MARC 15: 1 À 15 ***MARK 15 : 1 À 15 ***

22/02/2015 11:39

MARC 15: 1 À 15 ***

1 ¶  Dès le matin, les principaux sacrificateurs tinrent conseil avec les anciens et les scribes, et tout le sanhédrin. Après avoir lié Jésus, ils l’emmenèrent, et le livrèrent à Pilate.

2  Pilate l’interrogea : Es-tu le roi des Juifs ? Jésus lui répondit : Tu le dis.

3  Les principaux sacrificateurs portaient contre lui plusieurs accusations.

4  Pilate l’interrogea de nouveau : Ne réponds-tu rien ? Vois de combien de choses ils t’accusent.

5  Et Jésus ne fit plus aucune réponse, ce qui étonna Pilate.

6  A chaque fête, il relâchait un prisonnier, celui que demandait la foule.

7  Il y avait en prison un nommé Barabbas avec ses complices, pour un meurtre qu’ils avaient commis dans une sédition.

8  La foule, étant montée, se mit à demander ce qu’il avait coutume de leur accorder.

9  Pilate leur répondit: Voulez-vous que je vous relâche le roi des Juifs ?

10  Car il savait que c’était par envie que les principaux sacrificateurs l’avaient livré.

11  Mais les chefs des sacrificateurs excitèrent la foule, afin que Pilate leur relâchât plutôt Barabbas.

12  Pilate, reprenant la parole, leur dit : Que voulez-vous donc que je fasse de celui que vous appelez le roi des Juifs ?

13  Ils crièrent de nouveau : Crucifie-le !

14  Pilate leur dit : Quel mal a-t-il fait ? Et ils crièrent encore plus fort : Crucifie-le !

15 ¶  Pilate, voulant satisfaire la foule, leur relâcha Barabbas ; et, après avoir fait battre de verges Jésus, il le livra pour être crucifié.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

15: 1

Dès le matin. A l’aube, probablement entre 5 et 6 heures du matin. Ayant décrété illégalement la culpabilité de Jésus pendant la nuit (#Mr 14:53-65 ; #Jn 18:13-24), le sanhédrin se réunit formellement peu après l’aube pour prononcer sa sentence.

principaux sacrificateurs. Personnages placés au sommet de la hiérarchie du temple. La plupart d’entre eux étaient sadducéens

tinrent conseil. Réunion décrite en #Lu 22:66-71. Il ne s’agissait que de réitérer les charges qui avaient été retenues un peu plus tôt contre Jésus et de prononcer le verdict de culpabilité.

Pilate. Procurateur (gouverneur) romain de la Judée de 26 à 36 apr. J.-C. Sa résidence officielle était à Césarée, mais il se trouvait à Jérusalem pour la Pâque.

15: 2

Pilate l’interrogea. Jean rapporte (#Jn 18:30-31) que les chefs juifs exigeaient de Pilate qu’il donne simplement son accord à la condamnation à mort qu’ils avaient déjà prononcée contre Jésus (#Mr 14: 64). Pilate ayant refusé, ils présentèrent alors leurs fausses accusations contre Jésus (#Lu 23: 2). Après les avoir entendues, Pilate l’interrogea.

Es-tu le roi des Juifs? C’est la seule accusation que Pilate prit au sérieux: si Jésus prétendait être roi, il se rendait coupable de rébellion contre Rome. La question de Pilate révèle qu’il avait déjà été mis au courant de ce chef d’accusation (#Lu 23: 2).

Tu le dis. En formulant ainsi sa réponse, Jésus impliquait qu’il était effectivement le roi légitime d’Israël, mais que l’interprétation que faisait Pilate de sa déclaration n’était pas la sienne (cf. #Jn 18:34-37).

15: 3

plusieurs accusations. Cf. #Luc 23: 2, #Luc 23: 5.

15: 4

Ne réponds-tu rien? Pilate s’étonnait du silence de Jésus, car il s’attendait à ce que, comme tout prisonnier accusé, il se défende avec véhémence des accusations portées contre lui. Jésus resta silencieux, probablement afin d’accomplir la prophétie (#Esa 42:1-2 ; #Esa 53:7) ou parce que Pilate avait déjà déclaré qu’il était innocent (#Lu 23: 4 ; #Jn 18: 38), ou pour les deux raisons à la fois.

15: 6

A chaque fête. A chaque Pâque.

relâchait. L’imparfait indique que c’était une habitude. Des sources profanes anciennes indiquent que les gouverneurs romains octroyaient à l’occasion une amnistie à la demande de leurs administrés. Présumant que le peuple demanderait la libération de son roi (qu’il avait reconnu comme tel au début de la semaine, 11:1-10), Pilate pensait sans doute que cette coutume annuelle était le seul moyen de sortir de son dilemme à propos de Jésus.

15: 7

Barabbas. Voleur (#Jn 18: 40) et meurtrier (#Lu 23:18-19), il était d’une certaine façon impliqué dans une insurrection contre Rome. On ne sait pas si c’était par conviction politique ou par intérêt financier. Il est impossible de savoir de quelle insurrection il s’agit, mais de telles révoltes étaient courantes au temps de Jésus et annonçaient la révolte générale de 66-70 apr. J.-C.

15: 10

par envie. Pilate se rendait compte que les autorités juives ne lui avaient pas livré Jésus par loyauté envers Rome. Il avait percé à jour leur tromperie et comprenait leur vrai motif sous-jacent: leur jalousie de la popularité de Jésus auprès du peuple.

15: 15

battre de verges. Avec un fouet (connu sous le nom de flagellum) fait d’un manche en bois auquel étaient attachées des lanières de cuir munies de morceaux de métal à leur extrémité. Être battu de verges avec un flagellum était une épreuve redoutable, car la chair était arrachée jusqu’à l’os, provoquant un abondant saignement. Souvent les prisonniers en mouraient.

crucifié. La crucifixion était la méthode romaine la plus répandue pour exécuter les esclaves et les étrangers. L’auteur latin Cicéron la décrivit comme « le châtiment le plus cruel et le plus odieux qui soit ».

 

MARK 15 : 1 À 15  ***

1 ¶ In the morning, the chief priests held a consultation with the elders and scribes and the whole council. Bound Jesus, and carried him away, and delivered him to Pilate.

2 Pilate asked him, Art thou the King of the Jews? Jesus answered, Thou sayest.

3 And the chief priests several charges against him.

4 Pilate asked him again: Do you answer nothing? See how many things they witness against thee.

5 But Jesus made no further answer, so that Pilate marveled.

6 A feast he released unto them one prisoner, whomsoever they desired.

7 There was one called Barabbas jail with his accomplices for a murder they committed in the insurrection.

8 And the multitude crying aloud began to wonder what he always did for them.

9 Pilate answered them: Do you want me to release to you the King of the Jews?

10 For he knew that for envy that the chief priests had delivered.

11 But the chief priests moved the people, that Pilate rather release Barabbas.

12 Pilate answered and said unto them, What will ye then that I shall do unto him whom ye call the King of the Jews?

13 And they cried out again, Crucify him!

14 Pilate said to them, what evil has he done? And they cried out the more: Crucify him!

15 ¶ Pilate, wishing to satisfy the crowd, released Barabbas to them and having scourged Jesus, he delivered him to be crucified.

NOTES JOHN MACARTHUR

15: 1

In the morning. At dawn, probably between 5 and 6 am. Unlawfully imposed guilt of Jesus during the night (#Mr 14: 53-65; #Jn 18: 13-24), the council meets formally shortly after dawn to pronounce his sentence.

chief priests. Characters placed at the top of the hierarchy of the temple. Most of them were Sadducees

took counsel. Meeting described in #Lu 22: 66-71. It was no reiterate that the charges had been identified earlier against Jesus and pronounce the guilty verdict.

Pilate. Procurator (governor) Roman Judea from 26 to 36 AD. AD His official residence was in Caesarea, but he was in Jerusalem for the Passover.

15: 2

Pilate asked. John reports (#Jn 18: 30-31) that the Jewish leaders demanded of Pilate that he simply agrees to the death sentence they had pronounced against Jesus (#Mr 14: 64). Pilate refused, they then presented their false charges against Jesus (#Lu 23: 2). After hearing them, Pilate asked.

Art thou the King of the Jews? This is the only charge that Pilate took seriously: if Jesus claimed to be king, he was guilty of rebellion against Rome. Pilate's question reveals that he had been made aware of this charge (#Lu 23: 2).

So you say. Thus formulating its response, Jesus implied that he was indeed the rightful king of Israel, but that the interpretation was Pilate's statement was not his (cf. #Jn 18: 34-37).

15: 3

several charges. #Luc Cf. 23: 2 #Luc 23: 5.

15: 4

Do you answer nothing? Pilate was surprised at the silence of Jesus because he expected that, like all detainees accused, he vehemently defend the charges against him. Jesus remained silent, probably in order to fulfill the prophecy (#Esa 42: 1-2; #Esa 53: 7) or because Pilate had already declared that he was innocent (#Lu 23: 4; #Jn 18: 38 ), or for both reasons simultaneously.

15: 6

Each party. At every Passover.

relaxed. The imperfect indicates that it was a habit. Ancient secular sources indicate that the Roman governors were granting an amnesty on the occasion at the request of their citizens. Assuming that the people would ask for the release of his king (he had recognized at the beginning of the week, 11: 1-10), Pilate probably thought that this annual custom was the only way out of his dilemma about of Jesus.

15: 7

Barabbas. Thief (#Jn 18: 40) and killer (#Lu 23: 18-19), he was somehow involved in an insurrection against Rome. It is not known whether it was political or financial interest. It is impossible to know what it is insurrection, but such revolts were common in the time of Jesus and announced the general revolt of 66-70 AD. J.-C.

15: 10

by envy. Pilate realized that the Jewish authorities had not delivered him his loyalty to Rome. He had seen through their deceit and understood their true motive underlying: their jealousy of the popularity of Jesus to the people.

15: 15

scourged. With a whip (known as the flagellum) is a wooden handle to which were attached leather straps fitted with metal pieces at the end. Be scourged with a flagellum was a formidable test for flesh was torn to the bone, causing heavy bleeding. Often prisoners died.

crucified. Crucifixion was the most common method to run Roman slaves and foreigners. The Latin writer Cicero described it as "the most cruel and most heinous ever."

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact