JEAN 13 : 1 À 38 + ***JOHN 13 : 1 à 38 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

27/07/2015 09:07

JEAN 13 : 1 À 38 + ***

1 ¶  Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux.

mit le comble. Renvoie à une perfection dans l’amour. Dieu aime le monde (#Jn 3:6) et les pécheurs (#Jn 3:16 ; #Mt 5:44-45 ; #Tit 3:4) avec compassion et la grâce dite « commune », mais il aime les siens d’un amour éternel, parfait, qui a le pouvoir de sauver.

13:1-17:16 Dans ces derniers ch. avant la crucifixion, le narrateur décrit la manière dont Jésus se consacra à ses disciples. Alors que les ch. #Jn 1:1-12:2 traitent du rejet de Jésus par la nation juive (cf. #Jn 1:11), les ch. #Jn 13:1-17:2 parlent de ceux qui l’ont accueilli (voir #Jn 1:12). Dès le ch. #Jn 13, Jésus se retire complètement de son ministère public pour se concentrer sur son ministère privé en faveur de ceux qui l’ont reçu. Les ch. #Jn 13:1-17:2 contiennent des propos de Jésus en guise d’adieu le soir de sa trahison et de son arrestation. Il communiqua à ses disciples l’héritage qu’ils allaient bientôt recevoir (ch. #Jn 13:1-16:2) et pria pour eux (ch. #Jn 17). Il ne lui restait plus qu’un jour avant la croix.

2  Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au cœur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer,

souper. Le repas de la Pâque, pris le jeudi soir après le coucher du soleil.

le diable …  dans le cœur de Judas. Cela n’exonère pas Judas de sa faute, parce que son cœur méchant désirait la même chose que le diable: la mort de Jésus. Le diable et Judas étaient d’accord.

3  Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu’il était venu de Dieu, et qu’il s’en allait à Dieu,

il s’en allait à Dieu. Si Jésus put faire face à la trahison, la douleur et la mort, c’est parce qu’il savait qu’il serait exalté plus tard par son Père. Auprès de lui, il recevrait la gloire et la communion dont il jouissait de toute éternité au sein de la Trinité (voir #Jn 17:4-5). C’est la perspective de cette joie qui le rendit capable d’endurer le supplice de la croix (#Hé 12:2).

4  se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit.

13:4-5 Le fait qu’on marchait dans la poussière et la saleté rendait le lavage des pieds nécessaire. Les disciples auraient sans doute volontiers lavé les pieds de Jésus, mais il était hors de question pour eux de se les laver mutuellement: c’était une tâche si dégradante qu’elle était toujours confiée aux derniers des esclaves. Des pairs ne se lavaient jamais les pieds mutuellement, sauf en de très rares occasions où cela devenait une marque considérable d’amour. Luc souligne (#Lu 22: 24) que les disciples se disputaient pour savoir qui serait le plus grand d’entre eux, et donc aucun d’eux ne se serait abaissé à laver les pieds de l’autre. Lorsqu’ils comprirent que Jésus voulait le faire, ils en furent profondément choqués. L’acte de Christ servit de symbole de la purification spirituelle (vv. #Jn 13:6-9) et de modèle de l’humilité chrétienne (vv. #Jn 13:12-17). Il leur enseignait le service désintéressé, dont il allait lui-même donner l’exemple suprême par sa mort sur la croix.

5  Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.

6  Il vint donc à Simon Pierre ; et Pierre lui dit : Toi, Seigneur, tu me laves les pieds !

13:6-10 Cette initiative embarrassait tous les disciples. Alors que les autres gardaient le silence, Pierre, sans doute le porte-parole du groupe (voir #Mt 16:13-23), intervint, indigné que Jésus accepte de s’abaisser à lui laver les pieds. Il ne comprenait pas le symbolisme sous-jacent de la pureté spirituelle (v. #Jn 13: 7 ; cf. #1Jn 1:7-9). La réponse de Jésus dévoila clairement le sens de son initiative: à moins que l’Agneau de Dieu ne lave nos péchés (œuvre dépeinte par le symbole du bain), nous ne pouvons pas avoir de part avec lui.

7  Jésus lui répondit : Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt.

8  Pierre lui dit : Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit : Si je ne te lave, tu n’auras point de part avec moi.

9  Simon Pierre lui dit : Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête.

10  Jésus lui dit : Celui qui est lavé n’a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur ; et vous êtes purs, mais non pas tous.

n’a besoin que de se laver les pieds. La purification effectuée par Christ à la croix n’aura jamais besoin d’être réitérée: l’expiation fut complète à ce moment-là. Mais tous ceux qui ont été lavés par la justification pleine de grâce de Dieu ont besoin de se purifier sans cesse, au sens où ils doivent faire tous les jours la guerre au péché dans la chair. Les croyants sont justifiés, et la justice leur est imputée (#Ph 3:8-9), mais ils n’en ont pas moins besoin de sanctification et de justice personnelle (#Ph 3:12-14).

11  Car il connaissait celui qui le livrait ; c’est pourquoi il dit : Vous n’êtes pas tous purs.

13:11-12

pas tous purs. Renvoie à Judas (#Jn 6:70), qui allait sous peu marcher en tête de la foule venue s’emparer de Jésus (#Jn 18: 3).

12  Après qu’il leur eut lavé les pieds, et qu’il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ?

13  Vous m’appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis.

14  Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ;

15  car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.

un exemple. Le terme employé signifie aussi bien « exemple » que « image » (#Hé 4:11 ; #Hé 8:5 ; #Hé 9:25 ; #Ja 5:10 ; #2P 2:6). Le but de cette action était de fixer le modèle de l’humilité qui se manifeste dans l’amour.

16  En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n’est pas plus grand que son seigneur, ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé.

17  Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez.

heureux, pourvu que vous les pratiquiez. La joie est toujours liée à l’obéissance à la Parole révélée de Dieu (voir #Jn 15: 14).

18 ¶  Ce n’est pas de vous tous que je parle ; je connais ceux que j’ai choisis. Mais il faut que l’Écriture s’accomplisse : Celui qui mange avec moi le pain A levé son talon contre moi.

ceux que j’ai choisis. Allusion aux douze disciples que le Seigneur avait choisis (voir #Jn 15: 16) et qu’il connaissait parfaitement, y compris Judas, choisi afin que s’accomplisse la prophétie de #Ps 41:10.

19  Dès à présent je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu’elle arrivera, vous croyiez à ce que je suis.

20  En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui reçoit celui que j’aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m’a envoyé.

21  Ayant ainsi parlé, Jésus fut troublé en son esprit, et il dit expressément : En vérité, en vérité, je vous le dis, l’un de vous me livrera.

troublé. Le terme utilisé ici est très fort et signifie l’horreur, l’anxiété, l’agitation. La perspective de prendre sur lui la colère de Dieu contre les péchés du monde révulsait le Sauveur sans péché (cf. #2Co 5:21).

22  Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait.

23  Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus.

Un des disciples, celui que Jésus aimait. C’est la première allusion à l’apôtre Jean, l’auteur de cet Évangile.  Il fit mention de lui-même à la croix (#Jn 19:26-27), devant le tombeau vide (#Jn 20:2-9), près de la mer de Tibériade (#Jn 21: 1, #Jn 21:20-23) et dans l’avant-dernier v. où il est désigné comme l’auteur de cet Évangile (#Jn 21: 24).

24  Simon Pierre lui fit signe de demander qui était celui dont parlait Jésus.

25  Et ce disciple, s’étant penché sur la poitrine de Jésus, lui dit : Seigneur, qui est-ce ?

26  Jésus répondit : C’est celui à qui je donnerai le morceau trempé. Et, ayant trempé le morceau, il le donna à Judas, fils de Simon, l’Iscariot.

il le donna à Judas. L’hôte d’un festin (ici Christ) trempait sa main dans le plat commun pour en retirer un morceau de choix; il le tendait alors à l’un des invités, comme une marque particulière d’honneur ou d’amitié. Du fait que Jésus eut la possibilité de le tendre aisément à Judas, certains pensent qu’il était assis à la place d’honneur, à côté de lui. Jésus donnait ainsi à Judas une dernière marque de son amour, alors que celui-ci allait le livrer.

27  Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le promptement.

Satan entra dans Judas. Lorsque Judas trahit Jésus, il était personnellement possédé par Satan lui-même. Cela n’exonère pas Judas de sa faute, parce que son cœur méchant désirait la même chose que le diable: la mort de Jésus. Le diable et Judas étaient d’accord.

28  Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi il lui disait cela ;

29  car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus voulait lui dire : Achète ce dont nous avons besoin pour la fête, ou qu’il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres.

30  Judas, ayant pris le morceau, se hâta de sortir. Il était nuit.

Il faisait nuit. Souvenir historique de Jean, qui était aussi porteur d’implications théologiques profondes: c’était l’heure pour Judas d’être totalement livré aux forces obscures (Satan; cf. #Lu 22: 53).

31 ¶  Lorsque Judas fut sorti, Jésus dit : Maintenant, le Fils de l’homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui.

glorifié. Une fois Judas parti, le reste des événements s’enchaîna. Plutôt que de s’arrêter à la souffrance de la croix, Jésus regardait au-delà et anticipait la gloire dont il serait couronné auprès du Père, une fois que tout serait accompli (voir #Jn 17:4-5 ; #Hé 12:2).

32  Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui-même, et il le glorifiera bientôt.

33  Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez ; et, comme j’ai dit aux Juifs: Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant.

comme j’ai dit aux Juifs. Déclaration rapportée en #Jn 8:21.

34  Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

un commandement nouveau …  comme je vous ai aimés. Le commandement d’aimer n’était pas nouveau: #De 6:5 ordonnait l’amour pour Dieu, et #Lé 19: 18 appelait les Israélites à aimer leur prochain autant qu’eux-mêmes (cf. #Mt 22:34-40 ; #Ro 13:8-10 ; #Ga 5:14 ; #Ja 2:8). Cependant, le commandement de Jésus était nouveau pour deux raisons:

1° il s’agit d’un amour prêt au sacrifice, sur le modèle de l’amour de Christ (« comme je vous ai aimés »; cf. #Jn 15: 13);

2° il est le fruit de la nouvelle alliance et n’est rendu possible que grâce à la puissance transformatrice du Saint-Esprit (cf. #Jér 31:29-34

13:34-35 Ayant annoncé son départ et insisté sur le fait que les disciples ne pouvaient pas venir avec lui, Jésus se mit à leur exposer ce qu’il attendait d’eux après cela: l’amour est la caractéristique essentielle du disciple (v. #Jn 13: 35 ; cf. #1Jn 2:7-11 ; #1Jn 3:10-12 ; #1Jn 4:7-10, #1Jn 4:20-21).

35  A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

36 ¶  Simon Pierre lui dit : Seigneur, où vas-tu ? Jésus répondit: Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard.

Tu ne peux pas maintenant me suivre. Son œuvre était presque achevée, et la leur ne faisait que commencer (#Mt 28:16-20 ; #Mr 16: 15 ; #Lu 24: 47). Pierre, tout particulièrement, avait une tâche à accomplir. Étant le sacrifice sans péché pour les péchés du monde, Jésus était le seul qui puisse être cloué à la croix et mourir (#1Pi 2:22-24). De même, lui seul pouvait recevoir, auprès du Père, la gloire qu’il possédait déjà avant son incarnation (voir #Jn 12: 41 ; #Jn 17:1-5).

37  Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi.

38  Jésus répondit : Tu donneras ta vie pour moi ! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m’aies renié trois fois.

Voir #Jn 18:25-27 ; cf. #Mt 26:71-75 ; #Mr 14:69-72 ; #Lu 22:54-62.

 

JOHN 13 : 1 à 38 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ Before the feast of Passover, Jesus knew that his hour had come to pass from this world to the Father, having loved his own who were in the world, put the finishing touch to his love for them.

put the finishing touch. Refers to a perfection in love. God loves the world (#Jn 3: 6) and sinners (#Jn 3:16 #Mt 5: 44-45; #Tit 3: 4) with compassion and grace known as "common", but he loves his people with an everlasting love, perfect, which has the power to save.

13: 1-17: 16 In these c. before the crucifixion, the narrator describes how Jesus devoted himself to his disciples. While c. #Jn 1: 1-12: 2 deal with the rejection of Jesus by the Jewish nation (cf. #Jn 1:11), ch. #Jn 13: 1-17: 2 speak of those who welcomed (see #Jn 1:12). From Ch. #Jn 13, Jesus withdrew completely from his public ministry to focus on his private ministry in favor of those who received it. The c. #Jn 13: 1-17: 2 contain about Jesus in farewell the night of his betrayal and arrest. He communicated to his disciples the legacy they would soon receive (#Jn ch. 13: 1-16: 2) and prayed for them (ch #Jn. 17). It only remained for him a day before the cross.

2 During supper, the devil having now put into the heart of Judas Iscariot, Simon's son, to betray him,

supper. The Passover meal, taken on Thursday evening after sunset.

the devil ... in the heart of Judas. This does not exonerate Judas his fault, because his wicked heart desired the same thing as the devil: the death of Jesus. The devil and Judas agreed.

3 Jesus knowing that the Father had given all things into his hands, he had come from God, and went to God,

he went to God. If Jesus could deal with betrayal, pain and death, it is because he knew he would be later exalted by his Father. Beside him he would receive the glory and the fellowship he enjoyed eternally in the Trinity (see #Jn 17: 4-5). It is the prospect of that joy that made him able to endure the torment of the cross (# Heb 12: 2).

4 rose from the table, took off his clothes and took a towel, and girded himself.

13: 4-5 The fact that we walked in the dust and dirt made the washing of feet required. The disciples would probably willingly washed the feet of Jesus, but there was no way for them to wash each other: it was a degrading task if she was still entrusted to the last slaves. Peer never washed each other's feet, except on very rare occasions when it became a significant mark of love. Luke emphasizes (#Lu 22: 24) that the disciples argued over who would be the greatest of them, so none of them will be reduced to wash the feet of the other. When they realized that Jesus wanted to, they were deeply shocked. The act of Christ served as a symbol of spiritual cleansing (vv #Jn. 13: 6-9) and a model of Christian humility (vv #Jn. 13: 12-17). He taught them selfless service, he went himself to the supreme example by His death on the cross.

5 Then he poured water into a basin and began to wash the disciples' feet and to wipe them with the towel wherewith he was girded.

6 He came to Simon Peter; and Peter said to him, Lord, dost thou wash my feet?

13: 6-10 This initiative embarrassed all the disciples. While the others were silent, Pierre, arguably the group's spokesman (see #Mt 16: 13-23), intervened, indignant that Jesus accepts to stoop to wash his feet. He did not understand the symbolism underlying spiritual purity (v #Jn 13: 7; cf. 1 Jn # 1: 7-9.). Jesus' answer clearly revealed the meaning of his initiative unless the Lamb of God washes our sins (work depicted by the symbol of the bath), we can not have part with him.

7 Jesus answered him, What I do thou knowest not now; but thou shalt know hereafter.

8 Peter said to him: No, you shall never wash my feet. Jesus answered him, If I wash thee not, thou hast no part with me.

9 Simon Peter saith unto him, Lord, not my feet only but also my hands and head.

10 Jesus said, He who is bathed needs only to wash his feet, but is completely clean; You are clean, but not all.

needs only to wash his feet. Purification performed by Christ on the cross will never need to be repeated: the atonement was complete at that time. But all those who have been washed by the full justification of God's grace need to be continually purified, in the sense that they must do daily war on sin in the flesh. Believers are justified, and righteousness imputed to them (#Ph 3: 8-9), but they have no less need of sanctification and personal righteousness (#Ph 3: 12-14).

11 For he knew who should betray him; that is why he said: You are not all clean.

13: 11-12

not all clean. Refers to Judas (#Jn 6:70), which would soon march in front of the crowd came to seize Jesus (#Jn 18: 3).

12 After he had washed their feet, and had taken his garments, and was set down again, and said unto them, Know ye what I have done to you?

13 You call me Teacher and Lord; and you say well, for so I am.

14 If I have washed your feet, I the Lord and Master, you also ought to wash the feet of one another;

15 For I have given you an example, that ye should do as I have done to you.

an example. The term used means both "example" that "image" (4:11 # Hey, Hey # 8: 5; # Hey 9:25; 5:10 #Ja; 2P # 2: 6). The purpose of this action was to set the pattern of humility that manifests itself in love.

16 Verily, verily, I say unto you, The servant is not greater than his master, nor is a messenger greater than he who sent him.

17 If you know these things, you are blessed if you do them.

blessed if you do them. Joy is always tied to obedience to the revealed Word of God (see #Jn 15: 14).

¶ 18 It is not for you all that I speak; I know whom I have chosen. But let the Scriptures be fulfilled, He that eats bread with me has lifted up his heel against me.

those I have chosen. Referring to the twelve disciples that the Lord had chosen (see #Jn 15: 16) and he knew perfectly, including Judas, chosen in order to fulfill the prophecy of #PS 41:10.

19 Even now I tell you before it happens, so that when it happens, you may believe that I am.

20 Verily, verily, I say unto you, He that receiveth whomsoever I send receives me, and whoever receives me receives him who sent me.

21 After saying this, Jesus was troubled in spirit, and he specifically said, Verily, verily, I say to you, one of you will betray me.

troubled. The term used here is very strong and mean horror, anxiety, restlessness. The prospect of taking on himself the wrath of God against the sins of the world revolted sin without Saviour (cf. 2 Cor 5:21 #).

22 The disciples looked at one another, doubting of whom he spoke.

23 One of his disciples, whom Jesus loved, was lying on Jesus' breast.

One of his disciples, whom Jesus loved. This is the first reference to the Apostle John, the author of this Gospel. He made mention of himself on the cross (#Jn 19: 26-27), before the empty tomb (#Jn 20: 2-9), near the Sea of ​​Tiberias (#Jn 21: 1, 21 #Jn : 20-23) and the penultimate v. where it is designated as the author of this Gospel (#Jn 21: 24).

24 Simon Peter motioned to him to ask who was of whom he spake.

25 He then lying on Jesus' breast, said to him: Lord, who is it?

26 Jesus answered, It is he to whom I shall give the soaked track. And having dipped the morsel, he gave it to Judas, son of Simon Iscariot.

he gave it to Judas. The host of a banquet (by Christ) dipped his hand into the common dish to remove a piece of choice; He then handed it to one of the guests, as a special mark of honor or friendship. Because Jesus had the opportunity to tender easily to Judas, some think he was sitting in the place of honor beside him. Jesus and Judas gave a final mark of his love, so that it would deliver.

27 And after the morsel, Satan entered into him. Jesus said unto him, That thou doest, do quickly.

Satan entered into him. When Judas betrayed Jesus, he was personally possessed by Satan himself. This does not exonerate Judas his fault, because his wicked heart desired the same thing as the devil: the death of Jesus. The devil and Judas agreed.

28 Now no man at the table knew why he said this to him;

29 For some thought, because Judas had the bag, that Jesus said to him: Buy what we need for the feast, or that he should give something to the poor.

30 He then having received the sop went immediately out. It was night.

It was dark. Historical memory of John, who was also the bearer of profound theological implications: it was time for Judas to be completely bound by the dark forces (Satan #Lu cf. 22: 53).

¶ 31 When he had gone out, Jesus said, Now the Son of man glorified, and God is glorified in him.

glorified. Once gone Judas, the remaining events are chained. Rather than stop the suffering of the cross, Jesus looked beyond the glory and anticipated he would be crowned with the Father, once everything is done (see #Jn 17: 4-5; Heb 12 #: 2).

32 If God is glorified in him, God will also glorify him in himself, and glorify him.

33 Little children, I am a little while still with you. You will seek me; and, as I said to the Jews, you can not come where I go, I say to you also now.

as I said to the Jews. #Jn Statement reported by 8:21.

34 I give you a new commandment, that you love one another; as I have loved you, too, love each other.

A new commandment ... as I have loved you. The command to love was not new: # of 6: 5 ordered love for God, and # Lev 19: 18 called the Israelites to love their neighbors as themselves (cf. #Mt 10:34 p.m. -40; #Ro 13: 8-10; #Ga 5:14; #Ja 2: 8). However, the new commandment of Jesus was for two reasons:

1. it is a love ready for sacrifice, on the model of Christ's love ("as I have loved you"; cf. #Jn 15: 13);

2. It is the fruit of the new covenant and is made possible only through the transforming power of the Holy Spirit (cf. # Jer 31: 29-34

13: 34-35 Having announced his departure and insisted that the disciples could not come with him, he began to explain to them what he expected of them after that love is the essential characteristic of the disciple (v #Jn 13: 35; cf. 1 Jn # 2. 7-11; # 1 Jn 3: 10-12; 1 John # 4: 7-10, # 1 Jn 4: 20-21).

35 By this shall all men know that ye are my disciples, if you have love for one another.

36 ¶ Simon Peter said to him, Lord, where are you going? Jesus answered: You can not follow me now where I am going, but you will follow later.

You can not follow me now. His work was almost complete, and theirs was just beginning (#Mt 28: 16-20; #Mr 16: 15; #Lu 24: 47). Peter, in particular, had a job to do. As the sinless sacrifice for the sins of the world, Jesus was the only one that can be nailed to the cross and die (# 1 Peter 2: 22-24). Similarly, he alone could receive from the Father, the glory he already had before his incarnation (see #Jn 12: 41; #Jn 17: 1-5).

37 Lord said unto him, why can not I follow you now? I will give my life for you.

38 Jesus answered, Wilt thou lay down thy life for me! Verily, verily, I say unto thee, the cock shall not crow, till thou hast denied me thrice.

See #Jn 18: 25-27; cf. #Mt 26: 71-75; #Mr 14: 69-72; #Lu 22: 54-62.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact