COLOSSIENS 1 : 01 À 29 *** + COLOSSIANS 1 : 01 to 29 + NOTES : JOHN MACARTHUR

14/02/2016 12:18

COLOSSIENS 1 : 01 À 29 *** +
 

1 ¶  Paul, apôtre de Jésus Christ par la volonté de Dieu, et le frère Timothée,

Timothée. Un collaborateur privilégié de Paul et son fils dans la foi. Il lui était possible d’être en compagnie de Paul car celui-ci, bien que prisonnier, logeait dans une maison privée (#Ac 28:16-31).

 

2  aux saints et fidèles frères en Christ qui sont à Colosses ; que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu notre Père !

saints. Ceux qui avaient été séparés du péché et mis à part pour Dieu, c’est-à-dire les croyants de Colosses.

fidèles. Terme réservé dans le N.T. aux seuls croyants. #Col 1:4.

Colosses. L’une des trois villes de la vallée du fleuve Lycus, en Phrygie, dans la province romaine d’Asie (dans la Turquie moderne). Elle se situait à environ 160 km d’Éphèse.

la grâce et la paix. Salutation que Paul employa dans chacune de ses épîtres.

 

3 ¶  Nous rendons grâces à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, et nous ne cessons de prier pour vous,

Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ. Appellation utilisée le plus souvent pour montrer que Jésus était un par nature avec Dieu, comme tout vrai fils l’est avec son père. Elle servait à souligner la divinité de Christ (cf. #Ro 15: 6 ; #2Co 1:3 ; #2Co 11:13 ; #Ep 1:3 ; #Ep 3:14 ; #1Pi 1:3).

 

4  ayant été informés de votre foi en Jésus-Christ et de votre charité pour tous les saints,

amour pour tous les saints. #Col 1:8. L’un des fruits visibles d’une authentique foi salvatrice, c’est l’amour envers les autres croyants (#Jn 13:34-35 ; #Ga 5:22 ; #1Jn 2:10 ; #1Jn 3:14-16).

 

5  à cause de l’espérance qui vous est réservée dans les cieux, et que la parole de la vérité, la parole de l’Évangile vous a précédemment fait connaître.

à cause de l’espérance qui vous est réservée. L’espérance du croyant est indissociable de sa foi.

l’Évangile. Littéralement « la bonne nouvelle », terme utilisé en grec classique pour désigner la nouvelle d’une victoire à la guerre. L’Évangile est la bonne nouvelle de la victoire de Christ sur Satan, sur le péché et sur la mort.

 

6  Il est au milieu de vous, et dans le monde entier ; il porte des fruits, et il va grandissant, comme c’est aussi le cas parmi vous, depuis le jour où vous avez entendu et connu la grâce de Dieu conformément à la vérité,

dans le monde entier. Cf. verset #Col 1:23 « toute créature sous le ciel ». L’Évangile n’a jamais été conçu pour devenir la propriété privée d’un groupe restreint; cette bonne nouvelle est destinée au monde entier (#Mt 24: 14 ; #Mt 28:19-20 ; #Mr 16: 15 ; #Ro 1:8, #Ro 1:14, #Ro 1:16 ; #1Th 1:8). Elle transcende toute distinction ethnique, géographique, culturelle ou politique.

fruit. Renvoie à l’effet salvateur de la prédication de l’Évangile et à la croissance de l’Église. ;  cf. #Mt 13:3-8, #Mt 13:31-32.

 

7  d’après les instructions que vous avez reçues d’Epaphras, notre bien-aimé compagnon de service, qui est pour vous un fidèle ministre de Christ,

Epaphras. Probablement le fondateur de l’Église de Colosses

8  et qui nous a appris de quelle charité l’Esprit vous anime.

9 ¶  C’est pour cela que nous aussi, depuis le jour où nous en avons été informés, nous ne cessons de prier Dieu pour vous, et de demander que vous soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle,

la connaissance de sa volonté. Le mot grec pour « connaissance » est le terme habituel, mais il est accompagné d’une préposition qui intensifie son sens: il ne s’agit pas d’impressions ou de sentiments personnels, mais d’une connaissance profonde et complète de la volonté de Dieu qui, finalement, ne se révèle totalement que dans la Parole (#Col 3:16 ; #Ep 5:17 ; #1Th 4:3 ; #1Th 5:18 ; #1Ti 2:4 ; #1Pi 2:13, #1Pi 2:15 ; #1Pi 4:19).

sagesse et intelligence spirituelle. On peut comprendre que « spirituel » porte aussi bien sur « sagesse » (capacité à accumuler et à organiser les principes des Écritures) que sur « intelligence » (application pratique de ces principes à la vie quotidienne).

 

10  pour marcher d’une manière digne du Seigneur et lui être entièrement agréables, portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres et croissant par la connaissance de Dieu,

marcher d’une manière digne du Seigneur. C’est l’un des concepts clés du N.T.: la vie du croyant doit être cohérente avec son identification au Seigneur qui l’a sauvé.

portant des fruits en toutes sortes de bonnes œuvres. Le fruit spirituel est le produit dérivé d’une vie juste. Dans la Bible, il consiste à amener des gens à Christ (#1Co 16: 15), louer Dieu (#Hé 13: 15), donner de l’argent (#Ro 15:26-28), mener une vie de sainteté (#Hé 12:11) et faire preuve d’attitudes dignes d’un saint (#Ga 5:22-23).

croissant par la connaissance de Dieu. La croissance spirituelle est impossible sans cette connaissance (#1Pi 2:2 ; #2P 3:18). Un amour plus profond pour la Parole de Dieu (#Ps 119:97), une obéissance toujours plus grande (#1Jn 2:12-14), la croissance de la foi (#2Th 1:3 ; cf. #2Co 10:5) et un amour plus fort pour les autres (#Ph 1:9) sont autant de preuves de la croissance spirituelle.

 

11  fortifiés à tous égards par sa puissance glorieuse, en sorte que vous soyez toujours et avec joie persévérants et patients.

persévérants et patients. Termes très proches du point de vue du sens et désignant l’attitude du croyant au sein de l’épreuve. La persévérance renvoie plus à la capacité de supporter les circonstances difficiles, tandis que la patience réside dans l’aptitude à supporter les personnes difficiles.

 

12 ¶  Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,

vous a rendus capables. Le grec signifie « rendre suffisants pour » ou « permettre de faire ». Cette capacité nous est communiquée grâce à l’œuvre accomplie par le Sauveur. Sans la grâce de Dieu dont nous bénéficions au travers de Christ, nous ne pourrions qu’essuyer la colère divine.

héritage. Littéralement « lot ». Chaque croyant recevra sa propre portion individuelle de l’héritage divin global. Il y a ici une allusion au partage de l’héritage d’Israël en Canaan (cf. #No 26:52-56 ; #No 33:51-54 ; #Jos 14:1-2).

dans la lumière. D’un point de vue intellectuel, les Écritures présentent la « lumière » comme étant la vérité divine (#Ps 119:130), et sur le plan de la morale, comme étant la pureté divine (#Ep 5:8-14 ; #1Jn 1:5). L’héritage des saints se situe dans le monde spirituel de vérité et de pureté où Dieu lui-même habite (#1Ti 6:16). La lumière est donc synonyme de royaume de Dieu. Cf. #Jn 8:12 ; #2Co 4:6 ; #Ap 21: 23 ; #Ap 22: 5.

 

13  qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,

délivrés. Mot grec signifiant « attirés à lui » ou « sauvés » et évoquant la libération spirituelle du croyant. Il a été arraché au royaume de Satan, qui, contrairement au royaume de la lumière  fait de vérité et de pureté - est un royaume de ténèbres (cf. #Lu 22: 53) dominé par la tromperie et la méchanceté (#1Jn 2:9, #1Jn 2:11).

royaume. Dans son sens de base, désigne un groupe de personnes gouverné par un roi. Il ne s’agit pas uniquement du royaume millénaire à venir sur terre (millénium); ce royaume éternel (#2P 1:11) comprend aussi la sphère du salut dans laquelle tous les croyants vivent actuellement une relation spirituelle éternelle avec Dieu, sous la garde et l’autorité de Christ.

son Fils bien-aimé. Cf. #Mt 3:17 ; #Mt 12:18 ; #Mt 17: 5 ; #Mr 1:11 ; #Mr 9:7 ; #Lu 3:22 ; #Lu 9:35 ; #Ep 1:6 ; #2P 1:17 . Le Père a donné son royaume au Fils qu’il aime, en témoignage de son amour éternel. Cela signifie que toute personne que le Père appelle et justifie est un don d’amour de sa part au Fils.

 

14  en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés.

rédemption. En grec « libération moyennant paiement d’une rançon ». Utilisé dans le contexte de l’affranchissement d’esclaves, ce terme évoque ici le fait que Christ libère des pécheurs de l’esclavage du péché (cf. #Ep 1:7 ; #1Co 1:30 ).

le pardon. Mot grec désignant « le renvoi » ou « la remise de dettes ». Cf. #Ps 103:12 ; #Mi 7:19 ; #Ep 1:7. Certains manuscrits portent en outre les mots « par son sang ». #Col 1:20. Il ne s’agit pas d’une allusion au liquide comme si le sang avait, de par sa composition chimique, des propriétés salvatrices, mais d’une expression qui couvre la totalité de l’œuvre expiatoire de Christ en tant que sacrifice pour le péché. C’est une métonymie (figure de mots où l’on exprime un concept au moyen d’un autre qui lui est lié, notamment par une relation de partie au tout ou de cause à effet) fréquente dans le N.T. (voir #Ep 1:7 ; #Ep 2:13 ; #Hé 9:14 ; #1Pi 1:19). De même, le mot « croix » (verset #Col 1:20) désigne l’ensemble de l’œuvre expiatoire (voir #1Co 1:18 ; #Ga 6:12, #Ga 6:14 ; #Ep 2:16).

 

15  Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.

l’image du Dieu invisible. Le mot grec pour « image » est eikôn qui désigne un « portrait » ou une « ressemblance ». Jésus-Christ est à la ressemblance parfaite de Dieu, et il a la forme même de Dieu (#Ph 2:6 ; cf. #Jn 1:14 ; #Jn 14: 9) depuis toute éternité. En décrivant Jésus de cette façon, Paul souligne qu’il constitue à la fois la représentation et la manifestation de Dieu. Il est donc pleinement Dieu à tous égards (cf. #Col 2:9 ; #Jn 8:58 ; #Jn 10:30-33 ; #Hé 1:8).

le premier-né de toute la création. Cf. v. #Col 1:18. En grec, « premier-né » pouvait désigner celui qui était né le premier d’un point de vue chronologique, mais le plus souvent cela évoquait la prééminence en matière de position sociale ou de rang ;  cf. #Ro 8:29). Aussi bien dans la culture grecque que juive, le premier-né était celui des fils  qu’il soit l’aîné ou pas - qui avait le droit de recevoir l’héritage de son père. Le terme qualifiait Israël, même s’il ne s’agissait pas de la première des nations, car il n’en avait pas moins la prééminence (cf. #Ex 4:22 ; #Jér 31:9). Ici, « premier-né » ne désigne donc pas le premier créé, mais celui qui est placé au rang le plus élevé (cf. #Ps 89:28 ; #Ap 1:5), et cela pour plusieurs raisons:

1° Christ ne peut pas être en même temps le fils unique et celui qui a été engendré le premier (cf. #Jn 1:14, #Jn 1:18 ; #Jn 3:16, #Jn 3:18 ; #1Jn 4:9);

2° quand il est question du premier-né d’un groupe, celui-ci est au pluriel (cf. verset #Col 1:18 ; #Ro 8:29), or la « création » est au singulier;

3° en enseignant que Christ était un être créé, Paul aurait apporté de l’eau au moulin de l’hérésie qu’il voulait justement réfuter;

4° Christ ne peut avoir été créé tout en étant aussi le créateur de toutes choses (verset #Col 1:16).

Par conséquent, Jésus est bien le premier-né, mais au sens où il jouit de la prééminence (verset  #Col 1:18) et possède donc, à ce titre, le droit d’héritage (cf. #Hé 1:2 ; #Ap 5:1-7, #Ap 5:13). Il existait avant la création, et il est élevé au-dessus d’elle.

1:15-20 L’un des aspects de l’hérésie qui menaçait l’Église de Colosses était le refus de la divinité de Christ. Paul combattit cette grave erreur en présentant un plaidoyer vigoureux en faveur de la divinité du Sauveur.

 

16  Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.

trônes, dignités, dominations, autorités. Cf. #Col 2:15 ; #Ro 8:38 ; #Ep 1:21 ; #Ep 3:10 ; #Ep 6:12 ; #1Pi 3:22 ; #Jude 6. Ce sont des anges de différentes sortes créés par Christ, qui règne sur eux. Il n’est pas précisé s’ils sont saints ou démoniaques, car Christ est de toute façon le Seigneur de tous. Les faux docteurs avaient intégré l’adoration des anges à leur hérésie, et cela débouchait sur un autre mensonge: Jésus aurait été un ange lui aussi, un simple esprit créé par Dieu et inférieur à lui. Paul rejette énergiquement cette thèse en enseignant clairement que les anges, quel que soit leur rang, qu’ils soient saints ou déchus, ne sont que des créatures, et que leur créateur n’est autre que celui qui est placé au-dessus de tout: le Sauveur et Seigneur Jésus-Christ. L’objectif de cette énumération des hiérarchies angéliques est de montrer l’infinie supériorité de Christ sur toute créature.

tout a été créé par lui et pour lui. Cf. #Ro 11:33-36. Jésus est Dieu, et il a créé l’univers matériel et spirituel pour son plaisir et pour sa gloire.

 

17  Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.

avant toutes choses. Christ existait déjà lorsque l’univers fut créé; il est donc éternel par définition (#Mi 5:1 ; #Jn 1:1-2 ; #Jn 8:58 ; #1Jn 1:1 ; #Ap 22: 13).

 

subsistent. Littéralement « tiennent ensemble ». Christ soutient l’univers en maintenant la puissance et l’équilibre indispensables à son existence et à sa pérennité (cf. #Hé 1:3).

 

18  Il est la tête du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

la tête du corps. Cf. #Col 2:19. Paul utilise le corps humain comme métaphore de l’Église, Christ étant la « tête ». Le corps est dirigé par le cerveau; c’est donc Christ qui contrôle toutes les parties de l’Église et qui lui donne vie et direction. Cf. #Ep 4:15 ; #Ep 5:23. À propos de l’Église en tant que corps.

il est le commencement. Comporte les notions de source et de prééminence: l’Église a son origine en Jésus-Christ (#Ep 1:4), qui a donné sa vie pour elle au travers de sa mort en sacrifice et de sa résurrection, afin de devenir son Seigneur.

le premier-né d’entre les morts. Jésus fut le premier, d’un point de vue chronologique, à ressusciter sans avoir à mourir de nouveau. Parmi tous ceux qui ont été et seront ressuscités des morts  ce qui inclut tous les hommes (#Jn 5:28-29) - il garde la suprématie

 

19  Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui ;

toute plénitude. Terme probablement utilisé par les hérétiques de Colosses pour désigner les pouvoirs et les attributs qu’ils prétendaient répartis entre diverses émanations. Paul leur réplique en affirmant que la plénitude de la divinité  tous les pouvoirs et attributs divins - n’a pas été distribuée aux êtres créés mais réside en Christ seul (cf. #Col 2:9).

 

20  il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

tout réconcilier avec lui-même. Le verbe grec « réconcilier » est formé à partir de la racine « changer » ou « échanger ». Dans le N.T., il décrit le changement dans la relation du pécheur avec Dieu. L’homme est réconcilié avec Dieu quand Dieu rétablit une relation juste entre lui et l’homme, par le moyen de Jésus-Christ. C’est une forme intensive qui est employée ici pour évoquer la réconciliation totale et complète des croyants, et finalement de « tout » ce qui existe dans l’univers créé (cf. #Ro 8:21 ; #2P 3:10-13 ; #Ap 21: 1). Ce passage n’enseigne pas que tous croiront, mais que tous seront un jour soumis (cf. #Ph 2:9-11).

faisant la paix par lui. Dieu et ceux qu’il a sauvés ne sont plus des ennemis mutuels.

 

21  Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises œuvres, il vous a maintenant réconciliés

étrangers et ennemis. Le terme grec pour « étranger » signifie « exclu, coupé, séparé ». Avant d’être réconciliés avec Dieu, tous les hommes étaient complètement séparés de lui (cf. #Ep 2:12-13). Le mot grec pour « ennemis » peut aussi se traduire par « qui hait ». Les incroyants haïssent Dieu et détestent les normes saintes qu’il impose parce qu’ils aiment commettre « des œuvres mauvaises » (cf. #Jn 3:19-20 ; #Jn 15: 18, #Jn 15:24-25). Cet éloignement est réciproque, puisque Dieu « hait ceux qui commettent l’iniquité » (#Ps 5:6).

1:21-22

réconciliés par sa mort. La mort substitutive de Christ à la croix a payé le châtiment que méritait le péché de tous ceux qui croient, rendant ainsi la réconciliation possible et effective;  cf. #Ro 3:25 ; #Ro 5:9-10 ; #Ro 8:3.

 

22  (1-21) par sa mort dans le corps de sa chair, (1-22) pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche,

devant lui saints. « Saints » décrit la position des croyants dans leur relation avec Dieu: ils sont séparés du péché et mis à part pour Dieu, parce que la justice de Christ leur a été imputée. C’est la justification. Du fait de l’union des croyants avec Christ dans sa mort et sa résurrection, Dieu considère les croyants comme aussi saints que son Fils (#Ep 1:4 ; #2Co 5:21). Les chrétiens sont aussi « sans défaut » et « sans reproche » (personne ne peut les accuser; #Ro 8:33 ; cf. #Ph 2:15). Nous serons présentés à Christ, lorsque nous le rencontrerons, comme une fiancée vierge de toute souillure (#Ep 5:25-27 ; #2Co 11:2).

 

23  si du moins vous demeurez fondés et inébranlables dans la foi, sans vous détourner de l’espérance de l’Évangile que vous avez entendu, qui a été prêché à toute créature sous le ciel, et dont moi Paul, j’ai été fait ministre.

demeurez fondés et inébranlables dans la foi. Cf. #Ac 11:23 ; #Ac 14: 22. Ceux qui ont été réconciliés persévéreront dans la foi et l’obéissance parce que, outre le fait qu’ils ont été déclarés justes, ils sont effectivement devenus de nouvelles créatures (#2Co 5:17) et ont été dotés de nouvelles dispositions qui les amènent à aimer Dieu, haïr le péché et désirer l’obéissance. Ils reçoivent leur force du Saint-Esprit qui habite en eux (cf. #Jn 8:30-32 ; #1Jn 2:19). Plutôt que de se détourner de l’Évangile qu’ils ont entendu, les vrais croyants demeureront fermement attachés à Christ, le seul fondement (#1Co 3:11), et ils resteront fidèles par la grâce de Dieu qui les en rend capables (#Ph 1:6 ; #Ph 2:11-13).

prêché à toute créature. Cf. #Mr 16: 15. L’Évangile ne connaît pas de frontières raciales. En atteignant Rome, où Paul se trouvait lors de la rédaction de cette lettre, l’Évangile avait atteint le centre du monde connu.

24  Je me réjouis maintenant dans mes souffrances pour vous ; et ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève en ma chair, pour son corps, qui est l’Église.

mes souffrances. Paul était alors en prison (#Ac 28:16, #Ac 28:30).

ce qui manque aux souffrances de Christ, je l’achève. Il endurait des persécutions qui visaient en fait Christ. Même après l’avoir fait mourir sur la croix, les ennemis de Jésus n’étaient pas rassasiés de lui infliger des souffrances. Ils dirigeaient donc leur haine contre ceux qui prêchaient l’Évangile (cf. #Jn 15:18-24 ; #Jn 16:1-3). C’est en ce sens que Paul pouvait dire qu’il achevait ce qui manquait aux souffrances de Christ

pour son corps. Si Paul acceptait d’endurer ces souffrances, c’était pour le bien et la croissance de l’Église de Christ. Cf. #Ph 1:13, #Ph 1:29-30

25  C’est d’elle que j’ai été fait ministre, selon la charge que Dieu m’a donnée auprès de vous, afin que j’annonçasse pleinement la parole de Dieu,

la charge. Cf. #1Co 4:1-2 ; #1Co 9:17. Le terme grec désignait la fonction remplie par l’esclave qui gérait la maison de son maître, supervisait les autres esclaves, distribuait les ressources et s’occupait des affaires et des finances. Paul considérait son ministère comme une fonction d’intendance reçue du Seigneur. L’Église étant la maison de Dieu (#1Ti 3:16), il avait reçu la tâche de s’occuper des Églises, de les nourrir et de les conduire, et il devait rendre des comptes à Dieu pour cela (cf. #Hé 13: 17). Tout croyant est responsable de la gestion des capacités et des ressources qu’il a reçues de Dieu.

j’annonce pleinement la parole de Dieu. Évoque la consécration totale de Paul à remplir le ministère que Dieu lui avait confié: prêcher toute la sagesse de Dieu à ceux vers qui il l’envoyait (#Ac 20: 27 ; #2Ti 4:7).

 

26  le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,

le mystère. Cf. #Col 2:2 ; #Col 4:3. Le terme renvoyait à des vérités cachées jusque-là mais révélées pour la première fois aux saints du N.T.: le mystère de l’incarnation (#Col 2:2-3, #Col 2:9), l’incrédulité d’Israël (#Ro 11:25), l’iniquité (#2Th 2:7), la réunion des païens et des Juifs dans l’Église (#Ep 3:3-6), l’enlèvement de l’Église (#1Co 15:51). Dans ce passage, le mystère est explicitement identifié au verset 27.

 

27  à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir : Christ en vous, l’espérance de la gloire.

païens …  Christ en vous. L’A.T. prédisait la venue du Messie et annonçait que tous les païens seraient au bénéfice du salut (cf. #Esa 42:6 ; #Esa 45:21-22 ; #Esa 49:6 ; #Esa 52:10 ; #Esa 60:1-3 ; #Ps 22: 28 ; #Ps 65:6 ; #Ps 98:2-3), mais il n’avait encore jamais été révélé que le Messie habiterait effectivement dans chaque membre de son Église, composée en majorité de païens. Les croyants, aussi bien d’origine païenne que juive, possèdent désormais les richesses ineffables provenant de l’habitation de Christ en eux: voilà quel était le contenu du mystère (#Jn 14: 23 ; #Ro 8:9-10 ; #Ga 2:20 ; #Ep 1:7, #Ep 1:17-18 ; #Ep 3:8-10, #Ep 3:16-19).

l’espérance de la gloire. La garantie donnée à chaque croyant qu’il connaîtra la gloire à venir, c’est le fait que l’Esprit de Christ habite en lui (#Ro 8:11 ; #Ep 1:13-14 ; #1Pi 1:3-4).

 

28  C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ.

parfait. Renvoie à un état d’achèvement ou de maturité, de ressemblance à Christ.  Cette maturité spirituelle est définie en #Col 2:2.

 

29  C’est à quoi je travaille, en combattant avec sa force, qui agit puissamment en moi.

je travaille, en combattant avec sa force. C’est là tout l’équilibre de la vie chrétienne. Paul faisait tous ses efforts pour servir et honorer Dieu. « Travailler » comporte la notion de s’investir jusqu’à l’épuisement. Le grec « combattre » a donné en français « agoniser » et servait à décrire l’effort demandé aux athlètes participant à un événement sportif. Toutefois, Paul était bien conscient qu’il ne pouvait « travailler » ou « combattre » efficacement, en portant des fruits spirituels éternels, que par l’action de Dieu au travers de lui ;  cf. #1Co 15: 10, #1Co 15: 58).

 

COLOSSIANS 1 : 01 to 29 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Paul, an apostle of Jesus Christ by the will of God, and Timothy our brother,

Timothy. A privileged collaborator of Paul and his son in the faith. It was possible for him to be with Paul since the latter, although prisoner was staying in a private home (#AC 28: 16-31).

 

2 to the saints and faithful brethren in Christ which are at Colosse; Grace and peace to you from God our Father!

saints. Those who had been separated from sin and set apart for God, that is to say, the Colossi of believers.

faithful. Term reserved in N.T. only to believers. #Col 1: 4.

Colossi. One of the three cities of the valley of the Lycus in Phrygia, in the Roman province of Asia (in modern Turkey). It was located about 160 km from Ephesus.

grace and peace. Salutation Paul employed in each of his epistles.

 

3 ¶ We give thanks to the God and Father of our Lord Jesus Christ, and we constantly pray for you,

God, the Father of our Lord Jesus Christ. Title used most often to show that Jesus was with God in nature, as every true son is with his father. It served to emphasize the divinity of Christ (cf. #Ro 15: 6; # 2 Corinthians 1: 3; # 2Co 11:13; #EP 1: 3; #EP 3:14; # 1 Peter 1: 3).

 

4 having heard of your faith in Christ Jesus and your love for all the saints,

love for all the saints. #Col 1: 8. One of the visible fruits of genuine saving faith is love for other believers (#Jn 13: 34-35; #Ga 5:22; 1 Jn 2:10 #; # 1 John 3: 14- 16).

 

5 because of the hope that is reserved for you in heaven, and the word of truth, the gospel of speech has previously made known to you.

because of the hope that is for you. The hope of the believer is inseparable from his faith.

the Gospel. Literally "good news", a term used in classical Greek to refer to the news of a victory in the war. The gospel is the good news of Christ's victory over Satan, over sin and over death.

 

6 It is in you, and around the world; it bears fruit, and it is growing, as is also the case among you since the day you heard and knew the grace of God in truth,

in the whole world. Cf. verse 1:23 #Col "every creature under heaven." The gospel was never meant to become the private property of a small group; this is good news for the whole world (#Mt 24: 14; #Mt 28: 19-20; #Mr 16: 15; #Ro 1: 8, 1:14 #Ro, #Ro 1:16; 1 Thessalonians 1 # : 8). It transcends all ethnic distinction, geographical, cultural or political.

fruit. Refers to the saving effect of the preaching of the Gospel and the growth of the Church. ; cf. #Mt 13: 3-8, #Mt 13: 31-32.

 

7 according to the instructions you received from Epaphras, our beloved fellow servant, who is a faithful minister of Christ;

Epaphras. Probably the church's founder Colossi

8 and who taught us your love in the Spirit moves you.

9 ¶ For this cause we also, since the day we heard it, we constantly pray for you, and that you may be filled with the knowledge of His will in all wisdom and spiritual understanding ,

the knowledge of his will. The Greek word for "knowledge" is the usual term, but it is accompanied by a preposition intensifies its meaning: it is not a question of impressions or personal feelings, but a deep and comprehensive knowledge of the will God who ultimately is revealed fully in the Word (#Col 3:16 #EP 5:17; # 1 Thessalonians 4: 3; 1 Thessalonians 5:18 #; # 1 Tim 2: 4; 1 Peter 2:13 # , # 1 Peter 2:15; 1 Peter 4:19 #).

wisdom and spiritual understanding. One can understand that "spiritual" covers both "wisdom" (ability to accumulate and organize the principles of the Scriptures) as 'intelligence' (practical application of these principles to everyday life).

 

10 might walk worthy of the Lord unto all pleasing, being fruitful in every good work and increasing in the knowledge of God,

walk worthy of the Lord. This is one of the key concepts of n.t .: believer's life must be consistent with his identification to the Lord who saved him.

bearing fruit in every good work. Spiritual fruit is the byproduct of a just life. In the Bible, it is to bring people to Christ (# 1 Cor 16: 15), praising God (# Heb 13: 15), giving money (#Ro 15: 26-28), lead a life of holiness (# Heb 12:11) and demonstrate attitudes worthy of a saint (#Ga 5: 22-23).

increasing in the knowledge of God. Spiritual growth is impossible without that knowledge (# 1 Peter 2: 2; # 2P 3:18). A deeper love for God's Word (#PS 119: 97), ever greater obedience (# 1 Jn 2: 12-14), the growth of faith (# 2 Thessalonians 1: 3; cf. 2 Cor # 10: 5) and a stronger love for others (#Ph 1: 9) are evidence of spiritual growth.

 

11 Strengthened with all might according to his glorious power, so that you are always and with joy and persevering patients.

endurance and patience. very close under the direction of view and designating the attitude of the believer in the race. Perseverance longer refers to the ability to withstand harsh conditions, while patience is the ability to endure difficult people.

 

12 ¶ Giving thanks unto the Father, which hath made us meet to be partakers of the inheritance of the saints in light,

you has made capable. The Greek means "sufficient to make" or "to allow". This capability is provided to us through the finished work of the Savior. Without the grace of God that we enjoy through Christ, we could not wiping action of divine wrath.

heritage. Literally "lot". Every believer will receive his own individual portion of the overall divine inheritance. There is here an allusion to share the inheritance of Israel into Canaan (cf. #No 26: 52-56; #No 33: 51-54; #Jos 14: 1-2).

in the light. From an intellectual point of view, the Scriptures show "light" as the divine truth (#PS 119: 130), and in terms of morality, as the divine purity (#EP 5: 8-14; # 1 Jn 1: 5). The inheritance of the saints is in the spiritual world of truth and purity where God himself lives (# 1 Tim 6:16). The light is synonymous with kingdom of God. #Jn Cf. 8:12; # 2 Corinthians 4: 6; #Ap 21: 23; #Ap 22: 5.

 

13 who delivered us from the power of darkness, and hath translated us into the kingdom of his dear Son,

issued. Greek word meaning "attracted to him" or "saved" and evoking the spiritual liberation of the believer. He was torn the kingdom of Satan, who, contrary to the kingdom of light is truth and purity - is a kingdom of darkness (cf. #Lu 22: 53) dominated by deceit and malice (# 1 Jn 2: 9, # 1 John 2:11).

kingdom. In its basic sense, means a group of people ruled by a king. It is not only the millennial kingdom to come on earth (Millennium); this eternal kingdom (# 2P 1:11) also includes the sphere of salvation in which all believers are living an eternal spiritual relationship with God, under the care and authority of Christ.

His beloved Son. #Mt Cf. 3:17; 12:18 #Mt; #Mt 17: 5; #Mr 1:11; #Mr 9: 7; #Lu 3:22; #Lu 9:35; #EP 1: 6; # 2P 1:17. The Father has given the kingdom of the Son he loves, in token of his undying love. This means that any person that the Father calls and justification is a gift of love from him to the Son.

 

14 In whom we have redemption, the forgiveness of sins.

redemption. Greek "release by paying a ransom." Used in the context of the emancipation of slaves, the term evokes here that Christ frees sinners from the bondage of sin (cf. #EP 1: 7; # 1 Cor 1:30).

forgiveness. Greek word "dismissal" or "debt forgiveness". #PS Cf. 103: 12; 7:19 #Mi; #EP 1: 7. Some manuscripts are also the words "by his blood". #Col 1:20. This is not an allusion to the liquid as if the blood had, by its chemical composition, life-saving properties, but an expression that covers the whole of Christ's atoning work as a sacrifice for peach. It is a metonymy (Figure words where one expresses a concept by another linked to it, including a part of any relationship or causal) common in the NT (see #EP 1 7; #EP 2:13; Heb 9:14 #; # 1 Peter 1:19). Similarly, the word "cross" (verse #Col 1:20) refers to all of the atoning work (see # 1 Corinthians 1:18; 6:12 #Ga, #Ga 6:14; 2:16 #EP ).

 

15 He is the image of the invisible God, the firstborn of all creation.

the image of the invisible God. The Greek word for "image" is eikon, which means a "portrait" or "likeness". Jesus Christ is the exact likeness of God, and he has the same form of God (#Ph 2: 6; cf. 1:14 #Jn; #Jn 14: 9) from eternity. In describing Jesus in this way, Paul emphasizes that it is both the representation and manifestation of God. He is fully God in all things (cf. #Col 2: 9; 8:58 #Jn; #Jn 10: 30-33; # Heb 1: 8).

the firstborn of all creation. Cf. v. #Col 1:18. In Greek, "first-born" could designate the one who was born first from a chronological point of view, but more often it evoked the rule in social position or rank; cf. #Ro 8:29). Both in the Greek culture as Jewish, the firstborn son was that of whether or not the eldest - who had the right to receive the legacy of his father. The term termed Israel, even if it was not the first of the nations, as it had nevertheless the rule (see #Ex 4:22; # Jer 31: 9). Here, "firstborn" does not mean therefore the first set, but one that is placed in the highest rank (cf. #PS 89:28; #Ap 1: 5), and for several reasons:

1. Christ can not simultaneously be the only son and the one that was generated first (cf. #Jn 1:14 #Jn 1:18; #Jn 3:16 #Jn 3:18; 1 Jn # 4: 9);

2 when it comes to the firstborn of a group, it is plural (cf. verse #Col 1:18; #Ro 8:29), or "creation" is singular;

3 teaching that Christ was a created being, Paul would have brought water to the mill of heresy he wanted precisely to refute;

4. Christ can be created while being as the creator of all things (verse #Col 1:16).

Therefore, Jesus is the first born, but in the sense that he enjoys the rule (verse #Col 1:18) and therefore has, as such, the right to inheritance (cf. Heb 1 # 2; #Ap 5: 1-7, #Ap 5:13). He existed before the creation, and he is high above it.

1: 15-20 One aspect of heresy that threatened the Colossian Church was the denial of the divinity of Christ. Paul fought this mistake by presenting a strong plea for the divinity of the Savior.

 

16 For in him were created all things in heaven and on earth, visible and invisible, whether thrones or powers or rulers or authorities. All things were created through him and for him.

whether thrones or powers. #Col Cf. 2:15; #Ro 8:38; #EP 1:21; #EP 3:10; #EP 6:12; # 1 Pet 3:22; #Jude 6. They are angels of various kinds created by Christ, who rules them. It is not clear if they are holy or demonic, because Christ is somehow the Lord of all. False teachers had integrated the worship of angels in their heresy, and it uncorked another lie: Jesus was an angel too, a simple spirit created by God and inferior to him. Paul emphatically rejects this thesis clearly teaching the angels, whatever their rank, whether holy or fallen, are only creatures and that their creator is none other than that which is placed above all : the Lord and Savior Jesus Christ. The purpose of this list of angelic hierarchies is to show the infinite superiority of Christ over all creation.

all things were created through him and for him. #Ro Cf. 11: 33-36. Jesus is God, and he created the material and spiritual universe for his pleasure and for his glory.

 

17 He is before all things, and in him all things consist.

before all things. Christ already existed when the universe was created; it is eternal by definition (#Mi 5: 1; #Jn 1: 1-2; 8:58 #Jn; # 1 Jn 1: 1; #Ap 22: 13).

 

remain. Literally "hold together". Christ sustains the universe by holding the power and balance essential to its existence and its sustainability (cf. Heb # 1: 3).

 

18 He is the head of the body, the church; he is the beginning, the firstborn from the dead, in order to be first of all.

the head of the body. See #Col 2:19. Paul uses the human body as a metaphor of the Church, Christ is the "head". The body is headed by the brain; So it is Christ who controls all parts of the Church and gives it life and direction. #EP Cf. 4:15; #EP 5:23. About the Church as a body.

it is the beginning. Includes the source concepts and the rule: the Church has its origin in Jesus Christ (#EP 1: 4), who gave his life for it through his sacrificial death and resurrection, to become his Lord.

the firstborn from the dead. Jesus was the first, from a chronological point of view, to resurrect without having to die again. Among those who have been and will be resurrected from the dead which includes all men (#Jn 5: 28-29) - it keeps the supremacy

 

19 For God wanted all his fullness dwell in him;

fullness. Term probably used by the Colossi of heretics to describe the powers and attributes they claimed distributed among various emanations. Paul their reply by stating that the fullness of the Godhead all powers and divine attributes - has not been distributed to created beings but resides in Christ alone (cf. #Col 2: 9).

 

20 he wanted to reconcile with her all to himself, whether things on earth or things in heaven, by making peace by him through the blood of his cross.

reconcile all things unto himself. The Greek word "reconcile" is formed from the root "change" or "exchange". In N.T., he describes the change in the relationship of the sinner with God. The man is reconciled to God when God restores the right relationship between him and the man, through Jesus Christ. This is an intensive form that is used here to refer to the full and complete reconciliation of believers, and finally "everything" that exists in the created universe (cf. #Ro 8:21; # 2 Pet 3: 10-13 ; #Ap 21: 1). This passage does not teach that all will believe, but that all will one day be subjected (cf. #Ph 2: 9-11).

making peace by him. God and those he saved are not mutual enemies.

 

21 And you, that were sometime alienated and enemies in your mind by wicked works, he has now reconciled

alienated and enemies. The Greek term for "foreign" means "excluded, cut, separated." Before being reconciled to God, all men were completely separated from him (cf. #EP 2: 12-13). The Greek word for "enemies" can also be translated as "hating". Unbelievers hate God and hate the holy standards he imposes because they like committing "evil deeds" (cf. #Jn 3: 19-20; #Jn 15: 18 #Jn 15: 24-25). This distance is reciprocal, since God "hates those who do evil" (#PS 5: 6).

1: 21-22

reconciled by his death. Substitutionary death of Christ on the cross paid the punishment that deserved the sin of all who believe, making the possible and effective reconciliation; cf. #Ro 3:25; #Ro 5: 9-10; #Ro 8: 3.

 

22 (1-21) by his death in the body of his flesh (1-22) for you before him holy, blameless and without reproach,

saints before him. "Saints" describes the position of believers in their relationship with God, they are separated from sin and set apart for God, for the righteousness of Christ was imputed to them. This is the justification. Due to the union of the faithful with Christ in his death and resurrection, God views believers as holy as his Son (#EP 1: 4; # 2Co 5:21). Christians are also "faultless" and "blameless" (no one can accuse them #Ro 8:33; cf. 2:15 #Ph). We will be presented to Christ, when we meet, like a virgin bride from contamination (#EP 5: 25-27; # 2Co 11: 2).

 

23 If ye continue grounded and steadfast in the faith, not moved away from the hope of the gospel which you heard, which was preached to every creature under heaven, whereof I Paul am made a Minister.

remain grounded and steadfast in the faith. #AC Cf. 11:23; #AC 14: 22. Those who have been reconciled to persevere in faith and obedience because besides the fact that they have been declared righteous, they have effectively become new creatures (# 2Co 5:17) and were with new provisions that cause them to love God hate sin and desire obedience. They receive their power of the Holy Spirit dwelling in them (cf. #Jn 8: 30-32; 1 John 2:19 #). Rather than turn away from the gospel they heard, true believers will remain firmly committed to Christ, the only foundation (# 1 Cor 3:11), and they will remain faithful through the grace of God which enables them ( #Ph 1: 6; #Ph 2: 11-13).

preached to every creature. See #Mr 16: 15. The Gospel knows no racial boundaries. On reaching Rome, where Paul was during the writing of this letter, the Gospel had reached the center of the known world.

24 Now I rejoice in my sufferings for you; and what is lacking in the sufferings of Christ I fill up in my flesh for his body which is the Church.

my suffering. Paul was in prison (28:16 #AC, #AC 28:30).

what is lacking in the sufferings of Christ I fill up. He endured persecution aimed in fact Christ. Even after doing it die on the cross, Jesus' enemies were not satisfied with inflicting suffering. They therefore directed their hatred against those who preached the Gospel (cf. #Jn 15: 18-24; #Jn 16: 1-3). It is in this sense that Paul could say he finished what was lacking in the sufferings of Christ

for his body. If Paul was willing to endure this suffering was for the good of the Church and the growth of Christ. See #Ph 1:13 #Ph 1: 29-30

25 It is from her that I am made a minister, according to the dispensation of God given to me for you, that I may fulfill the word of God,

load. See # 1 Corinthians 4: 1-2; # 1 Corinthians 9:17. The Greek term meant the function performed by the slave who managed the house of his master, overseeing the other slaves, distributing resources and took care of business and finance. Paul viewed his ministry as a stewardship function received from the Lord. The church is the house of God (# 1 Tim 3:16), he was given the task of caring for churches to feed them and lead them, and he was accountable to God for this (see # Heb 13: 17). Every believer is responsible for the management of capacities and resources he has received from God.

I preach the word of God fully. Evokes the total consecration of Paul to fulfill the ministry God had entrusted to him preach the wisdom of God to those to whom he sent (#AC 20: 27; # 2 Timothy 4: 7).

 

26 the mystery hidden for ages and in all ages, but now revealed to his saints,

the mystery. #Col Cf. 2: 2; #Col 4: 3. The term referred to hidden truths previously revealed but for the first time to the saints of NT: the mystery of the incarnation (#Col 2: 2-3, #Col 2: 9) Israel's unbelief ( #Ro 11:25), unfairness (# 2 Thess 2: 7), the meeting of pagans and Jews in the church (#EP 3: 3-6), the rapture of the church (1 Cor 15 # : 51). In this passage, the mystery is explicitly identified in verse 27.

 

27 To whom God would make known what is the glorious riches of this mystery among the Gentiles; which is Christ in you, the hope of glory.

heathen ... Christ in you. The A.T. foretold the coming of the Messiah and announced that all the Gentiles would be to the benefit of salvation (cf. #Esa 42: 6; #Esa 45: 21-22; #Esa 49: 6; 52:10 #Esa; #Esa 60: 1 -3; #PS 22: 28; #PS 65: 6; #PS 98: 2-3), but he had never been revealed that the Messiah actually dwell in every member of his church, composed mostly of Gentiles . Believers, as well as Jewish Gentile, now have the ineffable wealth from the house of Christ in them: this is what was the content of the mystery (#Jn 14: 23; #Ro 8: 9-10; # Ga 2:20; #EP 1: 7, #EP 1: 17-18; #EP 3: 8-10, #EP 3: 16-19).

the hope of glory. The guarantee given to every believer that he will know the glory to come, is the fact that the Spirit of Christ dwells in him (#Ro 8:11; #EP 1: 13-14; 1 Peter # 1: 3- 4).

 

28 whom we preach, warning every man and teaching every man in all wisdom, that we may present every man perfect in Christ Jesus.

perfect. Refers to a state of completion or maturity, of Christ-likeness. This spiritual maturity is defined #Col 2: 2.

 

29 This is what I labor, striving according to his, which works in me mightily.

I labor, striving according to his. This is the whole balance of the Christian life. Paul made every effort to serve and honor God. "Working" includes the concept of investing is to exhaustion. The Greek "fight" gave in French "agony" and was used to describe the effort required of athletes participating in a sporting event. However, Paul was well aware that he could "work" or "fight" effectively, bearing eternal spiritual fruit, as the action of God through him; cf. # 1Cor 15: 10 # 1 Cor 15: 58).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact