JÉRÉMIE 22 : 1 à 30 *** + JEREMIAH 22 : 1 to 30 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

04/12/2016 11:21

JÉRÉMIE 22 : 1 à 30 *** +
 

1 ¶  Ainsi parle l’Éternel : Descends dans la maison du roi de Juda, et là prononce cette parole.

 

22.1-9 Obligations envers la communauté.

   Roi et sujets sont également tenus de se montrer justes et compatissants envers les membres les plus nécessiteux de la communauté. Sinon la lignée de David sera détruite.

 

2  Tu diras : Écoute la parole de l’Éternel, roi de Juda, qui es assis sur le trône de David, toi, tes serviteurs, et ton peuple, qui entrez par ces portes !

3  Ainsi parle l’Éternel : Pratiquez la justice et l’équité ; délivrez l’opprimé des mains de l’oppresseur ; ne maltraitez pas l’étranger, l’orphelin et la veuve ; n’usez pas de violence, et ne répandez point de sang innocent dans ce lieu.

4  Car si vous agissez selon cette parole, les rois assis sur le trône de David entreront par les portes de cette maison, montés sur des chars et sur des chevaux, eux, leurs serviteurs et leur peuple.

5  Mais si vous n’écoutez pas ces paroles, je le jure par moi-même, dit l’Éternel, cette maison deviendra une ruine.

 

L’Éternel s’engage par le serment le plus solennel à punir la désobéissance par la ruine. Je le jure par moi-même : cf. #Hé 6:13-18.

 

6  Car ainsi parle l’Éternel sur la maison du roi de Juda : Tu es pour moi comme Galaad, comme le sommet du Liban ; Mais certes, je ferai de toi un désert, Une ville sans habitants.

 

La forêt du Liban, symbole de la maison de David, sera calcinée par l’incendie. Une fois de plus, c’est l’idolâtrie sans repentance qui est la cause du sinistre.

 

7  Je prépare contre toi des destructeurs, Chacun avec ses armes ; Ils abattront tes plus beaux cèdres, Et les jetteront au feu.

 

Tes plus beaux cèdres : les chefs de la nation.

 

8  Des nations nombreuses passeront près de cette ville, Et elles se diront l’une à l’autre : Pourquoi l’Éternel a-t-il ainsi traité cette grande ville ?

9  Et l’on répondra : Parce qu’ils ont abandonné L’alliance de l’Éternel, leur Dieu, Parce qu’ils se sont prosternés devant d’autres dieux et les ont servis.

10 ¶  Ne pleurez point celui qui est mort, Et ne vous lamentez pas sur lui ; Pleurez, pleurez celui qui s’en va, Car il ne reviendra plus, Il ne reverra plus le pays de sa naissance.

 

22.10-12 Schallum.

Ne pleurez point celui qui est mort. Il ne faut pas pleurer Josias, dont la perte à Meguiddo (609 avant Jésus-Christ) a porté au mouvement de réforme un coup terrible, mais plutôt Schallum, c’est-à-dire Joachaz. Après un bref règne de trois mois, celui-ci sera déporté en Égypte où il finira ses jours (#2R 23:31-34) ; il sera le premier monarque du royaume du Sud à mourir en exil. La conclusion qui se dégage de l’ensemble du paragraphe est la suivante : mieux vaut tomber au champ d’honneur que s’éteindre après une longue captivité.

 

11  Car ainsi parle l’Éternel sur Schallum, fils de Josias, roi de Juda, Qui régnait à la place de Josias, son père, Et qui est sorti de ce lieu : Il n’y reviendra plus ;

12  Mais il mourra dans le lieu où on l’emmène captif, Et il ne verra plus ce pays.

13  Malheur à celui qui bâtit sa maison par l’injustice, Et ses chambres par l’iniquité ; Qui fait travailler son prochain sans le payer, Sans lui donner son salaire ;

 

22.13-23 Jojakim.

   Le père de ce roi avait été un réformateur ; mais le fils fit ce qui était mal aux yeux de l’Éternel (#2R 23:34-37). Josias avait été juste, mais lui se montre injuste. Josias s’était comporté comme le père de son peuple ; son fils violait sans scrupules les droits élémentaires de ses sujets. L’un était austère, l’autre aimait le luxe tapageur.

Qui bâtit sa maison. Ce sont sans doute les ruines de ce palais qui ont été mises au jour par les fouilles de Ramat Rahel (voir le commentaire de 6.1).

 

14  Qui dit : Je me bâtirai une maison vaste, Et des chambres spacieuses ; Et qui s’y fait percer des fenêtres, La lambrisse de cèdre, Et la peint en couleur rouge !

15  Est-ce que tu règnes, parce que tu as de la passion pour le cèdre ? Ton père ne mangeait-il pas, ne buvait-il pas ? Mais il pratiquait la justice et l’équité, Et il fut heureux ;

16  Il jugeait la cause du pauvre et de l’indigent, Et il fut heureux. N’est-ce pas là me connaître ? dit l’Éternel.

17  Mais tu n’as des yeux et un cœur Que pour te livrer à la cupidité, Pour répandre le sang innocent, Et pour exercer l’oppression et la violence.

18  C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel sur Jojakim, fils de Josias, roi de Juda: On ne le pleurera pas, en disant : Hélas, mon frère ! hélas, ma sœur ! On ne le pleurera pas, en disant : Hélas, seigneur ! hélas, sa majesté !

19  Il aura la sépulture d’un âne, Il sera traîné et jeté hors des portes de Jérusalem.

 

La sépulture d’un âne. Nous n’avons aucune relation de l’accomplissement de cette prophétie (cf. #2R 24: 6). Notez cependant la prédiction de la conduite de certains vainqueurs (#Jér 8:1).

 

20 ¶  Monte sur le Liban, et crie ! Élève ta voix sur le Basan ! Crie du haut d’Abarim ! Car tous ceux qui t’aimaient sont brisés.

 

20-23 Ces versets s’adressent peut-être à Jérusalem. En effet, lorsque les formes verbales sont au féminin, ce qui est le cas ici, la ville en est généralement le sujet. Ceux qui t’aimaient, c’est-à-dire « tes alliés ». Le Liban, le Basan, l’Abarim : sommets situés respectivement sur les frontières Nord, Nord-Est et Est d’Israël. Ils symbolisaient les hauteurs d’où les sentinelles surveillent anxieusement l’invasion.

 

21  Je t’ai parlé dans le temps de ta prospérité ; Tu disais : Je n’écouterai pas. C’est ainsi que tu as agi dès ta jeunesse ; Tu n’as pas écouté ma voix.

22  Tous tes pasteurs seront la pâture du vent, Et ceux qui t’aiment iront en captivité ; C’est alors que tu seras dans la honte, dans la confusion, À cause de toute ta méchanceté.

 

22.24-30 Jojakin.

Les deux parties de cette prophétie pourraient s’intituler : déclaration formelle (versets 24-27) et élégie explicative (versets 28-30). Le jeune roi Conia (abréviation de Jéconias, prénom de Jojakin), ainsi que sa mère, seront déportés à Babylone par Nébucadnetsar en 597 avant Jésus-Christ (#2R 24:8-15). Jojakin y passa trente-sept ans en prison (#2R 25:27).

 

Un anneau à ma main droite. Le cachet, insigne d’autorité, était la plus précieuse des possessions personnelles.

 

23  Toi qui habites sur le Liban, Qui as ton nid dans les cèdres, Combien tu gémiras quand les douleurs t’atteindront, Douleurs semblables à celles d’une femme en travail !

24  Je suis vivant ! dit l’Éternel, Quand Jeconia, fils de Jojakim, roi de Juda, serait Un anneau à ma main droite, Je t’arracherais de là.

25  Je te livrerai entre les mains de ceux qui en veulent à ta vie, Entre les mains de ceux devant qui tu trembles, Entre les mains de Nébucadnetsar, roi de Babylone, Entre les mains des Chaldéens.

26  Je te jetterai, toi et ta mère qui t’a enfanté, Dans un autre pays où vous n’êtes pas nés, Et là vous mourrez ;

27  Mais dans le pays où ils auront le désir de retourner, Ils ne retourneront pas.

28  Est-il donc un vase méprisé, brisé, ce Jeconia ? Est-il un objet auquel on n’attache aucun prix ? Pourquoi sont-ils jetés, lui et sa postérité, Lancés dans un pays qu’ils ne connaissent pas ? — 

29  Terre, terre, terre, Écoute la parole de l’Éternel !

30  Ainsi parle l’Éternel : Inscrivez cet homme comme privé d’enfants, Comme un homme dont les jours ne seront pas prospères ; Car nul de ses descendants ne réussira À s’asseoir sur le trône de David Et à régner sur Juda.

 

Privé d’enfants …  nul de ses descendants ne réussira à s’asseoir sur le trône. Jojakin a eu sept fils (cf. #1Ch 3:17), mais aucun de ses descendants n’est inclus par le chroniqueur dans la liste des rois. La postérité n’a pas honoré son nom. Son règne a été court (trois mois) et durant cette période il n’a rien accompli, sinon « ce qui est mal ».

 

JEREMIAH 22 : 1 to 30 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ Thus saith the LORD: Go down into the house of the king of Judah, and there speak this word.

 

22.1-9 Obligations to the community.

   King and subjects are also required to be just and compassionate towards the most needy members of the community. Otherwise David's lineage will be destroyed.

 

2 Thou shalt say, Hear the word of the LORD king of Judah, who sitteth on the throne of David, thy servants, and thy people, which enter through these gates.

3 Thus saith the LORD: Practice righteousness and equity; Deliver the oppressed from the hands of the oppressor; Do not mistreat the stranger, the orphan, and the widow; Do not use violence, nor shed innocent blood in this place.

4 For if you act according to this word, the kings who are seated on the throne of David will enter through the gates of this house, mounted on chariots and horses, their servants and their people.

5 But if ye will not hearken unto these words, I swear by myself, saith the LORD, this house shall become a ruin.

 

The Lord pledges himself by the most solemn oath to punish disobedience by ruin. I swear by myself: cf. # Hebrews 6: 13-18.

 

6 For thus saith the LORD concerning the house of the king of Judah, Thou art to me as Gilead, as the top of Lebanon; But surely I will make you a desert, A city without inhabitants.

 

The forest of Lebanon, symbol of the house of David, will be calcined by the fire. Once again, idolatry without repentance is the cause of the disaster.

 

7 I prepare you destructive against you, each one with his weapons; And they shall bring down thy most beautiful cedars, and throw them into the fire.

 

Your finest cedars: the chiefs of the nation.

 

8 And many nations shall pass by this city, and they shall say to one another, Why hath the LORD so treated this great city?

9 And they shall say, Because they have forsaken the covenant of the LORD their God, because they worshiped other gods, and served them.

10 ¶ Do not weep him that is dead, nor lament him. Weep, weep for him that goeth away, for he shall not return again, nor see the land of his birth again.

 

22.10-12 Schallum.

Do not weep for him who is dead. We must not weep for Josiah, whose loss at Megiddo (609 BC) brought to the reform movement a terrible blow, but rather Schallum, that is, Joachaz. After a brief reign of three months, he will be deported to Egypt where he will end his days (# 2R 23: 31-34); He will be the first monarch of the kingdom of the South to die in exile. The conclusion that emerges from the whole paragraph is the following: it is better to fall in the field of honor than to extinguish after a long captivity.

 

11 For thus saith the LORD unto Shallum the son of Josiah king of Judah, who reigned in the place of Josiah his father, and came out of this place;

12 But he shall die in the place where he is taken captive, and he shall not see this land.

13 Woe to him who builds his house by injustice, and his chambers by iniquity; Who causes his neighbor to work without paying him, without giving him his wages;

 

22: 13-23 Jojakim.

   The father of this king had been a reformer; But the son did that which was evil in the sight of the LORD (# 2R 23: 34-37). Josiah had been just, but he was unjust. Josiah had behaved like the father of his people; His son unscrupulously violated the elementary rights of his subjects. One was austere, the other loved the luxurious luxury.

Who built his house? It is undoubtedly the ruins of this palace that were discovered by the excavations of Ramat Rahel (see the commentary of 6.1).

 

14 Who says, I will build myself a vast house, and spacious chambers; And who is made to pierce windows, The cedar paneled, And painted it in red color!

15 Do you reign, because you have a passion for cedar? Did not your father eat, drink? But he practiced justice and equity, and he was happy;

16 He judged the cause of the poor and needy, and he was happy. Do not you know me? Says the LORD.

17 But thou hast only eyes and a heart, that thou mayest give up unto cupidity, to shed innocent blood, and to exert oppression and violence.

18 Therefore thus saith Jehovah concerning Jehoiakim the son of Josiah king of Judah, They shall not weep for him, saying, Alas, my brother! Alas, my sister! They shall not weep, saying, Alas, my lord! Alas, his majesty!

19 He shall have the burial of an ass, and shall be dragged and cast out of the gates of Jerusalem.

 

The burial of a donkey. We have no relation of the fulfillment of this prophecy (cf. # 2R 24: 6). Note, however, the prediction of the conduct of certain victors (Jer. 8: 1).

 

20 ¶ Go up on Lebanon, and cry! Raise your voice on the Bashan! Shout from the top of Abarim! For all those who love you are broken.

 

20-23 These verses may be addressed to Jerusalem. Indeed, when the verbal forms are feminine, which is the case here, the city is generally the subject. Those who loved you, that is to say, "your allies." Lebanon, Basan, Abarim: summits located respectively on the northern, northeastern and eastern borders of Israel. They symbolized the heights from which the sentries anxiously watched the invasion.

 

21 I have spoken to you in time of your prosperity; You said, I will not listen. This is how you acted from your youth; You did not listen to my voice.

22 All your shepherds will be the pasture of the wind, and those who love you will go into captivity; Then you will be in shame, in confusion, because of all your wickedness.

 

22.24-30 Jojakin.

The two parts of this prophecy could be called formal declaration (verses 24-27) and explanatory elegy (verses 28-30). The young King Conia (abbreviation of Jeconiah, first name of Jojakin), as well as his mother, were deported to Babylon by Nebuchadnezzar in 597 BC (# 2R 24: 8-15). Jojakin spent thirty-seven years in prison there (# 2R 25:27).

 

A ring on my right hand. The seal, the insignia of authority, was the most precious of personal possessions.

 

23 Thou who dwellest in Lebanon, Who hath thy nest in the cedars, How thou shalt groan when the pains shall befall thee, A pangs like a woman in labor!

24 I am alive! Says Jehovah, when Jeconiah the son of Jehoiakim king of Judah is a ring unto my right hand, I will tear thee away.

25 And I will give thee into the hand of them that seek thy life, into the hand of those before whom thou shalt tremble, into the hand of Nebuchadrezzar king of Babylon into the hand of the Chaldeans.

26 I will throw you and your mother who bore you, into another land where you are not born, and there you will die;

27 But in the land where they desire to return, they will not return.

28 Is this a scorned, broken vessel, this Jeconia? Is it an object to which no price is attached? Why are they thrown, he and his posterity, thrown into a land they do not know? -

29 Earth, earth, earth, Hear the word of the LORD.

30 This is what the LORD says: Write this man as deprived of children, as a man whose days will not prosper; For none of his descendants will succeed in sitting on the throne of David and reigning over Judah.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact