JUGES 11 : 1 à 40*** + JUDGES 11 : 1 to 40 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

29/05/2016 11:01

JUGES 11 : 1 à 40*** +
 

1 ¶  Jephthé, le Galaadite, était un vaillant héros. Il était fils d’une femme prostituée ; et c’est Galaad qui avait engendré Jephthé.

 

vaillant héros. En temps de guerre, cette expression désignait un guerrier fort et habile, tel Gédéon (#Jug 6:12). Dieu répondit à la repentance des Israélites en suscitant Jephthé pour leur rendre la liberté après 18 ans d’oppression (v. #Jug 11:8).

 

2  La femme de Galaad lui enfanta des fils, qui, devenus grands, chassèrent Jephthé, et lui dirent : Tu n’hériteras pas dans la maison de notre père, car tu es fils d’une autre femme.

3  Et Jephthé s’enfuit loin de ses frères, et il habita dans le pays de Tob. Des gens de rien se rassemblèrent auprès de Jephthé, et ils faisaient avec lui des excursions.

 

coups de main. Ces raids menés contre les Ammonites et contre d’autres peuples païens rendirent Jephthé célèbre.

 

4 ¶  Quelque temps après, les fils d’Ammon firent la guerre à Israël.

5  Et comme les fils d’Ammon faisaient la guerre à Israël, les anciens de Galaad allèrent chercher Jephthé au pays de Tob.

6  Ils dirent à Jephthé : Viens, tu seras notre chef, et nous combattrons les fils d’Ammon.

7  Jephthé répondit aux anciens de Galaad : N’avez-vous pas eu de la haine pour moi, et ne m’avez-vous pas chassé de la maison de mon père ? Pourquoi venez-vous à moi maintenant que vous êtes dans la détresse ?

8  Les anciens de Galaad dirent à Jephthé : Nous revenons à toi maintenant, afin que tu marches avec nous, que tu combattes les fils d’Ammon, et que tu sois notre chef, celui de tous les habitants de Galaad.

9  Jephthé répondit aux anciens de Galaad : Si vous me ramenez pour combattre les fils d’Ammon, et que l’Éternel les livre devant moi, je serai votre chef.

10  Les anciens de Galaad dirent à Jephthé : Que l’Éternel nous entende, et qu’il juge, si nous ne faisons pas ce que tu dis.

11  Et Jephthé partit avec les anciens de Galaad. Le peuple le mit à sa tête et l’établit comme chef, et Jephthé répéta devant l’Éternel, à Mitspa, toutes les paroles qu’il avait prononcées.

 

répéta devant l’Éternel. Il confirma cet accord lors d’une rencontre publique officielle en invoquant Dieu comme témoin (v. #Jug 11:10).

 

12 ¶  Jephthé envoya des messagers au roi des fils d’Ammon, pour lui dire : Qu’y a-t-il entre moi et toi, que tu viennes contre moi pour faire la guerre à mon pays ?

13  Le roi des fils d’Ammon répondit aux messagers de Jephthé : C’est qu’Israël, quand il est monté d’Égypte, s’est emparé de mon pays, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok et au Jourdain. Rends-le maintenant de bon gré.

 

s’est emparé de mon pays. Le roi d’Ammon revendiquait des terres occupées par les Israélites. La réponse de Jephthé ne se fit pas attendre:

1° ces terres n’appartenaient pas aux Ammonites lorsque Israël les avait pris, mais aux Amoréens;

2° Israël les occupait depuis 300 ans sans qu’il y ait eu aucune remise en question;

3° Dieu avait choisi de donner ces terres aux Israélites, et ils étaient donc autorisés à les habiter, tout comme les Ammonites pensaient recevoir leurs terres de leur dieu (cf. v. #Jug 11:24).

 

14  Jephthé envoya de nouveau des messagers au roi des fils d’Ammon,

15  pour lui dire : Ainsi parle Jephthé: Israël ne s’est point emparé du pays de Moab, ni du pays des fils d’Ammon.

 

Israël ne s’est point emparé du pays. C’étaient les peuples habitant le territoire qui avaient engagé les hostilités et, du fait de cette attitude coupable, avaient perdu la jouissance de leurs terres (vv. #Jug 11:16-22). Cela servait la volonté de Dieu, qui jouissait en outre du droit fondamental (cf. #Ge 1:1 ; #Ps 24: 1) de donner ce pays à Israël. Il avait dit: « Le pays est à moi » (#Lé 25:23 ; cf. #Ez 36:5).

 

16  Car lorsque Israël est monté d’Égypte, il a marché dans le désert jusqu’à la mer Rouge, et il est arrivé à Kadès.

17  Alors Israël envoya des messagers au roi d’Édom, pour lui dire : Laisse-moi passer par ton pays. Mais le roi d’Édom n’y consentit pas. Il en envoya aussi au roi de Moab, qui refusa. Et Israël resta à Kadès.

18  Puis il marcha par le désert, tourna le pays d’Édom et le pays de Moab, et vint à l’orient du pays de Moab ; ils campèrent au-delà de l’Arnon, sans entrer sur le territoire de Moab, car l’Arnon est la frontière de Moab.

19  Israël envoya des messagers à Sihon, roi des Amoréens, roi de Hesbon, et Israël lui dit : Laisse-nous passer par ton pays jusqu’au lieu où nous allons.

20  Mais Sihon n’eut pas assez confiance en Israël pour le laisser passer sur son territoire ; il rassembla tout son peuple, campa à Jahats, et combattit Israël.

21  L’Éternel, le Dieu d’Israël, livra Sihon et tout son peuple entre les mains d’Israël, qui les battit. Israël s’empara de tout le pays des Amoréens établis dans cette contrée.

22  Ils s’emparèrent de tout le territoire des Amoréens, depuis l’Arnon jusqu’au Jabbok, et depuis le désert jusqu’au Jourdain.

23  Et maintenant que l’Éternel, le Dieu d’Israël, a chassé les Amoréens devant son peuple d’Israël, est-ce toi qui aurais la possession de leur pays ?

24  Ce que ton dieu Kemosch te donne à posséder, ne le posséderais-tu pas ? Et tout ce que l’Éternel, notre Dieu, a mis en notre possession devant nous, nous ne le posséderions pas !

25  Vaux-tu donc mieux que Balak, fils de Tsippor, roi de Moab ? A-t-il contesté avec Israël, ou lui a-t-il fait la guerre ?

26  Voilà trois cents ans qu’Israël habite à Hesbon et dans les villes de son ressort, à Aroër et dans les villes de son ressort, et dans toutes les villes qui sont sur les bords de l’Arnon: pourquoi ne les lui avez-vous pas enlevées pendant ce temps-là ?

 

trois cents ans. Si l’on adopte la date la plus ancienne pour l’exode, on peut le situer vers 1445 av. J.-C. et répartir ainsi les 480 années qui vont du début des Juges à #1R 6:1 (quatrième année du règne de Salomon, 967/966 av. J.-C.): 38 ans de l’exode à Hesbon, 300 de Hesbon à Jephthé en #Jug 11:26, peut-être 7 de plus pour Jephthé, 40 pour Samson, 20 pour Eli, 20 pour Samuel, 15-16 après Samuel pour Saül, 40 pour David et 4 pour Salomon, ce qui fait un total d’environ 480 ans. Il est aussi possible que les « trois cents ans » indiqués ici correspondent à un chiffre arrondi.

 

27  Je ne t’ai point offensé, et tu agis mal avec moi en me faisant la guerre. Que l’Éternel, le juge, soit aujourd’hui juge entre les enfants d’Israël et les fils d’Ammon !

28  Le roi des fils d’Ammon n’écouta point les paroles que Jephthé lui fit dire.

29 ¶  L’esprit de l’Éternel fut sur Jephthé. Il traversa Galaad et Manassé ; il passa à Mitspé de Galaad ; et de Mitspé de Galaad, il marcha contre les fils d’Ammon.

 

L’Esprit …  fut sur Jephthé. Ce revêtement de puissance en vue des combats à mener ne signifie pas que toutes les décisions de Jephthé aient été inspirées de la sagesse divine. Le vœu hâtif des vv. 30-31 en est la preuve.

 

30  Jephthé fit un vœu à l’Éternel, et dit : Si tu livres entre mes mains les fils d’Ammon,

 

fit un vœu à l’Éternel. C’était une coutume, parmi les généraux, de promettre un objet de grande valeur à la divinité en remerciement pour la victoire accordée.

 

31  quiconque sortira des portes de ma maison au-devant de moi, à mon heureux retour de chez les fils d’Ammon, sera consacré à l’Éternel, et je l’offrirai en holocauste.

 

je l’offrirai. Certains commentateurs pensent que Jephthé voua sa fille à un célibat perpétuel. Le v. 31 doit alors être traduit « sera consacré à l’Éternel, ou je l’offrirai en holocauste ». Les vv. #Jug 11:37-40 sont interprétés dans le sens d’une virginité perpétuelle, et on rejette l’idée d’un sacrifice humain, puisqu’il s’oppose à la volonté révélée de Dieu (#De 12:31). Néanmoins, puisque Jephthé

1° vivait de l’autre côté du Jourdain et

2° loin du tabernacle,

3° faisait preuve d’hypocrisie en matière religieuse,

4° était habitué aux sacrifices humains des autres nations,

5° était influencé par de telles superstitions et

6° voulait la victoire à tout prix, il a probablement pensé à un holocauste.

 

La traduction normale, au v. 31, est « et » et non pas « ou ». C’était une époque où des actes étranges pouvaient être accomplis, et ce même de façon totalement incohérente par des chefs revêtus de la puissance divine (cf. Gédéon en #Jug 8:27).

 

32  Jephthé marcha contre les fils d’Ammon, et l’Éternel les livra entre ses mains.

33  Il leur fit éprouver une très grande défaite, depuis Aroër jusque vers Minnith, espace qui renfermait vingt villes, et jusqu’à Abel-Keramim. Et les fils d’Ammon furent humiliés devant les enfants d’Israël.

34  Jephthé retourna dans sa maison à Mitspa. Et voici, sa fille sortit au-devant de lui avec des tambourins et des danses. C’était son unique enfant ; il n’avait point de fils et point d’autre fille.

 

sa fille sortit au-devant de lui. Elle devenait ainsi le sacrifice promis.

 

35  Dès qu’il la vit, il déchira ses vêtements, et dit : Ah ! ma fille ! tu me jettes dans l’abattement, tu es au nombre de ceux qui me troublent ! J’ai fait un vœu à l’Éternel, et je ne puis le révoquer.

 

Ah! Exclamation de douleur d’un père, contraint de sacrifier sa fille unique pour respecter son vœu peut-être pieux mais insensé.

 

36  Elle lui dit : Mon père, si tu as fait un vœu à l’Éternel, traite-moi selon ce qui est sorti de ta bouche, maintenant que l’Éternel t’a vengé de tes ennemis, des fils d’Ammon.

37  Et elle dit à son père : Que ceci me soit accordé : laisse-moi libre pendant deux mois ! Je m’en irai, je descendrai dans les montagnes, et je pleurerai ma virginité avec mes compagnes.

38  Il répondit : Va ! Et il la laissa libre pour deux mois. Elle s’en alla avec ses compagnes, et elle pleura sa virginité sur les montagnes.

39  Au bout des deux mois, elle revint vers son père, et il accomplit sur elle le vœu qu’il avait fait. Elle n’avait point connu d’homme. Dès lors s’établit en Israël la coutume

40  que tous les ans les filles d’Israël s’en vont célébrer la fille de Jephthé, le Galaadite, quatre jours par année.

 

JUDGES 11 : 1 to 40 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ Now Jephthah the Gileadite was a valiant hero. He was the son of a prostitute: and Gilead begat Jephthah.

 

valiant hero. In wartime, it entailed strong and skillful warrior, as Gideon (#Jug 6:12). God answered the Israelites to repentance by encouraging Jephthah to them free after 18 years of oppression (v #Jug. 11: 8).

 

2 Gilead's wife bore him son, who grew up, they drove out Jephthah, and said unto him, Thou shalt not inherit in our father's house, for you are the son of another woman.

3 Then Jephthah fled from his brothers, and dwelt in the land of Tob. Nobodies gathered to Jephthah, and they went out with him.

 

helping hands. These raids against the Ammonites and against other pagan peoples Jephthah made her famous.

 

4 ¶ Some time later the son of Ammon made war against Israel.

5 And as the son of Ammon made war against Israel, the elders of Gilead went to get Jephthah from the land of Tob.

6 They said to Jephthah, Come and be our leader, and fight the son of Ammon.

7 Jephthah said to the elders of Gilead, Have you no hate me, and do not you expel me from my father's house? Why do you come to me now that you are in distress?

8 The elders of Gilead said unto Jephthah: We return to you now, that you go with us, you fight with the son of Ammon, and be our head, that of all the inhabitants of Gilead.

9 Jephthah said to the elders of Gilead, If you take me back to fight the son of Ammon, and Jehovah deliver them before me, I will be your leader.

10 The elders of Gilead said to Jephthah, The Lord hear us, and judge if we do not do what you say.

11 Then Jephthah went with the elders of Gilead. The people made him head and set him leader, and Jephthah spoke before the Lord at Mizpah all the words he had spoken.

 

repeated before the LORD. He confirmed the agreement during an official public meeting by invoking God as a witness (v. #Jug 11:10).

 

12 ¶ And Jephthah sent messengers to the king of the son of Ammon, saying, What is there between me and you, that you come against me to fight in my country?

13 The king of the son of Ammon said to the messengers of Jephthah, Because Israel, when he came up from Egypt, took away my land, from the Arnon to the Jabbok and the Jordan. Make it now willingly.

 

grabbed my country. The king of Ammon claimed the land occupied by the Israelites. Jephthah's response was not long in coming:

1 These lands did not belong to Israel when the Ammonites had taken, but the Amorites;

2. Israel occupied the last 300 years without there was no questioning;

3. God chose to give the land to the Israelites, and so they were allowed to live in them, like the Ammonites thought receive their land of their God (v. #Jug 11:24).

 

14 Jephthah sent messengers again to the king of the son of Ammon,

15 saying, Thus saith Jephthah: Israel did not take away the land of Moab, nor the land of the son of Ammon.

 

Israel did not take away the land. These were the people living in the area who had committed hostilities and, because of this guilty attitude, had lost the enjoyment of their land (vv #Jug. 11: 16-22). It served the will of God, who also enjoyed the basic right (see #Ge 1: 1; #PS 24: 1) to give this land to Israel. He said: "The land is mine" (# Lev 25:23; cf. #Ez 36: 5).

 

16 But when Israel came up from Egypt, he walked through the desert to the Red Sea and came to Kadesh.

17 Then Israel sent messengers to the king of Edom, saying, Let me pass through your land. But the king of Edom would not. He sent to the king of Moab, who refused. And Israel abode in Kadesh.

18 Then they went through the desert around the land of Edom and Moab, and came by the east of the country of Moab; encamped beyond the Arnon, but in the territory of Moab, for Arnon is the border of Moab.

19 Israel sent messengers to Sihon king of the Amorites, king of Heshbon, and Israel said to him, Let us pass through your land to the place where we go.

20 But Sihon did not trust Israel to pass up on its territory; he gathered all his people, and encamped in Jahaz, and fought against Israel.

21 The LORD God of Israel delivered Sihon and all his people into the hand of Israel, who defeated them. Israel possessed all the land of the Amorites in this country.

22 They possessed all the territory of the Amorites from the Arnon to the Jabbok and from the wilderness to the Jordan.

23 So now the LORD God of Israel, drove out the Amorites before his people Israel, do you would have possession of their country?

24 What Chemosh your god gives you to possess, do not you would possess it? And all that the LORD our God has put in our possession before us, we do not posséderions!

25 Vaux you any better than Balak son of Zippor, king of Moab? Did he ever strive against Israel, or did he do it the war?

26 For three hundred years Israel lived in Heshbon and in its towns, in Aroer and in its towns, and in all the cities that are on the banks of the Arnon: Why did not her not removed during that time?

 

three hundred years. If we adopt the earliest date for the Exodus, we can situate around 1445 BC. AD and thus allocate 480 years that the early Judges # 1R 6: 1 (fourth year of Solomon's reign, 967/966 BC.): 38 years of exodus Heshbon Heshbon 300 of Jephthah in #Jug 11:26 perhaps 7 more to Jephthah, Samson 40, 20 Eli, Samuel 20, 15-16 after Samuel to Saul, 40 David and Solomon 4 , making a total of about 480 years. It is also possible that the "three hundred years" given here correspond to a round number.

 

27 I have not sinned against you, and you do me wrong by making war on me. The LORD the Judge be judge this day between the Israelites and the son of Ammon!

28 The king of the son of Ammon did not listen to the words of Jephthah which he sent him.

29 ¶ The spirit of the Lord came upon Jephthah. He crossed Gilead and Manasseh, he passed on to Mizpah of Gilead; and from Mizpeh of Gilead he went against the son of Ammon.

 

... The Spirit came upon Jephthah. This power coating for the battles to fight does not mean that all decisions of Jephthah were inspired by divine wisdom. The hasty vow of vv. 30-31 is the proof.

 

30 Jephthah made a vow to the LORD, and said, If thou wilt my hands the son of Ammon,

 

made a vow to the Lord. It was a custom among the generals to promise a valuable object to thank divinity for granted victory.

 

31 whatever comes out of the doors of my house to meet me, when I return home the son of Ammon, will be devoted to the Lord and I will offer a burnt offering.

 

I will offer. Some commentators believe that Jephthah vowed his daughter to perpetual celibacy. V. 31 must then be translated "will be dedicated to the Lord, or I will offer it as a holocaust." Vv. #Jug 11: 37-40 are interpreted in the sense of perpetual virginity, and rejects the idea of ​​a human sacrifice, as opposed to the revealed will of God (# of 12:31). However, since Jephthah

1 lived on the other side of the Jordan and

2. away from the tabernacle,

3 was hypocritical in religious matters,

4 ° was used for human sacrifices of other nations,

5 ° was influenced by such superstitions and

6. wanted to win at all costs, he probably thought of a holocaust.

 

The normal translation in verse. 31's "and" not "or." It was a time where strange acts could be done, even in a completely incoherent by chiefs bearing the divine power (cf. Gideon #Jug 8:27).

 

32 Jephthah went against the son of Ammon, and the LORD delivered them into his hands.

33 He struck them with a very great slaughter from Aroer until around Minnith, space which contained twenty cities, and unto Abel-Keramim. And son of Ammon were subdued before the children of Israel.

34 Jephthah came to his house at Mizpah. And behold, his daughter came out to meet him with tambourines and dancing. It was his only child; he had neither son nor daughter.

 

his daughter came out to meet him. She thus became the promised sacrifice.

 

35 When he saw her, he rent his clothes, and said, Ah! my daughter ! You have brought me very low, and you are among those who trouble me! I made a vow to the Lord, and I can not go back.

 

Ah! Exclamation pain of a father, forced to sacrifice his only daughter to fulfill her vow perhaps wishful but foolish.

 

36 She said: My father, if you made a vow to the Lord, do to me according to what came out of your mouth, now that the LORD has avenged you of your enemies, the son of Ammon.

37 And she said to her father, Let it be granted me: leave me alone two months! I will go, I will go down in the mountains, and bewail my virginity with my companions.

38 And he said, Go! And he sent her away for two months. She went with her companions, and bewailed her virginity on the mountains.

39 After two months she returned to her father, who did with her the vow he had made. She had not known man. And it was a custom in Israel

40 that all the daughters of Israel went to celebrate the daughter of Jephthah the Gileadite four days in a year.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact