GENÈSE 28 : 1 À 22 + ***GENESIS 28 : 1 à 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

23/04/2015 08:17

GENÈSE 28 : 1 À 22 + ***

1 ¶  Isaac appela Jacob, le bénit, et lui donna cet ordre : Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan.

prends-y une femme. Soucieuse de la sécurité de son fils, Rebecca convainquit facilement son mari qu’il était temps de lui chercher une femme non cananéenne dans leur patrie, de préférence parmi leurs proches parents (vv. #Ge 28:2, #Ge 28:5). Ils avaient eux-mêmes vécu cette situation (voir #Ge 24:1-4).

2  Lève-toi, va à Paddan-Aram, à la maison de Bethuel, père de ta mère, et prends-y une femme d’entre les filles de Laban, frère de ta mère.

Paddan-Aram. Littéralement la « plaine d’Aram », en haute Mésopotamie près de Charan, au nord-est de Canaan.

3  Que le Dieu tout-puissant te bénisse, te rende fécond et te multiplie, afin que tu deviennes une multitude de peuples !

Dieu Tout-Puissant. D’une manière significative, Isaac choisit de bénir Jacob en citant El-Schaddaï (en hébreu). C’était le nom synonyme de puissance souveraine que Dieu avait utilisé pour se présenter à Abraham lors de la confirmation de l’alliance (#Ge 17: 1), ce qui devait être un facteur encourageant à la fois pour lui et pour son fils.

28:3-4 Cette bénédiction patriarcale supplémentaire dévoile l’état des réflexions d’Isaac: il avait enfin compris que les bénédictions divines passeraient par Jacob, à qui s’appliquaient aussi les promesses de l’alliance abrahamique concernant la postérité et le pays. Quel revirement dans ses vœux et sa compréhension (cf. #Ge 27:27-29)! Le fait qu’il ne possédait pas encore ce pays  exprimé par les mots « où tu habites comme étranger » - n’atténuait pas sa conviction de la fiabilité de la promesse divine.

4  Qu’il te donne la bénédiction d’Abraham, à toi et à ta postérité avec toi, afin que tu possèdes le pays où tu habites comme étranger, et qu’il a donné à Abraham !

5  Et Isaac fit partir Jacob, qui s’en alla à Paddan-Aram, auprès de Laban, fils de Bethuel, l’Araméen, frère de Rebecca, mère de Jacob et d’Esaü.

Isaac fit partir Jacob. Vers 1928 av. J.-C. Ce départ fut sans doute très pénible pour le casanier qu’était Jacob.

6 ¶  Esaü vit qu’Isaac avait béni Jacob, et qu’il l’avait envoyé à Paddan-Aram pour y prendre une femme, et qu’en le bénissant il lui avait donné cet ordre : Tu ne prendras pas une femme parmi les filles de Canaan.

7  Il vit que Jacob avait obéi à son père et à sa mère, et qu’il était parti pour Paddan-Aram.

8  Esaü comprit ainsi que les filles de Canaan déplaisaient à Isaac, son père.

9  Et Esaü s’en alla vers Ismaël. Il prit pour femme, outre les femmes qu’il avait, Mahalath, fille d’Ismaël, fils d’Abraham, et sœur de Nebajoth.

Esaü s’en alla vers Ismaël. Un nouveau mariage, cette fois dans la lignée d’Abraham, semble être le stratagème d’Esaü pour gagner la faveur de son père (vv. #Ge 28:6, #Ge 28:8) et montre sa volonté d’obéir comme son frère (v. #Ge 28:7). Il espérait plaire à ses parents, racheter ses fautes passées et peut-être faire changer son père d’avis. Il aggrava en fait son cas en ajoutant à ses épouses païennes (#Ge 26:34-35) une femme issue d’une branche de la famille que Dieu avait rejetée.

10 ¶  Jacob partit de Beer-Schéba, et s’en alla à Charan.

Charan. La ville de Charan, un carrefour commercial au nord de la Mésopotamie ou en Syrie; c’était la meilleure route à emprunter pour descendre au pays de Canaan et éviter de traverser le grand désert avec toutes ses populations et ses animaux.

28:10-15 Pour la première fois et de manière significative, alors que Jacob voyageait hors de Canaan, Dieu se révéla à lui et lui confirma les trois éléments de l’alliance conclue avec Abraham (pays, postérité et bénédiction, vv. 13-14). Plus tard, Dieu rappellerait cet événement à Jacob lorsqu’il lui dirait de rentrer chez lui (#Ge 31:13), et le patriarche le rappellerait aux membres de sa famille lorsqu’il les inviterait à se purifier avant de pouvoir retourner à Béthel (#Ge 35:3).

11  Il arriva dans un lieu où il passa la nuit ; car le soleil était couché. Il y prit une pierre, dont il fit son chevet, et il se coucha dans ce lieu-là.

dans un lieu. Identifié au v. 19 comme Béthel, au nord de Jérusalem. Il y passa la nuit en plein air.

12  Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.

une échelle …  les anges de Dieu montaient et descendaient. Description vivante de l’implication personnelle du Seigneur dans les affaires terrestres, et en particulier dans celles qui se rapportaient aux promesses divines dans la vie de Jacob (vv. #Ge 28:13-15). Ce rêve dut encourager le voyageur solitaire: les messagers angéliques personnels de Dieu assuraient l’exécution de sa volonté et de ses plans. Les anges se trouvaient probablement sur des marches plutôt que sur une échelle.

13  Et voici, l’Eternel se tenait au-dessus d’elle ; et il dit : Je suis l’Eternel, le Dieu d’Abraham, ton père, et le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

14  Ta postérité sera comme la poussière de la terre ; tu t’étendras à l’occident et à l’orient, au septentrion et au midi ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta postérité.

15  Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce pays ; car je ne t’abandonnerai point, que je n’aie exécuté ce que je te dis.

te garderai …  te ramènerai. Une promesse plus qu’opportune, réconfortante et rassurante, qui resterait gravée dans le cœur de Jacob pendant son séjour à Charan (voir #Ge 30:25): son départ forcé de Canaan n’abrogerait aucune des promesses que Dieu lui avait faites.

16 ¶  Jacob s’éveilla de son sommeil et il dit : Certainement, l’Eternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas !

17  Il eut peur, et dit : Que ce lieu est redoutable ! C’est ici la maison de Dieu, c’est ici la porte des cieux !

18  Et Jacob se leva de bon matin ; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l’huile sur son sommet.

28:18-21

pour monument. Il était courant de donner une signification religieuse à un endroit particulier au moyen d’une pierre. Une libation, un changement de nom du lieu et un vœu de fidélité au Seigneur en échange de la protection et de la bénédiction promise complétèrent la cérémonie de consécration de Béthel, littéralement la « maison de Dieu ».

19  Il donna à ce lieu le nom de Béthel ; mais la ville s’appelait auparavant Luz.

20  Jacob fit un vœu, en disant: Si Dieu est avec moi et me garde pendant ce voyage que je fais, s’il me donne du pain à manger et des habits pour me vêtir,

21  et si je retourne en paix à la maison de mon père, alors l’Eternel sera mon Dieu ;

22  cette pierre, que j’ai dressée pour monument, sera la maison de Dieu ; et je te donnerai la dîme de tout ce que tu me donneras.

la dîme. Même si elle ne correspondait pas à un commandement de Dieu, la dîme était de toute évidence déjà connue et pratiquée volontairement; elle servait à reconnaître la bienfaisance providentielle de Dieu dans la vie du donateur. Jacob semble proposer un marché à Dieu, comme s’il voulait acheter sa faveur plutôt que le remercier et l’adorer, mais il vaut mieux traduire le « si » (v. #Ge 28:20) par « puisque » et considérer le vœu et l’offrande de Jacob comme une adoration sincère basée sur sa confiance en la promesse de Dieu (vv. #Ge 28:13-15).

 

GENESIS 28 : 1 à 22 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ Isaac called Jacob, and blessed him, and gave him, Thou shalt not take a wife of the daughters of Canaan.

take thee a wife. Concerned about the safety of her son, Rebecca easily convinced her husband that it was time to look for a non-Canaanite woman in their homeland, preferably from their close relatives (#Ge vv. 28: 2 #Ge 28: 5) . They had themselves experienced this situation (see #Ge 24: 1-4).

2 Arise, go to Padanaram, to the house of Bethuel thy mother's father, and take a wife of the daughters of Laban thy mother's brother.

Padanaram. Literally "plain of Aram," in upper Mesopotamia near Haran, northeast of Canaan.

3 May the Almighty God bless you and make you fruitful and multiply thee, that thou mayest be a multitude of people;

God Almighty. Significantly, Isaac chose to bless Jacob citing El-Shaddai (Hebrew). It was the name synonymous with sovereign power that God used to appear to Abraham upon confirmation of the covenant (#Ge 17: 1), which was to be an encouraging factor for both him and his son .

28: 3-4 This additional patriarchal blessing reveals the state of Isaac thoughts: he had finally realized that God's blessings would pass by Jacob, who also applied the promises of the Abrahamic covenant for posterity and country . What a turnaround in his vows and understanding (cf. #Ge 27: 27-29)! The fact that he did not yet have the country expressed by the words "wherein thou art a stranger" - it did not lessen his belief in the reliability of God's promise.

4 And give thee the blessing of Abraham, to thee and to thy seed with thee, that thou mayest inherit the land wherein thou art a stranger, which God gave to Abraham!

5 And Isaac sent away Jacob went to Padanaram unto Laban, son of Bethuel the Syrian, the brother of Rebekah, mother of Jacob and Esau.

Isaac sent Jacob. Around 1928 BC. AD This departure was undoubtedly very painful for the homebody that was Jacob.

¶ 6 Esau saw that Isaac had blessed Jacob, and he sent him to Padan-Aram to take a wife, and that he blessed him he gave him, Thou shalt not take a wife of the daughters of Canaan.

7 And that Jacob obeyed his father and his mother, and was gone to Padanaram.

8 and Esau saw that the daughters of Canaan pleased not Isaac his father.

9 And Esau went to Ishmael. He took to wife, besides the wives which he had Mahalath the daughter of Ishmael, son of Abraham and sister of Nebaioth.

Esau went to Ishmael. A new marriage, this time in the line of Abraham, seems to be the ploy of Esau to win the favor of his father (vv #Ge. 28: 6, #Ge 28: 8) and shows its willingness to obey as his brother (v #Ge. 28: 7). He hoped to please his parents, redeem its past mistakes and maybe change his opinion father. He makes his case worse by adding to his pagan wives (#Ge 26: 34-35) A woman from a branch of the family that God had rejected.

10 ¶ And Jacob went out from Beersheba, and went toward Haran.

Haran. The city of Haran, a commercial hub in northern Mesopotamia and Syria; it was the best route to go down to the land of Canaan, and avoid crossing the great desert with all its people and its animals.

28: 10-15 For the first time, and significantly, while Jacob was traveling out of Canaan, God revealed to him and confirmed him the three elements of the Abrahamic covenant (country, seed and blessing, vv 13. -14). Later God would call this event to Jacob when he would tell him to go home (#Ge 31:13), and the Patriarch would remind the members of his family when the invite to be purified before returning to Bethel (#Ge 35: 3).

11 It happened in a place where he spent the night; because the sun had set. He took a stone and put it under his pillow, and lay down in that place.

in place. Identified in v. 19 as Bethel, north of Jerusalem. He spent the night outdoors.

12 And he dreamed. And behold a ladder set up on the earth, with its top reaching to heaven. And behold the angels of God ascending and descending on it.

a ladder ... the angels of God ascending and descending. Vivid description of the personal involvement of God in earthly affairs, particularly in those related to the promises of God in the life of Jacob (vv #Ge. 28: 13-15). This dream must encourage lone traveler: angelic messengers personal God ensured the execution of his will and his plans. The angels were probably on steps rather than a ladder.

13 And behold, the LORD stood above it; and he said, I am the Lord, the God of your father Abraham and the God of Isaac. The land on which you lie I will give to you and to your descendants.

14 And thy seed shall be as the dust of the earth; you shall spread abroad to the west and to the east, and northward, and southward; and all peoples on earth will be blessed through you and your offspring.

15 Behold, I am with thee, and will keep you wherever you go, and will bring thee again into this land; for I will not leave you until I have done what I say.

keep you ... bring you back. A promise more than appropriate, comforting and reassuring, which would remain engraved in the heart of Jacob during his stay in Haran (see #Ge 30:25): the forced departure of Canaan repeal any of the promises God had made to him.

16 ¶ And Jacob awaked out of his sleep, and he said, Surely the Lord is in this place, and I did not know!

17 And he was afraid, and said, What dreadful is this place! This is the house of God, and this is the gate of heaven

18 And Jacob rose up early in the morning; he took the stone that he had put under his head and set it up for a pillar, and poured oil on its top.

28: 18-21

for monument. It was common to give a religious meaning to a particular place by a stone. A libation, a change of name of the place, and a vow of fidelity to the Lord in exchange for protection and the promised blessing rounded out Bethel consecration ceremony, literally "house of God".

19 And he called that place Bethel name; but the city was Luz.

20 Jacob vowed a vow, saying, If God is with me and keep me in this way that I go, and will give me bread to eat and clothing to wear,

21 and if I return safely to my father's house, then the LORD my God;

22 this stone, which I have set for a pillar, shall be God's house; and I give you a tenth of everything you give me.

tithing. Even if it does not correspond to a command of God, tithing was obviously already known and practiced voluntarily; it was used to recognize the providential charitable God in the life of the donor. Jacob seems to propose a deal with God, as if he wanted to buy his favor rather than thanks and love it, but it is better translated "if" (v. #Ge 28:20) by "since" and consider the wish and the offering of Jacob as a sincere worship based on his trust in God's promise (vv #Ge. 28: 13-15).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact