2 SAMUEL 10 : 1 à 19*** + 2 SAMUEL 10 : 1 to 19 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

02/09/2016 09:33

2 SAMUEL 10 : 1 à 19*** +
 

1 ¶  Après cela, le roi des fils d’Ammon mourut, et Hanun, son fils, régna à sa place.

 

le roi …  d’Ammon. C’est-à-dire Nachasch.

10:1-9 Voir #1Ch 19:1-19.

 

2  David dit : Je montrerai de la bienveillance à Hanun, fils de Nachasch, comme son père en a montré à mon égard. Et David envoya ses serviteurs pour le consoler au sujet de son père. Lorsque les serviteurs de David arrivèrent dans le pays des fils d’Ammon,

 

montrerai de la bienveillance à Hanun. Puisque Nachasch était un ennemi de Saül, il était considéré comme un ami et un partisan de David. Il semble y avoir eu une sorte d’alliance entre eux, alliance que David désirait perpétuer avec son fils Hanun.

 

3  les chefs des fils d’Ammon dirent à Hanun, leur maître : Penses-tu que ce soit pour honorer ton père que David t’envoie des consolateurs ? N’est-ce pas pour reconnaître et explorer la ville, et pour la détruire, qu’il envoie ses serviteurs auprès de toi ?

 

la ville. C’est-à-dire Rabba. C’était la capitale des Ammonites, située à près de 40 km du Jourdain, à l’est, face à Jéricho. L’année précédente, Abischaï avait vaincu l’armée ammonite en pleine campagne, et le reste des Ammonites s’était réfugié derrière les murailles de Rabba (#2S 10:14). Joab repartit assiéger la ville un an plus tard.

 

4  Alors Hanun saisit les serviteurs de David, leur fit raser la moitié de la barbe, et fit couper leurs habits par le milieu jusqu’au haut des cuisses. Puis il les congédia.

 

leur fit raser la moitié de la barbe. C’était une insulte et un signe de soumission (cf. #Esa 7:20).

couper leurs habits …  cuisses. On portait de longs vêtements à l’époque. L’obligation de montrer leurs cuisses était une honte que l’on infligeait aux prisonniers de guerre (cf. #Esa 20: 4). Cela explique peut-être en partie la réaction de Mical vis-à-vis des danses de David (voir #2S 6:14, #2S 6:20).

 

5  David, qui fut informé, envoya des gens à leur rencontre, car ces hommes étaient dans une grande confusion ; et le roi leur fit dire : Restez à Jéricho jusqu’à ce que votre barbe ait repoussé, et revenez ensuite.

 

Jéricho. C’était la première ville à l’ouest du Jourdain que les serviteurs de David pouvaient atteindre à leur retour de Rabba.

 

6 ¶  Les fils d’Ammon, voyant qu’ils s’étaient rendus odieux à David, firent enrôler à leur solde vingt mille hommes de pied chez les Syriens de Beth-Rehob et chez les Syriens de Tsoba, mille hommes chez le roi de Maaca, et douze mille hommes chez les gens de Tob.

 

Beth-Rehob. Un district araméen situé au sud-ouest de Tsoba (cf. #No 13: 21 ; #Jug 18: 28).

Tsoba. Royaume araméen au nord de Damas (cf. #1S 14: 47).

Maaca. Région au nord du lac Houla, au nord de la Galilée (#De 3:14 ; #Jos 13:11-13).

Tob. Ville située à l’est du Jourdain, à environ 70 km au nord-est de Rabba (#Jug 11:3, #Jug 11:5).

10:6-11 L’armée ammonite était dans la ville, prête à se défendre, et les mercenaires syriens se trouvaient à une certaine distance, dans la campagne qui environnait la ville. Joab divisa ses troupes pour affronter les deux groupes.

 

7  A cette nouvelle, David envoya contre eux Joab et toute l’armée, les hommes vaillants.

8  Les fils d’Ammon sortirent, et se rangèrent en bataille à l’entrée de la porte ; les Syriens de Tsoba et de Rehob, et les hommes de Tob et de Maaca, étaient à part dans la campagne.

9  Joab vit qu’il avait à combattre par devant et par derrière. Il choisit alors sur toute l’élite d’Israël un corps, qu’il opposa aux Syriens ;

10  et il plaça sous le commandement de son frère Abischaï le reste du peuple, pour faire face aux fils d’Ammon.

11  Il dit : Si les Syriens sont plus forts que moi, tu viendras à mon secours ; et si les fils d’Ammon sont plus forts que toi, j’irai te secourir.

12  Sois ferme, et montrons du courage pour notre peuple et pour les villes de notre Dieu, et que l’Éternel fasse ce qui lui semblera bon !

 

Sois ferme …  que l’Éternel fasse ce qui lui semblera bon! Contraint de combattre sur deux fronts, Joab encouragea certes ses soldats à faire preuve de vaillance, mais il reconnut aussi que l’issue de la bataille dépendait, en fin de compte, du Seigneur (cf. #2S 15: 26). C’était une guerre légitime et inévitable, qui était imposée aux Israélites, de sorte qu’ils pouvaient espérer recevoir la bénédiction divine, et ce fut effectivement le cas (vv. #2S 10:13-14).

 

13  Joab, avec son peuple, s’avança pour attaquer les Syriens, et ils s’enfuirent devant lui.

14  Et quand les fils d’Ammon virent que les Syriens avaient pris la fuite, ils s’enfuirent aussi devant Abischaï et rentrèrent dans la ville. Joab s’éloigna des fils d’Ammon et revint à Jérusalem.

 

Joab s’éloigna. Il n’essaya pas d’assiéger la ville et de s’en emparer, parce que ce n’était pas la bonne saison pour cela. Cf. #2S 12:26-29.

 

15 ¶  Les Syriens, voyant qu’ils avaient été battus par Israël, réunirent leurs forces.

16  Hadarézer envoya chercher les Syriens qui étaient de l’autre côté du fleuve ; et ils arrivèrent à Hélam, ayant à leur tête Schobac, chef de l’armée d’Hadarézer.

 

Hadadézer. Littéralement « Hadad (nom d’une divinité cananéenne) est mon aide ». Le #Ps 60 commémore cette bataille.

Hélam. Lieu de la bataille, situé à environ 11 km au nord de Tob.

 

17  On l’annonça à David, qui assembla tout Israël, passa le Jourdain, et vint à Hélam. Les Syriens se préparèrent à la rencontre de David, et lui livrèrent bataille.

18  Mais les Syriens s’enfuirent devant Israël. Et David leur tua les troupes de sept cents chars et quarante mille cavaliers ; il frappa aussi le chef de leur armée, Schobac, qui mourut sur place.

 

sept cents …  cavaliers. #2S 10:18 porte « sept cents », probablement sept mille, suite à une erreur de copiste.

 

19  Tous les rois soumis à Hadarézer, se voyant battus par Israël, firent la paix avec Israël et lui furent assujettis. Et les Syriens n’osèrent plus secourir les fils d’Ammon.

 

firent la paix avec Israël. Tous les petits royaumes syriens furent soumis à David et n’osèrent plus prêter assistance aux Ammonites contre Israël.

 

2 SAMUEL 10 : 1 to 19 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ After this, the king of the son of Ammon died, and Hanun his son reigned in his stead.

 

... the king of Ammon. That is to say Nahash.

10: 1-9 See # 1Ch 19: 1-19.

 

2 David said, I will show kindness to Hanun son of Nahash, as his father showed kindness to me. And David sent his servants to comfort him concerning his father. And David's servants came into the land of the son of Ammon,

 

show kindness to Hanun. Since Nahash was an enemy of Saul, he was regarded as a friend and supporter of David. It seems to have been a sort of alliance between them, David alliance that wanted to perpetuate with his son Hanun.

 

3 heads of son of Ammon said to Hanun their lord, Do you think this honor thy father that David has sent comforters to you? Is it not to search the city, and to destroy it, he sent his servants to you?

 

the city. That is to say Rabbah. It was the capital of the Ammonites, located about 40 km from the Jordan to the east, facing Jericho. The previous year, Abishai had defeated the army ammonite in the countryside, and the rest of the Ammonites took refuge behind the walls of Rabbah (10:14 # 2S). Joab returned to besiege the town a year later.

 

4 So Hanun took David's servants, and shaved off half the beard and cut off their garments in the middle at their hips. Then he dismissed them.

 

made them shaved off half the beard. It was an insult and a sign of submission (cf. #Esa 7:20).

cut off their garments ... thighs. We wore long clothes at the time. The obligation to show their thighs was a shame that we inflicted on prisoners of war (cf. #Esa 20: 4). This perhaps explains in part the reaction Michal vis-à-vis the dances of David (see # 2S 6:14, 6:20 # 2S).

 

5 David, he informed, sent to meet them, because the men were greatly ashamed; and the king said, Stay at Jericho until your beards have grown, and then return.

 

Jericho. It was the first city west of the Jordan as the servants of David could achieve on their return from Rabbah.

 

¶ 6 The son of Ammon saw that they stank before David, did enlist in their pay twenty thousand foot soldiers from Aram Beth Rehob and the Syrians of Zoba, a thousand men to the king of Maacah and twelve thousand men from Tob people.

 

Beth Rehob. Aramaic district located southwest of Zoba (cf. #No 13: 21; #Jug 18: 28).

Zoba. Aramaic kingdom north of Damascus (see # 1S 14: 47).

Maaca. Region north of Lake Hula, north of Galilee (# of 3:14; #Jos 13: 11-13).

Tob. Town located east of the Jordan, about 70 km northeast of Rabbah (#Jug 11: 3, #Jug 11: 5).

10: 6-11 Ammonite army was in the city, ready to defend herself, and Syrian mercenaries were at a distance, in the countryside that surrounded the city. Joab divided his troops to confront the two groups.

 

7 On hearing this, David sent Joab, and all against the army of the mighty men.

8 The son of Ammon came out and put themselves in array at the entrance of the gate; the Syrians of Zoba and of Rehob, and the men of Tob and Maacah were by themselves in the field.

9 Joab saw that the battle was against him before and behind. He chose of all the choice of Israel, and against the Syrians;

10 and placed under the command of his brother Abishai the rest of the people to face the son of Ammon.

11 And he said, If the Syrians are stronger than I, you shall help me; and if the son of Ammon are stronger than you, I will come and help you.

12 Be strong, and let us be strong for our people and for the cities of our God, and the LORD do that which is good!

 

Be strong ... the LORD do what seems good to him! Forced to fight on two fronts, Joab certainly encouraged his soldiers to show courage, but he also recognized that the outcome of the battle depended, ultimately, the Lord (cf. 2S # 15: 26). It was a legitimate and unavoidable war that was imposed on the Israelites, so that they could expect to receive a divine blessing, and it was indeed the case (# 2S vv. 10: 13-14).

 

13 Joab and his people, went against the Syrians, and they fled before him.

14 And when the son of Ammon saw that the Syrians had fled, they likewise fled before Abishai and entered the city. Joab returned from the son of Ammon and came to Jerusalem.

 

Joab withdrew. He did not attempt to besiege the city and take possession because it was not the right season for it. # 2S cf. 12: 26-29.

 

15 ¶ And when the Syrians saw that they were defeated by Israel, they gathered themselves together.

16 Hadadezer sent for the Syrians who were across the river; and they came to Helam, with Shobach to the captain of the army of Hadadezer.

 

Toi. Literally "Hadad (the name of a Canaanite deity) is my helper." The #PS 60 commemorates the battle.

Elam. Place of battle, located about 11 km north of Tob.

 

17 It was told David, he gathered all Israel, crossed the Jordan and came to Helam. The Syrians set themselves in array against David, and fought with him.

18 But the Syrians fled before Israel. And David slew the men of seven hundred chariots and forty thousand horsemen; he also struck the head of their army, Shobach, who died there.

 

... seven hundred horsemen. # 2S 10:18 door "seven hundred" probably seven miles, following a clerical error.

 

19 All the kings subject to Hadadezer saw defeated by Israel, they made peace with Israel and served them. And the Syrians feared to help the son of Ammon.

 

they made peace with Israel. All small Syrian kingdoms became David and feared to assist the Ammonites against Israel.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact