GENÈSE 42 : 1 À 38 + ***GENESIS 42 : 1 à 38 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

21/05/2015 08:48

GENÈSE 42 : 1 À 38 + ***

1 ¶  Jacob, voyant qu’il y avait du blé en Égypte, dit à ses fils : Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres ?

42:1-3 Jacob et ses fils étaient eux aussi aux prises avec la famine, et le patriarche envisageait avec difficulté un voyage en Égypte, ne sachant pas ce qu’il adviendrait d’eux (v. #Ge 42:4). Mais, n’ayant plus le choix, il les envoya acheter du blé (v. #Ge 42:2).

2  Il dit : Voici, j’apprends qu’il y a du blé en Égypte ; descendez-y, pour nous en acheter là, afin que nous vivions et que nous ne mourions pas.

3  Dix frères de Joseph descendirent en Égypte, pour acheter du blé.

4  Jacob n’envoya point avec eux Benjamin, frère de Joseph, dans la crainte qu’il ne lui arrivât quelque malheur.

42:4

Benjamin. Voir #Ge 35:16-19. Il était le plus jeune de tous, le deuxième fils de Rachel, l’épouse bien-aimée de Jacob, et l’enfant favori depuis la disparition de Joseph.

5  Les fils d’Israël vinrent pour acheter du blé, au milieu de ceux qui venaient aussi ; car la famine était dans le pays de Canaan.

6  Joseph commandait dans le pays ; c’est lui qui vendait du blé à tout le peuple du pays. Les frères de Joseph vinrent, et se prosternèrent devant lui la face contre terre.

42:6

se prosternèrent devant lui. Même s’ils ne l’avaient pas apprécié à l’époque, le rêve de Joseph était devenu réalité (#Ge 37:5-8). Ils ne risquaient guère de reconnaître leur frère car:

1° en 20 ans, l’adolescent vendu comme esclave était devenu un adulte;

2° il avait désormais l’allure d’un Égyptien;

3° il les traita sans rien laisser paraître (vv. #Ge 42:7-8);

4° ils le croyaient mort (v. #Ge 42:13).

7 ¶  Joseph vit ses frères et les reconnut ; mais il feignit d’être un étranger pour eux, il leur parla durement, et leur dit : D’où venez-vous ? Ils répondirent : Du pays de Canaan, pour acheter des vivres.

8  Joseph reconnut ses frères, mais eux ne le reconnurent pas.

9  Joseph se souvint des songes qu’il avait eus à leur sujet, et il leur dit : Vous êtes des espions ; c’est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus.

42:9

se souvint des songes. Au moment où ils devenaient réalité, Joseph se souvint de ses rêves d’adolescence, où ses frères se prosternaient devant lui (#Ge 37:9).

42:9-22 La conclusion à laquelle arrivèrent les frères de Joseph après avoir été emprisonnés pendant trois jours, avoir contesté l’accusation d’espionnage et entendu le critère royal pour prouver leur innocence (vv. #Ge 42:15, #Ge 42:20) révélait leur sentiment de culpabilité: ils pensaient que l’heure de la vengeance pour leur crime envers Joseph était arrivée (vv. #Ge 42:21-22). Prétendre qu’ils étaient « droits » (traduction possible de « sincères », v. 11) n’était pas vraiment exact.

10  Ils lui répondirent : Non, mon seigneur, tes serviteurs sont venus pour acheter du blé.

11  Nous sommes tous fils d’un même homme ; nous sommes sincères, tes serviteurs ne sont pas des espions.

12  Il leur dit : Nullement ; c’est pour observer les lieux faibles du pays que vous êtes venus.

13  Ils répondirent : Nous, tes serviteurs, sommes douze frères, fils d’un même homme au pays de Canaan ; et voici, le plus jeune est aujourd’hui avec notre père, et il y en a un qui n’est plus.

14  Joseph leur dit : Je viens de vous le dire, vous êtes des espions.

15  Voici comment vous serez éprouvés. Par la vie de Pharaon ! vous ne sortirez point d’ici que votre jeune frère ne soit venu.

42:15

Par la vie de Pharaon! En prononçant un serment au nom du roi, Joseph cachait son identité à ses frères, et cela dut aussi les empêcher de saisir ce que signifiait sa déclaration du v. 18: « Je crains Dieu! »

votre jeune frère. Joseph voulait savoir s’ils s’étaient aussi débarrassés de Benjamin ou lui avaient fait du mal.

16  Envoyez l’un de vous pour chercher votre frère ; et vous, restez prisonniers. Vos paroles seront éprouvées, et je saurai si la vérité est chez vous ; sinon, par la vie de Pharaon ! vous êtes des espions.

17  Et il les mit ensemble trois jours en prison.

18  Le troisième jour, Joseph leur dit: Faites ceci, et vous vivrez. Je crains Dieu !

19  Si vous êtes sincères, que l’un de vos frères reste enfermé dans votre prison ; et vous, partez, emportez du blé pour nourrir vos familles,

42:19-20

Si vous êtes sincères. Joseph prit leur déclaration pour argent comptant en les encourageant à répondre à ses propositions. Il demanda néanmoins un otage.

20  et amenez-moi votre jeune frère, afin que vos paroles soient éprouvées et que vous ne mouriez point. Et ils firent ainsi.

21 ¶  Ils se dirent alors l’un à l’autre : Oui, nous avons été coupables envers notre frère, car nous avons vu l’angoisse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l’avons point écouté ! C’est pour cela que cette affliction nous arrive.

42:21

l’angoisse de son âme. Les frères de Joseph s’étaient endurcis pour le vendre aux Madianites (#Ge 37:27-29), mais ils n’avaient pu oublier les supplications et la voix terrorisée de l’adolescent alors qu’il était emmené de force loin de chez lui. Ruben se chargea de leur rappeler l’avertissement qu’il leur avait adressé à l’époque et les conséquences de leurs actes.

22  Ruben, prenant la parole, leur dit: Ne vous disais-je pas : Ne commettez point un crime envers cet enfant ? Mais vous n’avez point écouté. Et voici, son sang est redemandé.

42:22

son sang est redemandé. Allusion à la peine de mort (#Ge 9:5).

23  Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car il se servait avec eux d’un interprète.

24  Il s’éloigna d’eux, pour pleurer. Il revint, et leur parla ; puis il prit parmi eux Siméon, et le fit enchaîner sous leurs yeux.

42:24

prit parmi eux Siméon. Il prit en otage non pas Ruben, le premier-né, mais Siméon, le deuxième, qui avait participé de son plein gré au crime commis contre lui (#Ge 37:21-31).

25  Joseph ordonna qu’on remplît de blé leurs sacs, qu’on remît l’argent de chacun dans son sac, et qu’on leur donnât des provisions pour la route. Et l’on fit ainsi.

26  Ils chargèrent le blé sur leurs ânes, et partirent.

27  L’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne, dans le lieu où ils passèrent la nuit, et il vit l’argent qui était à l’entrée du sac.

28  Il dit à ses frères : Mon argent a été rendu, et le voici dans mon sac. Alors leur cœur fut en défaillance ; et ils se dirent l’un à l’autre, en tremblant: Qu’est-ce que Dieu nous a fait ?

42:28

Dieu nous a fait. La conscience coupable des frères et la peur de la vengeance divine refirent surface dans cet épisode. Lorsqu’ils découvrirent plus tard dans les autres sacs que tout l’argent leur avait été rendu, leur peur s’intensifia encore (v. #Ge 42:35).

29 ¶  Ils revinrent auprès de Jacob, leur père, dans le pays de Canaan, et ils lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé. Ils dirent:

30  L’homme, qui est le seigneur du pays, nous a parlé durement, et il nous a pris pour des espions.

31  Nous lui avons dit : Nous sommes sincères, nous ne sommes pas des espions.

32  Nous sommes douze frères, fils de notre père ; l’un n’est plus, et le plus jeune est aujourd’hui avec notre père au pays de Canaan.

33  Et l’homme, qui est le seigneur du pays, nous a dit : Voici comment je saurai si vous êtes sincères. Laissez auprès de moi l’un de vos frères, prenez de quoi nourrir vos familles, partez,

34  (42-33) et amenez-moi votre jeune frère. (42-34) Je saurai ainsi que vous n’êtes pas des espions, que vous êtes sincères ; je vous rendrai votre frère, et vous pourrez librement parcourir le pays.

35  Lorsqu’ils vidèrent leurs sacs, voici, le paquet d’argent de chacun était dans son sac. Ils virent, eux et leur père, leurs paquets d’argent, et ils eurent peur.

36  Jacob, leur père, leur dit : Vous me privez de mes enfants ! Joseph n’est plus, Siméon n’est plus, et vous prendriez Benjamin ! C’est sur moi que tout cela retombe.

42:36 Jacob ne pouvait pas envisager de perdre un deuxième fils et ne leur faisait pas confiance. Il commençait peut-être à se méfier de leurs intrigues.

sur moi que tout. Toute cette situation accablait Jacob, qui en fit reproche à ses fils (cf. #Ge 43:6) et refusa le départ de Benjamin (v. #Ge 42:38).

37  Ruben dit à son père : Tu feras mourir mes deux fils si je ne te ramène pas Benjamin ; remets-le entre mes mains, et je te le ramènerai.

42:37 Ruben, l’homme aux grandes idées, fit une offre généreuse mais que Jacob ne pouvait que refuser: tuer ses propres petits-enfants!

38  Jacob dit : Mon fils ne descendra point avec vous ; car son frère est mort, et il reste seul ; s’il lui arrivait un malheur dans le voyage que vous allez faire, vous feriez descendre mes cheveux blancs avec douleur dans le séjour des morts.

 

GENESIS 42 : 1 à 38 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ Jacob saw that there was grain in Egypt, said to his son: Why do you look at each other?

42: 1-3 Jacob and his son were also struggling with famine, and the patriarch with difficulty considering a trip to Egypt, not knowing what would become of them (v #Ge. 42: 4). But, having no choice, he sent them to buy wheat (v #Ge. 42: 2).

2 And he said, Behold, I learn that there is corn in Egypt; Go down there, and buy for us there, that we may live and we die not.

3 Joseph's ten brothers went down to Egypt to buy grain.

4 Jacob sent no Benjamin with them, Joseph's brother, for fear that some misfortune might befall him.

42: 4

Benjamin. See #Ge 35: 16-19. He was the youngest of all, the second son of Rachel, the beloved wife of Jacob, and the favorite child since the disappearance of Joseph.

5 The son of Israel came to buy corn among those that came: for the famine was in the land of Canaan.

6 Joseph was in the country; it is he that sold to all the people of the country. Joseph's brothers came and fell down before his face against the ground.

42: 6

worshiped him. Even if they had not appreciated at the time, Joseph's dream had come true (#Ge 37: 5-8). They were unlikely to recognize their brother because:

1 in 20 years, the adolescent sold into slavery had become an adult;

2 he had now the appearance of an Egyptian;

3 ° he treated them without leaving anything published (#Ge vv. 42: 7-8);

4. they believed the dead (v. #Ge 42:13).

¶ 7 Joseph saw his brothers and recognized them; but he pretended to be a stranger to them, he spoke harshly, and said: Where are you from? They answered: From the land of Canaan to buy food.

8 Joseph recognized his brothers, but they did not recognize him.

9 Joseph remembered the dreams which he dreamed about them, and said to them: You are spies; but to see the nakedness of the land ye are come.

42: 9

remembered the dreams. When they became reality, Joseph remembered his teenage dreams, where his brothers bowed down to him (#Ge 37: 9).

42: 9-22 The conclusion reached Joseph's brothers after being imprisoned for three days, have disputed the accusation of espionage and heard the royal standard to prove their innocence (vv #Ge 42:15, #Ge. 42:20) revealed their guilt: they thought the time for revenge for their crime to Joseph arrived (#Ge vv. 42: 21-22). Claim they were "rights" (possible translation of "sincere," v. 11) was not really accurate.

10 They answered him, No, my lord, your servants have come to buy food.

11 We are all one man's son; we are true men, thy servants are no spies.

12 He said to them, Nay; but to see the nakedness of the land ye are come.

13 And they said, Your servants are twelve brothers, the son of a man in the land of Canaan; and behold, the youngest is with our father today, and there is one that is no more.

14 Joseph said to them, I just tell you, you are spies.

15 Behold ye shall be proved. By the life of Pharaoh! you shall not go forth from here unless your youngest brother comes here.

42:15

By the life of Pharaoh! In pronouncing an oath in the name of the king, Joseph hid his identity to his brothers, and it also had to prevent them from entering that meant his statement of v. 18: "I fear God! "

your younger brother. Joseph wanted to know if they had also stripped of Benjamin or had hurt her.

16 Send one of you to fetch your brother; and you, remain prisoners. Your words be proved, whether there be any truth in you; or else by the life of Pharaoh you are spies.

17 And he put them all together into ward three days.

18 On the third day Joseph said to them, Do this and you will live. I fear God!

19 If you are honest, let one of your brethren be bound in your prison; and go ye, carry grain for the famine of your houses

42: 19-20

If you are sincere. Joseph took their statements at face value by encouraging them to respond to its proposals. It nevertheless asked for a ransom.

20 and bring me your youngest brother, so that your words be verified, and you shall not die. And so they did.

21 ¶ And they said one to another: Yes, we are guilty concerning our brother, because we saw the anguish of his soul when he besought us, and we did not hear; That is why this distress come upon us.

42:21

the anguish of his soul. Joseph's brothers became hardened to sell the Midianites (#Ge 37: 27-29), but they could not forget the prayers and the voice of the terrified teenager when he was forcibly taken away from home. Ruben undertook to remind them of the warning he had sent to them at the time and the consequences of their actions.

22 Reuben answered and said unto them, Have not I tell you: Do not sin against the child; But you have not listened. And, behold, his blood is required.

42:22

his blood is required. Referring to the death penalty (#Ge 9: 5).

23 They did not know that Joseph understood, for there was an interpreter with them.

24 He walked away from them, and wept. He came and spoke to them; then he took from them Simeon, and bound him before their eyes.

42:24

took Simeon from among them. He took hostage not Reuben the firstborn, but Simeon the Second, who had participated voluntarily to the crime committed against him (#Ge 37: 21-31).

25 Joseph commanded to fill their sacks with corn, to restore every man's money in his sack, and to give them provisions for the journey. And they did so.

26 They loaded the grain on their donkeys and left.

27 One of them opened his sack to get feed for his donkey, in the place where they spent the night, and he saw that the money was in the mouth of the bag.

28 He said to his brothers, My money has been made, and here in my bag. Then their heart failed them, and they said one to another, trembling: What God has done to us?

42:28

God made us. The brothers guilty conscience and fear of divine vengeance resurfaced in this episode. When they discovered later in the other bags that all the money had been returned to them, their fear is even intensified (v. #Ge 42:35).

29 ¶ And they returned to their father Jacob in the land of Canaan, and told him everything that had happened to them. They said:

30 The man, the lord of the land spoke roughly to us, and took us for spies.

31 We said to him: We are honest, we are not spies.

32 We are twelve brothers, the son of our father; one is no more, and the youngest is now with our father in Canaan.

33 And the man who is the lord of the land, we said, shall I know that ye are true. Leave with me one of your brothers, take food for your families, go,

34 (42-33) and bring me your youngest brother. (42-34) I know that ye are no spies, that you are sincere; I will give your brother, and ye shall traffick in the country.

35 When they emptied their sacks, behold, every man's bundle of money was in his sack. They saw, they and their father, their bundles of money, they were afraid.

36 Jacob, their father said to them, You have bereaved me of my children! Joseph is not, and Simeon is not, and ye will take Benjamin! This is about me that all this falls.

42:36 Jacob could not consider losing a second son and did not trust them. Perhaps he was beginning to distrust their intrigues.

on me than anything. This whole situation overwhelmed Jacob, who made blames his son (cf. #Ge 43: 6) and the departure of Benjamin refused (v #Ge 42:38.).

37 Reuben spoke to his father, Slay my two son if I do not bring thee: deliver him into my hands, and I will bring him back.

42:37 Reuben, the man with big ideas, made a generous offer but Jacob could only refuse: kill his own grandchildren!

38 he said, My son shall not go down with you; for his brother is dead, and it remains alone; if it befall him on the journey that you go, you bring down my gray hairs with sorrow to the grave.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact