toute sa rigueur, si je n’agis pas avec David selon ce que l’Éternel a juré à David,

 

ce que l’Éternel a juré à David. Abner semble avoir été au courant du fait que David avait été désigné par Dieu comme le prochain roi (#1S 13: 14 ; #1S 15: 28 ; #1S 24: 21).

 

10  en disant qu’il ferait passer la royauté de la maison de Saül dans la sienne, et qu’il établirait le trône de David sur Israël et sur Juda depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba.

 

passer la royauté. Une partie du royaume de Saül, à savoir Juda, était déjà sous l’autorité de David; Abner jura d’achever le processus en l’aidant à conquérir le reste du royaume.

depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba. Expression désignant la totalité du pays (cf. #Jug 20: 1), de l’extrême nord à l’extrême sud.

 

11  Isch-Boscheth n’osa pas répliquer un seul mot à Abner, parce qu’il le craignait.

12  Abner envoya des messagers à David pour lui dire de sa part : A qui est le pays ? Fais alliance avec moi, et voici, ma main t’aidera pour tourner vers toi tout Israël.

 

A qui est le pays? Même si les propos d’Abner aux vv. #2S 3:9-10 laissent entendre qu’il s’était consciemment opposé au plan de Dieu  de conférer la souveraineté du royaume à David - en soutenant Isch-Boscheth, cet aveu ne justifiait pas, pour autant, ses motivations. Il voulait être du côté du gagnant et recevoir les honneurs dus à celui qui rallierait le peuple tout entier à David.

 

13  Il répondit : Bien ! je ferai alliance avec toi ; mais je te demande une chose, c’est que tu ne voies point ma face, à moins que tu n’amènes d’abord Mical, fille de Saül, en venant auprès de moi.

 

Mical, fille de Saül. David exigea le retour de Mical pour deux raisons:

1° cela réparerait le mal que Saül avait commis en la donnant, elle qui était son épouse et qui l’aimait (#1S 18: 20, #1S 18: 28), à un autre homme (#1S 25:44);

2° cela renforcerait ses prétentions à régner sur tout Israël en incitant certains membres de la famille de Saül à soutenir sa cause.

 

14  Et David envoya des messagers à Isch-Boscheth, fils de Saül, pour lui dire : Donne-moi ma femme Mical, que j’ai fiancée pour cent prépuces de Philistins.

 

cent prépuces de Philistins. David rappela à Isch-Boscheth qu’il avait payé à Saül non seulement la dot requise pour sa fille  cent prépuces de Philistins - mais même le double (#1S 18:25-27). Ainsi, c’était à juste titre que Mical lui appartenait.

 

15  Isch-Boscheth la fit prendre chez son mari Palthiel, fils de Laïsch.

16  Et son mari la suivit en pleurant jusqu’à Bachurim. Alors Abner lui dit : Va, retourne-t’en ! Et il s’en retourna.

 

Bachurim. Village situé à l’est de Jérusalem. C’est là que Palthiel (cf. #1S 25:44) se sépara de Mical. C’était aussi là que Schimeï maudirait David lors de sa fuite devant Absalom (#2S 16: 5) et que les soldats de David se réfugieraient dans un puits (#2S 17: 18).

 

17  Abner eut un entretien avec les anciens d’Israël, et leur dit : Vous désiriez autrefois d’avoir David pour roi ;

 

les anciens d’Israël. Ces hommes étaient les chefs reconnus du peuple et faisaient office de conseillers auprès d’Isch-Boscheth. On les consultait lors de décisions importantes (cf. #2S 19: 7).

 

18  établissez-le maintenant, car l’Éternel a dit de lui : C’est par David, mon serviteur, que je délivrerai mon peuple d’Israël de la main des Philistins et de la main de tous ses ennemis.

 

David, mon serviteur. David est appelé plus de 30 fois « serviteur » de l’Éternel dans l’A.T. En le désignant clairement comme tel devant les anciens d’Israël, Abner reconnaissait clairement son droit d’accéder au trône, en conformité avec la volonté souveraine de Dieu.

 

19  Abner parla aussi à Benjamin, et il alla rapporter aux oreilles de David à Hébron ce qu’avaient résolu Israël et toute la maison de Benjamin.

 

Benjamin. Abner accorda une attention particulière à la tribu de Benjamin, car c’était celle de Saül et d’Isch-Boscheth (cf. #1S 9:1-2).

 

20  Il arriva auprès de David à Hébron, accompagné de vingt hommes ; et David fit un festin à Abner et à ceux qui étaient avec lui.

21  Abner dit à David : Je me lèverai, et je partirai pour rassembler tout Israël vers mon seigneur le roi ; ils feront alliance avec toi, et tu règneras entièrement selon ton désir. David renvoya Abner, qui s’en alla en paix.

 

alliance avec toi. Cette alliance dépassa l’accord personnel conclu entre Abner et David et prit effet au niveau national, réunissant le nord et le sud.

en paix. La répétition de cette expression aux vv. #2S 3:22-23 sert à souligner le fait que David ne fut en rien impliqué dans la mort d’Abner (vv. #2S 3:26-30).

 

22 ¶  Voici, Joab et les gens de David revinrent d’une excursion, et amenèrent avec eux un grand butin. Abner n’était plus auprès de David à Hébron, car David l’avait renvoyé, et il s’en était allé en paix.

23  Lorsque Joab et toute sa troupe arrivèrent, on fit à Joab ce rapport : Abner, fils de Ner, est venu auprès du roi, qui l’a renvoyé, et il s’en est allé en paix.

24  Joab se rendit chez le roi, et dit : Qu’as-tu fait ? Voici, Abner est venu vers toi ; pourquoi l’as-tu renvoyé et laissé partir ?

25  Tu connais Abner, fils de Ner ! c’est pour te tromper qu’il est venu, pour épier tes démarches, et pour savoir tout ce que tu fais.

 

Abner …  pour te tromper. L’ironie, c’est que Joab accuse Abner de tromperie au v. 25, alors qu’au v. 26 il trompe David en faisant revenir Abner sans lui en parler. Il recourut à ce stratagème pour satisfaire une vengeance personnelle, Abner ayant tué son frère Asaël (v. #2S 3:27 ; voir #2S 2:19-23).

 

26  Et Joab, après avoir quitté David, envoya sur les traces d’Abner des messagers, qui le ramenèrent depuis la citerne de Sira: David n’en savait rien.

 

citerne de Sira. Unique mention de ce nom. La ville se trouvait à environ 4 km au nord-ouest d’Hébron.

 

27  Lorsque Abner fut de retour à Hébron, Joab le tira à l’écart au milieu de la porte, comme pour lui parler en secret, et là il le frappa au ventre et le tua, pour venger la mort d’Asaël, son frère.

 

au ventre. Abner mourut de la même manière qu’Asaël, l’homme qu’il avait tué (#2S 2:23). Cependant, il avait frappé Asaël au cours du combat (cf. #2S 2:18-23) pour se défendre, alors que Joab le tua pour venger la mort de son frère.

 

28  David l’apprit ensuite, et il dit : Je suis à jamais innocent, devant l’Éternel, du sang d’Abner, fils de Ner, et mon royaume l’est aussi.

 

du sang d’Abner. Puisque la vie est dans le sang (cf. #Ge 9:4 ; #Lé 17: 11, #Lé 17: 14 ; #De 12: 23), cette expression renvoie à la vie d’Abner. David affirma sans équivoque n’être en rien responsable du meurtre d’Abner, et il rechercha même de l’aide auprès de l’Éternel pour punir Joab de sa mauvaise action (v. #2S 3:39).

 

29  Que ce sang retombe sur Joab et sur toute la maison de son père ! Qu’il y ait toujours quelqu’un dans la maison de Joab, qui soit atteint d’un flux ou de la lèpre, ou qui s’appuie sur un bâton, ou qui tombe par l’épée, ou qui manque de pain !

30  Ainsi Joab et Abischaï, son frère, tuèrent Abner, parce qu’il avait donné la mort à Asaël, leur frère, à Gabaon, dans la bataille.

31  David dit à Joab et à tout le peuple qui était avec lui : Déchirez vos vêtements, ceignez-vous de sacs, et pleurez devant Abner ! Et le roi David marcha derrière le cercueil.

 

pleurez. C’était la coutume de porter le deuil en cas de décès. Pour bien montrer qu’il condamnait l’assassinat d’Abner, David exigea que « tout le peuple » pleure sa mort, y compris Joab et ses hommes (vv. #2S 3:32-34).

 

32  On enterra Abner à Hébron. Le roi éleva la voix et pleura sur le sépulcre d’Abner, et tout le peuple pleura.

33  Le roi fit une complainte sur Abner, et dit : Abner devait-il mourir comme meurt un criminel ?

34  Tu n’avais ni les mains liées, ni les pieds dans les chaînes ! Tu es tombé comme on tombe devant des méchants. (3-35) Et tout le peuple pleura de nouveau sur Abner.

35  Tout le peuple s’approcha de David pour lui faire prendre quelque nourriture, pendant qu’il était encore jour ; mais David jura, en disant : Que Dieu me traite dans toute sa rigueur, si je goûte du pain ou quoi que ce soit avant le coucher du soleil !

 

3:35-39 Les sentiments exprimés par David et son comportement suite à la mort d’Abner ne visaient pas seulement à le blanchir de tout soupçon de culpabilité; ils firent aussi tourner le vent de l’opinion publique en sa faveur, lui ouvrant la voie pour régner sur toutes les tribus, et ce plus efficacement que ne l’auraient permis les négociations d’Abner (vv. #2S 3:17-19).

 

36  Cela fut connu et approuvé de tout le peuple, qui trouva bon tout ce qu’avait fait le roi.

37  Tout le peuple et tout Israël comprirent en ce jour que ce n’était pas par ordre du roi qu’Abner, fils de Ner, avait été tué.

38  Le roi dit à ses serviteurs : Ne savez-vous pas qu’un chef, qu’un grand homme, est tombé aujourd’hui en Israël ?

39  Je suis encore faible, quoique j’aie reçu l’onction royale ; et ces gens, les fils de Tseruja, sont trop puissants pour moi. Que l’Éternel rende selon sa méchanceté à celui qui fait le mal !

 

faible …  puissants. David n’avait pas suffisamment consolidé son pouvoir pour suivre ses propres décisions sans mettre en danger son commandement. Il était encore « faible » et avait besoin de temps pour asseoir son autorité. Une fois son autorité affermie, il n’aurait plus besoin de craindre la force de Joab et d’Abischaï, les fils de sa demi-sœur Tseruja (#2S 2:18).

 

2 SAMUEL 03 : 1 to 39 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

¶ 1 was long war between the house of Saul and the house of David. David grew stronger and stronger, and the house of Saul grew weaker and weaker.

 

The war lasted long. The conflict between David and Ishbosheth did not end quickly. There was a gradual transfer of Saul's family of power to that of David (v. # 2S 3:10) transfer which extended over two years of reign of Ishbosheth and more.

 

2 The son born to David in Hebron. His firstborn was Amnon, of Ahinoam of Jezreel;

 

Amnon. It would violate his half-sister Tamar before being killed on the order of Absalom because of this crime (# 2S 13: 1-39).

3: 2-5 See # 1Ch 3: 1-4.

 

3 his second, Chileab, of Abigail of Carmel, Nabal's wife; the third, Absalom, son of Maachah daughter of Talmai king of Geshur;

 

Chileab. He apparently died before he could claim the throne, for nothing more is said about it. He was the son of the widow of Nabal (see # 1S 25: 3).

Absalom. Literally "my father is peace" or "father of peace". He was the son of Maachah, a native princess of Geshur in Syria, not Israel. David had perhaps married to conclude a diplomatic agreement with Talmai, King of Geshur, and have an ally north of Ishbosheth. Later, Absalom fearing for his life, run away to Geshur (2S # 13: 37-38).

 

4 the fourth, Adonijah the son of Haggith; the fifth, Shephatiah the son of Abital;

 

Adonijah. He would try to seize the throne at the end of the reign of David (# 1R 1: 1-2: 2), but would be assassinated, which would allow Solomon to the throne (# 1R 2:25). Haggith probably became the wife of David after his enthronement.

 

Shephatiah ... Abital. Shephatiah means "Jehovah judge." Abital means "my father is dew" or "dew father."

 

5 and the sixth, Ithream, by Eglah David's wife. These are those who were born to David in Hebron.

 

Eglah. No doubt he said to her, "David's wife" because she is the last of the list and so the attention is drawn to the polygamy of David. All these represented son future pretenders to the throne.

born to David. David had other children still in Jerusalem (# 2S 5:14).

 

6 During the war between the house of Saul and the house of David, Abner made himself strong for the house of Saul.

 

Abner made himself strong. Abner was the military leader of the country. It was he who proclaimed Ishbosheth king, and it depended on its power. Over time, he began to have designs on the throne.

3: 6-5: 16 David became king of all Israel through a series of events similar to those which had led to the throne of Judah, and the narration emphasizes. In both cases, a man tries to insinuate himself into the good graces of David (the Amalekite, 1: 1-13; Abner, 3: 6-21) and ends up being killed because of his actions (the Amalekite, 1: 14-16; Abner, 3: 22-32). In both cases, this death is followed by a lament of David (# 2S 1: 17-27; # 2S 3: 33-39) and a short passage about his anointing as king (of Judah, 2: 1-7; on Israel, 5: 1-5). After which David and his men enjoy success against their enemies (# 2S 2: 8-3: 1; # 2S 5: 6-12). Finally, each section ends with a list of children born to David (in Hebron, 3: 2-5; in Jerusalem 5: 13-16).

 

7 ¶ And Saul had a concubine named Rizpah daughter of Aiah. And Ishbosheth said to Abner, Why have you come to my father's concubine?

 

Rizpah. Taking the concubine of Saul, Abner had openly displayed his intentions take the place of Saul as king of Israel. Sleeping with the concubine of the king came back indeed to assert his own power and claim the throne (see Absalom # 2S 16: 21-22). The violent reaction of Ishbosheth and Abner was felt as an affront and pushed by revenge, to offer the full weight of its influence and power to David (vv # 2S. 3: 9-10).

 

8 Abner was very angry for the words of Ishbosheth, and said, Am I a dog's head, which against Judah? Today I'm showing kindness to the house of Saul thy father, to his brothers and friends, I have not delivered you into the hand of David, and today you charge me a fault with this woman?

 

dog head. In other words "a despicable traitor allied to Judah." This was a common expression of contempt (# 1S 17: 43). Abner takes this opportunity to condemn Ishbosheth reminding him that he would not occupy this position if he had not himself proclaimed king.

 

9 May God deal with Abner in all its rigor, if I do not act according to David that the Lord swore to David

 

that the Lord swore to David. Abner seems to have been aware of the fact that David had been appointed by God as the next king (# 1S 13: 14; # 1S 15: 28; # 1S 24: 21).

 

10 saying that he transfer the kingdom of the house of Saul in his, and he set up the throne of David over Israel and Judah from Dan to Beersheba.

 

transfer the kingdom. Part of the kingdom of Saul, that Judah was already under David's authority; Abner vowed to complete the process by helping to conquer the rest of the kingdom.

from Dan to Beersheba. Expression for the entire country (see #Jug 20: 1), in the far north to the far south.

 

11 Ishbosheth did not dare to replicate a single word to Abner, because he had feared.

12 Abner sent messengers to David, and said of him: Who is the country? Make a covenant with me, and behold, my hand will help you to turn all Israel unto thee.

 

Who is the country? Although about Abner in vv. # 2S 3: 9-10 suggests he had consciously opposed to the plan of God to confer the sovereignty of the kingdom to David - by supporting Ishbosheth this admission did not justify, however, his motives. He wanted to be on the winning side and receive the honors due to the one that would rally all the people to David.

 

13 And he said: Well! I will make a covenant with you; but one thing I ask is that Thou shalt not see my face, unless you first bring Michal, Saul's daughter, coming with me.

 

Michal daughter of Saul. David demanded the return of Michal for two reasons:

1 it would repair the harm that Saul had committed in giving, she was his wife and loved her (# 1S 18: 20 # 1S 18: 28), another man (# 1S 25:44);

2 would enhance his claims to reign over all Israel by encouraging some members of the family of Saul to support his cause.

 

14 And David sent messengers to Ishbosheth Saul's son, saying, Deliver me my wife Michal, which I espoused percent Philistine foreskins.

 

hundred foreskins of the Philistines. David reminded Ishbosheth Saul he had paid not only the required dowry for his daughter hundred foreskins of the Philistines - but even double (# 1S 18: 25-27). So it was rightly Michal his.

 

15 Ishbosheth had her taken from her husband Paltiel, son of Laish.

16 And her husband followed her to Bahurim, weeping. Then said Abner unto him, Go, turn again! And he returned.

 

Bachurim. Village located east of Jerusalem. This is where Paltiel (see # 1S 25:44) separated from Michal. It was also there that Shimei curse David when he fled from Absalom (2S # 16: 5) and that David's soldiers took refuge in a well (2S # 17: 18).

 

17 And Abner had communication with the elders of Israel, and said: You wanted to have once David king;

 

the elders of Israel. These men were the acknowledged leaders of the people and acted as advisors to Ishbosheth. They are consulted when important decisions (see # 2S 19: 7).

 

18 establish it now, because the LORD said to him, By my servant David I will save my people Israel from the Philistines and the hand of all his enemies.

 

David my servant. David is called more than 30 times "servant" of the Lord in A.T. By designating clearly as such to the elders of Israel, Abner clearly recognized his right to the throne, in accordance with the sovereign will of God.

 

19 Abner also spoke to Benjamin, and went about to the ears of David in Hebron all that seemed good to Israel and the whole house of Benjamin.

 

Benjamin. Abner gave special attention to the tribe of Benjamin, for it was that of Saul and Ishbosheth (see # 1S 9: 1-2).

 

20 He came to David at Hebron, and twenty men; and David made a feast for Abner and the men who were with him.

21 Abner said to David, I will arise and I will gather all Israel unto my lord the king; they make a covenant with you, and you reign over all that your desire. David dismissed Abner, and he went in peace.

 

covenant with you. The alliance went beyond the personal agreement between Abner and David and took effect at the national level, uniting north and south.

in peace. Repeating this phrase in vv. # 2S 3: 22-23 serves to highlight the fact that David was in no way involved in the death of Abner (# 2S vv. 3: 26-30).

 

22 ¶ Behold, Joab and the servants of David came back from an excursion, and brought with them great spoil. Abner was not with David in Hebron, because David had sent him away, and he was gone in peace.

23 When Joab and all the troops arrived, they made it to Joab, saying, Abner the son of Ner came to the king, who returned, and he went in peace.

24 Joab went to the king and said, What hast thou done? Behold, Abner came to you; why have you returned and gone?

25 You know Abner son of Ner! it is to fool you that he came to spy on your actions, and to know all that you do.

 

Abner ... to deceive you. The irony is that Joab accused of deception in v Abner. 25, while in v. 26 he deceives by David Abner back without telling him. He resorted to this ploy to satisfy a personal vendetta, Abner had killed his brother Asahel (v # 2S 3:27; see # 2S. 2: 19-23).

 

26 And Joab, having left David, he sent Abner messengers who brought him back from the well of Sirah: but David knew nothing.

 

of Sirah. Single mention of the name. The city was located about 4 km northwest of Hebron.

 

27 When Abner was returned to Hebron, Joab took him aside in the gate to speak with him quietly, and there he struck him in the stomach and killed him to avenge the death of Asahel his brother .

 

at the belly. Abner died the same way qu'Asaël, the man he had killed (# 2S 2:23). However, it struck Asahel in battle (see # 2S 2: 18-23) to defend, while Joab killed him to avenge the death of his brother.

 

28 afterward when David heard, and said, I am forever innocent before the Lord, Abner blood, son of Ner, and my kingdom are.

 

the blood of Abner. Since life is in the blood (cf. #Ge 9: 4; # Lev 17: 11 # Lev 17: 14; # of 12: 23), this expression refers to the life of Abner. David stated unequivocally being in no way responsible for the murder of Abner, and even sought help from the Lord to punish Joab for his bad deed (v. # 2S 3:39).

 

29 Let it fall on Joab and on all his father's house! There is always someone in the house of Joab, who is suffering from a stream or leprosy or who leans on a staff, or who falls by the sword, or who lacks bread!

30 So Joab and Abishai his brother slew Abner, because he had killed to their brother Asahel at Gibeon in the battle.

31 David said to Joab and to all the people that were with him, Rend your garments, gird on sackcloth, and mourn before Abner! And King David followed the bier.

 

cry. It was the custom of mourning for death. To show that he condemned the killing of Abner, David demanded that "all the people" mourns his death, including Joab and his men (vv # 2S. 3: 32-34).

 

32 They buried Abner in Hebron. The king raised his voice and wept at the grave of Abner, and all the people wept.

33 The king lamented over Abner, and said, Should Abner die as a criminal dies?

34 You did neither handcuffed nor feet in chains! You fell as one falls before the wicked. (3-35) And all the people wept again over him.

35 All the people came to cause David to eat meat while it was yet day; but David swore, saying, God do in all its rigor, if I taste bread or anything before sundown!

 

3: 35-39 The feelings expressed by David and his behavior following the death of Abner not only sought to launder the suspicion of guilt; They also did turn the wind of public opinion in his favor, opening the way for him to rule over all kindreds, and more efficiently than would have allowed the negotiations Abner (# 2S vv. 3: 17- 19).

 

36 And it was known and approved by all the people, who saw fit to all that the king.

37 All the people and all Israel understood that day that it was not of the king to Abner the son of Ner, had been killed.

38 The king said to his servants: Do you not know that a prince and a great man fallen this day in Israel?

39 I am still weak, though I have anointed king; and these people, the son of Zeruiah are too hard for me. The LORD make his wickedness according to him that doeth evil!

 

low ... powerful. David had not sufficiently consolidated its power to follow its own decisions without endangering his command. He was still "weak" and needed time to establish its authority. Once strengthened his authority, he would not need to fear the strength of Joab and Abisai, the son of his half sister Zeruiah (# 2S 2:18).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact