LAMENTATIONS

02/01/2014 13:28
 

 

LAMENTATIONS

 

586 AVANT J.C. JÉRÉMIE

 

Le livre des

 

Lamentations de Jérémie

 

Titre

       Le titre de « Lamentations » provient de celui donné par la traduction grecque de l’A.T. (LXX) et, à sa suite, par la Vulgate. Il évoque une plainte, un gémissement. Quant au titre hébreu, il correspond à l’exclamation hébraïque ‘ekah (« Eh quoi! », exprimant la consternation) utilisée en #La 1:1 ; #La 2:1 ; #La 4:1. Cependant, les rabbins ont, assez rapidement, commencé à appeler ce livre « complainte » ou « lamentations » (cf. #Jér 7:29). C’est le seul livre de l’A.T. intégralement consacré à des lamentations, et il se constitue d’un chant funèbre qui signale les obsèques de la ville auparavant magnifique qu’était Jérusalem (cf. #La 2:15). Cultivant la mémoire de cette chute, le texte apprend aux croyants comment gérer la souffrance.

 

Auteur et date

       L’auteur des Lamentations n’est pas nommé dans le livre, mais des indices internes et historiques montrent qu’il s’agit de Jérémie. La version des LXX contient l’introduction suivante à 1:1: « Voici ce qui arriva. Après qu’Israël eut été emporté en captivité …  Jérémie s’assit en pleurant [cf. #La 3:48-49] …  se lamenta …  et dit … » Dieu avait parlé au prophète de la nécessité de se lamenter sur Juda (#Jér 7:29), et il s’était aussi fait l’auteur d’une complainte sur Josias (#2Ch 35:25).

  Jérémie a été le témoin direct (cf. #La 1:13-15 ; #La 2:6, #La 2:9 ; #La 4:1-12) de la chute de Jérusalem en 586 av. J.-C., et il a écrit son ouvrage à ce moment-là ou peu après, peut-être avec l’aide de Baruc en tant que secrétaire (cf. #Jér 36:4 ; #Jér 45:1). La ville tomba à la mi-juillet, et le temple fut brûlé vers la mi-août. Il est probable que Jérémie assista à la destruction des murailles, des tours, des maisons, du palais et du temple; il mit ces événements par écrit alors qu’ils étaient encore fraîchement et douloureusement gravés dans sa mémoire, avant son départ forcé pour l’Egypte vers 583 av. J.-C. (cf. #Jér 43:1-7). Le langage des Lamentations est proche de celui utilisé par Jérémie dans son recueil de prophéties (cf. #La 1:2 avec #Jér 30:14 ; #Jér 1:15 avec #Jér 8:21 ; #Jér 1:6 et #Jér 2:11 avec #Jér 9:1, #Jér 9:18 ; #Jér 2:22 avec #Jér 6:25 ; #Jér 4:21 avec #Jér 49:12).

 

Contexte et arrière-plan

       C’était Josué qui avait commencé à jeter la semence prophétique de la destruction de Jérusalem, 800 ans plus tôt (#Jos 23:15-16). Quarante années durant, Jérémie avait prophétisé la venue d’un châtiment, suscitant la moquerie de ceux à qui il prédisait la tragédie (vers 645-605 av. J.-C.). Lorsque le jugement atteignit le peuple incrédule par l’intermédiaire de Nebucadnetsar et de l’armée babylonienne, le prophète manifesta néanmoins une tristesse profonde et une grande compassion pour ses compatriotes obstinés et souffrants. Les Lamentations ont un rapport étroit avec le livre de Jérémie, puisqu’elles décrivent l’angoisse du prophète face au jugement divin que subissait Jérusalem à cause de son refus de se repentir de ses péchés. Dans son autre livre, il avait annoncé la catastrophe (ch. #Jér 1:1-29:@); dans celui-ci, il évoqua en détail les sentiments d’amertume et de déchirement que suscitait la dévastation de Jérusalem (cf. #Ps 46:5-6). La destruction de Jérusalem était un événement si important que quatre passages différents de l’A.T. la rapportent: #2R 25 ; #Jér 39:1-11 ; #Jér 52 ; #2Ch 36:11-21.

     Les Juifs ont admis dans leur canon sacré l’ensemble des 154 versets de ce livre. Avec Ruth, Esther, le Cantique et l’Ecclésiaste, il fait partie des Megilloth ou « cinq rouleaux », lus dans les synagogues à des occasions spéciales. Les Lamentations sont lues le 9 du mois d’Ab (juillet/août) afin de commémorer la date de la destruction de Jérusalem par Nebucadnetsar. Il est intéressant de noter que les Romains détruisirent le temple d’Hérode à la même date, en l’an 70 apr. J.-C.

             Comparaison entre 2 Rois, Jérémie et les Lamentations  ==> figure 11135

 

Thèmes historiques et théologiques

       Le centre d’intérêt principal des Lamentations, c’est le jugement de Dieu provoqué par le péché de Juda. Ce thème parcourt l’ensemble du livre (#La 1:5, #La 1:8, #La 1:18, #La 1:20 ; #La 3:42 ; #La 4:6, #La 4:13, #La 4:22 ; #La 5:16). Un autre sujet important est celui de l’espérance suscitée par la compassion de Dieu (comme en #La 3:22-24, #La 3:31-33 ; cf. #Ps 30:4-6). Si le livre traite d’une disgrâce, il évoque aussi l’immense fidélité de Dieu (#La 3:22-25) et se termine par la grâce, lorsque Jérémie passe des lamentations à la consolation (#La 5:19-22).

 

       La souveraineté de Dieu dans le jugement représente un troisième thème du livre. La sainteté de l’Eternel avait tellement été bafouée par le péché de Juda qu’il avait fait venir un fléau destructeur. Babylone avait été l’instrument humain qu’il avait choisi pour déverser sa colère (#La 1:5, #La 1:12, #La 1:15 ; #La 2:1, #La 2:17 ; #La 3:37-38 ; cf. #Jér 50:23). Toutefois, si, dans son recueil de prophéties, Jérémie mentionnait plus de 150 fois Babylone (#Jé 20:4-52:34), dans les Lamentations, il ne la mentionne jamais explicitement, pas plus que Nebucadnetsar, son roi. L’Eternel est présenté comme le seul à traiter le problème du péché de Juda.

      Le livre présente une quatrième caractéristique: parce que ce jugement de grande envergure semblait signifier l’annulation des promesses de Dieu et la fin de tout espoir de salut pour Israël (cf. #La 3:18), il se présente en grande partie sous la forme de prières:

1° 1:11, une plaintive confession de péché (cf. v. #La 1:18);

2° 3:8, une expression d’angoisse quand Dieu « ne laisse pas accès » à la prière (cf. #La 3:43-54 ; #Jér 7:16);

3° 3:55-59, un appel à l’aide lancé à Dieu, ou 3:60-66, qui réclame la punition des ennemis (ce que #Jér 50:1-51:@ garantit);

4° 5:1-22, un appel à une nouvelle manifestation de la miséricorde céleste (ce que #Jér 30:1-33:@ promet) basé sur la certitude que Dieu est fidèle (#La 3:23).

 

       Un cinquième aspect est en rapport avec Christ: les larmes de Jérémie (#La 3:48-49) ressemblent à celles versées par Jésus au sujet de cette même ville de Jérusalem (#Mt 23:37-39 ; #Lu 19:41-44). Certes, Dieu était le juge et l’exécuteur du jugement, mais il ne le faisait pas de bon gré. La souffrance des Judéens était aussi la sienne. Un jour, lorsque le péché ne sera plus, Dieu essuiera toute larme (#Esa 25:8 ; #Ap 7:17 ; #Ap 21:4).

 

       Sixièmement, une mise en garde est implicitement adressée à tout lecteur. Si Dieu n’a pas hésité à juger son peuple bien-aimé (#De 32:10), il hésitera encore moins à le faire pour les nations du monde qui rejettent sa parole.

 

Questions d’interprétation

       Certains détails présentent des difficultés, de prime abord, notamment:

1° les prières d’imprécation réclamant le jugement d’autres pécheurs (#La 1:21-22 ; #La 3:64-66);

2° les raisons qui poussent Dieu à ne pas accéder à une prière (#La 3:8);

3° la nécessité d’un jugement si sévère (cf. #La 1:1, #La 1:14 ; #La 3:8).

 

Plan

       Les 4 premiers chapitres suivent un schéma alphabétique, c’est-à-dire que leurs versets commencent successivement par les 22 lettres de l’alphabet hébreu. Les chapitres 1, 2 et 4 ont 22 versets correspondant aux 22 lettres, alors que le chapitre 3 en compte 66: il emploie chaque lettre de l’alphabet au début de 3 versets consécutifs. Le chapitre 5 ne suit pas le schéma alphabétique, même s’il en imite quelque peu le principe, puisqu’il compte 22 versets. Un tel agencement alphabétique, similaire à celui du #Ps 119 (où chacune des 22 lettres hébraïques est utilisée dans 8 versets consécutivement), visait à faciliter la mémorisation. Le livre est structuré par un mouvement ascendant, puis descendant, autour de la grande confession de 3:22-24 «  Oh! que ta fidélité est grande! » - qui en constitue le centre littéraire.

 

 

I. Première lamentation: la dévastation de Jérusalem (1:1-22)

 

A. La peine de Jérémie (1:1-11)

B. La peine de Jérusalem (1:12-22)

 

II. Deuxième lamentation: le jugement de l’Eternel (2:1-22)

A. La perspective de l’Eternel (2:1-10)

B. Une perspective humaine (2:11-19)

C. La prière de Jérémie (2:20-22)

 

III. Troisième lamentation: le profond chagrin de Jérémie (3:1-66)

 

A. La détresse de Jérémie (3:1-20)

B. L’espoir de Jérémie (3:21-38)

C. La prière de Jérémie (3:39-66)

 

IV. Quatrième lamentation: la colère de l’Eternel (4:1-22)

 

A. La colère contre Jérusalem (4:1-20)

B. La colère contre Edom (4:21-22)

 

V. Cinquième lamentation: la prière des rescapés (5:1-22)

 

A. Un appel à la mémoire divine (5:1-18)

 

B. Un appel à l’intervention divine (5:19-22)

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact