MALACHIE 2 : 1 À 17 + NOTES DE JOHN MACARTHUR ***MALACHI 2 : 1 à 17 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

21/01/2015 16:55

MALACHIE 2 : 1 À 17 + NOTES DE JOHN MACARTHUR ***

1 ¶  Maintenant, à vous cet ordre, sacrificateurs !

2  Si vous n’écoutez pas, si vous ne prenez pas à cœur De donner gloire à mon nom, dit l’Éternel des armées, J’enverrai parmi vous la malédiction, et je maudirai vos bénédictions ; Oui, je les maudirai, parce que vous ne l’avez pas à cœur.

2:2

j’enverrai …  la malédiction. Comme ils négligeaient de rendre gloire à Dieu, la malédiction frapperait les Juifs. C’est un thème fondamental de l’A.T.: la bénédiction suit l’obéissance, et la malédiction la désobéissance (cf. #Mal 1:14 ; #De 27:15-26 ; #De 28:15-68).

vos bénédictions. Le terme ne désignait pas seulement les bénédictions matérielles (cf. #No 18: 21), mais tous les bienfaits divins (cf. v. #Mal 2:5), y compris les paroles de bénédiction prononcées par les sacrificateurs sur le peuple (cf. #No 6:23-27).

3  Voici, je détruirai vos semences, Et je vous jetterai des excréments au visage, Les excréments des victimes que vous sacrifiez, Et on vous emportera avec eux.

2:3

excréments. Ce langage très fleuri révèle quelle disgrâce les sacrificateurs infidèles méritaient, du point de vue divin. Les viscères des animaux étaient proscrits à l’intérieur du camp, et ils étaient donc jetés à l’extérieur pour être brûlés (cf. #Ex 29:14 ; #Lé 4:11-12 ; #Lé 8:17 ; #Lé 16: 27); de même, les sacrificateurs seraient rejetés et subiraient l’humiliation d’être destitués de leurs fonctions. Dieu cherchait, par cet avertissement, à les secouer pour les faire sortir de leur autosatisfaction.

Vous saurez alors que je vous ai adressé cet ordre, Afin que mon alliance avec Lévi subsiste, Dit l’Éternel des armées.

2:4

Vous saurez alors. Les sacrificateurs connaîtraient le prix de la désobéissance en faisant l’amère expérience de ses conséquences.

5  Mon alliance avec lui était une alliance de vie et de paix, Ce que je lui accordai pour qu’il me craignît ; Et il a eu pour moi de la crainte, Il a tremblé devant mon nom.

2:4-5

mon alliance avec Lévi. Les relations entre Dieu et les sacrificateurs étaient définies avec toute la précision nécessaire dans l’alliance lévitique (#No 3:44-48 ; #No 18:8-24 ; #De 33:8-11). Celle-ci définissait les responsabilités de chacun: en échange de leur révérence, l’Éternel garantissait la vie et la paix à ses serviteurs. Similaire, dans la formulation, à celle faite avec Phinées concernant la lignée du souverain sacrificateur (cf. #No 25:10-13), elle avait été conclue avec Aaron, membre de la tribu de Lévi, et ses descendants. Les sacrificateurs juifs de l’époque de Malachie se trompaient eux-mêmes en revendiquant les privilèges inclus dans l’alliance tout en négligeant les conditions qu’elle posait. Ils demandaient à Dieu de continuer à les bénir, alors qu’eux-mêmes ne remplissaient pas leurs obligations de service envers lui.

6  La loi de la vérité était dans sa bouche, Et l’iniquité ne s’est point trouvée sur ses lèvres ; Il a marché avec moi dans la paix et dans la droiture, Et il a détourné du mal beaucoup d’hommes.

2:6 Contrairement aux sacrificateurs de l’époque de Malachie, Aaron craignait et respectait Dieu. Il remplissait pleinement ses fonctions et donnait l’exemple de la sainteté qu’il prêchait aux autres (#Lé 8:1-9:2).

7  Car les lèvres du sacrificateur doivent garder la science, Et c’est à sa bouche qu’on demande la loi, Parce qu’il est un envoyé de l’Éternel des armées.

2:7 Les sacrificateurs étaient les messagers de Dieu en Israël. Ils devaient non seulement représenter le peuple devant l’Éternel, mais ils étaient aussi responsables de représenter l’Éternel auprès du peuple en lui enseignant la loi de Moïse (cf. #Lé 10:9-11 ; #De 33:10 ; #Esd 7:10 ; #Os 4:6).

8  Mais vous, vous vous êtes écartés de la voie, Vous avez fait de la loi une occasion de chute pour plusieurs, Vous avez violé l’alliance de Lévi, Dit l’Éternel des armées.

9  Et moi, je vous rendrai méprisables et vils Aux yeux de tout le peuple, Parce que vous n’avez pas gardé mes voies, Et que vous avez égard à l’apparence des personnes Quand vous interprétez la loi.

2:8-9 Les sacrificateurs de l’époque de Malachie s’étaient éloignés de la norme établie par Dieu et donnée à l’origine à Lévi, et ils avaient entraîné des concitoyens dans leur chute, par leur mauvais exemple et leur interprétation erronée de la loi. Cela leur vaudrait la pire honte et le pire déshonneur (cf. v. #Mal 2:3 ; #Né 13: 29).

 

10 ¶  N’avons-nous pas tous un seul père ? N’est-ce pas un seul Dieu qui nous a créés ? Pourquoi donc sommes-nous infidèles l’un envers l’autre, En profanant l’alliance de nos pères ?

 2:10

un seul père. Dieu est le Père de la création tout entière (cf. #Ac 17: 29 ; #Ep 3:14-15), mais l’accent est mis ici sur le fait qu’il est le Père d’Israël, le peuple avec lequel il a fait alliance (voir « père » en #Mal 1:6, où commence cette accusation; cf. aussi #Jér 2:27).

11  Juda s’est montré infidèle, Et une abomination a été commise en Israël et à Jérusalem ; Car Juda a profané ce qui est consacré à l’Éternel, ce qu’aime l’Éternel, Il s’est uni à la fille d’un dieu étranger.

 2:10-11

infidèles …  infidèle. Ce terme clé (vv. #Mal 2:10-11, #Mal 2:14-16) évoque la violation de la volonté divine dont les Juifs de l’époque se rendaient coupables en divorçant de leur épouse juive pour épouser une étrangère. Dieu était le Père qui avait donné vie à leur peuple (cf. #Esa 43:1 ; #Esa 60:21), mais par leur union avec des idolâtres, ils avaient rompu l’alliance conclue entre leurs ancêtres et lui pour assurer leur pérennité en tant que peuple mis à part, et ils avaient ainsi créé une brèche dans la relation (cf. #Ex 19: 5 ; #Ex 24: 8 ; #Ex 34:14-16 ; #Lé 20: 24, #Lé 20: 26 ; #De 7:1-4).

2:11

uni à la fille d’un dieu étranger. On considérait l’adorateur d’une idole comme son enfant (#Jér 2:27). Les prophètes mêlaient souvent les notions d’adultère et d’idolâtrie ou d’adultère physique et spirituel. Si elles ne se convertissaient pas sincèrement au judaïsme, les femmes païennes entraînaient leur mari dans l’idolâtrie et contaminaient de ce fait le culte israélite (cf. #Jug 3:5-7). Les Juifs qui les épousaient profanaient le temple de Dieu et le peuple de l’alliance. La violation de cette règle par Salomon avait déjà ouvert la porte à la pénétration de l’idolâtrie (#1R 11:1-6). Esdras (#Esd 9:2-15) et Néhémie (#Né 13:23-29) eurent tous deux à affronter ce péché.

12  L’Éternel retranchera l’homme qui fait cela, celui qui veille et qui répond, Il le retranchera des tentes de Jacob, Et il retranchera celui qui présente une offrande A l’Éternel des armées.

2:12

retranchera. Terme communément utilisé pour désigner la mort. L’adultère que représentaient le divorce et le mariage interreligieux disqualifiait ceux qui s’en rendaient coupables: ils ne pouvaient plus avoir part aux droits et aux privilèges de la communauté d’Israël, ce qui rendait leurs sacrifices inacceptables aux yeux de Dieu.

celui qui veille et qui répond. Expression proverbiale désignant deux catégories de personnes: la sentinelle active qui est consciente de la réalité, et l’auditeur passif qu’elle en rend conscient. Cette expression prenait apparemment sa source dans les populations nomades qui postaient des gardes autour de leurs tentes pour qu’ils veillent et alertent les autres en cas de danger. Le v. annonçait le jugement, l’élimination de toute personne qui se rendait coupable d’une idolâtrie aussi grossière.

13  Voici encore ce que vous faites : Vous couvrez de larmes l’autel de l’Éternel, De pleurs et de gémissements, En sorte qu’il n’a plus égard aux offrandes Et qu’il ne peut rien agréer de vos mains.

2:13

couvrez de larmes l’autel. Il ne servait à rien de gémir et de pleurer, car le péché avait fermé la porte donnant accès à Dieu. Les sacrificateurs avaient violé leurs vœux de mariage et ne restaient pas à distance des idoles, comme il l’exigeait. Cette double infidélité faisait de leurs offrandes et de leurs cultes une mystification hypocrite. Puisque le commun du peuple n’avait pas accès aux autels, c’était la culpabilité des sacrificateurs qui était particulièrement visée ici, et leur hypocrisie était d’autant plus inacceptable aux yeux de Dieu.

14  Et vous dites : Pourquoi ? …  Parce que l’Éternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, A laquelle tu es infidèle, Bien qu’elle soit ta compagne et la femme de ton alliance.

2:14

la femme de ton alliance. Le prophète souligna la gravité de la faute en mentionnant la nature contraignante, d’un point de vue légal, du contrat de mariage. C’était une alliance dont Dieu était témoin (cf. #Ge 31:50 ; #Pr 2:17). Les femmes se mariaient jeunes, parfois avant d’avoir quinze ans (cf. #Pr 5:18 ; #Esa 54:6).

15  Nul n’a fait cela, avec un reste de bon sens. Un seul l’a fait, et pourquoi ? Parce qu’il cherchait la postérité que Dieu lui avait promise. Prenez donc garde en votre esprit, Et qu’aucun ne soit infidèle à la femme de sa jeunesse !

2:15 En rappelant l’institution originelle du mariage (#Ge 2:24)  selon laquelle deux personnes n’en deviennent plus qu’une - Malachie souligna que, dans le plan divin, il y avait une femme par homme. A travers la puissance porteuse de vie de l’Esprit, Dieu aurait pu donner un grand nombre d’épouses à Adam, mais il ne lui en avait procuré qu’une, pour qu’ils élèvent une sainte descendance. La polygamie, le divorce et le mariage avec des femmes idolâtres étaient destructeurs et mettaient en péril le reste fidèle d’où le Messie promis devait être issu. Il faut que les deux parents restent fidèles à leurs vœux de mariage pour que les enfants bénéficient de la sécurité qui pose les fondations d’une vie de sainteté. Face à la menace qui pesait sur la divine institution du mariage, Malachie exhorta les maris à rester fidèles à leur épouse.

16  Car je hais la répudiation, Dit l’Éternel, le Dieu d’Israël, Et celui qui couvre de violence son vêtement, Dit l’Éternel des armées. Prenez donc garde en votre esprit, Et ne soyez pas infidèles !

2:16

je hais la répudiation. Le Seigneur insista sur ce qu’il venait d’affirmer par cette déclaration emphatique. Dieu considère le divorce injustifié comme un péché grossier qui, tel le sang de la victime éclaboussant son meurtrier, laisse une trace du forfait. Même si Dieu hait le divorce, il y a des circonstances où il constitue un moindre mal et empêche de plus graves catastrophes spirituelles.

17  Vous fatiguez l’Éternel par vos paroles, Et vous dites : En quoi l’avons-nous fatigué ? C’est en disant : Quiconque fait le mal est bon aux yeux de l’Éternel, Et c’est en lui qu’il prend plaisir ! Ou bien : Où est le Dieu de la justice ?

2:17

fatiguez l’Éternel. C’était la désillusion qui avait fait suite à la reconstruction du temple. La présence divine n’avait pas empli le nouveau sanctuaire, et le peuple s’était mis à vivre dans l’indifférence vis-à-vis de son Dieu. Endurci et dépourvu de discernement spirituel, il persistait dans ses protestations cyniques d’innocence, ne cherchant même pas à faire sérieusement la différence entre le bien et le mal. Les Juifs étaient tellement marqués par le désir de se justifier qu’ils avaient le front et l’insolence de remettre le Seigneur en question en insinuant qu’il favorisait les méchants et ne se souciait pas des justes. Le prophète les confronta à l’imminence du jugement en leur annonçant que Dieu viendrait, certes, mais pour purifier son peuple (cf. #Mal 3:1-5).

2:17-4:6 La dénonciation des péchés d’Israël fut suivie d’une annonce de jugement contre les Juifs non repentants et de bénédiction pour le reste fidèle. Le v. 17 sert d’introduction au reste du livre. Les sacrificateurs et les membres du peuple infidèles et désobéissants avait épuisé la patience de Dieu par leur scepticisme et leurs autojustifications; le jugement allait surgir.

 

MALACHI 2 : 1 à 17 + NOTES TO JOHN MACARTHUR

1 ¶ Now, you priests, this commandment!

2 If you do not listen, if you do not take it to heart, to give glory unto my name, saith the LORD of hosts, I will send a curse upon you, and I will curse your blessings; Yes, I have cursed them already, because ye do not lay it to heart.

2: 2

... I will send the curse. As they failed to give glory to God, the curse hit the Jews. It is a fundamental theme of the AT, the blessing follows obedience and curse disobedience (cf. 1:14 #Mal; # of 27: 15-26; # of 28: 15-68).

your blessings. The term is not only meant the material blessings (see #No 18: 21), but all the divine benefits (cf. v #Mal. 2: 5), including blessing words of the priests on the people (#No cf. 6: 23-27).

 

3 Behold, I will corrupt your seed, and I'll throw you dung upon your faces, even the dung of your solemn feasts; and one shall take you with them.

2: 3

excrement. This very flowery language reveals what disgrace the disbelievers priests deserved, the divine perspective. The viscera of the animals were banned inside the camp, so they were thrown outside to be burnt (see #Ex 29:14; Lev # 4: 11-12; Lev 8:17 #; # Lev 16: 27); likewise, the priests would be rejected and suffer the humiliation of being removed from office. God was looking through this warning, to shake them to get them out of their complacency.

 

4 Then you will know that I have sent this commandment, that my covenant with Levi, saith the LORD of hosts.

2: 4

You will then know. The priests would know the price of disobedience by the bitter experience of the consequences.

 

5 My covenant with him was a covenant of life and peace, and I gave him that he might fear; And he had for me to fear, he was afraid before my name.

2: 4-5

my covenant with Levi. The relationship between God and the priests were defined with the necessary precision in the Levitical covenant (#No 3: 44-48; #No 18: 8-24; # of 33: 8-11). It defined the responsibilities: in exchange for their reverence the Lord guaranteed the life and peace to his servants. Like in the formulation, one made with Phinehas about the lineage of the high priest (cf. #No 25: 10-13), it was concluded with Aaron, of the tribe of Levi and his descendants. The Jewish priests of Malachi's time were wrong themselves by claiming the privileges included in the alliance while neglecting the conditions she asked. They asked God to continue to bless them, while they themselves did not fulfill their service obligations to him.

 

6 The law of truth was in his mouth, and iniquity was not found in his lips; He walked with me in peace and uprightness, and he turned evil many men.

2: 6 Contrary to the priests of the time of Malachi, Aaron feared and respected God. It fully fulfilled its functions and set the example of holiness he preached to others (Lev # 8: 1-9: 2).

 

7 For the priest's lips should keep knowledge, and it is to his mouth should seek the law, for he is the messenger of the LORD of hosts.

2: 7 The priests were the messengers of God in Israel. They were not only represent the people before the Lord, but they were also responsible to represent the Lord to the people by teaching them the law of Moses (see # Lev 10: 9-11; # of 33:10; # Ezra 7:10; #Os 4: 6).

 

8 But you, you have turned aside from the path, You have made the law offended for many, You have corrupted the covenant of Levi, saith the LORD of hosts.

9 And I made you contemptible and base before all the people, because you have not kept my ways, you have respecter of persons When you interpret the law.

2: 8-9 The priests of Malachi's time had moved up to the standard set by God and given originally to Levi and had led to citizens in their fall by their bad example and misinterpretation of the law. This would be their worst shame and dishonor worse (see #Mal v. 2: 3; # 13 Born: 29).

 

 

10 ¶ Have we not all one father? Is it not one God created us? Why then are we faithless to one another, profaning the covenant of our fathers?

2:10

one father. God is the Father of all creation (cf. #AC 17: 29; #EP 3: 14-15), but the focus here is on the fact that he is the Father of Israel, the people with which he made a covenant (see "father" in #Mal 1: 6, where does this accusation; see also Jer 2:27 #).

 

11 Judah hath dealt treacherously, and an abomination is committed in Israel and in Jerusalem; For Judah hath profaned the holy to the Lord, that the Lord loves, He married the daughter of a foreign god.

  2: 10-11

infidels ... unfaithful. This key term (vv #Mal. 2: 10-11, #Mal 2: 14-16) refers to the violation of God's will which time Jews were guilty by divorcing their Jewish wife to marry a foreigner. God was the Father who gave life to their people (cf. #Esa 43: 1; #Esa 60:21), but by their union with idolatrous, they had broken the alliance between their ancestors and himself for their sustainability as a people apart, and they had created a breach in the relationship (cf. #Ex 19: 5; #Ex 24: 8; #Ex 34: 14-16; Lev # 20: 24, Lev # 20: 26; # of 7: 1-4).

2:11

married the daughter of a foreign god. The worshiper was considered an idol as his child (# Jer 2:27). The prophets often mingled notions of adultery and idolatry or physical and spiritual adultery. If they sincerely did not convert to Judaism, the pagan women their husbands resulted in idolatry and thereby contaminating the Jewish faith (cf. #Jug 3: 5-7). The Jews who married the profaned the temple of God and the people of the covenant. Violation of this rule by Solomon had already opened the door to penetration of idolatry (# 1R 11: 1-6). Ezra (#Esd 9: 2-15) and Nehemiah (# 13 Born: 23-29) both had to deal with this sin.

 

12 The LORD will cut off the man that doeth this, he who watches and scholar, out of the tents of Jacob, and him that offereth an offering the LORD of hosts.

2:12

cut off. Term commonly used to describe death. Adultery posed divorce and interfaith marriages in those disqualified were guilty: they could not share in the rights and privileges of the house of Israel, which made their sacrifices acceptable to God.

he who watches and responds. Proverbial expression for two categories of people: the active sentinel who is aware of the reality and the passive listener she makes conscious. This expression apparently had its source in the nomadic peoples who were posting guards around their tents to ensure that they and alert others in case of danger. V. announced the judgment, the elimination of anyone who was guilty of a gross idolatry.

 

13 Here are some what you do: You cover the altar with tears of the Lord with weeping and sighing, insomuch that he no longer regard the offering that it can not accept anything from your hands.

2:13

cover the altar with tears. It was no use moaning and crying, because sin had closed the door giving access to God. The priests had violated their marriage vows and did not stay away from idols, as he demanded. This double was infidelity of their offerings and their cults hypocritical hoax. Since the common people had no access to the altars, it was the guilt of the priests was particularly referred here and hypocrisy was all the more unacceptable to God.

 

14 And you say: Why? ... Because the LORD hath been witness between thee and the wife of thy youth, against whom thou hast dealt treacherously: yet is she thy companion, and the wife of thy covenant.

2:14

the wife of thy covenant. The Prophet emphasized the seriousness of the misconduct by mentioning the binding nature from a legal point of view, the marriage contract. It was a covenant which God witnessed (see #Ge 31:50; #Pr 2:17). Women married young, sometimes before fifteen (cf. #Pr 5:18; #Esa 54: 6).

 

15 No one has done this with a residue of the spirit. One did, and why? Because he was seeking godly seed had promised. Therefore take heed to your spirit, and let none deal treacherously against the wife of his youth!

2:15 Remembering the original institution of marriage (#Ge 2:24) that two people become in only a - Malachi emphasized that in the divine plan, there was a woman by man. Through the life-giving power of the Spirit, God could have many wives to Adam, but he had given him one, for they raise holy offspring. Polygamy, divorce and marriage with idolatrous women were destructive and jeopardized the faithful remnant where the promised Messiah was to be born. It is necessary that both parents remain faithful to their marriage vows for children to enjoy security which lays the foundation for a life of holiness. Faced with the threat to the divine institution of marriage, Malachi exhorted husbands to remain faithful to their wives.

 

16 For I hate divorce, says the Lord, the God of Israel, and one that covers his garment with violence, says the Lord of hosts. Therefore take heed to your spirit, that ye deal not treacherously!

2:16

I hate divorce. The Lord emphasized what he had to say in this emphatic statement. God considers unjustified divorce as a gross sin which, like the blood of the splashing his murderer, leaves a trace of the package. Although God hates divorce, there are circumstances where it is a lesser evil and prevents more serious spiritual disasters.

 

17 Ye have wearied the Lord with your words and you say, Wherein have we wearied him? It's saying, Everyone who does evil is good in the sight of the LORD, and it is in him that he takes pleasure! Or, Where is the God of justice?

2:17

wearied the LORD. It was the disillusionment which followed the reconstruction of the temple. God's presence had not filled the new sanctuary, and the people began to live in indifference vis-à-vis his God. Hardened and devoid of spiritual discernment, he persisted in his cynical protestations of innocence, not even trying to seriously make the difference between good and evil. The Jews were so influenced by the desire to prove that they had the forehead and the insolence of the Lord put in question by suggesting that favored the bad and did not care of the righteous. The prophet confronted the imminence of judgment by announcing that God would come, of course, but to purify his people (cf. #Mal 3: 1-5).

2: 17-4: 6 The denunciation of Israel's sins was followed by an announcement of judgment against unrepentant Jews and blessing to the faithful remnant. V. 17 is an introduction to the rest of the book. The priests and members of the infidels and disobedient people had exhausted the patience of God through their skepticism and self-justification; the judgment would arise.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact