01 LA LAMPE SOUS LE BOISSEAU

16/02/2014 11:48

LES PARABOLES DE JÉSUS

1 LA LAMPE SOUS LE BOISSEAU

MATTHIEU 5 : 14 À 16

14  Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ;

15  et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.

16  Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.

NOTES 1

#15-16 Les gens n’allument pas une lampe pour la mettre sous le boisseau. Au contraire, ils la placent sur le chandelier, de telle sorte qu’elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Jésus ne veut pas que nous gardions la lumière de son enseignement pour nous-mêmes, mais que nous la partagions avec d’autres. Nous devons laisser notre lumière luire pour que les gens voient nos bonnes œuvres, qu’ils glorifient notre Père qui est dans les cieux.

L’accent est mis sur le rôle important du caractère chrétien. Une vie qui reflète Christ exerce un attrait plus fort que le plus éloquent des discours.

NOTES 2

#13-16 « Vous êtes le sel de la terre ». L’humanité, par son ignorance et sa méchanceté, n’était qu’un vaste « rassemblement », courant à sa ruine ; mais Christ envoya Ses disciples, qui par leurs vies exemplaires et la doctrine de l’Évangile, amenèrent les âmes à connaître la Grâce. Si la conduite de ces hommes, au service du Seigneur, n’avait pas été telle qu’elle aurait dû être, ils n’auraient été, de manière imagée, que « du sel ayant perdu sa saveur ».

Si un homme confesse son appartenance à Christ, sans être au bénéfice de la Grâce, aucune doctrine, ni autre précepte ne peut lui être alors profitable.

Notre « lumière spirituelle » doit briller, par la pratique des bonnes œuvres, afin que les hommes puissent voir l’état de notre âme. Nous devons garder notre « intimité » avec Dieu ; mais nous devons nous efforcer de rendre notre témoignage envers les hommes, conforme à notre profession de foi : il doit être digne d’éloges !

Nous devons tout faire pour la Gloire de Dieu !

NOTES 3

16 Comment nos semblables savent-ils que le Saint-Esprit est en nous ? Ils peuvent voir nos œuvres bonnes. Notre lumière se manifeste par de bonnes œuvres. Mais cette clarté doit glorifier Dieu, et non nous-mêmes. Notre lueur, nos bonnes œuvres, n’ont pas pour objectif de nous attirer des éloges mais de faire monter les louanges vers Dieu. N’oublions pas que la lumière n’est pas notre attribut. Elle appartient au Saint-Esprit demeurant en nous. En toutes choses, nous devons Lui attribuer toute la gloire.

 

NOTE DE JOHN MACARTHUR

Que votre lumière luise. Une vie sainte offre un témoignage convaincant de la puissance salvatrice de Dieu, et cela lui rend gloire. Cf. #1Pi 2:12.

 

MARC 4 : 21 – 22

21 ¶  Il leur dit encore : Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ?

22  Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être mis au jour.

NOTES 1

Le Seigneur parlait à la multitude en paraboles. Les vérités qu’elles contenaient étaient cachées. Mais il était dans l’intention divine que les disciples les expliquent à ceux dont le cœur était bien disposé. Le v. 22 peut aussi indiquer que les disciples doivent servir le Seigneur avec la pensée constante que le jour viendra qui manifestera si les occupations terrestres et l’indolence ont eu la priorité sur le témoignage à rendre à Christ.

NOTES 2

#Mr 4:22 Autre traduction : car rien n’est caché que pour être rendu manifeste … ;  les termes traduits par caché et secret sont apparentés, de même ceux qui sont traduits par se manifester (litt. être manifesté) et en pleine lumière ;  cf. {==> NBS_Notes "Mr 1:45"}; {==> NBS_Notes "Mr 3:12"}; {==> NBS_Notes "Mr 6:14"}; #Mt 10:26; Lu 12:2. Evangile selon Thomas* 5: « Jésus a dit : ‘Reconnais ce qui est devant ta face, et ce qui t’est caché te sera dévoilé. Car il n’y a rien de caché qui ne sera manifesté.’ »

NOTES 3

21-25 Deux groupes d’illustrations, introduites par la formule Il leur disait encore, démontrent encore la méthode d’enseignement en paraboles. Ici, l’accent est mis sur la responsabilité morale des auditeurs. L’image de la lampe confirme le point de vue exprimé plus haut sur le verset 12 : le but final d’une parabole est d’éclairer et de révéler, même si elle voile momentanément la vérité. Le boisseau est un récipient servant à mesurer la semence. Le second groupe de maximes enseigne que l’acceptation de la vérité est la condition essentielle pour recevoir davantage. Si aucune réceptivité ne se manifeste, la faculté même de répondre positivement au message est diminuée, tout comme un membre non utilisé s’atrophie.

 

NOTES JOHN MACARTHUR

4:21

lampe. Cela évoque un très petit bol d’argile, muni d’un bec destiné à recevoir la mèche, et contenant quelques centilitres d’huile en guise de combustible.

le chandelier. Dans les maisons populaires, ce n’était qu’une étagère saillant du mur. Les maisons plus cossues disposaient d’un support décoré, réservé à ce seul usage (cf. #Ap 1:12).

4:22

Il n’est rien de caché …  découvert. L’intérêt de garder quelque chose caché est de pouvoir le révéler un jour. Les enseignements de Jésus n’ont jamais été destinés au seul cercle fermé de quelques disciples. Il allait revenir aux disciples de communiquer l’Evangile du royaume au monde entier (cf. #Mt 28:19-20).

 

LUC 8 : 16 – 17 ; 11 : 33 À 36

16  Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase, ou ne la met sous un lit ; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.

17  Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.

 

33  Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché ou sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.

34  Ton œil est la lampe de ton corps. Lorsque ton œil est en bon état, tout ton corps est éclairé ; mais lorsque ton œil est en mauvais état, ton corps est dans les ténèbres.

35  Prends donc garde que la lumière qui est en toi ne soit ténèbres.

36  Si donc tout ton corps est éclairé, n’ayant aucune partie dans les ténèbres, il sera entièrement éclairé, comme lorsque la lampe t’éclaire de sa lumière.

 

NOTES 1

La responsabilité de ceux qui écoutent (8.16-18)

A première vue, il ne semble pas y avoir un lien évident entre ce passage et le précédent. Pourtant celui-ci prolonge l’explication de la parabole. Le Seigneur continue d’insister sur l’importance de ce que les disciples feront de son enseignement. Il les compare à un homme qui a allumé une lampe pour la placer non sous un vase ou sous un lit, mais sur un chandelier afin que tous voient la lumière. En communiquant à ses disciples les principes du royaume de Dieu, Jésus allumait une lampe. Que vont-ils en faire à présent ?

Premièrement, ils ne doivent pas la recouvrir d’un vase. Matthieu (#Mt 5.15), Marc (#Mr 4.21) et Luc (#Lu 11.33) parlent d’un boisseau. Il s’agissait d’une unité de mesure utilisée dans le commerce. Placer la lampe sous le boisseau équivaudrait donc à vouloir cacher notre témoignage, voire à l’étouffer dans l’agitation de la vie. Il est préférable de disposer la lampe sur un chandelier, c.-à-d. pratiquer notre christianisme à la vue de tous et même exploiter les occasions qu’offre notre activité professionnelle pour répandre l’Evangile.

Deuxièmement, les disciples ne doivent pas non plus la mettre sous un lit. Le lit évoque le repos, le confort, l’oisiveté et la complaisance. Reconnaissons combien ces choses peuvent empêcher la lumière de briller ! Le disciple doit poser la lampe sur un support ; en d’autres mots, il doit vivre et prêcher la vérité de manière à ce que cela soit visible pour tous.

Le v. 17 semble indiquer que si nous cachons notre drapeau, parce que nous sommes trop pris par nos occupations ou parce que nous sommes paresseux, notre négligence sera démasquée. La vérité emprisonnée sera révélée, et le fait de l’avoir cachée sera mis au jour.

NOTES JOHN MACARTHUR

8:16

sous un lit. Le fait que Christ enseigna des mystères sous forme de paraboles ne signifie pas que son message était destiné à une élite ou qu’il devait être gardé secret. On n’allume pas une lampe pour la garder cachée, mais pour la mettre sur un chandelier, d’où sa lumière peut porter plus loin. Pourtant, seuls ceux qui ont les yeux pour voir la verront.

8:17

il n’est rien de caché qui ne doive être découvert. Toute vérité sera révélée lors du jugement. Cf. #Lu 12:2-3 ; #1Co 4:5 ; #1Ti 5:24-25. Le but ultime de Dieu n’est pas de cacher la vérité, mais de la faire connaître. 

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact