MARC 9 : 1 À 30 ***MARK 9 : 1 À 30 ***

16/01/2015 13:09

MARC 9 : 1 À 30 ***

1 ¶  Il leur dit encore : Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu venir avec puissance.

2  Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les conduisit seuls à l’écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ;

3  ses vêtements devinrent resplendissants, et d’une telle blancheur qu’il n’est pas de foulon sur la terre qui puisse blanchir ainsi.

4  Elie et Moïse leur apparurent, s’entretenant avec Jésus.

5  Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Rabbi, il est bon que nous soyons ici ; dressons trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie.

6  Car il ne savait que dire, l’effroi les ayant saisis.

7  Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix : Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le !

8  Aussitôt les disciples regardèrent tout autour, et ils ne virent que Jésus seul avec eux.

9  Comme ils descendaient de la montagne, Jésus leur recommanda de ne dire à personne ce qu’ils avaient vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme fût ressuscité des morts.

10  Ils retinrent cette parole, se demandant entre eux ce que c’est que ressusciter des morts.

11  Les disciples lui firent cette question : Pourquoi les scribes disent-ils qu’il faut qu’Elie vienne premièrement ?

12  Il leur répondit : Elie viendra premièrement, et rétablira toutes choses. Et pourquoi est-il écrit du Fils de l’homme qu’il doit souffrir beaucoup et être méprisé ?

13  Mais je vous dis qu’Elie est venu, et qu’ils l’ont traité comme ils ont voulu, selon qu’il est écrit de lui.

14 ¶  Lorsqu’ils furent arrivés près des disciples, ils virent autour d’eux une grande foule, et des scribes qui discutaient avec eux.

15  Dès que la foule vit Jésus, elle fut surprise, et accourut pour le saluer.

16  Il leur demanda : Sur quoi discutez-vous avec eux ?

17  Et un homme de la foule lui répondit : Maître, j’ai amené auprès de toi mon fils, qui est possédé d’un esprit muet.

18  En quelque lieu qu’il le saisisse, il le jette par terre ; l’enfant écume, grince des dents, et devient tout raide. J’ai prié tes disciples de chasser l’esprit, et ils n’ont pas pu.

19  Race incrédule, leur dit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous ? jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi.

20  (9-19) On le lui amena. (9-20) Et aussitôt que l’enfant vit Jésus, l’esprit l’agita avec violence ; il tomba par terre, et se roulait en écumant.

21  Jésus demanda au père : Combien y a-t-il de temps que cela lui arrive ? Depuis son enfance, répondit-il.

22  Et souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr. Mais, si tu peux quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous.

23  Jésus lui dit : Si tu peux ! …  Tout est possible à celui qui croit.

24  Aussitôt le père de l’enfant s’écria : Je crois ! viens au secours de mon incrédulité !

25  Jésus, voyant accourir la foule, menaça l’esprit impur, et lui dit : Esprit muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant, et n’y rentre plus.

26  Et il sortit, en poussant des cris, et en l’agitant avec une grande violence. L’enfant devint comme mort, de sorte que plusieurs disaient qu’il était mort.

27  Mais Jésus, l’ayant pris par la main, le fit lever. Et il se tint debout.

28  Quand Jésus fut entré dans la maison, ses disciples lui demandèrent en particulier : Pourquoi n’avons-nous pu chasser cet esprit ?

29  Il leur dit : Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière.

30 ¶  Ils partirent de là, et traversèrent la Galilée. Jésus ne voulait pas qu’on le sût.

NOTES DE JOHN MACARTHUR

9:1

Je vous le dis en vérité. Déclaration solennelle qui n’apparaît que dans les Évangiles, et seulement dans la bouche de Jésus. Elle introduit toujours un sujet de la plus haute importance.

ne mourront point, qu’ils n’aient vu le royaume de Dieu. Les interprétations diffèrent quant à l’événement que Jésus avait à l’esprit: évoquait-il sa résurrection et son ascension, la venue de l’Esprit à la Pentecôte, l’extension du christianisme ou la destruction de Jérusalem en 70 apr. J.-C.? L’interprétation la plus adéquate, d’après le contexte, consiste à lier la promesse de Christ à la transfiguration (vv. #Mr 9:2-8), car celle-ci offrit un avant-goût de son retour en gloire. Les trois Évangiles synoptiques inscrivent cette promesse juste avant la transfiguration, ce qui confirme ce point de vue, outre le fait que le « royaume » peut désigner la splendeur royale.

9:2

Six jours après. Marc et Matthieu placent la transfiguration « six jours après » la promesse faite par Jésus (v. #Mr 9:1). Quant à Luc, il donne un intervalle « d’environ huit jours », sans doute parce qu’il y inclut le jour où fut donnée cette promesse, plus le jour de la transfiguration elle-même (#Lu 9:28).

Pierre, Jacques et Jean. Comme ces trois disciples faisaient partie des intimes de Jésus, ils étaient parfois autorisés à être les témoins d’événements auxquels les autres ne pouvaient assister (cf. #Mr 14: 33).

haute montagne. Très probablement le mont Hermon, qui s’élève à plus de 2800 m au-dessus du niveau de la mer, ce qui en fait la montagne la plus élevée de la région de Césarée de Philippe (cf. #Mr 8:27).

transfiguré. Vient d’un verbe grec signifiant « changer de forme » ou « être transformé ». D’une façon inexplicable, Jésus manifesta une partie de sa gloire aux trois disciples (cf. #2P 1:16).

9:3

resplendissants, et d’une telle blancheur. La gloire divine qui émanait de Jésus faisait même irradier ses vêtements d’une lumière d’une blancheur éblouissante. La lumière est souvent associée à la présence visible de Dieu (cf. #Ps 104:2 ; #Da 7:9 ; #1Ti 6:16 ; #Ap 1:14 ; #Ap 21: 23).

9:4

Elie et Moïse. Symboles, l’un des prophètes, l’autre de la loi, qui sont les deux grandes parties de l’A.T. L’ordre de leur apparition dans le texte (Elie d’abord, puis Moïse) est spécifique à Marc (qui renverse lui-même cet ordre au v. 5).

s’entretenant avec Jésus. Le sujet de leur entretien était sa mort imminente (#Lu 9:31).

9:5

Rabbi. Littéralement « mon maître ». Titre honorifique conféré par les Juifs à des enseignants respectés. Dans le N.T., il est aussi utilisé pour Jean-Baptiste (#Jn 3:26).

dressons trois tentes. De façon à ce que le séjour de ces trois illustres figures devienne permanent. Peut-être. Pierre fit-il cette suggestion parce qu’il croyait que le royaume millénaire était sur le point d’être inauguré (cf. #Za 14: 16).

9:7

Une nuée vint les couvrir. Il s’agit de la nuée glorieuse qui, tout au long de l’A.T., signalait la présence de Dieu cf. #Ex 13: 21 ; #Ex 33:18-23 ; #Ex 40:34-35 ; #No 9:15 ; #No 14: 14 ; #De 1:33).

de la nuée sortit une voix. C’est la voix du Père qui, sortant de la nuée, interrompit le bafouillage de Pierre (#Mt 17: 5 ; #Lu 9:34-35).

mon Fils bien-aimé. Le Père répétait son amour pour le Fils, exprimé pour la première fois à l’occasion du baptême de Jésus (#Mr 1:11). On trouve ces mots dans les récits parallèles de la transfiguration (#Mt 17: 5 ; #Lu 9:35) ainsi que chez Pierre (#2P 1:17).

écoutez-le! Jésus, celui vers lequel tendaient la loi et les prophètes (cf. #De 18: 15), est celui que les disciples sont tenus d’écouter et à qui ils doivent obéir (cf. #Hé 1:1-2).

9:9

jusqu’à ce que …  soit ressuscité des morts. C’est-à-dire le moment où la véritable nature de la mission messianique de Jésus deviendrait évidente pour tous: il était venu remporter la victoire non sur les Romains, mais sur le péché et sur la mort.

9:10

se demandant entre eux ce qu’il entendait par ressusciter des morts. Comme la plupart des Juifs (à l’exception notoire des sadducéens), les disciples croyaient en une résurrection future (cf. #Jn 11:24). Ce qui les troublait, c’était le fait que Jésus évoquait l’imminence de sa propre résurrection, et donc de sa mort. La confusion des disciples prouve une nouvelle fois qu’ils ne comprenaient toujours pas la nature de sa mission messianique.

9:11

il faut qu’Élie vienne premièrement. Cf. #Mr 8:28-29. La doctrine des scribes, en la matière, n’était pas basée sur la tradition rabbinique mais sur l’A.T. (#Mal 3:1 ; #Mal 4:5). Les prophéties de Malachie étaient familières aux Juifs du temps de Jésus, et les disciples essayaient sans doute de les faire correspondre à l’apparition d’Elie, telle qu’ils venaient de la voir. Sans doute aussi les scribes et les pharisiens argumentaient-ils que Jésus ne pouvait être le Messie, puisque Elie n’était pas revenu avant lui. Les trois disciples ne savaient plus que penser et demandèrent donc à Jésus de leur donner son interprétation.

9:12

Elie viendra premièrement. Jésus affirmait que l’interprétation par les scribes de #Mal 3:1 ; #Mal 4:5 était correcte, ce qui dut ajouter encore à la perplexité des disciples.

souffrir beaucoup et être méprisé. Jésus relevait que les prophéties d’Elie n’excluaient d’aucune manière que le Messie doive souffrir et mourir, puisque cela était aussi prédit dans l’A.T. (p. ex. #Ps 22 ; #Ps 69:21-22 ; #Esa 53.

9:13

Elie est venu. Jésus répondait ici directement à la question des disciples: les prophéties relatives à la venue d’Elie avaient été accomplies en Jean-Baptiste. Ce dernier, sans être en aucune façon sa réincarnation (cf. #Jn 1:21), venait « avec l’esprit et la puissance d’Elie » et aurait accompli ces prophéties s’ils avaient cru. Puisqu’ils ont rejeté aussi bien Jean-Baptiste que Jésus, un autre viendra « avec la puissance et l’esprit d’Elie » avant la seconde venue de Christ.

ils l’ont traité. Les chefs juifs rejetèrent Jean-Baptiste (#Mt 21: 25 ; #Lu 7:33), et Hérode le mit à mort (#Mr 6:17-29).

selon qu’il est écrit de lui. Aucune prophétie particulière de l’A.T. n’avait prédit la mort du précurseur du Messie. La meilleure façon de comprendre cette déclaration est donc de considérer que cet accomplissement repose sur le mode typologique: le sort qui avait été réservé à Elie (#1R 19:1-2) atteignit aussi Jean-Baptiste, son antitype.

9:14

disciples. Les neuf qui étaient restés en arrière.

9:17

possédé d’un esprit muet. Ce garçon était frappé d’une incapacité de parler d’origine diabolique, détail qu’on ne trouve que chez Marc.

9:18

ils n’ont pas pu. L’échec des disciples est surprenant, quand on sait de quels pouvoirs ils avaient été investis par Jésus (#Mr 3:15 ; #Mr 6:13).

9:19

race incrédule. Cf. #Ps 95:10. Le mot « race » indique que Jésus était exaspéré non seulement contre le père, ou les neuf disciples, mais aussi contre les scribes incrédules, qui devaient faire leurs choux gras de l’échec des disciples (cf. v. #Mr 9:14), et contre l’Israël incrédule en général.

9:22

pour le faire périr. Ce démon était particulièrement violent et dangereux. Les feux à ciel ouvert et les réserves d’eau sans garde-fous étaient monnaie courante dans la région au Ier siècle, ce qui offrait maintes occasions au démon de tenter de tuer cet enfant. La déclaration est faite par le père, ce qui ajoute au pathétique de la situation. Le garçon devait avoir été défiguré par les cicatrices de ses brûlures, et même frappé d’ostracisme à cause d’elles. Son état représentait un fardeau pour toute sa famille, qui devait le surveiller constamment pour le garder du danger.

9:23

Tout est possible. Le problème ne venait pas d’un manque de puissance de Jésus, mais du manque de foi de la part du père. Même s’il guérissait souvent sans tenir compte de la foi des gens concernés, Jésus choisit ici de mettre l’accent sur la puissance de la foi (cf. #Mt 17: 20 ; #Lu 17: 6). Jésus guérissait des multitudes de malades, et pourtant beaucoup, sinon la plupart, ne croyaient pas en lui. Cf. #Lu 17:15-19.

9:24

Je crois! viens au secours de mon incrédulité! En reconnaissant l’imperfection de sa foi, à laquelle se mêlaient tant de doutes, le père, désespéré, supplia Jésus de l’aider à faire preuve de cette plus grande portion de foi qu’il exigeait de lui.

9:25

voyant accourir la foule. En voyant grandir la foule, Jésus agit sans plus tarder, peut-être pour épargner au garçon et à son père un embarras supplémentaire. Il faut dire aussi que le Seigneur n’accomplissait pas ses miracles pour satisfaire les amateurs de sensations fortes (cf. #Mr 8:11 ; #Lu 23:8-9).

je te l’ordonne. Le N.T. atteste l’autorité absolue de Jésus sur les démons (p. ex. #Mr 1:32-34 ; #Mr 5:1-13 ; #Lu 4:33-35). Ses guérisons démontraient son autorité sur le monde naturel et apportaient la preuve de sa divinité. Celle-ci était confirmée par son autorité sur les démons, qui démontrait son autorité sur le monde surnaturel.

9:29

Cette espèce-là. Certains démons sont plus puissants et obstinés que d’autres, et donc plus résistants quand on veut les chasser (cf. #Mt 12: 45).

que par la prière. Les disciples, rendus peut-être trop confiants par leurs succès antérieurs, s’étaient probablement appuyés sur leurs propres capacités et négligeaient de puiser leurs forces dans la puissance divine.

9:30

traversèrent la Galilée. Quittant la région de Césarée de Philippe, Jésus et ses disciples avaient commencé leur voyage vers Jérusalem, voyage dont l’issue serait la crucifixion, quelques mois plus tard. Leur destination immédiate était Capernaüm (v. #Mr 9:33).

ne voulait pas qu’on le sache. Jésus persistait à s’isoler de façon à pouvoir préparer les disciples à sa mort (cf. #Mr 7:24).

 

MARK 9 : 1 À 30  ***

1 ¶ He said to them, I tell you the truth, some of those here will not taste death before they see the kingdom of God come with power.

2 And after six days Jesus took with him Peter, Jacques and John, and leadeth them away on a high mountain. He was transfigured before them;

3 his clothes became shining, exceeding white as snow it is no fuller on earth can white them.

4 Elijah and Moses appeared to them, talking with Jesus.

5 And Peter answered and said to Jesus, Master, it is good that we are here; let us make three tents, one for you, one for Moses and one for Elijah.

6 For he knew not what to say, for they were sore afraid.

7 A cloud overshadowed them, and from the cloud came a voice: This is my beloved Son; listen to him!

8 And suddenly looking around, and they saw that Jesus only with themselves.

9 And as they came down from the mountain, he charged them not to tell anyone what they had seen, till the Son of Man had risen from the dead.

10 And they kept that saying with themselves, questioning what the rising from the dead.

11 The disciples asked him: Why do the scribes say that Elijah must first come?

12 He answered them, Elijah does come first and restore all things. And why is it written of the Son of man that he must suffer many things and be despised?

13 But I tell you that Elijah has come, and they treated him as they pleased, as it is written of him.

14 ¶ And when they came to the disciples, they saw around them a great multitude, and scribes arguing with them.

15 When the crowd saw him, were greatly amazed, and running to greet him.

16 He asked them, What are you discussing with them?

17 And one of the multitude answered him, Teacher, I brought unto thee my son, which hath a dumb spirit.

18 And wherever it seizes him, it throws him down; he foams and grinds his teeth, and becomes rigid. I asked your disciples to cast it out, and they could not.

19 unbelieving, Jesus said to them, how long shall I be with you? how long shall I suffer you? Bring him to me.

20 (9-19) It is brought to him. (9-20) And as soon as he saw him, the spirit tare him; he fell on the ground, and wallowed foaming.

21 And he asked his father, How long has he been like this with him? Since childhood, he replied.

22 And ofttimes it hath cast him into the fire and into water to destroy him. But if you can do anything, come to our aid, have compassion on us.

23 Jesus answered him, If thou canst! ... Everything is possible for him who believes.

24 Immediately the boy's father exclaimed, I believe; help thou my unbelief!

25 Jesus saw that the people came running, rebuked the unclean spirit, saying to him: Deaf and dumb spirit, I command you, come out of him, and enter no more.

26 And he came out, screaming, and shaking with great violence. And he became as dead, so many said he was dead.

27 But Jesus took him by the hand, and lifted him up. And he stood.

28 And when he was come into the house, his disciples asked him privately, Why do not we cast him out?

29 He said to them, This kind can come out only by prayer.

30 ¶ And they departed from there and passed through Galilee. Jesus did not want anyone to know.

NOTES JOHN MACARTHUR

9: 1

I tell you the truth. Affirmation that only appears in the Gospels, and only Jesus' mouth. She always introduces a subject of the utmost importance.

not taste of death, till they see the kingdom of God. Interpretations differ as to the event that Jesus had in mind: he spoke of his resurrection and ascension, the coming of the Spirit at Pentecost, the extension of Christianity or the destruction of Jerusalem in 70 AD. AD? The most appropriate interpretation, according to the context of linking Christ's promise to the transfiguration (#Mr vv. 9: 2-8), because it offered a taste of his return in glory. The three Synoptic Gospels fit this promise just before the transfiguration, confirming this view, besides the fact that the "kingdom" can refer to the royal splendor.

9: 2

Six days later. Mark and Matthew place the transfiguration "six days" the promise made by Jesus (v #Mr. 9: 1). As for Luke, it provides a range of "about eight days," probably because he includes the day was given this promise, the more the day of the Transfiguration itself (#Lu 9:28).

Pierre, Jacques and John. As these three disciples were in intimate of Jesus, they were sometimes allowed to witness events that the others could not attend (see #Mr 14: 33).

high mountains. Probably Mount Hermon, which amounts to more than 2800 m above sea level, making it the highest mountain in the region of Caesarea Philip (cf. #Mr 8:27).

transfigured. Comes from a Greek word meaning "change shape" or "be converted." In inexplicably Jesus manifested some of its glory to the three disciples (cf. # 2P 1:16).

9: 3

shining, exceeding white as snow. The divine glory that emanated from Jesus did the same clothes radiate a light of dazzling whiteness. The light is often associated with the visible presence of God (cf. #PS 104: 2; #Da 7: 9; # 1Ti 6:16; 1:14 #Ap; #Ap 21: 23).

9: 4

Elijah and Moses. Symbols, one of the prophets, the other law, which are the two main parts of the AT The order of their appearance in the text (Elijah first, then Moses) is specific to Marc (which reverses itself this order in v. 5).

talking with Jesus. The subject of their conversation was his impending death (#Lu 9:31).

9: 5

Rabbi. Literally "my master." Honorary title conferred by the Jews respected teachers. In the NT it is also used for Jean-Baptiste (#Jn 3:26).

let us make three tents. So that the stay of these three illustrious figures become permanent. May be. Pierre-he made this suggestion because he believed that the millennial kingdom was about to be opened (see #Za 14: 16).

9: 7

A cloud overshadowed them. This is the glorious cloud throughout the OT, reported the presence of God cf. #Ex 13: 21; #Ex 33: 18-23; #Ex 40: 34-35; # No 9:15; # No 14: 14; # Of 1:33).

from the cloud came a voice. It is the voice of the Father, out of the cloud, interrupted the spluttering of Peter (#Mt 17: 5; #Lu 9: 34-35).

my beloved Son. Father repeated his love for the Son, expressed for the first time at the baptism of Jesus (#Mr 1:11). We find these words in the parallel accounts of the transfiguration (#Mt 17: 5; #Lu 9:35) and in Peter (# 2P 1:17).

listen to him! Jesus, the one toward which tended the law and the prophets (cf. # of 18: 15), is that the disciples are expected to listen and to whom they must obey (see # 1 Hey: 1-2).

9: 9

until ... rose from the dead. That is to say, when the true nature of Jesus' messianic mission would become obvious to all: he came to win not the Romans, but over sin and death.

9:10

asking them what he meant by rising from the dead. Like most Jews (with the notable exception of the Sadducees), the disciples believed in a future resurrection (cf. #Jn 11:24). What troubled them was the fact that Jesus spoke of the imminence of his own resurrection, and thus his death. The confusion of the disciples proves once again that they still do not understand the nature of his messianic mission.

9:11

Elijah must come first. #Mr Cf. 8: 28-29. The doctrine of the scribes in the matter, was not based on the rabbinic tradition but on the AT (#Mal 3: 1; #Mal 4: 5). The prophecies of Malachi were familiar to Jews of Jesus and the disciples probably trying to match them with the appearance of Elijah, as they came to see her. No doubt they were arguing the scribes and Pharisees that Jesus could be the Messiah, as Elijah had not come before him. The three disciples did not know what to think and therefore asked Jesus to give its interpretation.

9:12

Elijah does come first. Jesus said that the interpretation by the scribes #Mal 3: 1; #Mal 4: 5 was correct, what must be added to the perplexity of the disciples.

suffer many things and be despised. Jesus noted that the prophecies of Elijah excluded in any way that the Messiah must suffer and die, since it was also predicted in the OT (eg #PS 22; #PS. 69: 21-22.; #Esa 53.

9:13

Elijah came. Jesus answered here directly to the question of the disciples the prophecies concerning the coming of Elijah had been fulfilled in John the Baptist. The latter, without being in any way his reincarnation (cf. #Jn 1:21), had "the spirit and power of Elijah" and would have accomplished these prophecies they had believed. Since they have rejected both John the Baptist Jesus, another will come "with the power and spirit of Elijah" before the second coming of Christ.

they treated. The Jewish leaders rejected John the Baptist (#Mt 21: 25; #Lu 7:33) and Herod slew him (#Mr 6: 17-29).

as it is written of him. No special prophecy A.T. had predicted the death of the precursor of the Messiah. The best way to understand this statement is to consider that this achievement is based on the typological method: the fate that had been reserved for Elie (# 1R 19: 1-2) also reached John the Baptist, his antitype.

9:14

disciples. The nine who remained behind.

9:17

a dumb spirit. This boy was incapacitated to speak of diabolical origin, detail found only in Mark.

9:18

they could not. The failure of the disciples is surprising when you know what powers they had been invested by Jesus (3:15 #Mr; #Mr 6:13).

9:19

faithless. See #PS 95:10. The "race" word indicates that Jesus was exasperated not only against the father, or the nine disciples, but also against the unbelieving scribes, who were to have a field for the failure of the disciples (v. 9:14 #Mr ) and the unbeliever against Israel in general.

9:22

to destroy him. This demon was particularly violent and dangerous. Open fires and water supplies without safeguards were common in the area in the first century, which offered many occasions the devil to try to kill this child. The statement was made by the father, which adds to the pathos of the situation. The boy must have been disfigured by scars from his burns, and even ostracized because of them. His condition was a burden to his family, which was monitored constantly to keep it from harm.

9:23

Anything is possible. The problem was not a lack of power of Jesus, but the lack of faith on the part of the father. Although he often healed regardless of the faith of the people involved, Jesus chose here to focus on the power of faith (cf. #Mt 17: 20; #Lu 17: 6). Jesus healed multitudes of sick, yet many, if not most, do not believe in him. #Lu Cf. 17: 15-19.

9:24

I believe! help thou my unbelief! Acknowledging the imperfection of his faith, which mingled so many doubts, father, desperate, begged Jesus to help demonstrate this larger portion of faith he demanded of him.

9:25

Seeing the people came running. Seeing grow the multitudes, he acts without further delay, perhaps to spare the boy and his father a further embarrassment. It must be said that the Lord did not perform miracles to satisfy thrill seekers (see #Mr 8:11; #Lu 23: 8-9).

I command you. The NT confirms the absolute authority of Jesus over demons (eg #Mr 1: 32-34; 5 #Mr.. 1-13; #Lu 4: 33-35). His healings showed his authority over the natural world and brought proof of his divinity. This was confirmed by his authority over demons, which showed his authority over the supernatural world.

9:29

This species there. Some demons are more powerful and obstinate than others, and therefore more resistant when we want to drive them (cf. #Mt 12: 45).

through prayer. The disciples, made perhaps too confident of their past successes, had probably relied on their own capabilities and neglected to draw their forces in divine power.

9:30

through Galilee. Leaving the region of Caesarea Philippi, Jesus and his disciples began their journey to Jerusalem, the outcome of which would travel the crucifixion, a few months later. Their immediate destination was Capernaum (v. #Mr 9:33).

did not want to know. Jesus persisted in isolation so as to prepare the disciples to his death (cf. #Mr 7:24).

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact