LUC 2: 21 À 39 ***LUKE 2 : 21 À 39 ***

14/03/2015 17:41

LUC 2: 21 À 39 ***

21 ¶  Le huitième jour, auquel l’enfant devait être circoncis, étant arrivé, on lui donna le nom de Jésus, nom qu’avait indiqué l’ange avant qu’il fût conçu dans le sein de sa mère.

22  Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, — 

23  suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur : Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur, — 

24  et pour offrir en sacrifice deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, comme cela est prescrit dans la loi du Seigneur.

25 ¶  Et voici, il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon. Cet homme était juste et pieux, il attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui.

26  Il avait été divinement averti par le Saint-Esprit qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.

27  Il vint au temple, poussé par l’Esprit. Et, comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour accomplir à son égard ce qu’ordonnait la loi,

28  il le reçut dans ses bras, bénit Dieu, et dit:

29  Maintenant, Seigneur, tu laisses ton serviteur S’en aller en paix, selon ta parole.

30  Car mes yeux ont vu ton salut,

31  Salut que tu as préparé devant tous les peuples,

32  Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d’Israël, ton peuple.

33  Son père et sa mère étaient dans l’admiration des choses qu’on disait de lui.

34  Siméon les bénit, et dit à Marie, sa mère : Voici, cet enfant est destiné à amener la chute et le relèvement de plusieurs en Israël, et à devenir un signe qui provoquera la contradiction,

35  et à toi-même une épée te transpercera l’âme, afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient dévoilées.

36  Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était fort avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité.

37  Restée veuve, et âgée de quatre vingt-quatre ans, elle ne quittait pas le temple, et elle servait Dieu nuit et jour dans le jeûne et dans la prière.

38  Etant survenue, elle aussi, à cette même heure, elle louait Dieu, et elle parlait de Jésus à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem.

39  Lorsqu’ils eurent accompli tout ce qu’ordonnait la loi du Seigneur, Joseph et Marie retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

2:22

leur purification. Une femme qui mettait au monde un fils était rituellement impure pendant 40 jours (cette période était doublée en cas de naissance d’une fille, #Lé 12:2-5). Après cette période, elle devait offrir en sacrifice un agneau d’un an et un jeune pigeon ou une tourterelle (#Lé 12: 6). Si elle était pauvre, elle pouvait offrir deux tourterelles ou deux pigeons (#Lé 12: 8). L’offrande de Marie indique clairement qu’elle et son époux étaient pauvres (v. #Lu 2:24).

à Jérusalem. Un voyage d’une dizaine de kilomètres depuis Bethléhem.

pour le présenter au Seigneur. La consécration du premier-né était aussi requise par la loi de Moïse (v. #Lu 2:23, cf. #Ex 13: 2, #Ex 13:12-15).

2:24

deux tourterelles. Citation basée sur #Lé 12: 8.

2:25

Siméon. Ce personnage n’est mentionné nulle part ailleurs dans l’Écriture.

la consolation d’Israël. Son attente était basée sur des vv. tels que #Esa 25:9 ; #Esa 40:1-2 ; #Esa 66:1-11. Cette expression peut être considérée aussi comme un titre messianique.

2:26

divinement averti. Le fait est significatif: malgré l’ardeur de l’attente du Messie (cf. #Lu 3:15) et les nombreuses prophéties annonçant sa venue, seules quelques personnes comprirent ce que signifiait la naissance de Jésus. La plupart d’entre elles reçurent, comme Siméon, un message angélique ou une autre révélation spéciale afin qu’elles puissent comprendre que les prophéties de l’A.T. étaient en train de s’accomplir.

2:29-32 Le cantique de Siméon est connu sous le nom de Nunc dimittis, d’après les deux premiers mots de la traduction latine. Il est le quatrième d’une série de cinq cantiques de louange cités par Luc dans son récit de la nativité. Il exprime d’une manière émouvante la foi extraordinaire de Siméon.

2:30

ton salut. C’est-à-dire celui qui allait racheter le peuple de Dieu de ses péchés.

2:31

tous les peuples. Toutes les nations, de toute langue et toute tribu (cf. #Ap 7:9), aussi bien Israël que les nations païennes (v. #Lu 2:32).

2:34

la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Pour ceux qui le rejettent, Christ est une pierre d’achoppement (#1Pi 2:7-8); ceux qui le reçoivent au contraire sont élevés (#Ep 2:6). Cf. #Esa 8:14-15 ; #Os 14: 9 ; #1Co 1:23-24.

la contradiction. Emploi synecdotique du terme: Siméon ne mentionne explicitement que les insultes verbales qui seront plus tard proférées contre Christ, mais il englobe aussi le rejet et la haine, qui conduiront jusqu’à la crucifixion, avec lesquels Israël allait accueillir son Messie.

2:35

une épée. Ce mot symbolise sans aucun doute la douleur et la peine qu’éprouverait Marie lorsqu’elle verrait son fils mourir dans de terribles souffrances (#Jn 19: 25).

afin que les pensées de beaucoup de cœurs soient dévoilées. En rejetant le Messie, les Juifs feraient éclater au grand jour la vérité effroyable sur le degré de leur apostasie.

2:36

une prophétesse. Une femme qui exposait la Parole de Dieu. Elle enseignait l’A.T., mais n’était pas elle-même une source de révélation. L’A.T. ne fait mention que de trois femmes qui avaient prophétisé: Marie, la sœur de Moïse (#Ex 15: 20); Débora (#Jug 4:4) et Hulda (#2R 22: 14 ; #2Ch 34:22). Une quatrième, la « prophétesse » Noadia, était de toute évidence une fausse prophétesse, puisque Néhémie la cite parmi ses ennemis (#Né 6:14). #Esa 8:3 qualifie de « prophétesse » la femme du prophète, mais rien ne permet d’affirmer qu’elle prophétisait réellement; l’emploi de ce terme à son sujet peut s’expliquer par le fait que son enfant reçut un nom prophétique (#Esa 8:3-4). Il indique aussi que la personne désignée par le nom de prophète n’était pas nécessairement investie d’un ministère prophétique consistant à apporter des révélations de Dieu. La tradition rabbinique comptait quatre prophétesses en plus des trois déjà citées: Sara, Anne, Abigaïl et Esther (probablement dans le but de parvenir au nombre de 7). Dans le N.T., les filles de Philippe prophétisaient.

2:37

ne quittait pas le temple. De toute évidence, elle avait pris ses quartiers sur le territoire du temple. Les sacrificateurs disposaient d’un certain nombre de lieux d’habitation dans la cour extérieure; Anne avait certainement reçu l’autorisation d’y demeurer de manière permanente en raison de son statut inhabituel de prophétesse.

2:39

retournèrent en Galilée. Luc ne mentionne pas la visite des mages et la fuite en Égypte (#Mt 2:1-18). Le thème du rejet précoce, si cher à Matthieu, n’était en effet pas le centre de son attention.

 

LUKE 2 : 21 À 39  ***

¶ 21 On the eighth day, in which the child should be circumcised, having arrived, he was given the name of Jesus, which was so named of the angel before he was conceived in the womb of his mother.

22 And when the days of their purification were fulfilled, according to the law of Moses, they brought him to Jerusalem, to present him to the Lord -

23 according to what is written in the law of the Lord: Every firstborn male shall be consecrated to the Lord -

24 And to offer a sacrifice two turtledoves or two young pigeons, as is said in the law of the Lord.

25 ¶ And, behold, there was a man in Jerusalem named Simeon. This man was just and devout, waiting for the consolation of Israel, and the Holy Spirit was upon him.

26 And it was revealed unto him by the Holy Spirit that he would not die before he had seen the Lord's Christ.

27 He came into the temple by the Spirit. And when the parents brought in the child Jesus, to do for him after the custom of the law,

28 he took him into his arms and blessed God, and said,

29 Lord, now you let your servant depart in peace, according to thy word.

30 For my eyes have seen your salvation,

31 Hi thou hast prepared before all people,

32 A light to lighten the Gentiles, and the glory of thy people Israel.

33 His father and mother marveled at what was said about him.

34 Simeon blessed them and said to Mary his mother, Behold, this child is set for the fall and rising of many in Israel, and for a sign which will be spoken against,

35 and to yourself a sword will pierce your soul, that the thoughts of many hearts may be revealed.

36 And there was a prophetess, Anna the daughter of Phanuel, of the tribe of Asher. She was a great age, and had lived with her husband seven years from her virginity.

37 she was a widow, aged eighty-four years, which departed not from the temple, but served God night and day with fasting and prayer.

38 And coming up, too, at this very hour, she gave thanks to God, and spoke of him to all them that looked for redemption in Jerusalem.

39 When they had performed everything according to the law of the Lord, they returned into Galilee, to their own city Nazareth.

NOTES JOHN MACARTHUR

2:22

their purification. A woman who gave birth to a son was ritually unclean for 40 days (this period was doubled in the birth of a daughter # Lev 12: 2-5). After this period, it had to offer a lamb for a year and a young pigeon or a turtledove (# Lev 12: 6). If she was poor, she could offer two turtledoves or two pigeons (# Lev 12: 8). The offering of Mary clearly states that she and her husband were poor (v. #Lu 2:24).

in Jerusalem. A journey of about ten kilometers from Bethlehem.

to present him to the Lord. The consecration of the firstborn was also required by the law of Moses (v #Lu 2:23, cf. #Ex. 13: 2 #Ex 13: 12-15).

2:24

two turtles. Quote based # Lev 12: 8.

2:25

Simeon. This character is not mentioned anywhere else in Scripture.

the consolation of Israel. His expectation was based on vv. #Esa such as 25: 9; #Esa 40: 1-2; #Esa 66: 1-11. This expression can also be regarded as a messianic title.

2:26

divinely warned. This is significant: despite the heat of the expectation of the Messiah (cf. #Lu 3:15) and the many prophecies of his coming, only a few people understood what it meant to the birth of Jesus. Most of them received as Simeon, an angelic message or another special revelation so that they can understand that the OT prophecies were being fulfilled.

2: 29-32 Simeon hymn is known as the Nunc dimittis, from the first two words of the Latin translation. It is the fourth in a series of five hymns of praise quoted by Luke in his account of the nativity. It expresses a moving way the extraordinary faith of Simeon.

2:30

Your salvation. That is to say, one who would redeem God's people from their sins.

2:31

all peoples. Every nation, tongue and tribe (cf. #Ap 7: 9), both Israel and the Gentiles (v #Lu 2:32.).

2:34

the fall and rising of many in Israel. For those who reject Christ is a stumbling block (# 1 Peter 2: 7-8); those receiving the contrary are high (#EP 2: 6). #Esa Cf. 8: 14-15; #Os 14: 9; # 1 Corinthians 1: 23-24.

contradiction. Synecdotique of the term: Simeon explicitly states that verbal insults which will later be made against Christ, but it also encompasses the rejection and hatred that lead up to the crucifixion, with which Israel would welcome their Messiah.

2:35

a sword. This word symbolizes undoubtedly hurt and pain qu'éprouverait Marie when she saw her son die in terrible suffering (#Jn 19: 25).

that the thoughts of many hearts may be revealed. In rejecting the Messiah, the Jews would come to light the appalling truth about the extent of their apostasy.

2:36

a prophetess. A woman who exposed the Word of God. She taught the OT, but was not itself a source of revelation. The A.T. mentions only three women who had prophesied: Mary, the sister of Moses (#Ex 15: 20); Deborah (#Jug 4: 4) and Huldah (# 2R 22: 14; # 2Ch 34:22). A fourth, the "prophetess" Noadiah was obviously a false prophet, since Nehemiah cites among his enemies (# Born 6:14). #Esa 8: 3 calls a "prophetess" the wife of the Prophet, but there is no evidence that it actually prophesied; the use of this term about him can be explained by the fact that her child received a prophetic name (#Esa 8: 3-4). It also indicates that the person designated by the prophet's name was not necessarily invested with a prophetic ministry consisting bring revelations from God. Rabbinical tradition were four prophetesses besides the three already mentioned: Sara, Anne, Abigail and Esther (probably in order to reach the number 7). In the NT, the daughters of Philip prophesied.

2:37

never left the temple. Obviously, she had taken up residence in the territory of the temple. The priests had a number of places of residence in the outer court; Anne had certainly been allowed to remain there permanently because of its unusual status prophetess.

2:39

returned to Galilee. Luke does not mention the visit of the Magi and the flight into Egypt (#Mt 2: 1-18). The theme of early rejection, so dear to Matthew, was in fact not the center of attention.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact