DEUTÉRONOME

02/01/2014 13:14
 

 

DEUTÉRONOME

livre de Moïse

1445-1405 AVANT J.C. 

 

Le cinquième livre de Moïse

Le Deutéronome

 

       Le titre français de ce livre, Deutéronome, provient d’une traduction inexacte de #De 17:18 par la version grecque des Septante: « copie de la loi » y a été rendu par « deuxième loi », transcrit Deuteronomium dans la version latine (la Vulgate). Le titre hébreu reprend les deux premiers mots hébreux du livre, traduits « voici les paroles ». Il décrit mieux le contenu de l’ouvrage, car celui-ci ne consiste pas dans une seconde loi, mais plutôt dans une explication de la loi par Moïse. Le Deutéronome complète l’ensemble littéraire en cinq parties que l’on appelle Pentateuque.

 

Auteur et date

       Traditionnellement, Moïse a été reconnu comme l’auteur du Deutéronome, puisque le livre lui-même atteste cette paternité (#De 1:1, #De 1:5 ; #De 31:9, #De 31:22, #De 31:24). À la fois l’A.T. (#1R 2:3 ; #1R 8:53 ; #2R 14:6 ; #2R 18:12) et le N.T. (#Ac 3:22-23 ; #Ro 10:19) en apportent confirmation. Si #De 32:48-34:12 a dû être ajouté après la mort de Moïse (probablement par Josué), le reste du livre provient bien de sa main, juste avant sa mort en 1405 av. J.-C.

       Pour l’essentiel, l’ouvrage rassemble les discours d’adieu que Moïse, âgé de 120 ans, a adressés à Israël à partir du 1er jour du 11e mois de la 40e année après la sortie d’Égypte (#De 1:3). Ils peuvent donc être datés de janvier ou février 1405 av. J.-C. C’est au cours des dernières semaines de sa vie que Moïse a consigné ses discours par écrit, les confiant aux sacrificateurs et aux anciens pour les futures générations d’Israélites (#De 31:9, #De 31:24-26).

 

Contexte et arrière-plan

       A l’instar du Lévitique, le Deutéronome ne couvre pas une longue période historique, puisque toute son action se déroule en un lieu unique, durant un mois (cf. #De 1:3 et #De 34:8 avec #Jos 5:6-12). Israël campait alors dans une région, à l’est du Jourdain (#De 1:1), que #No 36:13 nomme « les plaines de Moab », au nord de la rivière appelée Arnon, face à Jéricho. Il y avait presque 40 ans depuis la sortie d’Égypte.

       Le livre du Deutéronome traite d’événements survenus dans les dernières semaines de la vie de Moïse. Le conducteur des Israélites leur transmet oralement la révélation divine, et cela constitue la majeure partie du livre (#De 1:1-30:20 ; #De 31:30-32:47 ; #De 33:1-29). Les seuls autres événements mentionnés sont:

1° la rédaction par Moïse du livre de la loi et le mandat de nouveau responsable confié à Josué (#De 31:1-29);

2° la vision par Moïse du pays de Canaan depuis le mont Nebo (#De 32:48-52 ; #De 34:1-4);

3° sa mort (#De 34:5-12).

       Dans sa forme orale comme écrite, le Deutéronome s’adressait en premier lieu à ceux qui étaient jeunes lors de la sortie d’Égypte. Toute cette génération, âgée de 40 à 60 ans (à l’exception de Josué et de Caleb, plus vieux), était née en Égypte et se trouvait dans l’enfance ou l’adolescence au moment de l’exode. Ceux qui avaient moins de 40 ans étaient nés et avaient grandi dans le désert. Ensemble ils formaient la génération qui allait bientôt conquérir le pays de Canaan sous la conduite de Josué, 40 ans après la sortie d’Égypte (#De 1:34-39).

 

Thèmes historiques et théologiques

       Comme le Lévitique, le Deutéronome contient une grande part législative, mais avec un accent sur le peuple plutôt que sur les sacrificateurs. Alors qu’il appelait la nouvelle génération d’Israël à faire confiance au Seigneur et à respecter l’alliance conclue en Horeb (Sinaï), Moïse illustra son propos en relatant plusieurs incidents tirés du passé d’Israël. Il rappela les rébellions contre Dieu à Horeb (#De 9:7-10:11) et à Kadès (#De 1:26-46), avec leurs désastreuses conséquences. Il rappela aussi la fidélité du Seigneur qui avait donné la victoire sur les ennemis (#De 2:24-3:11 ; #De 29:2, #De 29:7-8). Plus important encore, il appela le peuple à conquérir la terre promise par l’Éternel à ses ancêtres Abraham, Isaac et Jacob (#De 1:8 ; #De 6:10 ; #De 9:5 ; #De 29:13 ; #De 30:20 ; #De 34:4 ; cf. #Ge 15:18-21 ; #Ge 26:3-5 ; #Ge 35:12). Moïse ne se contenta pas de rappeler le passé, il évoqua aussi l’avenir. Il savait qu’une future désobéissance des Israélites à leur Dieu pourrait les disperser parmi les nations avant que la promesse solennelle faite aux patriarches ne soit entièrement accomplie (#De 4:25-31 ; #De 29:22-30:10 ; #De 31:26-29).

     Avec les Psaumes et Esaïe, le livre du Deutéronome révèle de nombreux attributs de Dieu. Ainsi, il est directement cité plus de 40 fois dans le N.T. (dépassé seulement par Esaïe et par les Psaumes), sans compter les nombreuses allusions à son contenu. Le Deutéronome révèle que l’Éternel est le seul Dieu (#De 4:39 ; #De 6:4), qu’il est jaloux (#De 4:24), fidèle (#De 7:9), aimant (#De 7:13), miséricordieux (#De 4:31) et en même temps irrité par le péché (#De 6:15). C’est ce Dieu-là qui a appelé Israël à venir à lui. Plus de 250 fois, Moïse emploie l’expression « l’Éternel, votre (ou ton) Dieu ». Le peuple devait obéir à l’Éternel (#De 28:2), le craindre, l’aimer et le servir (#De 10:12) en marchant dans ses voies et en gardant ses commandements (#De 10:12-13). Il jouirait alors de ses bénédictions (#De 28:1-14). L’obéissance et la recherche de la sainteté personnelle reposent sur le caractère de Dieu: c’est parce qu’il est saint que son peuple doit l’être (cf. #De 7:6-11 ; #De 8:6, #De 8:11, #De 8:18 ; #De 10:12, #De 10:16-17 ; #De 11:13 ; #De 13:3-4 ; #De 14:1-2).

 

Questions d’interprétation

       Le lecteur est confronté à trois défis en matière d’interprétation.

1° Ce livre forme-t-il un récit isolé ou fait-il partie d’un ensemble littéraire plus large, à savoir le Pentateuque? Le reste de l’Écriture considère le Pentateuque comme un ensemble. Il ne peut donc y avoir de rupture, du point de vue du sens, entre le Deutéronome et ce corpus. Le livre présuppose en outre une certaine connaissance par le lecteur des quatre livres précédents; en fait, il cristallise tout ce qui est révélé de la Genèse aux Nombres et explicite ce que cela signifie pour les Israélites en vue de leur entrée dans le pays promis. Néanmoins, tous les manuscrits hébreux disponibles divisent le Pentateuque exactement comme le fait le texte moderne. Le Deutéronome est donc aussi une unité bien définie qui rapporte les derniers discours de Moïse à Israël et peut être considéré de façon isolée.

2° La structure du Deutéronome suit-elle celle des traités de l’époque de Moïse? Au cours des 35 dernières années, de nombreux spécialistes évangéliques ont argumenté en faveur d’une rédaction mosaïque du Deutéronome en s’appuyant sur les similitudes entre la structure du livre et la forme des traités de la moitié du 2e millénaire av. J.-C. (soit la période de Moïse) au Proche-Orient. Ces traités de suzeraineté profanes (par lesquels un souverain dictait sa volonté à ses vassaux) étaient rédigés selon une structure qui n’avait plus cours un millénaire plus tard: a) un préambule identifiant les parties impliquées; b) un prologue historique résumant les relations entre le souverain et ses vassaux; c) des stipulations générales et spécifiques; d) la mention des témoins; e) une liste de bénédictions et malédictions; f) des serments et une ratification de l’alliance. Le Deutéronome, argumente-t-on, se rapproche de ce schéma fondamental. Si tous s’accordent sur le fait que 1:1-5 est un préambule, 1:5-4:43 un prologue historique et les chapitres 27-28 une liste de bénédictions et malédictions, il n’existe en revanche pas de consensus sur la manière dont le reste du livre reflète cette structure. S’il y a eu un renouvellement de l’alliance dans les plaines de Moab, il n’est pas mentionné explicitement ni même implicitement de façon claire. Il vaut donc mieux considérer ce livre comme il se présente: une explication de la loi donnée par Moïse à la nouvelle génération. Quant à sa structure, elle est liée aux discours de Moïse (voir le plan).

3° En quoi consistait l’alliance conclue au pays de Moab (#De 29:1)? D’après l’opinion majoritaire, il s’agissait d’un renouvellement de l’alliance conclue au Sinaï près de 40 ans plus tôt avec la première génération d’Israélites. Moïse aurait actualisé et renouvelé cette alliance-là avec la deuxième génération. D’autres parlent d’une « alliance palestinienne » garantissant les droits d’Israël, en tant que nation, sur ce territoire, dès ce moment et pour l’avenir. Selon d’autres encore, Moïse anticipe la nouvelle alliance aux chapitres 29 et 30, sachant Israël incapable de respecter l’alliance du Sinaï. C’est cette troisième perspective qui me paraît la meilleure.

 

Plan

I. Introduction: le contexte historique des discours de Moïse (1:1-4)

II. Premier discours de Moïse: un prologue historique (1:5-4:43)

A. Rappel des faveurs de Dieu d’Horeb à Beth-Peor (1:5-3:29)

B. Exhortation à obéir à la loi (4:1-40)

C. Désignation de trois villes de refuge (4:41-43)

III. Deuxième discours de Moïse: les stipulations de l’alliance du Sinaï (4:44-28:68)

A. Introduction (4:44-49)

 

B. Éléments fondamentaux de la relation d’Israël avec l’Éternel (5:1-11:32)

1. Les dix commandements (5:1-33)

2. Une entière consécration à l’Éternel (6:1-25)

3. La séparation d’avec les dieux des autres nations (7:1-26)

4. Avertissement contre la tentation d’oublier Dieu (8:1-20)

5. Illustrations de la rébellion d’Israël par le passé (9:1-10:11)

6. Appel à craindre et à aimer l’Éternel et à obéir à sa volonté (10:12-11:32)

 

C. Stipulations spécifiques pour la vie dans le nouveau pays (12:1-26:19)

1. Instructions pour le culte (12:1-16:17)

2. Instructions pour l’établissement d’autorités (16:18-18:22)

3. Instructions pour le maintien de l’ordre public (19:1-23:14)

4. Instructions diverses (23:15-25:19)

5. Prémices et dîmes dans le pays promis (26:1-15)

6. Affirmation d’obéissance (26:16-19)

 

D. Bénédictions et malédictions de l’alliance (27:1-28:68)

 

IV. Troisième discours de Moïse: une autre alliance (29:1-30:20)

V. Événements conclusifs (31:1-34:12)

A. Passation des responsabilités (31:1-8)

B. Règles pour la lecture de la loi (31:9-13)

C. Cantique de Moïse (31:14-32:47)

1. Anticipation des manquements d’Israël (31:14-29)

2. Contenu du cantique de Moïse (31:30-32:43)

3. Communication du cantique de Moïse au peuple (32:44-47)

D. Derniers événements de la vie de Moïse (32:48-34:12)

1. Directives pour la mort de Moïse (32:48-52)

2. Bénédiction de Moïse (33:1-29)

 

3. Mort de Moïse (34:1-12)

 

 

.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact