JEAN 3 : 22 À 36 + ***JOHN 3 : 22 À 36 + NOTES DE JOHN MACARTHUR ***

25/06/2015 09:12

JEAN 3 : 22 À 36 + ***

 

22 ¶  Après cela, Jésus, accompagné de ses disciples, se rendit dans la terre de Judée ; et là il demeurait avec eux, et il baptisait.

dans la terre de Judée. Alors que l’épisode précédent, avec Nicodème, se déroulait à Jérusalem (#Jn 2:23), qui faisait partie de la Judée, cette expression suggère que Jésus en visita les régions rurales.

baptisait. #Jean 4:2 précise que Jésus ne baptisa jamais personne lui-même, mais qu’il laissait à ses disciples le soin de le faire.

3:22-36 Cette partie constitue, dans cet Évangile, le dernier témoignage de Jean-Baptiste au sujet de Christ. Le ministère de Jean diminuait au fur et à mesure que celui de Jésus prenait de l’importance. Jean-Baptiste jouissait d’un grand crédit et d’une grande renommée auprès des gens du peuple en Israël, il était généralement bien reçu par eux, de même que par ceux qui vivaient en marge de la société, mais son témoignage au sujet de Jésus fut rejeté, tout particulièrement par les chefs d’Israël (cf. #Mt 3:5 ; #Lu 7:29).

23  Jean aussi baptisait à Enon, près de Salim, parce qu’il y avait là beaucoup d’eau ; et on y venait pour être baptisé.

Enon, près de Salim. L’exacte localisation de cette ville reste controversée. Il peut s’agir d’une Salim située près de Sichem ou à une dizaine de km au sud de Beth-Schean. Ces deux villes existent en Samarie. Le nom d’Enon provient du mot hébreu pour « sources » et ces deux sites sont connus pour jouir de la présence d’une eau abondante (« il y avait là beaucoup d’eau »).

24  Car Jean n’avait pas encore été mis en prison.

Jean n’avait pas encore été mis en prison. Il y a ici un indice que l’apôtre Jean a voulu compléter les Évangiles synoptiques en fournissant des informations supplémentaires qui permettent de mieux comprendre les déplacements de Jean-Baptiste et de Jésus (voir l’introduction {==> "Jn 1:1"} http://www.chercherjesus-christ.com/news/l-evangile-selon-jean/ ). En Mt et Mc, la tentation de Christ est suivie de l’emprisonnement de Jean-Baptiste. L’apôtre Jean comble ici le vide entre ces deux événements.

25  Or, il s’éleva de la part des disciples de Jean une dispute avec un Juif touchant la purification.

il s’éleva …  une dispute. Cette dispute tournait sans doute autour de la relation des ministères de baptême de Jean et de Jésus avec les pratiques juives de purification auxquelles il est fait allusion en #Jn 2:6. La vraie motivation sous-jacente, cependant, avait trait à la rivalité supposée entre Jean et Jésus.

3:25-36 On peut diviser cette section en trois parties soulignant l’importance de ce qui se passait dans la relation entre les ministères de Jean-Baptiste et de Jésus:

1° le rôle de représentant de la fin de l’ancienne époque de Jean-Baptiste (vv. #Jn 3:25-29);

2° la transition entre Jean et le ministère de Jésus (v. #Jn 3:30);

3° le ministère de Jésus qui constitue le début d’une nouvelle ère (vv. #Jn 3:31-36).

Loin de jalouser Christ, Jean-Baptiste fit preuve d’une grande humilité et d’une grande fidélité devant la supériorité de sa personne et de son ministère.

26  Ils vinrent trouver Jean, et lui dirent : Rabbi, celui qui était avec toi au-delà du Jourdain, et à qui tu as rendu témoignage, voici, il baptise, et tous vont à lui.

tous vont à lui. La rivalité potentielle entre Jean et Jésus était aggravée du fait qu’ils pratiquaient leur ministère respectif à peu de distance l’un de l’autre. Le baptême est mentionné au v. 22, ce qui donne à penser que Jésus devait officier près de Jéricho, à proximité des gués du Jourdain, tandis que Jean baptisait à Enon, pas très loin vers le nord. Les disciples de Jean étaient d’autant plus troublés que tous les gens qui se précipitaient vers Jésus venaient auparavant vers Jean.

27  Jean répondit : Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du ciel.

ce qui lui a été donné du ciel. Ce v. souligne la souveraineté de Dieu lorsqu’il s’agit d’octroyer un ministère à l’un plutôt qu’à l’autre (cf. #1Co 4:7 ; #1Co 15: 10).

28  Vous-mêmes m’êtes témoins que j’ai dit : Je ne suis pas le Christ, mais j’ai été envoyé devant lui.

29  Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux ; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux : aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite.

l’époux …  l’ami de l’époux. Jean fit comprendre sa façon de voir son propre ministère au moyen d’une parabole. L’« ami de l’époux » était l’équivalent, dans l’Antiquité, du témoin; il était chargé d’organiser les détails de la cérémonie de mariage en Judée (les mariages galiléens étaient quelque peu différents). Cet ami éprouvait donc la plus grande joie à voir se dérouler sans anicroche la cérémonie qu’il avait organisée lui-même. Jean faisait probablement aussi allusion aux passages de l’A.T. décrivant Israël comme la fiancée du Seigneur (#Esa 62:4-5 ; #Jér 2:2 ; #Os 2:18-22).

30  Il faut qu’il croisse, et que je diminue.

31  Celui qui vient d’en haut est au-dessus de tous ; celui qui est de la terre est de la terre, et il parle comme étant de la terre. Celui qui vient du ciel est au-dessus de tous,

3:31-32

au-dessus de tous. Ces vv. résument à eux seuls plusieurs des thèmes du ch. tout entier. D’après le contexte immédiat, Jean explique pourquoi Jésus, la Parole incarnée, doit devenir plus grand: lui seul vient « d’en haut » (origine céleste) et se trouve donc placé « au-dessus de tous ». Le grec pour « au-dessus de tous » rappelle le v. 3 où la nouvelle naissance « d’en haut » ne peut être expérimentée que par la foi en celui qui « vient d’en haut ». Par contraste, tous les autres ne peuvent que venir de la terre et ne peuvent, par conséquent, qu’accepter leur finitude et leurs limites. Dans le contexte immédiat, il fallait que Jean-Baptiste diminue (v. #Jn 3:30), puisqu’il était d’origine terrestre et appartenait donc à la terre. Bien que lançant lui aussi un appel à la repentance, Jean n’était pas en mesure, comme Jésus, l’homme Dieu, de révéler les choses célestes.

3:31-36 Dans ces vv., Jean-Baptiste donne cinq raisons pour lesquelles Jésus lui était supérieur:

1° Christ avait une origine céleste (v. #Jn 3:31);

2° Christ avait une connaissance de première main de la vérité (v. #Jn 3:32);

3° le témoignage de Jésus n’était jamais en contradiction avec celui de Dieu (v. #Jn 3:33);

4° Christ jouissait sans restriction de la présence en lui du Saint-Esprit (v. #Jn 3:34);

5° Christ était le maître suprême puisque Dieu le Père lui avait octroyé ce statut (v. #Jn 3:35).

32  il rend témoignage de ce qu’il a vu et entendu, et personne ne reçoit son témoignage.

33  Celui qui a reçu son témoignage a certifié que Dieu est vrai ;

34  car celui que Dieu a envoyé dit les paroles de Dieu, parce que Dieu ne lui donne pas l’Esprit avec mesure.

l’Esprit avec mesure. Dieu donna l’Esprit à son Fils sans restriction (#Jn 1:32-33 ; #Esa 11:2 ; #Esa 42:1 ; #Esa 61:1).

35  Le Père aime le Fils, et il a remis toutes choses entre ses mains.

36  Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

Ce v. constitue un apogée approprié pour ce ch. Jean-Baptiste présenta une alternative: soit une foi authentique, soit la désobéissance ouverte, annonçant ainsi l’imminence du jugement. Tout en quittant le devant de la scène, il invitait à la foi dans le Fils et exprimait de façon explicite la conséquence ultime du refus de croire: « la colère de Dieu ».

 

 

JOHN 3 : 22 À 36 + NOTES DE JOHN MACARTHUR  ***

 

22 ¶ After this, Jesus and his disciples went into the land of Judea; He stayed there with them, and baptized.

in the land of Judea. While the previous episode, with Nicodemus, took place in Jerusalem (#Jn 2:23), which was part of Judea, this expression suggests that Jesus visited rural areas.

baptizing. #Jean 4: 2 states that Jesus never baptized person himself, but he left his disciples the task of doing so.

3: 22-36 This section constitutes, in this Gospel, the last witness of John the Baptist about Christ. John's ministry declined gradually as that of Jesus was gaining importance. Jean-Baptiste enjoyed great credit and famous among people of Israel, when it was generally well received by them, as well as by those living on the margins of society, but his testimony about Jesus was rejected, especially by the leaders of Israel (cf. #Mt 3: 5; 7:29 #Lu).

23 John also was baptizing in Aenon near Salim, because there was much water there; and they came and were baptized.

Aenon near Salim. The exact location of this city remains controversial. It can be an Salim near Shechem or about ten km south of Bethshean. These two cities exist in Samaria. The name comes from Enon Hebrew word for "sources" and these two sites are known to enjoy the presence of abundant water ("there was much water there").

24 For John had not yet been put in prison.

John had not yet been put in prison. There is a hint here that the apostle John wanted to complete the Synoptic Gospels by providing additional information to better understand the movement of John the Baptist and Jesus (see Introduction {==> "Jn 1: 1 "} http://www.chercherjesus-christ.com/news/l-evangile-selon-jean/). In Matthew and Mark, the temptation of Christ is followed by the imprisonment of John the Baptist. The Apostle John here fills the void between these two events.

25 Now there arose on the part of John's disciples with a Jew about purification.

... there arose a dispute. The dispute revolved probably around the relationship of John and Jesus' baptism ministries with Jewish practices purification which is alluded to in #Jn 2: 6. The real underlying motivation, however, concerned the supposed rivalry between John and Jesus.

3: 25-36 We can divide this section into three parts stressing the importance of what was happening in the relationship between the ministries of John the Baptist and Jesus:

1. the role of representative of the end of the old era of John the Baptist (vv #Jn. 3: 25-29);

2. Transition between John and Jesus' ministry (v #Jn 3:30.);

3. Jesus' ministry, which is the beginning of a new era (#Jn vv. 3: 31-36).

Far from being jealous Christ, John the Baptist gave proof of great humility and great loyalty to the superiority of his person and his ministry.

26 They came to John and said to him: Rabbi, he who was with you beyond Jordan, to whom you bore witness, behold, he baptizes and all come to him.

all come to him. The potential rivalry between John and Jesus was aggravated by the fact that they practiced their departments at a little distance from each other. Baptism is mentioned in v. 22, which suggests that Jesus was officer near Jericho, near the fords of the Jordan, while John was baptizing in Aenon, not far to the north. John's disciples were even more disturbed that all the people who rushed toward Jesus came to John earlier.

27 John answered, A man can receive only what is given him from heaven.

what has been given him from heaven. This v. emphasizes the sovereignty of God when it comes to assigning one ministry to one rather than the other (see # 1 Corinthians 4: 7; # 1Cor 15: 10).

28 You yourselves bear me witness that I said, I am not the Christ but I am sent before him.

29 He who has the bride is the bridegroom; but the friend of the bridegroom, who stands and hears him, rejoices greatly because of the voice of the bridegroom: this my joy of mine is fulfilled.

the husband ... the friend of the bridegroom. John made it clear his view of his own ministry through a parable. The "friend of the bridegroom" was the equivalent, in ancient times, the witness; he was responsible for organizing the details of the wedding ceremony in Judea (the Galilean weddings were somewhat different). So this friend felt the greatest joy to see to flow smoothly the ceremony he had organized himself. Jean was probably also referring to the OT passages describing Israel as the bride of the Lord (#Esa 62: 4-5; Jer # 2: 2; #Os 2: 18-22).

30 He must increase, but I must decrease.

31 He who comes from above is above all; one who is of the earth is earthly, and speaketh of the earth. He that cometh from heaven is above all,

3: 31-32

above all. These vv. summarizing alone several of the themes ch. whole. From the immediate context, John explains why Jesus, the incarnate Word must become greater: only he comes "from above" (celestial origin) and is therefore placed "above all." The Greek for "above all" reminds v. 3 where the new birth "from above" can not be experienced only through faith in the one who "comes from above." In contrast, all the others can only come from the earth and can not, therefore, accepting their finitude and limits. In the immediate context, it was necessary that John the Baptist decreases (v. #Jn 3:30), since he was from land and thus belonged to the earth. Although it also launching a call to repentance, John was not able, like Jesus, the man God to reveal heavenly things.

3: 31-36 In these verses, Jean-Baptiste gives five reasons why Jesus was superior to him:

1. Christ was a heavenly origin (v #Jn 3:31.);

2. Christ had first hand knowledge of the truth (v #Jn 3:32.);

3. the testimony of Jesus was never at odds with that of God (v #Jn 3:33.);

4. Christ enjoyed without restriction on the presence in it of the Holy Spirit (v #Jn 3:34.);

5. Christ was the supreme ruler because God the Father had granted him that status (v. #Jn 3:35).

32 He testifies to what he has seen and heard, and no man receiveth his testimony.

33 He that hath received his testimony has certified that God is true;

34 For he whom God hath sent speaketh the words of God, because God does not give him the Spirit by measure.

the Spirit by measure. God gave the Spirit of his Son without restriction (#Jn 1: 32-33; #Esa 11: 2; #Esa 42: 1; #Esa 61: 1).

35 The Father loveth the Son, and hath given all things into his hand.

36 Whoever believes in the Son has eternal life; he that believeth not the Son shall not see life, but the wrath of God abideth on him.

This v. an appropriate height for c. Jean-Baptiste presented an alternative: an authentic faith, or open disobedience, heralding the imminent judgment. While leaving the front of the stage, he called for faith in the Son and spoke explicitly the ultimate consequence of the refusal to believe "the wrath of God."

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact