2 SAMUEL 24 1 à 25** + 2 SAMUEL 24: 1 to 25 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

16/09/2016 13:51

2 SAMUEL 24 1 à 25** +
 

1 ¶  La colère de l’Éternel s’enflamma de nouveau contre Israël, et il excita David contre eux, en disant : Va, fais le dénombrement d’Israël et de Juda.

 

de nouveau. La colère divine se manifesta une deuxième fois après la famine de trois ans rapportée en #2S 21: 1.

contre Israël. Le fait d’inciter David à organiser un recensement correspondait à une punition de l’Éternel contre Israël pour des péchés qui ne sont pas mentionnés précisément. Peut-être, l’orgueil et l’ambition avaient-ils conduit David à augmenter la taille de son armée et à imposer de lourdes charges au peuple pour subvenir à son ravitaillement. Quel que soit le péché concerné, il est clair que Dieu n’était pas satisfait des motivations, buts et actes du roi et exerça son jugement.

il excita David. C’est Satan qui poussa David à organiser ce recensement, et l’Éternel, dans sa souveraineté, l’utilisa de façon à accomplir sa volonté..

dénombrement d’Israël et de Juda. Quand on effectuait un dénombrement, c’était généralement dans une perspective guerrière, ce qui semble être le cas ici (voir le v. 9). Le potentiel militaire d’Israël avait déjà été évalué par le passé, ce n’était donc pas une pratique nouvelle (#No 1:1-2 ; #No 26:1-4). Cependant ce dénombrement n’avait pas reçu l’approbation divine et découlait de mauvaises motivations: David voulait soit pouvoir se montrer fier de sa force de combat, soit envahir des territoires que l’Éternel ne lui avait pas donnés. Il avait retiré sa confiance de Dieu et l’avait placée dans sa puissance militaire (c’est un thème constant dans les Psaumes; cf. #Ps 20: 8 ; #Ps 25:2 ; #Ps 44:6-7).

 

2  Et le roi dit à Joab, qui était chef de l’armée et qui se trouvait près de lui : Parcours toutes les tribus d’Israël, depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba ; qu’on fasse le dénombrement du peuple, et que je sache à combien il s’élève.

 

depuis Dan jusqu’à Beer-Schéba. C’est-à-dire tout le territoire d’Israël, du nord au sud.

 

3  Joab dit au roi : Que l’Éternel, ton Dieu, rende le peuple cent fois plus nombreux, et que les yeux du roi mon seigneur le voient ! Mais pourquoi le roi mon seigneur veut-il faire cela ?

 

Mais pourquoi. Joab tenta de s’opposer au projet de David, mais ses objections furent balayées sans aucune justification.

 

4  Le roi persista dans l’ordre qu’il donnait à Joab et aux chefs de l’armée ; et Joab et les chefs de l’armée quittèrent le roi pour faire le dénombrement du peuple d’Israël.

5  Ils passèrent le Jourdain, et ils campèrent à Aroër, à droite de la ville qui est au milieu de la vallée de Gad, et près de Jaezer.

 

Aroër. Le recensement commença à environ 23 km à l’est de la mer Morte, sur la rive septentrionale de l’Arnon, au sud-est d’Israël. Les recenseurs poursuivirent leur chemin à travers le pays dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.

Jaezer. Ville du territoire de Gad, à environ 10 km à l’ouest de Rabba. Elle était proche de la frontière ammonite.

 

6  Ils allèrent en Galaad et dans le pays de Thachthim-Hodschi. Ils allèrent à Dan-Jaan, et aux environs de Sidon.

 

Galaad. C’est-à-dire le territoire transjordanien du nord de Gad.

Dan-Jaan. Soit un village proche de la ville de Dan, soit le nom complet de cette dernière. Dan se trouvait à 40 km au nord de la mer de Galilée.

 

7  Ils allèrent à la forteresse de Tyr, et dans toutes les villes des Héviens et des Cananéens. Ils terminèrent par le midi de Juda, à Beer-Schéba.

 

Tyr. Les recenseurs semblent être allés au nord de Dan, puis à l’ouest vers Sidon avant de prendre la direction du sud et de Tyr, une ville de la côte méditerranéenne où régnait l’ami de David, Hiram, mais en restant sur le territoire israélite.

Beer-Schéba. Un lieu d’habitation important au sud d’Israël, à environ 70 km au sud-ouest de Jérusalem.

 

8  Ils parcoururent ainsi tout le pays, et ils arrivèrent à Jérusalem au bout de neuf mois et vingt jours.

9  Joab remit au roi le rôle du dénombrement du peuple : il y avait en Israël huit cent mille hommes de guerre tirant l’épée, et en Juda cinq cent mille hommes.

 

Israël huit cent mille hommes …  Juda cinq cent mille hommes. #1Ch 21: 5 porte respectivement « un million cent mille » et « quatre cent soixante-dix mille ». Comment expliquer ces différences? Dans #1Ch 21, il peut s’agir de tous les hommes disponibles en âge de se battre, aguerris ou non, alors que #2S 24 ne tiendrait compte que des 800 000 soldats aguerris, sans inclure les hommes de réserve qui n’avaient jamais combattu ou les 288 000 hommes membres de l’armée de métier (#1Ch 27:1-15 ; nombre arrondi à 300 000). L’inclusion de l’un ou l’autre de ces deux contingents permettrait d’atteindre le chiffre fourni par #1Ch 21. Dans le cas de Juda, la différence est de 30 000 hommes. #1Ch 21: 6 précise que Joab ne voulut pas achever le dénombrement de Benjamin et de Lévi avant que David ne reçoive la conviction d’aller jusqu’au bout. Il fut heureux d’y mettre un terme lorsqu’il apprit le changement d’attitude du roi. Vu le parcours adopté, le dénombrement de Benjamin devait être effectué en dernier, de sorte qu’il ne fut pas inclus dans les chiffres de #1Ch 21. Dans le récit de #2S 24, le total donné pour Juda comprend les 30 000 hommes de Benjamin, d’où le chiffre de 500 000. Les Benjamites étaient restés loyaux à David et à Juda.

 

10 ¶  David sentit battre son cœur, après qu’il eut ainsi fait le dénombrement du peuple. Et il dit à l’Éternel : J’ai commis un grand péché en faisant cela ! Maintenant, ô Éternel, daigne pardonner l’iniquité de ton serviteur, car j’ai complètement agi en insensé !

 

David sentit battre son cœur. Même si l’interdiction divine n’est pas explicite dans le texte, elle ne faisait aucun doute pour David.

commis un grand péché …  agi en insensé. David reconnut la folie de sa rébellion contre Dieu. Il prit conscience de l’erreur qu’il avait commise en voulant s’appuyer sur la force numérique au lieu de compter sur l’Éternel, celui qui peut délivrer avec un grand nombre aussi bien qu’avec un petit (voir #1S 14: 6).

 

11  Le lendemain, quand David se leva, la parole de l’Éternel fut ainsi adressée à Gad le prophète, le voyant de David:

 

Gad. De même que le prophète Samuel avait aidé et conseillé Saül, de même Gad remplissait désormais cette fonction pour David (cf. #2S 24: 11 où Gad est appelé « le voyant de David »).

 

12  Va dire à David : Ainsi parle l’Éternel : Je te propose trois fléaux ; choisis-en un, et je t’en frapperai.

13  Gad alla vers David, et lui fit connaître la chose, en disant : Veux-tu sept années de famine dans ton pays, ou bien trois mois de fuite devant tes ennemis qui te poursuivront, ou bien trois jours de peste dans ton pays ? Maintenant choisis, et vois ce que je dois répondre à celui qui m’envoie.

 

famine …  ennemis …  peste. David eut le choix entre trois châtiments pour son péché:

1° trois années de famine en Israël (d’après LXX;

2° trois mois de fuite devant ses ennemis; ou

3° trois jours de peste dans le pays.

La poursuite par des « ennemis » impliquait la mort de nombreux soldats sous l’épée. La famine, l’épée et la peste étaient des punitions que l’Éternel infligeait à son peuple pécheur dans l’A.T. (#Lé 26:23-26 ; #De 28:21-26 ; #Jér 14: 12).

 

14  David répondit à Gad : Je suis dans une grande angoisse ! Oh ! tombons entre les mains de l’Éternel, car ses compassions sont immenses ; mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes !

 

tombons entre les mains de l’Éternel. David savait que l’Éternel serait plus miséricordieux que ses ennemis; c’est pourquoi il choisit la troisième option.

 

15  L’Éternel envoya la peste en Israël, depuis le matin jusqu’au temps fixé ; et, de Dan à Beer-Schéba, il mourut soixante-dix mille hommes parmi le peuple.

16  Comme l’ange étendait la main sur Jérusalem pour la détruire, l’Éternel se repentit de ce mal, et il dit à l’ange qui faisait périr le peuple : Assez ! Retire maintenant ta main. L’ange de l’Éternel était près de l’aire d’Aravna, le Jébusien.

 

se repentit. Ce verbe exprime le profond chagrin éprouvé par Dieu face au péché et au mal de l’homme (voir #1S 15: 11, #1S 15: 29).

Aravna, le Jébusien. Aravna (ou Ornan) vivait à Jérusalem avant l’arrivée des Israélites. Il possédait une aire de battage au nord de la citadelle de Jérusalem, à l’extérieur de sa partie fortifiée.

 

17  David, voyant l’ange qui frappait parmi le peuple, dit à l’Éternel : Voici, j’ai péché ! C’est moi qui suis coupable ; mais ces brebis, qu’ont-elles fait ? Que ta main soit donc sur moi et sur la maison de mon père !

 

ta main …  sur moi. Plutôt que de continuer à assister à la destruction de son peuple, David préféra appeler la colère divine sur lui-même et sur sa propre famille (cf. #Ex 32:32).

 

18 ¶  Ce jour-là, Gad vint auprès de David, et lui dit : Monte, élève un autel à l’Éternel dans l’aire d’Aravna, le Jébusien.

 

autel. À cette époque, l’autel associé au tabernacle de Moïse se trouvait à Gabaon (#1Ch 21: 29 ; #2Ch 1:2-6). David apprit de Gad qu’il devait construire un autre autel à l’endroit où la peste s’était arrêtée. L’Éternel indiquait ainsi l’emplacement qu’il avait choisi pour l’érection de son temple.

24:18-25 Voir #1Ch 21:18-27

 

19  David monta, selon la parole de Gad, comme l’Éternel l’avait ordonné.

20  Aravna regarda, et il vit le roi et ses serviteurs qui se dirigeaient vers lui ; et Aravna sortit, et se prosterna devant le roi, le visage contre terre.

21  Aravna dit : Pourquoi mon seigneur le roi vient-il vers son serviteur ? Et David répondit : Pour acheter de toi l’aire et pour y bâtir un autel à l’Éternel, afin que la plaie se retire de dessus le peuple.

22  Aravna dit à David : Que mon seigneur le roi prenne l’aire, et qu’il y offre les sacrifices qu’il lui plaira ; vois, les bœufs seront pour l’holocauste, et les chars avec l’attelage serviront de bois.

23  Aravna donna le tout au roi. Et Aravna dit au roi : Que l’Éternel, ton Dieu, te soit favorable !

24  Mais le roi dit à Aravna : Non ! Je veux l’acheter de toi à prix d’argent, et je n’offrirai point à l’Éternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien. Et David acheta l’aire et les bœufs pour cinquante sicles d’argent.

 

ne me coûtent rien. Le sacrifice constitue une part essentielle de l’adoration et du service pour Dieu (voir #Mal 1:6-10 ; #2Co 8:1-5).

cinquante sicles. C’est-à-dire un peu plus d’un demi-kilo. #1Ch 21: 25 parle de « six cents sicles d’or ». Comment expliquer cette différence? Dans la transaction initiale, David acheta ou loua la petite aire de battage et acheta les bœufs, ce qui correspond effectivement à cinquante sicles d’argent. Après cela, il acheta « l’emplacement » (#1Ch 21: 25) qui, valant 180 fois plus, devait englober toute la montagne de Morija.

 

25  David bâtit là un autel à l’Éternel, et il offrit des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâces. Alors l’Éternel fut apaisé envers le pays, et la plaie se retira d’Israël.

 

la plaie se retira. Cette précision indique que l’Éternel n’avait pas dit son dernier mot. Il n’allait pas se contenter d’exercer ses jugements contre Israël et contre la famille de David mais avait l’intention de respecter toutes les clauses de l’alliance abrahamique et de l’alliance davidique (cf. #Ez 37).

 

2 SAMUEL 24: 1 to 25 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ The anger of the Lord was kindled against Israel, and he moved David against them, saying, Go, number Israel and Judah.

 

again. God's anger was manifested again after three years of famine reported in 2S # 21: 1.

against Israel. Inciting David to organize a census reflected a Lord's punishment for sins against Israel that are not specifically mentioned. Perhaps, pride and ambition had they led David to increase the size of its army and to impose heavy burdens on the people to support his supply. Whatever sin concerned, it is clear that God was not satisfied with the motivations, goals and actions of the King and exercised his judgment.

moved David. It was Satan that prompted David to organize the census, and the Lord, in His sovereignty, used it in order to accomplish his will ..

number Israel and Judah. When conducting a census, it was usually in a warlike perspective, what appears to be the case here (see v. 9). The military potential of Israel had already been assessed in the past, this was not a new practice (#No 1: 1-2; #No 26: 1-4). However, this count had not received divine approval and stemmed from bad motives: David wanted to be able to show pride in its fighting force or invade the territories that the Lord had not given him. He had withdrawn its trust God had placed in its military power (that is a constant theme in the Psalms; #PS cf. 20: 8; #PS 25: 2; #PS 44: 6-7).

 

2 And the king said to Joab, who was chief of the army who was with him, through all the tribes of Israel from Dan to Beersheba, we do number the people, that I may know it rises.

 

from Dan to Beersheba. That is to say, all the territory of Israel, from north to south.

 

3 Joab said to the king, The LORD your God add to the people a hundred times more, and the king's eyes my lord see it! But my lord the king why he wants to do that?

 

But why. Joab tried to oppose the project of David, but its objections were swept away without any justification.

 

4 The king persisted in the order he gave to Joab and to the leaders of the army; And Joab and the captains of the host left the king, to number the people of Israel.

5 They crossed the Jordan and camped in Aroer, on the right of the city that is in the midst of the valley of Gad and toward Jazer.

 

Aroer. The census began approximately 23 km east of the Dead Sea, on the north bank of the Arnon, southeast of Israel. Enumerators went their way across the country in the opposite direction clockwise.

Jazer. City territory of Gad, about 10 km west of Rabbah. It was close to the Ammonite border.

 

6 They went to Gilead and to the land of Tahtim-Hodschi. They came to Dan-jaan, and about to Zidon.

 

Gilead. That is to say the Transjordanian northern territory of Gad.

Dan-Jaan. Is a village near the city of Dan, either the full name of the latter. Dan was 40 km north of the Sea of ​​Galilee.

 

7 They went to the fortress of Tyre and all the cities of the Hivites and Canaanites. They went out to the south of Judah, to Beersheba.

 

Tyre. Enumerators seem to have gone north of Dan, then west to Sidon before taking the direction of the south and of Tyre, a city on the Mediterranean coast where there was David's friend, Hiram, but staying on the territory Israelite.

Beersheba. A place of significant habitation in southern Israel, about 70 km south-west of Jerusalem.

 

8 And they went through all the land, they came to Jerusalem at the end of nine months and twenty days.

9 Joab gave the king the sum of the number of the people there were in Israel eight hundred thousand valiant men that drew the sword, and in Judah five hundred thousand men.

 

Israel eight hundred thousand men ... Judah five hundred thousand men. # 1Ch 21: 5 respectively gate "one million one hundred thousand" and "four one hundred thousand and seventy." What explains these differences? In 1Ch # 21, it may be available in all men of fighting age, seasoned or not, while # 24 2S takes account only of 800,000 trained soldiers, not including reserve men who had never fought or 288,000 male members of the professional army (# 1Ch 27: 1-15; number rounded to 300,000). The inclusion of either of these two contingents would achieve the figure provided by # 1Ch 21. In the case of Judah, the difference is 30 000 men. # 1Ch 21: 6 states that Joab would not complete enumeration of Benjamin and Levi before David receives the conviction to follow through. He was happy to stop when he heard the king's attitude change. Given the adopted course, the enumeration of Benjamin was to be done last, so it was not included in the figures of # 1Ch 21. In the account of 2S # 24, the total given for Judah has 30 000 men Benjamin, where the figure of 500 000. Benjamin had remained loyal to David and Judah.

 

10 ¶ David smote his heart, after that he had numbered the people. And he said to the Lord: I have sinned greatly by doing this! Now, O Lord, beg you, the iniquity of thy servant, for I have done very foolishly!

 

David felt his heart beat. Although the divine prohibition is not explicit in the text, it was clear to David.

sinned greatly ... done foolishly. David recognized the folly of his rebellion against God. He became aware of the mistake he had made in trying to rely on the numerical strength instead of relying on the Lord, the one who can deliver a large number as well as with a small (see # 14 1S : 6).

 

11 The next day, when David was up, the word of the LORD came to the prophet Gad, David's seer:

 

Gad. Just as the prophet Samuel was assisted and advised Saul, and Gad now fulfilled this function to David (cf. 2S # 24: 11 where Gad is called "David's seer").

 

12 Go and say to David: Thus saith the LORD: I offer you three things; chosen-one, and I smite thee.

13 Gad came to David, and told him of the thing, saying, Do you seven years of famine in your land or three months of fleeing from your enemies while they pursue you, or three days of pestilence in your land? Now, and see what I have to answer to him that sent me.

 

famine enemies ... ... plague. David had a choice of three punishments for sin:

1 ° three years of famine in Israel (after LXX;

2 flee three months before his enemies; or

3 three days of plague in the country.

The pursuit of "enemies" meant the death of many soldiers under the sword. Famine, sword and plague were punishments which the Lord inflicted on his sinful people in A.T. (# Lev 26: 23-26; # of 28: 21-26; # Jer 14: 12).

 

14 David said to Gad: I am in great distress Oh ! fall into the hands of the Lord, for his mercies are great; but I did not fall into the hands of men!

 

fall into the hands of the Lord. David knew that the Lord would be more merciful than his enemies; that is why he chose the third option.

 

15 And the Lord sent a plague upon Israel from the morning until the appointed time; and, from Dan to Beersheba, he died seventy thousand of the people.

16 When the angel stretched his hand toward Jerusalem to destroy it, the LORD repented of the evil, and said to the angel that destroyed the people, Enough! Now thine hand. The angel of the LORD was by the threshing floor of Araunah the Jebusite.

 

repented. This verb expresses the deep sorrow felt by God against the sin and evil of man (see # 1S 15: 11 # 1S 15: 29).

Araunah the Jebusite. Araunah (or Ornan) lived in Jerusalem before the arrival of the Israelites. He owned a threshing area north of the citadel of Jerusalem outside its fortified part.

 

17 David saw the angel that smote the people, said to the Lord: Behold, I have sinned! It is I who am guilty; but these sheep, what have they done? Let your hand be against me and on my father's house!

 

... your hand on me. Rather than continue to witness the destruction of his people, David preferred to call God's wrath on himself and his own family (cf. #Ex 32:32).

 

¶ 18 That day Gad came to David and told him, Go up, rear an altar to the LORD in the threshing floor of Araunah the Jebusite.

 

altar. At that time, the altar associated with the tabernacle of Moses was at Gibeon (1Ch 21 # 29; # 2Ch 1: 2-6). David heard of Gad that he had to build another altar where the plague had stopped. The Lord thus indicated the location he had chosen for the erection of the temple.

24: 18-25 See # 1Ch 21: 18-27

 

19 David went up at the word of Gad, as the Lord had commanded.

20 Araunah looked and saw the king and his servants coming toward him; and Araunah went out and bowed before the king, his face against the ground.

21 Araunah said, Why is my lord the king come to his servant? And David said, To buy the threshingfloor of thee, to build an altar to the LORD, that the plague withdraws from the people.

22 Araunah said to David: Let my lord the king take the area, and there offer the sacrifices he pleases; see, the oxen for the burnt offering, and tanks with the hitch for wood.

23 Araunah gave it all to the king. And Araunah said to the king, The LORD thy God accept thee

24 And the king said to Araunah, No; I want to buy you with money, and I will not offer to the LORD my God burnt offerings that cost me nothing. And David bought the threshing floor and the oxen for fifty shekels of silver.

 

cost me nothing. The sacrifice is an essential part of worship and service to God (see #Mal 1: 6-10; 2 Cor # 8: 1-5).

fifty shekels. That is to say, a little over half a kilo. # 1Ch 21: 25 speaks of "six hundred shekels of gold." Why the difference? In the initial transaction, David bought or rented the small threshing floor and bought the horse, which actually corresponds to fifty shekels of silver. After that, he bought the "location" (# 1Ch 21: 25), worth 180 times, was to encompass the mount Moriah.

 

25 David built there an altar unto the LORD, and offered burnt offerings and peace offerings. So the LORD was entreated for the land, and the plague was stayed from Israel.

 

the plague was stayed. This indication that the Lord had not said its last word. He was not going to be content to exercise his judgments against Israel and against the family of David but had intended to comply with all clauses of the Abrahamic covenant and the Davidic covenant (cf. #Ez 37).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact