JEAN 20: 1 À 31 + ***JOHN 20 : 1 à 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

10/08/2015 09:32

JEAN 20: 1 À 31 + ***

 

 1 ¶  Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.

Le premier jour de la semaine. C’est-à-dire le dimanche. Les croyants réservèrent désormais le dimanche pour se rencontrer et se remémorer la merveilleuse résurrection du Seigneur (voir #Ac 20: 7 ; #1Co 16: 2). On l’appela désormais « jour du Seigneur » (#Ap 1:10).

 

Marie de Magdala se rendit au sépulcre …  encore obscur. Si Jésus apparut d’abord à Marie, c’était peut-être pour démontrer sa grâce par sa propre fidélité pleine d’amour envers une femme au passé sordide; mais il est évident aussi qu’elle l’aimait si profondément qu’elle fut la première à se présenter devant le tombeau. Elle voulait terminer les soins funéraires du corps de Jésus en apportant plus d’épices pour oindre le corps (#Lu 24: 1).

20:1-31 Le ch. rapporte les apparitions de Jésus à ses disciples:

1° l’apparition à Marie de Magdala (vv. #Jn 20:1-18);

2° l’apparition aux dix disciples (vv. #Jn 20:19-23);

3° l’apparition à Thomas (vv. #Jn 20:24-29).

 

Jésus n’apparut pas à des incroyants (voir #Jn 14: 19 ; #Jn 16: 16, #Jn 16: 22) parce que la preuve de sa résurrection ne les aurait pas plus convaincus que les miracles dont ils avaient été les témoins quelque temps auparavant (#Lu 16: 31). Le dieu de ce monde les avait aveuglés et empêchés de croire (#2Co 4:4). Ainsi, Jésus n’apparut qu’aux siens pour affermir leur foi au Christ vivant. Ces apparitions étaient si bouleversantes qu’elles transformèrent les disciples: de poltrons qui se cachaient tellement ils avaient peur, ils devinrent les témoins courageux de Jésus (p. ex. Pierre; voir #Jn 18: 27 ; cf. #Ac 2:14-39). Une fois de plus, avec le récit de ces apparitions après la résurrection, Jean cherche à présenter la résurrection physique et corporelle de Jésus comme la preuve la plus incontestable qu’il était effectivement le Messie, le Fils de Dieu qui offrit sa vie pour les siens (#Jn 10:17-18 ; #Jn 15: 13 ; cf. #Ro 1:4).

 

2  Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis.

l’autre disciple que Jésus aimait. Il s’agit de l’auteur, Jean.

 

Ils ont enlevé. Elle avait pourtant plusieurs fois entendu Jésus prédire sa résurrection, mais c’était plus qu’elle ne pouvait croire à ce moment-là. Avant que les disciples eux-mêmes ne puissent croire, il faudrait que Jésus se présente à eux vivant pour constituer de nombreuses « preuves infaillibles » (#Ac 1:3).

 

3  Pierre et l’autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.

4  Ils couraient tous deux ensembles. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre ;

5  s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas.

 

20:5-7

il vit les bandes qui étaient à terre. Il existait un contraste entre la résurrection de Lazare (#Jn 11:44) et celle de Jésus: Lazare sortit du tombeau enveloppé dans ses bandelettes, tandis que le corps de Jésus, bien que physique et matériel, était glorifié, et donc en mesure de passer au travers du linceul de la même façon que, plus tard, il apparut dans la chambre haute alors qu’elle était fermée à clé (voir vv. 19-20; cf. #Ph 3:21).

 

les bandes …  le linge. Ces tissus ne portaient aucune trace de lutte, ni d’arrachage à la hâte par des pilleurs de tombe; de tels pilleurs n’auraient pas enlevé les tissus du corps de Jésus, puisqu’il était plus facile et commode de le transporter en le laissant dans le linceul et les épices. De toute évidence, personne ne s’était emparé du corps: il était sorti en traversant le linceul et l’avait laissé, vide, dans le tombeau.

 

6  Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre ; il vit les bandes qui étaient à terre,

7  et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.

8  Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; et il vit, et il crut.

 

l’autre disciple. Quand Jean vit les objets mortuaires abandonnés, il fut convaincu que Jésus était ressuscité.

 

9  Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts.

ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture. Ni Pierre ni Jean ne comprenaient que les Écritures avaient annoncé la résurrection de Jésus (#Ps 16: 10). Cela est évident dans les récits de Luc (#Lu 24:25-27, #Lu 24: 32, #Lu 24:44-47). Jésus avait prédit sa résurrection (#Jn 2:19 ; #Mt 16: 21 ; #Mr 8:31 ; #Mr 9:31 ; #Lu 9:22), mais ils ne l’acceptaient pas (#Mt 16: 22 ; #Lu 9:44-45). Lorsque Jean écrivit son Évangile, l’Église avait eu le temps de comprendre les prédictions de l’A.T. concernant la résurrection du Messie.

 

10  Et les disciples s’en retournèrent chez eux.

11 ¶  Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre ;

20:11-13

 

pleurait. Marie éprouvait un tel sentiment de tristesse et de perte qu’elle avait eu envie de revenir vers la tombe. Elle n’avait apparemment pas croisé Pierre et Jean en route, et ils ne pouvaient donc pas l’avoir mise au courant de la résurrection du Messie (voir v. 9).

 

12  et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l’un à la tête, l’autre aux pieds.

deux anges. Luc (#Lu 24: 4) parle aussi de deux anges, alors que Matthieu (#Mt 28:2-3) et Marc (#Mr 16: 5) n’en mentionnent qu’un. Cette allusion de Jean aux anges lui permet de démontrer que le corps n’avait pas été volé par des pilleurs de tombe; c’était l’œuvre de la puissance de Dieu.

 

13  Ils lui dirent : Femme, pourquoi pleures-tu ? Elle leur répondit: Parce qu’ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l’ont mis.

14  En disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout ; mais elle ne savait pas que c’était Jésus.

elle ne savait pas que c’était Jésus. La raison pour laquelle Marie ne reconnut pas Jésus n’est pas certaine. Peut-être était-ce dû au fait qu’elle avait les yeux brouillés de larmes (v. #Jn 20: 11). Il se peut aussi que les souvenirs qu’elle avait gardés du corps blessé et brisé de Jésus soient restés imprimés dans sa mémoire et que Jésus ressuscité ait eu une apparence si différente qu’il lui était devenu méconnaissable. Il est aussi possible que, à l’instar des disciples sur le chemin d’Emmaüs, elle ait été miraculeusement empêchée de le reconnaître tant qu’il n’en avait pas décidé autrement (voir #Lu 24: 16).

 

15  Jésus lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c’était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et je le prendrai.

16  Jésus lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître !

Marie! Quelle qu’ait été la raison de l’incapacité de Marie à reconnaître Jésus, il n’eut qu’à prononcer son nom pour qu’elle le reconnaisse immédiatement. Cela rappelle les paroles de Jésus en #Jn 10:27 ; cf. #Jn 10:3-4.

 

17  Jésus lui dit : Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.

Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté. Marie désirait s’accrocher à sa présence physique de crainte de le perdre une fois de plus. Jésus mentionna son ascension pour signifier qu’il n’était que temporairement sur terre et que, malgré tout son désir de le retenir, il lui était impossible de s’y attarder. Jésus ne resta avec ses disciples que 40 jours avant son ascension (#Ac 1:3-11). Une fois retourné auprès du Père, il envoya le Saint-Esprit (« le Consolateur ») pour qu’ils ne se sentent pas abandonnés.

 

mes frères. Les disciples avaient été appelés « serviteurs » ou « amis » (#Jn 15: 15), mais jamais « frères », jusque-là. L’œuvre de Jésus à la croix à la place des pécheurs a rendu possible une nouvelle relation avec lui (#Ro 8:14-17 ; #Ga 3:26-27 ; #Ep 1:5 ; #Hé 2:10-13).

 

18  Marie de Magdala alla annoncer aux disciples qu’elle avait vu le Seigneur, et qu’il lui avait dit ces choses.

19 ¶  Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit : La paix soit avec vous !

 

les portes …  étant fermées. Le grec indique que les portes étaient verrouillées par crainte des Juifs. Comme les autorités venaient d’exécuter leur chef, il était légitime que les disciples craignent de subir le même sort que lui.

 

La paix soit avec vous! Les salutations de Jésus complètent son « tout est accompli », car son œuvre à la croix a établi la paix entre Dieu et son peuple (#Ro 5:1 ; #Ep 2:14-17).

 

20  Et quand il eut dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent dans la joie en voyant le Seigneur.

Jésus prouva que celui qui leur apparaissait était bien celui qui avait été crucifié (cf. #Lu 24: 39).

21  Jésus leur dit de nouveau : La paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.

Cette mission repose sur 17: 18. Voir #Mt 28:19-20.

 

22  Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit : Recevez le Saint-Esprit.

Puisque les disciples ne reçurent pas le Saint-Esprit avant la Pentecôte, environ 40 jours plus tard (#Ac 1:8 ; #Ac 2:1-3), cette déclaration doit être comprise comme une promesse faite par Christ que son Esprit viendrait sur eux.

 

23  Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus.

Ce v. ne donne pas aux chrétiens l’autorité de pardonner les péchés. Ce que dit Jésus, c’est que le croyant est en mesure de déclarer avec certitude que le pécheur a été pardonné par l’œuvre du Fils, dans la mesure où il s’est repenti et a prêté foi à l’Évangile. Le croyant peut, avec la même certitude, affirmer à ceux qui ne répondent pas par la foi en Christ au message du pardon de Dieu que, par conséquent, leurs péchés ne sont pas pardonnés.

 

24  Thomas, appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint.

20:24-26 Thomas a déjà été décrit comme fidèle mais pessimiste. Jésus ne lui reprochera pas son manque de foi, il lui offrira, au contraire, avec compassion les preuves de sa résurrection. Christ vient avec amour à la rencontre du disciple là où il a une faiblesse (#2Ti 2:13). La réaction de Thomas indique qu’il a dû recourir à des arguments frappants pour convaincre ses propres partisans de sa résurrection; ils n’étaient donc pas des hommes crédules, prédisposés à croire en n’importe quoi. Les disciples furent si réticents à croire, malgré toutes les preuves qu’ils avaient sous les yeux, qu’ils ne risquaient pas d’avoir été victimes d’hallucinations ou d’avoir truqué la résurrection.

 

25  Les autres disciples lui dirent donc : Nous avons vu le Seigneur. Mais il leur dit : Si je ne vois dans ses mains la marque des clous, et si je ne mets mon doigt dans la marque des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.

26 ¶  Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison, et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées, se présenta au milieu d’eux, et dit : La paix soit avec vous !

27  Puis il dit à Thomas : Avance ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais crois.

28  Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu !

Mon Seigneur et mon Dieu! Par ces paroles, Thomas déclare sa croyance ferme en la résurrection et, par conséquent, en la divinité de Jésus, le Messie et le Fils de Dieu (#Tit 2:13). C’est la confession la plus extraordinaire qu’il soit possible de faire pour un homme. La confession de Thomas fonctionne comme une conclusion appropriée avant la mention par Jean de l’objectif de son Évangile (voir vv. #Jn 20:30-31).

 

29  (20-28) Jésus lui dit : (20-29) Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru !

Jésus anticipe le moment où des preuves aussi tangibles que celles offertes à Thomas ne seront plus disponibles. Dès son ascension définitive vers le Père, tous ceux qui ont cru ont dû le faire sans voir de leurs yeux le Seigneur ressuscité. Jésus formule une bénédiction particulière sur ceux qui croient sans avoir eu la chance de Thomas (#1Pi 1:8-9).

30  Jésus a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre.

20:30-31 Ces vv. signalent le but et l’objectif pour lesquels Jean rédigea son Évangile.

 

31  Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom.

 

 

JOHN 20 : 1 à 31 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ The first day of the week Mary Magdalene came to the tomb early, while it was still dark; and seeth the stone taken away from the sepulcher.

 

The first day of the week. That is to say, on Sunday. Believers now reserved the Sunday to meet and remember the wonderful resurrection of the Lord (see #AC 20: 7; 1 Cor # 16: 2). It is now called "Lord's day" (#Ap 1:10).

 

Mary Magdalene came to the tomb ... yet dark. If Jesus appeared first to Mary, it was perhaps to demonstrate his grace in his own loving fidelity to a woman sordid past; but it is also evident that she loved him so deeply that she was the first to appear before the tomb. She wanted to finish the burial of Jesus' body care by bringing more spices to anoint the body (#Lu 24: 1).

20: 1-31 The c. reports the appearances of Jesus to his disciples:

1. the appearance to Mary Magdalene (vv #Jn. 20: 1-18);

2. the appearance to the ten disciples (vv #Jn. 20: 19-23);

3. the appearance to Thomas (#Jn vv. 20: 24-29).

 

Jesus did not appear to unbelievers (see #Jn 14: 19; #Jn 16: 16 #Jn 16: 22) because the evidence of his resurrection would not have most convinced that miracles they had witnessed some time ago (#Lu 16: 31). The god of this world had blinded and prevented from believing (# 2Co 4: 4). Thus, Jesus appeared only to his family to strengthen their faith in the living Christ. These appearances were so shocking that they transformed the disciples cowards who hid so they were afraid, they became courageous witnesses of Jesus (eg Peter see #Jn 18.. 27; cf. 2:14 #AC -39). Once again, with the story of the apparitions after the resurrection, John seeks to present physical and bodily resurrection of Jesus as the most compelling evidence that he was indeed the Messiah, the Son of God who offered his life for his (#Jn 10: 17-18; #Jn 15: 13; cf. #Ro 1: 4).

 

2 She ran to Simon Peter and the other disciple whom Jesus loved, and saith unto them, They have taken away the Lord out of the tomb, and we know not where they have laid him.

 

the other disciple whom Jesus loved. He is the author, Jean.

 

They removed. Yet she had several times heard Jesus predicted his resurrection, but it was more that she could not believe that time. Before the disciples themselves can not believe he would have Jesus comes their lives to be many "infallible proofs" (#AC 1: 3).

 

3 Peter and the other disciple went out and came to the sepulcher.

4 They both ran together. But the other disciple outran Peter and reached the tomb first;

5 stooped down, he saw the linen cloths lying, yet he did not enter.

 

20: 5-7

he saw the linen cloths lying there. There was a contrast between the resurrection of Lazarus (#Jn 11:44) and Jesus, Lazarus came out of the tomb wrapped in his bandages, while the body of Jesus, although physical and material, was glorified, and thus able to pass through the shroud in the same way that, later, he appeared in the upper house while she was locked (see vv 19-20;. #Ph cf. 3:21).

 

bands ... the laundry. These fabrics bore no sign of struggle or tear in haste by grave robbers; such looters have not removed the tissues of the body of Jesus, as it was easier and convenient to transport by leaving it in the shroud and spices. Obviously, no one had taken the body: he was out across the shroud and left him empty in the tomb.

 

6 Simon Peter following him, and went into the tomb; he saw the linen cloths lying there,

7 and linen that had been placed on his head, not lying with the linen cloths, but rolled up in a place by itself.

8 Then the other disciple, who had reached the tomb first, also went in; and he saw, and believed.

 

the other disciple. When John saw the mortuary objects left, he was convinced that Jesus had risen.

 

9 For they did not yet understand that according to the scripture, that he must rise from the dead.

 

they still did not understand that, according to Scripture. Neither Peter nor John did not understand the Scriptures had announced the resurrection of Jesus (#PS 16: 10). This is evident in the stories of Luke (#Lu 24: 25-27, #Lu 24: 32 #Lu 24: 44-47). Jesus predicted his resurrection (#Jn 2:19; #Mt 16: 21; #Mr 8:31; 9:31 #Mr; #Lu 9:22), but they did not accept it (#Mt 16: 22 ; #Lu 9: 44-45). When John wrote his Gospel, the Church had had time to understand the OT predictions concerning the resurrection of the Messiah.

 

10 And the disciples went back home.

11 ¶ But Mary stood outside the tomb weeping. As she wept, she stooped to look into the tomb;

 

20: 11-13

crying. Marie felt such a feeling of sadness and loss that she wanted to return to the grave. She had apparently not crossed Peter and John on their way, and they therefore could not have made aware of the resurrection of the Messiah (v. 9).

 

12 and she saw two angels in white sitting on the spot where the body had lain of Jesus, the one at the head, the other at the feet.

 

two angels. Luc (#Lu 24: 4) also speaks of two angels, while Matthew (#Mt 28: 2-3) and Marc (#Mr 16: 5) only mention one. This allusion to Jean thrilled allows it to demonstrate that the body had not been stolen by grave robbers; it was the work of God's power.

 

13 They said to her, Woman, why are you crying? She said to them: Because they have taken away my Lord, and I know not where they have laid him.

14 Saying this, she turned around and saw Jesus standing; but she did not know that it was Jesus.

 

she did not know that it was Jesus. The reason why Mary did not recognize Jesus is not certain. Maybe it was because she had scrambled eyes with tears (v #Jn. 20: 11). It is also possible that the memories she had kept the wounded and broken body of Jesus have remained printed in his memory and that the risen Jesus has had a different appearance if he had become unrecognizable to him. It is also possible that, like the disciples on the road to Emmaus, it was miraculously prevented from recognizing him while he had not decided otherwise (see #Lu 24: 16).

 

15 Jesus said unto her, Woman, why are you weeping? Who are you looking for ? She, thinking it was the gardener, saith unto him, Sir, if thou have borne him, tell me where thou hast laid him, and I will take.

16 Jesus said Mary! She turned and said to him, Rabboni; that is to say, Master!

 

Marie! Whatever the reason for the inability of Mary to recognize Jesus, he had only to pronounce her name she recognized immediately. This recalls the words of Jesus in #Jn 10:27; cf. #Jn 10: 3-4.

 

17 Jesus said to her, Touch me not; for I am not yet ascended to my Father. But go to my brethren, and say unto them, I ascend to my Father and your Father, to my God and your God.

 

Do not touch me; for I am not yet ascended. Marie wanted to hang on to his physical presence for fear of losing it again. Jesus mentioned his ascension to mean that he was only temporarily on earth and that, despite his desire to keep him, he could not linger. Jesus remained with his disciples forty days before his ascension (#AC 1: 3-11). Once returned to the Father, he sent the Holy Spirit ("the Comforter") so they do not feel abandoned.

 

my brothers. The disciples were called "servants" or "friends" (#Jn 15: 15), but never "brothers," until then. The work of Jesus on the cross in the place of sinners has made possible a new relationship with him (#Ro 8: 14-17; #Ga 3: 26-27; #EP 1: 5; Hey # 2: 10- 13).

 

18 Mary Magdalene came and told the disciples that she had seen the Lord, and that he had said these things.

¶ 19 In the evening of that day, which was the first of the week, the doors of the place where the disciples were being closed because of the fear they had of the Jews, Jesus came and stood among them and said to them: Peace be with you!

 

... the doors are closed. The Greek indicates that the doors were locked for fear of the Jews. As the authorities were executing their leader, it was legitimate that the disciples are afraid of suffering the same fate as him.

 

Peace be with you! Jesus Greetings complement its "all is accomplished" because his work on the cross established peace between God and his people (#Ro 5: 1; #EP 2: 14-17).

 

20 And when he had said this, he showed them his hands and his side. The disciples rejoiced when they saw the Lord.

 

Jesus proved that he who appeared to them was the one who had been crucified (cf. #Lu 24: 39).

21 Jesus said to them again: Peace be with you! As the Father has sent me, so I send you.

 

This mission is based on 17: 18. See #Mt 28: 19-20.

 

22 After this, he breathed on them and said to them: Receive the Holy Spirit.

 

Since the disciples did not received the Holy Spirit before Pentecost, some 40 days later (#AC 1: 8; #AC 2: 1-3), this statement should be understood as a promise of Christ that His Spirit would come on them.

 

23 Whose sins you forgive, they are forgiven; and those you retain, they are retained.

 

This v. does not give Christians the authority to forgive sins. What Jesus says is that the believer is able to declare with certainty that the sinner was forgiven by the work of the Son, since he repented and lent credence to the Gospel. The believer can, with equal certainty, say to those who do not respond by faith in Christ to the message of God's forgiveness, therefore, their sins are not forgiven.

 

24 Thomas, called Didymus, one of the twelve, was not with them when Jesus came.

 

20: 24-26 Thomas has already been described as fair but pessimistic. Jesus did not reproach him for his lack of faith, it will offer him, on the contrary, compassion evidence of his resurrection. Christ comes lovingly to meet the disciple where he has a weakness (# 2Ti 2:13). The reaction indicates that Thomas had to resort to striking arguments to convince his own partisans of his resurrection; they were therefore not gullible men predisposed to believe in anything. The disciples were so reluctant to believe, despite all evidence they had before them, they were not likely to have experienced hallucinations or rigging resurrection.

 

25 The other disciples therefore said unto him, We have seen the Lord. But he said to them, Except I shall see in his hands the print of the nails, and put my finger into the print of the nails, and put my hand into his side, I will not believe.

26 ¶ Eight days later, his disciples were again inside and Thomas was with them. Jesus came, the doors being shut, and stood in their midst and said, Peace be with you!

27 Then saith he to Thomas, Reach hither thy finger, and behold my hands; and reach hither thy hand, and thrust it into my side; and be not faithless, but believing.

28 Thomas answered him, My Lord and my God!

 

My Lord and my God! With these words, Thomas declared his firm belief in the resurrection and, therefore, in the divinity of Jesus, the Messiah and Son of God (2:13 #Tit). This is the most extraordinary confession it is possible to do for a man. The confession of Thomas works as an appropriate conclusion before the reference by John of the goal of his Gospel (see vv #Jn. 20: 30-31).

 

29 (20-28) Jesus said to him (20-29) Because thou hast seen me, thou hast believed. Blessed are they that have not seen and have believed!

 

Jesus anticipates the moment when evidence as tangible as those offered to Thomas will not be available. On his final ascension to the Father, all those who believe have done without seeing their eyes the risen Lord. Jesus makes a special blessing on those who believe without having had the chance to Thomas (# 1 Peter 1: 8-9).

30 Jesus did in the presence of his disciples, many other miracles which are not written in this book.

 

20: 30-31 These verses. indicate the purpose and objective for which John wrote his Gospel.

 

31 But these are written that you may believe that Jesus is the Christ, the Son of God, and that believing you may have life in his name.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact