ACTES 17 : 01 À 34 *** + ACTS 17 : 01 à 34 NOTES : JOHN MACARTHUR

21/09/2015 16:47

ACTES 17 : 01 À 34 *** +

1 ¶  Paul et Silas passèrent par Amphipolis et Apollonie, et ils arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue.

Amphipolis et Apollonie …  Thessalonique. Villes situées au sud-ouest de Philippes sur la voie Égnatienne. Amphipolis se trouvait à environ 50 km de Philippes, et Apollonie environ 50 km plus loin. Le récit indique que les voyageurs s’y arrêtèrent seulement pour la nuit. A environ 65 km d’Apollonie se trouvait Thessalonique, la capitale de la Macédoine, forte d’une population de 200 000 personnes. C’était un port important et un centre d’échanges commerciaux très actif.

synagogue. Luc mentionne une synagogue uniquement à Thessalonique, ce qui peut expliquer pourquoi Paul et ses compagnons ne restèrent pas longtemps dans les deux autres villes.

2  Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois sabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures,

selon sa coutume. Paul commençait son ministère dans chaque nouvelle ville par une prédication adressée aux Juifs.

trois sabbats. La durée de son ministère public initial. Son séjour à Thessalonique dut certainement être plus long, probablement quatre à six mois au total.

3  expliquant et établissant que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts. Et Jésus que je vous annonce, disait-il, c’est lui qui est le Christ.

4  Quelques-uns d’entre eux furent persuadés, et se joignirent à Paul et à Silas, ainsi qu’une grande multitude de Grecs craignant Dieu, et beaucoup de femmes de qualité.

5  Mais les Juifs, jaloux prirent avec eux quelques méchants hommes de la populace, provoquèrent des attroupements, et répandirent l’agitation dans la ville. Ils se portèrent à la maison de Jason, et ils cherchèrent Paul et Silas, pour les amener vers le peuple.

la maison de Jason. La foule comptait y trouver Paul, Silas et Timothée. Nous ne savons rien de Jason, hormis le fait qu’il était probablement juif, car de nombreux Juifs de la diaspora avaient adopté ce même nom.

6  Ne les ayant pas trouvés, ils traînèrent Jason et quelques frères devant les magistrats de la ville, en criant : Ces gens, qui ont bouleversé le monde, sont aussi venus ici,

7  (17-6) et Jason les a reçus. (17-7) Ils agissent tous contre les édits de César, disant qu’il y a un autre roi, Jésus.

contre les édits de César. L’un des crimes les plus graves contre l’Empire romain consistait à vouer allégeance à un autre que l’empereur (cf. #Jn 19: 15).

8  Par ces paroles ils émurent la foule et les magistrats,

9  qui ne laissèrent aller Jason et les autres qu’après avoir obtenu d’eux une caution.

une caution. Une promesse solennelle de la part de Jason, qui serait considérée comme rompue si Paul et ses compagnons suscitaient d’autres troubles. Ils n’avaient dès lors d’autre choix que de quitter la ville.

10 ¶  Aussitôt les frères firent partir de nuit Paul et Silas pour Bérée. Lorsqu’ils furent arrivés, ils entrèrent dans la synagogue des Juifs.

Bérée. Une ville importante, en dehors des routes principales.

synagogue. Paul prit l’habitude de prêcher d’abord aux Juifs lorsqu’il entrait dans une ville (cf. vv. #Ac 13: 14, #Ac 13: 42 ; #Ac 14: 1 ; #Ac 17: 1, #Ac 17: 10, #Ac 17: 17 ; #Ac 18: 4, #Ac 18: 19, #Ac 18: 26 ; #Ac 19: 8) car, étant lui-même juif, il bénéficiait auprès de ses compatriotes d’une ouverture immédiate pour prêcher et annoncer l’Évangile. Par ailleurs, s’il avait d’abord prêché aux païens, les Juifs ne l’auraient jamais écouté par la suite.

11  Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d’empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact.

12  Plusieurs d’entre eux crurent, ainsi que beaucoup de femmes grecques de distinction, et beaucoup d’hommes.

13  Mais, quand les Juifs de Thessalonique surent que Paul annonçait aussi à Bérée la parole de Dieu, ils vinrent y agiter la foule.

14  Alors les frères firent aussitôt partir Paul du côté de la mer ; Silas et Timothée restèrent à Bérée.

15  Ceux qui accompagnaient Paul le conduisirent jusqu’à Athènes. Puis ils s’en retournèrent, chargés de transmettre à Silas et à Timothée l’ordre de le rejoindre au plus tôt.

Athènes. C’était le centre culturel de la Grèce. À son apogée, Athènes abrita les plus grands philosophes de l’histoire, parmi lesquels Socrate, Platon et Aristote, sans doute le plus influent de tous les philosophes grecs. Deux autres philosophes importants y enseignèrent: Épicure, qui fonda l’épicurisme, et Zénon, à l’origine du stoïcisme. Ces deux courants philosophiques comptaient parmi les plus importants de l’époque.

16 ¶  Comme Paul les attendait à Athènes, il sentait au dedans de lui son esprit s’irriter, à la vue de cette ville pleine d’idoles.

pleine d’idoles. Athènes était aussi le centre religieux de la Grèce, et elle était ouverte en principe au culte de toutes les divinités que l’humanité connaissait. Aux yeux de Paul, cette ville illustrait l’humanité perdue, vouée à une éternité sans Christ à cause de l’idolâtrie qui l’avait envahie.

17  Il s’entretenait donc dans la synagogue avec les Juifs et les hommes craignant Dieu, et sur la place publique chaque jour avec ceux qu’il rencontrait.

18  Quelques philosophes épicuriens et stoïciens se mirent à parler avec lui. Et les uns disaient : Que veut dire ce discoureur ? D’autres, l’entendant annoncer Jésus et la résurrection, disaient : Il semble qu’il annonce des divinités étrangères.

philosophes épicuriens et stoïciens. La philosophie épicurienne prônait l’absence de souffrance comme la finalité ultime de l’homme. Matérialistes, les épicuriens ne niaient pas pour autant l’existence des divinités, mais ils croyaient qu’elles restaient en dehors des affaires des hommes. Selon leur enseignement, le corps et l’âme d’une personne se désintégraient à sa mort. Le stoïcisme enseignait la maîtrise de soi et visait comme but ultime dans la vie un état d’indifférence au plaisir et à la douleur.

discoureur. Littéralement « qui picore des graines ». Ces philosophes considéraient Paul comme un philosophe amateur qui n’avait pas d’idées propres, mais qui s’inspirait des enseignements à la mode pour élaborer une théorie très superficielle.

19  Alors ils le prirent, et le menèrent à l’Aréopage, en disant : Pourrions-nous savoir quelle est cette nouvelle doctrine que tu enseignes ?

Aréopage. Un tribunal nommé d’après la colline où il se réunissait. Paul ne fut pas soumis à un procès formel, il fut seulement invité à défendre son enseignement.

20  Car tu nous fais entendre des choses étranges. Nous voudrions donc savoir ce que cela peut être.

21  Or, tous les Athéniens et les étrangers demeurant à Athènes ne passaient leur temps qu’à dire ou à écouter des nouvelles.

22 ¶  Paul, debout au milieu de l’Aréopage, dit : Hommes Athéniens, je vous trouve à tous égards extrêmement religieux.

religieux. Littéralement « craignant des dieux ».

23  Car, en parcourant votre ville et en considérant les objets de votre dévotion, j’ai même découvert un autel avec cette inscription : A un dieu inconnu ! Ce que vous révérez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce.

17:23-24

À un dieu inconnu. Les Athéniens croyaient que des puissances surnaturelles intervenaient dans le cours des lois naturelles. Ils avaient au moins le mérite de reconnaître l’existence d’un être qui dépassait leur capacité de comprendre et qui avait créé toutes choses. Cette croyance offrit à Paul l’occasion de leur présenter le Dieu créateur qui pouvait être connu des hommes (#De 4:35 ; #1R 8:43 ; #1Ch 28:9 ; #Ps 9:11 ; #Jér 9:24 ; #Jér 24: 7 ; #Jér 31:34 ; #Jn 17: 3). Lorsqu’il évangélisait les païens, Paul commençait par la création, la révélation générale de Dieu (cf. #Ac 14:15-17). Devant un auditoire juif, il partait de la révélation contenue dans l’A.T. (vv. #Ac 17:10-13).

24  Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ;

 

Dieu qui a fait le monde. Cet enseignement était en opposition flagrante aussi bien avec la pensée épicurienne, d’après laquelle la matière était éternelle et n’avait pas eu de créateur, qu’avec les convictions panthéistes des stoïciens qui croyaient que Dieu faisait partie de tout et qu’il n’aurait pas pu se créer lui-même. L’enseignement de Paul trouve un ferme appui dans toute l’Écriture (#Ge 1:1 ; #Ps 146:5-6 ; #Esa 40:28 ; #Esa 45:18 ; #Jér 10:12 ; #Jér 32:17 ; #Jon 1:9 ; #Za 12:1 ; #Ep 3:9 ; #Col 1:16 ; #Ap 4:11 ; #Ap 10:6).

25  il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses.

26  Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ;

un seul sang. Tous les hommes sont égaux aux yeux de Dieu, puisque tous sont issus d’un seul homme, Adam. Cet enseignement ne pouvait qu’offenser l’orgueil national des Grecs, qui considéraient tous les peuples extérieurs à eux comme des barbares.

ayant déterminé la durée des temps. Dieu contrôle souverainement la montée et la chute des nations et des empires (cf. #Da 2:36-45 ; #Lu 21: 24).

les bornes de leur demeure. Dieu est responsable de l’identité raciale et de la localisation géographique des nations (#De 32:8) ainsi que de l’étendue de leurs conquêtes (cf. #Ac 10:12-15).

27  il a voulu qu’ils cherchassent le Seigneur, et qu’ils s’efforçassent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous,

qu’ils cherchent le Seigneur. Tel est l’objectif de Dieu pour l’homme; il se révèle à lui en tant que créateur, roi et souverain du monde. Les hommes n’ont aucune excuse pour ne pas connaître Dieu, car il s’est révélé dans la conscience humaine aussi bien que dans le monde physique.

28  car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes : De lui nous sommes la race … 

en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. Citation du poète crétois Épiménide.

29  Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent, ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’industrie de l’homme.

la race de Dieu. Citation d’Aratos, qui était comme Paul originaire de Cilicie.

nous ne devons pas croire …  semblable à de l’or, à de l’argent. Si l’homme est la descendance de Dieu, comme le poète grec le suggérait, il est insensé de penser que Dieu pourrait n’être qu’une idole faite de main d’homme. Un tel raisonnement fait apparaître l’absurdité de l’idolâtrie (cf. #Esa 44:9-20).

30  Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir,

sans tenir compte des temps d’ignorance. Cela ne signifie pas qu’il y ait été indifférent ou les ait pardonnés. La justice divine exige que chaque péché et chaque pécheur soient punis. Dieu aurait eu le droit de détruire Adam et Ève, et avec eux toute la race humaine, lorsqu’ils ont péché. Mais dans sa bonté et sa patience (voir #Ro 2:4), il a retenu pour un certain temps son jugement (cf. #Ps 78:38-39 ; #Ac 17:30-31 ; #2P 3:9).

31  parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts … 

l’homme qu’il a désigné. Jésus-Christ (#Jn 5:22-27).

32 ¶  Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent : Nous t’entendrons là-dessus une autre fois.

résurrection des morts. La philosophie grecque ne croyait pas en la résurrection physique.

33  Ainsi Paul se retira du milieu d’eux.

34  Quelques-uns néanmoins s’attachèrent à lui et crurent, Denys l’aréopagite, une femme nommée Damaris, et d’autres avec eux.

 

l’aréopagite. Un membre du tribunal de l’Aréopage. Un tribunal nommé d’après la colline où il se réunissait. Paul ne fut pas soumis à un procès formel, il fut seulement invité à défendre son enseignement.

 
 

 ACTS 17 : 01 à 34 NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Paul and passed through Amphipolis and Apollonia, they came to Thessalonica, where was a Jewish synagogue.

Amphipolis and Apollonia ... Thessaloniki. Cities located in the southwest of Philippi on Egnatian track. Amphipolis was about 50 km from Philippi, and Apollonia about 50 km away. The story says that travelers only stopped there for the night. At about 65 km from Apollonia was Thessaloniki, the capital of Macedonia, a strong population of 200,000 people. It was an important port and a busy trading center.

synagogue. Only Luke mentions a synagogue in Thessaloniki, which may explain why Paul and his companions did not stay long in the other two cities.

2 Paul went in, as usual. For three sabbath days reasoned with them from the Scriptures,

as his custom. Paul began his ministry in each new town by a sermon addressed to Jews.

three Sabbaths. The duration of its initial public ministry. His stay in Thessaloniki must certainly be longer, probably four to six months in total.

3 explaining and demonstrating that the Christ had to suffer and rise from the dead. Jesus I proclaim to you, he said, it is he who is Christ.

4 Some of them were persuaded and joined Paul and Silas, and a great multitude of the devout Greeks, and many leading women.

5 But the unpersuaded Jews took along some wicked men of the rabble, provoked mobs, and an uproar in the city. They Assaulting the house of Jason, and sought Paul and Silas, to bring them to the people.

Jason's house. The crowd had to find Paul, Silas and Timothy. We know nothing of Jason, except that it was probably Jewish, because many Diaspora Jews had adopted the same name.

6 Do not find them, they dragged Jason and some brethren before the city, crying, These that have turned the world upside have come here too,

7 (17-6) and Jason has received them. (17-7) and these all against the decrees of Caesar, saying that there is another king, Jesus.

against the decrees of Caesar. One of the most serious crimes against the Roman Empire was to vow allegiance to another that the Emperor (cf. #Jn 19: 15).

8 With these words they troubled the people and the rulers,

9 they let them go after Jason and the others they had taken a deposit.

a caution. A solemn promise on the part of Jason, that would be considered broken if Paul and his companions aroused other disorders. They had therefore no choice but to leave the city.

10 ¶ And the brethren immediately sent away Paul and Silas by night unto Berea. When they arrived, they went into the Jewish synagogue.

Berea. An important city, off the main roads.

synagogue. Paul took the habit to first preach to the Jews when he entered a city (cf. vv #AC 13: 14 #AC. 13: 42; #AC 14: 1; #AC 17: 1, #AC 17: 10 #AC 17: 17; #AC 18: 4, #AC 18: 19 #AC 18: 26; #AC 19: 8) because, being himself a Jew, he benefited from his countrymen of immediate opening for preaching and proclaiming the Gospel. Furthermore, if it had first preached to the Gentiles, the Jews would never have listened thereafter.

11 Now these were more noble than those in Thessalonica, they received the word with great eagerness, examining the Scriptures daily to see whether these things were so.

12 Many of them believed, as did many Greek women and many men.

13 But when the Jews of Thessalonica learned that Paul was preaching at Berea the word of God, they came there agitating the multitudes.

14 Then the brothers immediately sent out Paul to the sea; Silas and Timothy stayed at Berea.

15 Those who conducted Paul brought him to Athens. Then they returned, responsible for transmitting for Silas and Timothy to join him at the earliest.

Athens. It was the cultural center of Greece. At its peak, Athens housed the greatest philosophers of history, including Socrates, Plato and Aristotle, probably the most influential of all Greek philosophers. Two other important philosophers taught there: Epicurus who founded the Epicurean, and Zeno, originally Stoicism. These two philosophical currents were among the most important of the time.

¶ 16 As Paul waited for them at Athens, he felt within him his spirit was provoked by the sight of this city full of idols.

full of idols. Athens was also the religious center of Greece, and it was open in principle to worship all the gods that humanity knew. In the eyes of Paul, illustrating this city lost humanity, doomed to an eternity without Christ because of the idolatry that had invaded.

17 He reasoned in the synagogue with the Jews and the devout persons, and in the public square every day with those he met.

18 Some Epicurean and Stoic philosophers were conversing with him. And some said, What will this babbler say? Others heard it preached Jesus and the resurrection, said, It seems he announces foreign deities.

Epicurean and Stoic philosophers. The Epicurean philosophy advocated the absence of suffering as the ultimate purpose of man. Materialists, the Epicureans did not deny the existence provided deities, but they believed they remained outside the affairs of men. According to their teaching, the body and the soul of a person disintegrated to his death. Stoicism taught self-control and was the ultimate goal in life a state of indifference to pleasure and pain.

babbler. Literally "pecking seeds". These philosophers saw Paul as an amateur philosopher who had no own ideas, but was inspired by the teachings fashionable to develop a very superficial theory.

19 And they took him, and brought him to the Areopagus, saying, May we know what this new doctrine, whereof thou?

Areopagus. A court named after the hill where he was meeting. Paul was not subjected to a formal trial, he was only asked to defend his teaching.

20 For we hear you do strange things. So we would like to know what it can be.

21 Now all the Athenians and strangers which were there spent their time in Athens than telling or hearing something new.

¶ 22 Paul stood in the middle of the Areopagus, said: Ye men of Athens, I think you are very religious in all respects.

religious. Literally "fear of the gods."

23 For, passed along and observed the objects of your worship, I even found an altar with this inscription: TO AN UNKNOWN GOD! What therefore you worship as unknown, this is what I unto you.

17: 23-24

To an unknown god. The Athenians believed that supernatural powers intervene in the course of natural laws. They at least had the merit of recognizing the existence of a being beyond their ability to understand and who created all things. This belief gave Paul the opportunity to introduce the Creator God who could be known male (# of 4:35; # 1R 8:43; # 1Ch 28: 9; #PS 9:11; Jer 9:24 # ; # Jer 24: 7; Jer 31:34 #; #Jn 17: 3). When evangelizing the Gentiles, Paul began with the creation, general revelation of God (cf. #AC 14: 15-17). In front of a Jewish audience, he started from the revelation contained in the OT (#AC vv. 17: 10-13).

24 The God who made the world and everything in it, being Lord of heaven and earth, does not dwell in man-made temples;

God made the world. This teaching was in sharp contrast with both the Epicurean thought, according to which the matter was eternal and had no creator, with the pantheistic belief of the Stoics who believed that God was a part of everything and that could not create himself. Paul's teaching is strong support throughout Scripture (#Ge 1: 1; #PS 146: 5-6; 40:28 #Esa; #Esa 45:18; Jer 10:12 #; # Jer 32 : 17; #Jon 1: 9; #Za 12: 1; #EP 3: 9; 1:16 #Col; #Ap 4:11; #Ap 10: 6).

25 he is not served by human hands as if he needed anything, seeing he giveth to all life and breath and all things.

26 He made all men, out of one blood to dwell on all the face of the earth, and hath determined the times before appointed, and the bounds of their habitation;

one blood. All men are equal before God, since all come from one man, Adam. This teaching could offend the national pride of the Greeks, who regarded all external people to them as barbarians.

and hath determined the times before. God sovereignly controls the rise and fall of nations and empires (cf. #Da 2: 36-45; #Lu 21: 24).

the bounds of their habitation. God is responsible for the racial identity and geographical location of Nations (# of 32: 8) and the extent of their conquests (see #AC 10: 12-15).

27 that they should seek the Lord, and that they reach out for him and find him, though he is not far from each one of us,

they seek the Lord. This is the objective of God to man; it is revealed to him as the creator, king and ruler of the world. Men have no excuse for not knowing God, for he has proved in human consciousness as well as in the physical world.

28 For in him we live and move and have our being. This was also told some of your own poets we are also his race ...

in him we live and move and have our being. Quote Cretan poet Epimenides.

29 Being then the offspring of God, we ought not to think that the Godhead is like unto gold, or silver, or stone, graven by art and industry of man.

the offspring of God. Quote Aratus, who was a native of Cilicia as Paul.

we must not believe ... like unto gold, or silver. If man is the offspring of God, as the Greek poet suggested, it is foolish to think that God could be only idol made with hands. Such reasoning reveals the absurdity of idolatry (cf. #Esa 44: 9-20).

30 God, without considering the times of ignorance, now commands all men every where to repent they,

without considering the times of ignorance. This does not mean that there has been indifferent or forgiven. Divine justice requires every sin and every sinner be punished. God would have had the right to destroy Adam and Eve, and with them the whole human race, when they sin. But in his goodness and patience (see #Ro 2: 4), he retained for some time judgment (cf. #PS 78: 38-39; #AC 17: 30-31; # 2P 3: 9) .

31 because he has set a day when he will judge the world in righteousness by that man whom he hath ordained; what he gave everyone a certain proof by raising him from the dead ...

the man he has appointed. Jesus Christ (#Jn 5: 22-27).

32 ¶ When they heard of the resurrection of the dead, some mocked, and others said, We will hear you on this some other time.

resurrection of the dead. Greek philosophy did not believe in the physical resurrection.

33 So Paul went out from among them.

34 Howbeit certain men clave unto him, and believed, Dionysius the Areopagite, and a woman named Damaris, and others with them.

 

the Areopagite. A member of the court of the Areopagus. A court named after the hill where he was meeting. Paul was not subjected to a formal trial, he was only asked to defend his teaching.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact