GENÈSE 43 : 1 À 34 + ***GENESIS 43 : 1 à 34 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

23/05/2015 16:58

GENÈSE 43 : 1 À 34 + ***

¶  La famine s’appesantissait sur le pays.

2  Quand ils eurent fini de manger le blé qu’ils avaient apporté d’Égypte, Jacob dit à ses fils : Retournez, achetez-nous un peu de vivres.

3  Juda lui répondit : Cet homme nous a fait cette déclaration formelle : Vous ne verrez pas ma face, à moins que votre frère ne soit avec vous.

nous a fait cette déclaration formelle. Le sérieux des paroles de Joseph présageait l’échec d’une nouvelle mission en Égypte, si le critère fixé n’était pas rempli.

4  Si donc tu veux envoyer notre frère avec nous, nous descendrons, et nous t’achèterons des vivres.

5  Mais si tu ne veux pas l’envoyer, nous ne descendrons point, car cet homme nous a dit: Vous ne verrez pas ma face, à moins que votre frère ne soit avec vous.

6  Israël dit alors : Pourquoi avez-vous mal agi à mon égard, en disant à cet homme que vous aviez encore un frère ?

7  Ils répondirent : Cet homme nous a interrogés sur nous et sur notre famille, en disant : Votre père vit-il encore ? avez-vous un frère ? Et nous avons répondu à ces questions. Pouvions-nous savoir qu’il dirait : Faites descendre votre frère ?

8  Juda dit à Israël, son père : Laisse venir l’enfant avec moi, afin que nous nous levions et que nous partions ; et nous vivrons et ne mourrons pas, nous, toi, et nos enfants.

9  Je réponds de lui ; tu le redemanderas de ma main. Si je ne le ramène pas auprès de toi et si je ne le remets pas devant ta face, je serai pour toujours coupable envers toi.

Je réponds de lui. L’offre de Ruben de garantir la sécurité de Benjamin avait été rejetée (#Ge 42:37-38), mais celle de Juda ne le fut pas (v. #Ge 43:11) en raison de la pression grandissante de la famine et de la mort inéluctable (v. #Ge 43:8) s’ils attendaient plus longtemps (v. #Ge 43:10).

10  Car si nous n’eussions pas tardé, nous serions maintenant deux fois de retour.

11 ¶  Israël, leur père, leur dit : Puisqu’il le faut, faites ceci. Prenez dans vos sacs des meilleures productions du pays, pour en porter un présent à cet homme, un peu de baume et un peu de miel, des aromates, de la myrrhe, des pistaches et des amandes.

un peu. Cela représentait probablement beaucoup pour eux, puisqu’il ne leur restait pas grand-chose. Mais il n’y avait aucun avenir du tout s’ils n’obtenaient pas de blé.

12  Prenez avec vous de l’argent au double, et remportez l’argent qu’on avait mis à l’entrée de vos sacs : peut-être était-ce une erreur.

13  Prenez votre frère, et levez-vous ; retournez vers cet homme.

14  Que le Dieu tout-puissant vous fasse trouver grâce devant cet homme, et qu’il laisse revenir avec vous votre autre frère et Benjamin ! Et moi, si je dois être privé de mes enfants, que j’en sois privé !

Après avoir donné son accord pour le départ de Benjamin (v. #Ge 43:13), Jacob pria pour la sécurité de ses fils et se plaignit d’être une victime impuissante des circonstances. Le pessimisme s’était apparemment installé dans son cœur depuis la perte de Joseph.

15 ¶  Ils prirent le présent ; ils prirent avec eux de l’argent au double, ainsi que Benjamin ; ils se levèrent, descendirent en Égypte, et se présentèrent devant Joseph.

16  Dès que Joseph vit avec eux Benjamin, il dit à son intendant : Fais entrer ces gens dans la maison, tue et apprête ; car ces gens mangeront avec moi à midi.

17  Cet homme fit ce que Joseph avait ordonné, et il conduisit ces gens dans la maison de Joseph.

18  Ils eurent peur lorsqu’ils furent conduits à la maison de Joseph, et ils dirent : C’est à cause de l’argent remis l’autre fois dans nos sacs qu’on nous emmène ; c’est pour se jeter sur nous, se précipiter sur nous ; c’est pour nous prendre comme esclaves, et s’emparer de nos ânes.

19  Ils s’approchèrent de l’intendant de la maison de Joseph, et lui adressèrent la parole, à l’entrée de la maison.

20  Ils dirent : Pardon ! mon seigneur, nous sommes déjà descendus une fois pour acheter des vivres.

21  Puis, quand nous arrivâmes, au lieu où nous devions passer la nuit, nous avons ouvert nos sacs ; et voici, l’argent de chacun était à l’entrée de son sac, notre argent selon son poids : nous le rapportons avec nous.

22  Nous avons aussi apporté d’autre argent, pour acheter des vivres. Nous ne savons pas qui avait mis notre argent dans nos sacs.

23  L’intendant répondit : Que la paix soit avec vous ! Ne craignez rien. C’est votre Dieu, le Dieu de votre père, qui vous a donné un trésor dans vos sacs. Votre argent m’est parvenu. Et il leur amena Siméon.

votre Dieu …  vous a donné. Les paroles de l’intendant de Joseph indiquent soit qu’il avait adhéré à la foi en Dieu, soit qu’il s’était habitué à la manière de parler de son maître. Les frères étaient si soucieux de protester de leur ignorance quant à l’argent qui se trouvait dans leurs sacs et d’exprimer leur désir de rembourser cette dette (vv. #Ge 43:20-22) qu’ils ne saisirent pas la claire référence de l’intendant au Dieu d’Israël (« le Dieu de votre père ») ni son oubli des événements auxquels il avait pris part (« votre argent m’est parvenu »).

24  Cet homme les fit entrer dans la maison de Joseph ; il leur donna de l’eau et ils se lavèrent les pieds ; il donna aussi du fourrage à leurs ânes.

25  Ils préparèrent leur présent, en attendant que Joseph vienne à midi ; car on les avait informés qu’ils mangeraient chez lui.

26 ¶  Quand Joseph fut arrivé à la maison, ils lui offrirent le présent qu’ils avaient apporté, et ils se prosternèrent en terre devant lui.

se prosternèrent. A nouveau, le rêve d’adolescence (#Ge 37:5-8) de Joseph devenait réalité (cf. #Ge 42:6).

27  Il leur demanda comment ils se portaient ; et il dit : Votre vieux père, dont vous avez parlé, est-il en bonne santé ? vit-il encore ?

28  Ils répondirent : Ton serviteur, notre père, est en bonne santé ; il vit encore. Et ils s’inclinèrent et se prosternèrent.

29  Joseph leva les yeux ; et, jetant un regard sur Benjamin, son frère, fils de sa mère, il dit : Est-ce là votre jeune frère, dont vous m’avez parlé ? Et il ajouta : Dieu te fasse miséricorde, mon fils !

Dieu te fasse miséricorde. Joseph utilisait fréquemment le nom divin dans la discussion, mais ses frères étaient incapables d’entendre le nom du Dieu de l’alliance dans la bouche de celui qui ressemblait à un Égyptien (cf. #Ge 42:18).

30  Ses entrailles étaient émues pour son frère, et il avait besoin de pleurer ; il entra précipitamment dans une chambre, et il y pleura.

pleurer. Joseph fut ému jusqu’aux larmes à plusieurs reprises (#Ge 42:24 ; #Ge 45:2, #Ge 45:14-15 ; #Ge 46:29).

31  Après s’être lavé le visage, il en sortit ; et, faisant des efforts pour se contenir, il dit : Servez à manger.

32  On servit Joseph à part, et ses frères à part ; les Égyptiens qui mangeaient avec lui furent aussi servis à part, car les Égyptiens ne pouvaient pas manger avec les Hébreux, parce que c’est à leurs yeux une abomination.

pas manger avec les Hébreux. Les principes de ségrégation raciale signifiaient, pour les Égyptiens, la disgrâce sociale en cas de partage d’un repas avec des étrangers (cf. #Ge 46:34). La ségrégation s’exerçait aussi à un autre niveau: Joseph mangea seul à sa table parce que son rang le plaçait au-dessus des autres.

33  Les frères de Joseph s’assirent en sa présence, le premier-né selon son droit d’aînesse, et le plus jeune selon son âge ; et ils se regardaient les uns les autres avec étonnement.

le premier-né …  le plus jeune. Être disposé selon l’ordre de naissance à la table d’un fonctionnaire égyptien était effrayant: comment pouvait-il être au courant de cela? Les questions précédentes de Joseph sur leur famille et son emploi du nom de Dieu les amenèrent à s’interroger à son sujet et à propos de la connaissance personnelle qu’il avait d’eux. De toute évidence, ils ne croyaient tout simplement pas que Joseph puisse être vivant (#Ge 44:20) et n’auraient jamais imaginé qu’il puisse bénéficier d’une telle influence et autorité. Au fil des années, ils s’étaient probablement moqués des rêves de supériorité de Joseph.

34  Joseph leur fit porter des mets qui étaient devant lui, et Benjamin en eut cinq fois plus que les autres. Ils burent, et s’égayèrent avec lui.

Benjamin en eut. Ce favoritisme évident envers le fils de Rachel permettait de mettre discrètement à l’épreuve l’attitude de ses frères; toute jalousie de longue date, tout mépris ou animosité se manifesterait forcément d’une manière ou d’une autre, mais ce ne fut pas le cas.

 

GENESIS 43 : 1 à 34 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

¶ And the famine was severe in the land.

2 When they had finished eating the corn which they had brought out of Egypt, Jacob said to his son: Go again, buy us a little food.

3 Juda answered: The man gave us this formal statement: You will not see my face, unless your brother is with you.

we made the formal declaration. The seriousness of Joseph's words foreshadowed the failure of a new mission in Egypt, if either the criterion was not fulfilled.

4 If thou wilt send our brother with us, we will go down and buy you food.

5 But if thou wilt not send him, we will not go down, for the man said unto us, Ye shall not see my face, unless your brother be with you.

6 And Israel said, Why have you done evil to me, as to tell the man that you had another brother?

7 they said, The man asked us about ourselves and our family, saying, Is your father still alive? do you have a brother? And we have answered these questions. Could we possibly know that he would say: Bring your brother down?

8 Judah said to Israel his father, Send the lad with me, so we will arise and go; and we shall live and not die, we, you and our children.

9 I will answer him; you require him: the of my hand. If I do not bring him to you and if I do not set him before thee, I will bear the blame to you.

I answer him. Ruben's offer to guarantee the safety of Benjamin had been rejected (#Ge 42: 37-38), but that of Judah was not the (v #Ge 43:11.) Due to the growing pressure of famine and the inevitable death (v #Ge. 43: 8) if they waited longer (v #Ge 43:10.).

10 For if we had not delayed, we would now have returned twice.

11 ¶ And their father Israel said unto them, If it be so, do this. Take your the best fruits of the country, and carry down a present for the man, a little balm and a little honey, spices, myrrh, pistachio nuts and almonds.

a little. This probably meant a lot to them, since they remained not much. But there was no future at all if they did not get wheat.

12 Take with you double money, and the money that was returned in the mouth of your sacks; perhaps it was a mistake.

13 Take your brother and get up; back to the man.

14 May God Almighty give you mercy before the man, that he may send away your other brother and Benjamin! And I, if I be bereaved of my children, I am bereaved

Having agreed to the departure of Benjamin (v. #Ge 43:13), Jacob prayed for the safety of his son and complained of being a helpless victim of circumstances. Pessimism had apparently settled in his heart since the loss of Joseph.

15 ¶ And they took the present; they took with them to double money, and Benjamin; and rose up, went down to Egypt and stood before Joseph.

16 When Joseph saw Benjamin with them, he said to his steward, Bring the men into the house, kill and ready; because these people eat with me at noon.

17 The man did as Joseph commanded, and brought the men into Joseph's house.

18 They were afraid because they were brought to Joseph's house, and said: It is because of the money that was returned again in our bags we brought in; it's to throw at us, rushing over us; is take us for slaves, and seize our asses.

19 And they came near to the steward of Joseph's house and spoke to him at the entrance of the house.

20 They said, sorry! my lord, we came indeed down at times to buy food.

21 Then when we arrived at the place where we were to spend the night we opened our sacks, and behold, every money was in the mouth of his sack, our money in full weight: and we have brought it to us.

22 And we have brought other money to buy food. We do not know who put our money in our sacks.

23 And he said, Peace be with you! Do not worry. Your God, the God of your father, has given you treasure in your sacks. Your money reached me. And he brought Simeon.

... your God has given you. The words of Joseph's steward indicate whether he had joined the faith in God, or that he had become accustomed to the way of speaking of his master. The brothers were so eager to protest their ignorance about the money that was found in their bags and express their desire to repay this debt (vv #Ge. 43: 20-22) that they did not grasp the clear Reference the steward to the God of Israel ("the God of your father") or his forgetfulness of events he had taken part ("I had your money").

24 This man brought the men into Joseph's house; He gave them water and they washed their feet; and he gave their asses.

25 And they made ready the present for Joseph's coming at noon; because we heard that they should eat bread there.

26 ¶ And when Joseph came home, they offered him the present which they had brought, and they fell down before him.

worshiped. Again, the teen dream (#Ge 37: 5-8) Joseph became reality (cf. #Ge 42: 6).

27 He asked them how they were; and said, Your old father, that you mentioned, is it healthy? Is he yet alive?

28 And they answered, Thy servant our father is in good health; he still lives. And they bowed and worshiped.

29 Joseph looked up; and, glancing Benjamin his brother, his mother's son, he said, Is this your younger brother, of whom you spoke? And he said, God be gracious unto thee, my son!

God have mercy on you. Joseph frequently used the divine name in the discussion, but his brothers were unable to hear the name of the God of the covenant in the mouth of one who looked like an Egyptian (cf. #Ge 42:18).

30 his bowels did yearn upon his brother: and he sought where to weep; he entered into his chamber, and wept there.

cry. Joseph was moved to tears several times (#Ge 42:24; #Ge 45: 2, #Ge 45: 14-15; 46:29 #Ge).

31 And he washed his face, he came out; and making efforts to contain himself, he said, Set on bread.

32 Joseph was served at hand, and his brothers apart; the Egyptians who ate with him were also served separately, because the Egyptians might not eat bread with the Hebrews, for it is an abomination.

not eat with the Hebrews. Racial segregation principles meant to the Egyptians, social disgrace if sharing a meal with strangers (cf. #Ge 46:34). Segregation is also exercised at another level: Joseph ate alone at his table because his rank placed him above others.

33 Joseph's brothers sat before him, the firstborn according to his birthright, and the youngest according to his age; and they looked at each other in amazement.

the firstborn ... the youngest. Be prepared according to birth order at the table of an Egyptian official was scary: how could it be aware of this? Previous issues of Joseph and his family on their use of the name of God led them to wonder about her and about the personal knowledge he had of them. Obviously, they do not simply believe that Joseph might be alive (#Ge 44:20) and never imagined that he could benefit from such influence and authority. Over the years, they were probably made fun of Joseph's superiority dreams.

34 Joseph made them wear that were put before him, and Benjamin was five times more than the others. They drank, and were merry with him.

Benjamin had them. This clear favoritism toward Rachel's son allowed to quietly test the attitude of his brothers; any longstanding jealousy, contempt or any animosity necessarily manifest itself in one way or another, but it was not.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact