JOËL 01: 1 à 20 *** + JOEL 01: 1 to 20 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

25/10/2016 01:12

JOËL 01: 1 à 20 *** +
 

1 ¶  La parole de l’Éternel qui fut adressée à Joël, fils de Pethuel.

 

La parole de l’Éternel. Cette expression introductive était couramment employée par les prophètes pour indiquer que leur message était d’inspiration divine. Cf. #Os 1:1 ; #Jon 1:1 ; #Mi 1:1 ; #Sop 1:1 ; #Za 1:1. Des formes légèrement différentes apparaissent en #1S 15: 10 ; #2S 24: 11 ; #Jér 1:2 ; #Ez 1:3 ; #Mal 1:1.

l’Éternel. Désignation de Dieu typique des Israélites, ce nom évoque l’intimité et une relation scellée par une alliance comparable au mariage; il revêtait ainsi une signification particulière pour Israël (#Ex 3:14).

Joël. Littéralement « l’Éternel est Dieu ».

Pethuel. Littéralement « ouverture à/de Dieu ». C’est la seule fois que ce nom apparaît dans la Bible.

 

2  Écoutez ceci, vieillards ! Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du pays ! Rien de pareil est-il arrivé de votre temps, Ou du temps de vos pères ?

 

Écoutez …  Prêtez l’oreille. La gravité de la situation exigeait une attention soutenue de tous les organes de perception. Ces impératifs montrent la nécessité de prendre une décision ferme et consciente dans ce sens. La terminologie était courante dans les passages présentant des sortes d’actions en justice (cf. #Esa 1:2 ; #Os 4:1); elle signifiait qu’Israël avait été trouvé coupable et que les châtiments du moment présent ne représentaient que l’application d’un verdict légitime.

vieillards …  habitants du pays. Le premier terme désigne ici les autorités civiles et religieuses qui, du fait de leur statut, étaient exhortées à donner le bon exemple et à conduire le reste de la population vers la repentance.

1:2-20 Le prophète décrit le jour de l’Éternel vécu par ses contemporains. Le pays subissait des dévastations à grande échelle dues aux sauterelles et à la sécheresse. La description de ces calamités (vv. #Joe 1:2-12) est suivie d’un appel à la repentance et au changement collectifs (vv. #Joe 1:13-20).

 

3  Racontez-le à vos enfants, Et que vos enfants le racontent à leurs enfants, Et leurs enfants à la génération qui suivra !

 

Racontez-le à vos enfants …  à la génération. Cette triple injonction de faire aux jeunes générations le récit des puissantes actions de Dieu en souligne l’importance (cf. #Ex 10:1-6 ; #De 4:9 ; #De 6:6-7 ; #De 11:19 ; #De 32:7 ; #Ps 78:5-7 ; #Ps 145:4-7 ; #Pr 4:1).

 

4  Ce qu’a laissé le gazam, la sauterelle l’a dévoré ; Ce qu’a laissé la sauterelle, le jélek l’a dévoré ; Ce qu’a laissé le jélek, le hasil l’a dévoré.

 

sauterelle. Les quatre sortes de sauterelles mentionnées correspondent à diverses espèces ou à des stades de développement successifs. Cf. #Joe 2:25, où l’auteur les cite dans un ordre différent. Quoi qu’il en soit, la destruction totale provoquée par leur voracité constituait un puissant appel à la repentance (cf. #De 28:38 ; #Esa 33:4 ; #Am 7:1).

 

5  Réveillez-vous, ivrognes, et pleurez ! Vous tous, buveurs de vin, gémissez, Parce que le moût vous est enlevé de la bouche !

 

Réveillez-vous …  pleurez …  gémissez. Les ivrognes devaient prendre conscience du fait qu’ils ne pourraient plus rien boire, puis pleurer amèrement et se plaindre. La gravité du désastre exigeait que le pays tout entier prenne le deuil.

le moût. Traduit parfois par « vin doux », ce terme pouvait désigner soit du jus de raisin fraîchement pressé, soit du vin nouveau à peine fermenté (cf. #Esa 49:26).

1:5-12 La destruction était totale et avait des répercussions à tous les niveaux, social et économique en particulier. Les ivrognes, qui se plaisaient dans l’abondance de la vigne (vv. #Joe 1:5-7), étaient autant touchés que les sacrificateurs qui utilisaient les produits de la terre pour les offrandes (vv. #Joe 1:8-10) ou que les agriculteurs qui semaient et qui travaillaient la terre avant de moissonner (vv. #Joe 1:11-12). Comme en crescendo, le prophète fait remarquer, dans la première strophe, que le superflu n’est plus disponible. Dans la seconde, il mentionne la disparition des éléments indispensables au culte. Dans la troisième, il passe à la privation des produits de base, sans lesquels il est impossible de subsister. Ne plus pouvoir se réjouir en consommant du vin représentait un désagrément; ne plus pouvoir rendre à Dieu le culte extérieur qui lui revenait, c’était déjà plus grave; mais ne même plus pouvoir se procurer de quoi manger était synonyme d’une condamnation à mort!

 

6  Car un peuple est venu fondre sur mon pays, Puissant et innombrable. Il a les dents d’un lion, Les mâchoires d’une lionne.

 

mon pays. Une invasion de sauterelles, au sens littéral du terme, fournit une image adéquate de la destruction et des châtiments infligés par des armées de soldats.

dents d’un lion. Joël décrivit ces sauterelles, innombrables et hostiles, comme ayant des mandibules aussi redoutables que les « dents d’un lion », car elles dévoraient tout ce qu’elles trouvaient sur leur passage. Elles symbolisaient parfois la violence (#Ge 49:9 ; #No 23: 24) et la nature terrifiante et redoutable des châtiments de Dieu (#Esa 30:6 ; #Os 13: 8).

1:6-7

mon pays …  ma vigne …  mon figuier. Le pronom possessif renvoie au Seigneur. C’était lui, le propriétaire de la terre (cf. #Lé 25:23 ; #No 36:2 ; #Ez 38:16), de la vigne et des figuiers (cf. #Os 2:11). Habituellement symboles de paix et de prospérité (#1R 4:25 ; #Mi 4:4 ; #Za 3:10), ces plantes étaient devenues le rappel permanent du jugement qui frappait le pays.

 

7  Il a dévasté ma vigne ; Il a mis en morceaux mon figuier, Il l’a dépouillé, abattu ; Les rameaux de la vigne ont blanchi.

8 ¶  Lamente-toi, comme la vierge qui se revêt d’un sac Pour pleurer l’ami de sa jeunesse !

 

Lamente-toi, comme la vierge. De même que les ivrognes, les chefs religieux devaient se lamenter. Ils se retrouvaient pareils à une jeune fille confrontée à la mort de son fiancé: elle devait quitter les parures de soie prévues pour ses noces et, frustrée de la joie d’une fête, revêtir des vêtements grossiers et rêches en poil de chèvre pour entonner des lamentations de deuil. Le terme hébreu traduit « jeune femme » n’implique pas nécessairement la virginité (par exemple #Est 2:17 ; #Ez 23: 3), et lorsqu’il est associé au terme traduit « fiancé », il peut aussi faire allusion à une jeune femme devenue veuve peu après le jour de son mariage.

un sac. Généralement en poil de chèvre, le plus souvent de couleur noire ou foncée (cf. #Ap 6:12), et placée directement à même la peau, à la hauteur des hanches, de façon à découvrir le buste pour que l’on puisse plus facilement se frapper la poitrine (#Esa 32:11-12), cette tenue marquait la tristesse et la repentance dans le monde antique (#Né 9:1 ; #Esa 37:1 ; #Mt 11:21). Comme leurs messages invitaient à la repentance, les prophètes étaient souvent vêtus de cette façon (#Mt 3:4 ; #Ap 11:3).

1:8-9 Métaphore significative, puisque l’A.T. présentait l’Éternel comme l’époux d’Israël (#Esa 54:5-8). Les offrandes et libations incluses dans l’alliance n’étaient plus possibles; en tant qu’épouse, Israël devait se repentir pour éviter que ses relations avec le Seigneur ne ressemblent à celles d’une veuve.

 

9  Offrandes et libations disparaissent de la maison de l’Éternel ; Les sacrificateurs, serviteurs de l’Éternel, sont dans le deuil.

 

Offrandes et libations disparaissent. Cesser ces offrandes, présentées chaque matin et chaque soir (#Ex 29:38-42 ; #Lé 23:13-14), revenait à soustraire le peuple aux bienfaits de l’alliance. À la gravité de cette situation s’ajoutait la menace qui pesait sur le seul moyen de subsistance des sacrificateurs, puisqu’ils vivaient d’une partie des sacrifices.

 

10  Les champs sont ravagés, La terre est attristée ; Car les blés sont détruits, Le moût est tari, l’huile est desséchée.

11  Les laboureurs sont consternés, les vignerons gémissent, À cause du froment et de l’orge, Parce que la moisson des champs est perdue.

 

sont consternés. Le sens premier du verbe hébreu est celui d’un déshonneur public, d’un état physique dans lequel le coupable a été forcé de tomber.

 

12  La vigne est confuse, Le figuier languissant ; Le grenadier, le palmier, le pommier, Tous les arbres des champs sont flétris …  La joie a cessé parmi les fils de l’homme !

 

tous les arbres …  sont flétris. Le tableau était particulièrement sombre, puisque même les racines des arbres souffraient de l’attaque des sauterelles, à la voracité desquelles s’ajoutait une longue sécheresse.

La joie a cessé. Les joies et plaisirs humains avaient cessé dans toutes les classes de la société; nul n’avait pu échapper aux terribles conséquences du passage des sauterelles. Les fêtes qui accompagnaient d’habitude les moissons avaient laissé place au désespoir.

 

13  Sacrificateurs, ceignez-vous et pleurez ! Lamentez-vous, serviteurs de l’autel ! Venez, passez la nuit revêtus de sacs, Serviteurs de mon Dieu ! Car offrandes et libations ont disparu de la maison de votre Dieu.

14 ¶  Publiez un jeûne, une convocation solennelle ! Assemblez les vieillards, tous les habitants du pays, Dans la maison de l’Éternel, votre Dieu, Et criez à l’Éternel !

 

Publiez un jeûne. Le prophète appela les sacrificateurs à réagir par un jeûne, tout d’abord en en donnant l’exemple (v. #Joe 1:13) puis en le proclamant (v. #Joe 1:14). En tant qu’autorités officielles, ils avaient le devoir de proclamer un jeûne pour tout le pays, de façon à ce que tous se repentent et supplient l’Éternel de leur pardonner et de leur accorder à nouveau ses bénédictions. Ils furent littéralement appelés à « consacrer » un jeûne, ce qui en signale le caractère à la fois urgent et sacré.

une convocation solennelle. En #No 10:3 figurent les directives relatives à la convocation d’une assemblée, généralement dans un but festif (cf. #2Ch 7:9 ; #Né 8:18). Comme pour le jeûne, tout travail était interdit à ces occasions (#Lé 23: 36 ; #No 29:35 ; #De 16: 8).

 

15  Ah ! quel jour ! Car le jour de l’Éternel est proche : Il vient comme un ravage du Tout-Puissant.

 

le jour de l’Éternel est proche.  C’est la première fois qu’apparaît ce thème. Plus tard dans le livre (#Joe 2:18; #Joe 3:1, #Joe 3:18-21), le jour de l’Éternel (où Dieu déverse sur l’homme sa colère) débouche sur la bénédiction et le pardon du peuple de Dieu ainsi que sur le châtiment des païens (#Esa 13: 6 ; #Ez 30:3), mais ici, c’est en direction de son propre peuple que Joël exprime un avertissement: le jour de l’Éternel approche rapidement; à moins de se repentir, les pécheurs s’exposent à de graves conséquences.

ravage du Tout-Puissant. En hébreu, le terme de « ravage » donne la possibilité de faire un jeu de mot très parlant avec « Tout-Puissant ». La notion principale est celle d’une force invincible. La destruction opérée par le Dieu tout-puissant était imminente.

 

 Le jour de l’Éternel

19 mentions explicites du « jour de l’Éternel » dans l’A.T.

1. Ab 15

2. Joë 1:15

3. Joë 2:1

4. Joë 2:11

5. Joë 2:31

6. Joë 3:14

7. Am 5:18

8. Am 5:18

9. Am 5:20

10. Es 2:12

11. Es 13:6

12. Es 13:9

13. So 1:7

14. So 1:14

15. So 1:14

16. Ez 13:5

17. Ez 30:3

18. Za 14:1

19. Mal 4:5

Quatre mentions explicites de ce jour (« jour du Seigneur ») dans le N.T.

1. Ac 2:20

2. 1 Th 5:2

3. 2 Th 2:2

4. 2 Pi 3:10

 

16  La nourriture n’est-elle pas enlevée sous nos yeux ? La joie et l’allégresse n’ont-elles pas disparu de la maison de notre Dieu ?

17  Les semences ont séché sous les mottes ; Les greniers sont vides, Les magasins sont en ruines, Car il n’y a point de blé.

 

1:17-18

Les semences ont séché …  les bêtes gémissent. Du domaine spirituel au monde physique, tout était bouleversé. Bien qu’innocents, même les animaux se retrouvaient victimes du châtiment (cf. #Ro 8:18-22), en raison du manque de nourriture.

 

18  Comme les bêtes gémissent ! Les troupeaux de bœufs sont consternés, Parce qu’ils sont sans pâturage ; Et même les troupeaux de brebis sont en souffrance.

19  C’est vers toi que je crie, ô Éternel ! Car le feu a dévoré les plaines du désert, Et la flamme a brûlé tous les arbres des champs.

 

je crie, ô Éternel! Étant le premier à lancer l’appel à la repentance, le prophète devait être le premier à s’y conformer. Il devait encourager le peuple par son propre exemple et l’inciter ainsi à réagir positivement. Tout en proclamant l’imminence du jugement, les prophètes de Dieu intercédèrent souvent pour demander grâce et pardon (cf. #Ex 32:11-14 ; #Jér 42:1-4 ; #Da 9:1-19 ; #Am 7:1-6).

 

20  Les bêtes des champs crient aussi vers toi ; Car les torrents sont à sec, Et le feu a dévoré les plaines du désert.

 

JOEL 01: 1 to 20 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ The word of the LORD that came to Joel the son of Pethuel.

 

The word of the LORD. The introductory phrase was commonly used by the prophets to indicate that their message was divinely inspired. #Os Cf. 1: 1; #Jon 1: 1; #Mi 1: 1; #Sop 1: 1; #Za 1: 1. Slightly different forms appear in # 1S 15: 10; 2S # 24: 11; # Jer 1: 2; #Ez 1: 3; #Mal 1: 1.

Jehovah. Designation typical God of the Israelites, the name evokes intimacy and a sealed relationship with a comparable covenant marriage; and he had a special significance for Israel (#Ex 3:14).

Joel. Literally "the Lord is God."

Pethuel. Literally "opening / God." This is the only time this name appears in the Bible.

 

2 Hear this, you elders Give ear, all ye inhabitants of the land! There is nothing like it in your days, or in the days of your fathers?

 

Listen ... Hark. The gravity of the situation required sustained attention of all organs of perception. These requirements show the need to make a firm decision and conscious in this direction. The terminology was common in passages exhibiting kinds of lawsuits (see #Esa 1: 2; #Os 4: 1); it meant that Israel had been found guilty and the punishment this time represented only the application of a legitimate verdict.

old ... locals. The first term here refers to the civil and religious authorities who, because of their status, were urged to set a good example and lead the rest of the people to repentance.

1: 2-20 The prophet describes the day of the Lord lived by his contemporaries. The country suffered large-scale devastation caused by locusts and drought. The description of these calamities (vv #Joe. 1: 2-12) is followed by a call to repentance and collective change (vv #Joe. 1: 13-20).

 

3 Tell your children, and let your children tell their children, and their children another generation will follow!

 

Tell ye your children ... to generation. This triple injunction to the younger generations the story of the mighty deeds of God stresses the importance (cf. #Ex 10: 1-6; # of 4: 9; # of 6: 6-7; # of 11:19 ; # of 32: 7; #PS 78: 5-7; #PS 145: 4-7; #Pr 4: 1).

 

4 That which the palmerworm left, the locust has eaten; What the locust left, the crawling locust has eaten; What the crawling locust left, the locust has eaten.

 

Grasshopper. The four kinds of locusts mentioned correspond to various species or at successive stages of development. See #Joe 2:25, where the author cites in a different order. Anyway, the total destruction caused by their greed was a powerful call to repentance (see # of 28:38; #Esa 33: 4; #AM 7: 1).

 

5 Awake, drunkards, and weep! All you drinkers of wine, moan, because of the sweet is cut off from your mouth!

 

Wake up ... ... weep and howl. Drunks were aware that they could no longer drink anything and bitterly weep and complain. The severity of the disaster required the whole country to take grief.

the must. Translated sometimes as "sweet wine", that term could mean either freshly squeezed grape juice or new wine fermented punishment (cf. #Esa 49:26).

1: 5-12 The destruction was total and had an impact at all levels, social and economic in particular. Drunkards, who took pleasure in the abundance of the vine (1 #Joe vv. 5-7), were so affected that the priests who used the land products for the offerings (vv #Joe. 1: 8 10) or the farmers who sowed and who worked the land before harvest (vv #Joe. 1: 11-12). As crescendo, the prophet pointed out, in the first stanza, the superfluous is no longer available. In the second, he mentions the disappearance prerequisites for worship. In the third, he goes to deprivation of basic products, without which it is impossible to survive. Not being able to cheer consuming wine was an inconvenience; not being able to render to God the external worship that was his, it was already more serious; but not even able to get food was synonymous with a death sentence!

 

6 For a nation is come up upon my land, strong and without number. It has the teeth of a lion, jaws of a lioness.

 

my country. A plague of locusts, in the literal sense, provides an adequate picture of the destruction and punishment by armed soldiers.

teeth of a lion. Joel described the locusts, and countless hostile as having mandibles as formidable as the "teeth of a lion" because they devour everything they found in their path. They sometimes symbolized violence (#Ge 49: 9; #No 23: 24) and the terrifying and dreadful nature of the punishment of God (#Esa 30: 6; #Os 13: 8).

1: 6-7

my country ... my ... my fig vine. The possessive pronoun refers to the Lord. It was he, the owner of the land (cf. Lev 25:23 #; #No 36: 2; 38:16 #Ez), vines and fig trees (see #Os 2:11). Usually symbols of peace and prosperity (# 1R 4:25; #Mi 4: 4; 3:10 #Za), these plants became the permanent reminder of judgment that struck the country.

 

7 It has devastated my vine He put barked my fig tree, he was robbed, shot; The branches of the vine blanked.

8 ¶ Lament like a virgin girded with sackcloth for the husband of her youth!

 

Lament like a virgin. Like drunkards, the religious leaders were lamenting. They met at such a young girl faced with the death of her fiance: she had to leave the silken finery planned for her wedding and frustrated with the joy of a party, take coarse and scratchy clothes goat hair to intone mourning lamentations. The Hebrew term translated "young woman" does not necessarily imply virginity (eg #Est 2:17; #Ez 23: 3), and when associated with the term translated "fiancé", it can also refer to a young widow become little woman after her wedding day.

a bag. Usually goat hair, usually black or dark color (see #Ap 6:12) and placed directly on the skin, to hip height, so as to expose the bust so that we can easily beat his breast (#Esa 32: 11-12), this outfit marked sadness and repentance in the ancient world (# 9 Born: 1; #Esa 37: 1; 11:21 #Mt). Like their messages invited to repentance, the prophets were often dressed this way (#Mt 3: 4; #Ap 11: 3).

1: 8-9 significant metaphor, since A.T. presented the Lord as the husband of Israel (#Esa 54: 5-8). Offerings and libations included in the alliance were no longer possible; as wives, Israel must repent to avoid relationships with the Lord are like those of a widow.

 

9 Offerings and libations off from the house of the LORD; The priests, servants of the Lord, are in mourning.

 

Offerings and libations disappear. Stop these offerings, presented each morning and evening (#Ex 29: 38-42; # Lev 23: 13-14), returning to subtract the people to the benefits of the alliance. At the gravity of this situation was added the threat to the only livelihood of the priests, because they lived in a part of the sacrifice.

 

10 The field is wasted, the land mourneth; For the grain is destroyed, the wine is dried up, the oil languisheth.

11 Be ye ashamed, winemakers moan, Because of the wheat and barley, because the harvest of the field is lost.

 

are dismayed. The first meaning of the Hebrew verb is that of a public disgrace, physical state in which the culprit was forced to fall.

 

12 The vine is withered, the fig tree languisheth; The pomegranate, the palm tree, the apple tree, All trees of the field are withered ... The joy ceased among the son of man!

 

... all the trees are withered. The picture was particularly bleak, as even the roots of trees were suffering from the attack of locusts, the voracity which was added a long drought.

The joy has ceased. The joys and pleasures humans had ceased in all classes of society; no one had escaped the terrible consequences of the passage of locusts. The celebrations that accompanied usual harvests had given way to despair.

 

13 Priests, gird yourselves and weep Wail, O ministers of the altar! Come, spend the night in sackcloth, ye ministers of my God! For offerings and libations have disappeared from the house of your God.

14 ¶ Sanctify a fast, call a solemn Gather the elders and all the inhabitants of the land into the house of the Lord your God, and cry to the LORD!

 

Sanctify a fast. The Prophet called the priests to respond with a fast, first by giving the example (v. #Joe 1:13) and then declaring it (v. #Joe 1:14). As official authorities, are they duty to proclaim a fast for the whole country, so that all repent and beg the Lord to forgive them and grant them again blessings. They were literally called "to dedicate" a fast, which points out the character both urgent and sacred.

call a solemn assembly. In #No 10: 3 includes directives for convening a meeting, usually in a festive purpose (see # 2Ch 7: 9; # Born 8:18). As for fasting, all work was forbidden on these occasions (# Lev 23: 36; #No 29:35; # of 16: 8).

 

15 Ah! what day ! For the day of the Lord is near: It comes as destruction from the Almighty.

 

the day of the Lord is near. This is the first time you see this theme. Later in the book (#Joe 2:18; #Joe 3: 1, #Joe 3: 18-21), the day of the LORD (which God pours anger on man) leads the blessing and forgiveness of God's people as well as the punishment of the Gentiles (#Esa 13: 6; #Ez 30: 3), but here is towards its own people that Joel expresses a warning: the day of the Lord rapidly approaching; unless they repent, sinners will face serious consequences.

destruction from the Almighty. In Hebrew, the word "devastation" gives the opportunity to make a play with very graphic "Almighty". The main concept is that of an invincible force. The destruction made by the Almighty God was imminent.

 

 The day of the Lord

19 explicit references to the "day of the Lord" in the A.T.

1. Ab 15

2. Joe 1:15

3. Joe 2: 1

4. Joe 2:11

5. Joe 2:31

6. Joe 3:14

7. Am 5:18

8. Am 5:18

9. Am 5:20

10. Es 2:12

11. Es 13: 6

12. Are 13: 9

13. So 1: 7

14. So 1:14

15. So 1:14

16. Ez 13: 5

17. Ez 30: 3

18. Zech 14: 1

19. Mal 4: 5

Four explicit mentions of that day ( "day of the Lord") in N.T.

1. Acts 2:20

2. 1 Thessalonians 5: 2

3. 2 Th 2: 2

4. 2 Peter 3:10

 

16 Food is not she off before our eyes? Joy and gladness will they have not disappeared from the house of our God?

17 The seed shrivels under the clods; The granaries are empty, the shops are in ruins, for there is no wheat.

 

1: 17-18

The seeds have dried ... the beasts groan. The spiritual realm to the physical world, everything was upset. Although qu'innocents, even animals found themselves victims of punishment (cf. #Ro 8: 18-22), because of lack of food.

 

18 How the beasts groan! The herds of cattle are perplexed, because they have no pasture; Even the flocks of sheep are suffering.

19 To you will I cry, O LORD For fire has devoured the pastures of the wilderness, and the flame has burned all the trees of the field.

 

I cry, O LORD Being the first to launch the call for repentance, the prophet was to be the first to comply. He was to encourage the people by his own example and encourage and respond positively. While proclaiming the imminence of judgment, God's prophets often interceded for mercy and forgiveness (cf. #Ex 32: 11-14; # Jer 42: 1-4; #Da 9: 1-19; 7 #AM : 1-6).

 

20 The beasts of the field also cry unto thee; Because the streams dried up, and fire has devoured the open pastures.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact