ROMAINS 08 : 01 À 39 *** + ROMANS 08 : 01 to 39 + NOTES : JOHN MACARTHUR

31/10/2015 10:33

ROMAINS 08 : 01 À 39 *** +


1 ¶  Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.

donc. Le résultat ou la conséquence de la vérité qui vient d’être enseignée. Ce terme introduit en général la conclusion du v. précédent, mais ici il introduit les résultats incroyables de l’enseignement de Paul dans les sept ch. précédents: la justification est reçue par la foi seule sur la base de la pure grâce de Dieu.

aucune condamnation. « Condamnation » n’apparaît que trois fois dans le N.T., dans l’épître aux Romains (cf. #Ro 5:16, #Ro 5:18); utilisé exclusivement dans les affaires juridiques, il exprimait l’exact contraire de la justification. Il désignait une sentence de culpabilité et le châtiment qui en découlait. Aucun péché que peut commettre un croyant  qu’il soit passé, présent ou futur - ne peut être retenu contre lui, puisque la punition a été payée par Christ et que sa justice a été imputée au croyant. Aucun péché n’annulera jamais cette décision légale divine (voir la note sur le v. 33 {==> "Ro 8:33"}).

ceux …  en Jésus-Christ. C’est-à-dire tout chrétien véritable; être en Christ, c’est être uni à lui (voir les notes sur 6:2 {==> "Ro 6:2"}, 11 {==> "Ro 6:11"};  cf. #Ro 6:1-11 ; #1Co 12:13, #1Co 12:27 ; #1Co 15: 22).

2  En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort.

En effet. Introduit la raison pour laquelle il n’y a aucune condamnation pour le croyant: l’Esprit a remplacé la loi qui produisait seulement le péché et la mort (#Ro 7:5, #Ro 7:13) par une nouvelle loi qui produit la vie: la loi de la foi (#Ro 3:27) ou le message de l’Évangile.

la loi de l’Esprit de vie. Équivaut à l’Évangile, la loi de la foi.

la loi du péché et de la mort. La loi de Dieu. Quoi qu’elle soit bonne, sainte et juste (#Ro 7:12), elle ne peut produire que le péché et la mort (#Ro 7:5, #Ro 7:13), compte tenu de la faiblesse de la chair (voir les notes sur le v. 3 {==> "Ro 8:3"}; 7:7-11 {==> "Ro 7:7"}).

8:2-30 Mentionné une seule fois dans les ch. #Ro 1:1-7:2 (cf. #Ro 1:4), l’Esprit apparaît environ 20 fois au ch. #Ro 8. Il nous libère du péché et de la mort (vv. #Ro 8:2-3), nous rend capables d’accomplir la loi de Dieu (v. #Ro 8:4), transforme notre nature et nous donne la force de remporter la victoire sur notre chair non rachetée (vv. #Ro 8:5-13), confirme notre adoption comme enfants de Dieu (vv. #Ro 8:14-16) et garantit notre gloire finale (vv. #Ro 8:17-30).

3  Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, — Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,

chose impossible à la loi. Elle ne pouvait pas délivrer les pécheurs du châtiment (#Ac 13:38-39 ; #Ga 3:10) ni les rendre justes (#Ga 3:21).

chair …  sans force. À cause de la corruption coupable des hommes non régénérés, la loi était incapable de produire la justice (#Ga 3:21).

condamné le péché dans la chair. La condamnation divine du péché fut infligée à la chair sans péché de Christ (#Esa 53:4-8 ; cf. #Ph 2:7).

chair semblable à celle du péché. Même si, dans son incarnation, Christ devint pleinement homme (voir la note sur 1:3 {==> "Ro 1:3"}), il prit uniquement l’apparence extérieure de la chair coupable, car il ne commit aucun péché (#Hé 4:15).

4  et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.

la justice de la loi. Les pensées, les paroles et les actions que la loi morale de Dieu exige. L’aspect cérémoniel, rituel, de la loi mosaïque a été abandonné (#Col 2:14-17), et la responsabilité fondamentale pour son aspect civil  les ordonnances qui montrent l’application de la loi morale dans une communauté - a été transférée aux gouvernements humains (#Ro 13:1-7). Quant à la loi morale, elle repose sur le caractère de Dieu et est résumée dans les dix commandements; sa forme la plus condensée se trouve dans les commandements de Jésus d’aimer Dieu et son prochain comme soi-même. Elle n’a jamais été abrogée, mais exerce son autorité sous la nouvelle alliance. Tous les incrédules vivent sous son exigence de perfection et sa condamnation, jusqu’à ce qu’ils viennent à Christ (#Ga 3:23-25), et chaque croyant trouve en elle une norme de conduite.

accomplie. Bien que le croyant ne soit plus esclave de la condamnation et du châtiment entraînés par la loi morale (#Ro 7:6), celle-ci continue à refléter le caractère de Dieu et sa volonté pour ses créatures. Mais ce que le code écrit, étant extérieur, était incapable d’accomplir, l’Esprit le fait en inscrivant la loi dans notre cœur (#Jér 31:33-34) et en nous donnant la force de lui obéir.

marchons, non selon la chair, mais selon l’Esprit. Ce n’est pas une réprimande, mais une déclaration de fait qui s’applique à tous les croyants. « Marchons » désigne le style de vie, les habitudes et les pensées qui caractérisent une personne (cf. #Lu 1:6 ; #Ep 4:17 ; #1Jn 1:7). Tout chrétien véritable rempli de l’Esprit (v. #Ro 8:9) manifestera le fruit que l’Esprit produit dans sa vie (#Ga 5:22-23).

5  Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit.

Ceux …  qui vivent selon la chair. Tous les incrédules (voir la note sur le v. 4 {==> "Ro 8:4"}).

s’affectionnent. Ce verbe grec renvoie à l’orientation de base de l’esprit: un état d’esprit qui inclut les affections, les processus mentaux et la volonté (cf. #Ph 2:2, #Ph 2:5 ; #Ph 3:15, #Ph 3:19 ; #Col 3:2). Paul explique que la tendance des incrédules est de satisfaire les passions de leur chair non rachetée (#Ph 3:19 ; #2P 2:10).

ceux qui vivent selon l’Esprit. Tous les croyants (voir la note sur le v. 4 {==> "Ro 8:4"}).

6  Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix ;

l’affection de la chair. C’est une simple équation spirituelle: la personne qui a l’esprit fixé sur la chair est spirituellement morte (cf. #1Co 2:14 ; #Ep 2:1).

l’affection de l’Esprit. Attitude de chaque chrétien. La personne qui a son esprit fixé sur les choses de l’Esprit est vivante spirituellement et en paix avec Dieu (voir la note sur 5:1 {==> "Ro 5:1"};  cf. #Ep 2:5).

7  car l’affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, et qu’elle ne le peut même pas.

inimitié contre Dieu. Le problème de l’incrédule est beaucoup plus profond que ses actes de désobéissance, qui sont simplement des manifestations extérieures des désirs charnels intérieurs. Ses tendances de base et sa tendance à rechercher sa satisfaction personnelle  bien qu’il puisse paraître religieux ou moral - sont directement hostiles à Dieu. Ses bonnes actions n’accomplissent pas vraiment la loi de Dieu, car elles sont le fruit de la chair, sont effectuées pour des raisons égoïstes et proviennent d’un cœur rebelle (voir la note sur 5:1 {==> "Ro 5:1"}).

8  Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

selon la chair. Voir la note sur 7:5 {==> "Ro 7:5"}.

9  Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

habite. Renvoie au fait d’être chez soi. L’Esprit de Dieu vient résider en chaque personne qui se confie en Jésus-Christ. Cf. #1Co 6:19-20 ; #1Co 12:13. Lorsqu’il n’y a aucune preuve de sa présence par le fruit qu’il produit (#Ga 5:22-23), on n’a aucun droit légitime d’affirmer appartenir au Christ, le Sauveur et Seigneur.

10 ¶  Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.

le corps …  est mort à cause du péché. Le corps est non racheté et mort dans le péché (voir les notes sur 6:6 {==> "Ro 6:6"}, 12 {==> "Ro 6:12"}; 7:5 {==> "Ro 7:5"};  cf. #Ro 8:11, #Ro 8:23).

l’Esprit est vie à cause de la justice. Il est préférable de comprendre le mot « Esprit » comme désignant l’esprit de la personne, et non le Saint-Esprit. Paul dit que si l’Esprit de Dieu habite en nous (v. #Ro 8:9), l’esprit humain est vivant (cf. #Ep 2:5) et peut manifester la véritable justice (cf. v. #Ro 8:4).

11  Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

vos corps mortels. Voir la note sur 6:12 {==> "Ro 6:12"};  cf. #Ro 8:23.

12  Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.

la chair. Notre nature humaine non rachetée, ce complexe de passions coupables que le péché génère à travers l’unique domaine qui lui reste: notre corps (voir les notes sur 6:6 {==> "Ro 6:6"}, 12 {==> "Ro 6:12"}; 7:5 {==> "Ro 7:5"}).

13  Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,

faites mourir les actions du corps. Le premier enseignement de Paul sur la lutte de ses lecteurs avec le péché contredit plusieurs fausses idées sur la manière dont les croyants sont rendus saints:

1° un temps de crise nous rendrait immédiatement parfaits;

2° nous devrions « laisser Dieu » prendre la direction tout en restant nous-mêmes passifs;

3° une décision prise à un moment critique nous propulserait à un niveau plus élevé de sainteté.

L’apôtre dit plutôt que l’Esprit nous donne la force et la puissance de mettre continuellement à mort nos péchés, dans un processus qui n’est jamais terminé. L’Esprit accomplit ce processus au moyen de notre obéissance fidèle aux commandements de l’Écriture ;  cf. #Ro 13: 14 ; #Ps 1:2 ; #Ps 119:11 ; #Lu 22: 40 ; #Jn 17: 17 ; #1Co 6:18 ; #1Co 9:25-27 ; #1Pi 2:11).

14  car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.

conduits par l’Esprit. Les croyants ne se laissent pas conduire par des impressions ou des sentiments subjectifs pour leurs décisions. L’Écriture n’enseigne nulle part une telle manière de faire. En revanche, l’Esprit de Dieu conduit objectivement ses enfants, parfois à travers l’orchestration des circonstances (#Ac 16: 7), mais avant tout par:

1° l’illumination, en clarifiant l’Écriture pour la rendre compréhensible à notre esprit pécheur et limité (#Lu 24:44-45 ; #1Co 2:14-16 ; #Ep 1:17-19 ; cf. #Ep 3:16-19 ; #Col 1:9), et

2° la sanctification, en nous rendant capables d’obéir à l’Écriture (#Ga 5:16-17 ; #Ga 5:25).

fils de Dieu. Lorsqu’une personne expérimente ainsi la direction de l’Esprit, elle reçoit l’assurance que Dieu l’a adoptée dans sa famille (voir les notes sur les vv. 15-17 {==> "Ro 8:15"}; 1 Jn 3:2 {==> "1Jn 3:2"};  pour d’autres indications sur la vraie foi, voir l’introduction à 1 Jean {==> "1Jn 1:1"}, thèmes historiques et théologiques {==> "1Jn 1:1"}).

15  Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père !

esprit de servitude …  crainte. À cause de leur vie de péché, les personnes non régénérées sont esclaves de leur peur de la mort (#Hé 2:14-15) et de leur peur du châtiment (#1Jn 4:18).

Esprit d’adoption. Il s’agit moins d’un renvoi à l’acte par lequel Dieu nous adopte que d’une allusion à la conscience, produite par l’Esprit, de la réalité suivante: Dieu a fait de nous ses enfants, et ainsi nous pouvons venir à lui sans peur ni hésitation, car il est notre Père bien-aimé. Nous avons l’assurance d’être réellement des enfants de Dieu.

Abba. Une forme araméenne pour « cher Père » décrivant un sentiment d’intimité. Comme le terme « papa », elle indique la tendresse, la dépendance et une relation libre de toute peur ou anxiété (cf. #Mr 14: 36).

16  L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

rend témoignage à notre esprit. Dans la culture romaine, pour qu’une adoption soit reconnue légalement, il fallait que sept témoins honorables attestent sa validité. Le Saint-Esprit de Dieu confirme la validité de notre adoption, non par quelque voix intérieure mystique, mais par le fruit qu’il produit en nous (#Ga 5:22-23) et la force qu’il nous donne en vue du service spirituel (#Ac 1:8).

17 ¶  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui.

héritiers. Tout croyant a été fait héritier de Dieu, notre Père (#Mt 25:34 ; #Ga 3:29 ; #Ep 1:11 ; #Col 1:12 ; #Col 3:24 ; #Hé 6:12 ; #Hé 9:15 ; #1Pi 1:4). Nous hériterons le salut éternel (#Tit 3:7), Dieu lui-même (#La 3:24 ; cf. #Ps 73:25 ; #Ap 21: 3), la gloire (#Ro 5:2) et tout ce qui se trouve dans l’univers (#Hé 1:2). Contrairement à la pratique juive de la primauté du fils aîné, sous la loi romaine, l’héritage était partagé également entre les enfants, et la loi protégeait les biens hérités.

cohéritiers. Dieu a désigné son Fils comme héritier de toutes choses (#Hé 1:2). Chaque enfant adopté recevra par la grâce divine le plein héritage que Christ reçoit par droit divin (cf. #Mt 25:21 ; #Jn 17: 22 ; #2Co 8:9).

si …  nous souffrons avec lui. La preuve de la gloire finale du croyant, c’est le fait qu’il souffre à cause de son Seigneur, qu’il s’agisse de moqueries, de critiques ou de persécutions physiques (#Mt 5:10-12 ; #Jn 15:18-21 ; #2Co 4:17 ; #2Ti 3:12).

18  J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.

gloire …  révélée pour nous. Annonce la résurrection du corps (v. #Ro 8:23), et ultérieurement le fait que le croyant sera comme Christ, ce qui représente sa gloire éternelle. Voir #Ph 3:20-21 ; #Col 3:4 ; #1Jn 3:2.

19  Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Dieu.

la création. Englobe tout l’univers physique à part les êtres humains, que Paul met en contraste avec ce terme (vv. #Ro 8:22-23). Toute la création est personnifiée. Elle aspire à une restauration et à une transformation de la malédiction et de ses conséquences.

révélation. Littéralement « découvrement » ou « dévoilement ». Lorsque Christ reviendra, les enfants de Dieu partageront sa gloire. Voir la note sur le v. 18 {==> "Ro 8:18"}.

20  Car la création a été soumise à la vanité, — non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, (8-21) avec l’espérance

vanité. Incapacité d’atteindre un but. À cause du péché de l’homme, Dieu a maudit l’univers physique (#Ge 3:17-19). Actuellement, aucune partie de la création n’accomplit entièrement le but original de Dieu.

21  qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

affranchie. Cf. #2P 3:10 ; #Ap 21:4-5.

22  Or, nous savons que, jusqu’à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement.

23  Et ce n’est pas elle seulement ; mais nous aussi, qui avons les prémices de l’Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes, en attendant l’adoption, la rédemption de notre corps.

prémices de l’Esprit. Tout comme les premières fleurs apparaissant sur un arbre annoncent l’espérance d’une récolte future, le fruit que l’Esprit produit en nous maintenant (#Ga 5:22-23) donne l’espérance que nous serons un jour comme Christ.

soupirons. Avec douleur sur le reste de notre état de pécheur (#Ro 7:24 ; cf. #Ps 38:5, #Ps 38:10-11).

adoption. Le processus qui a commencé par le choix de Dieu (#Ep 1:5) et comprend le fait que nous devenons ses enfants au moment du salut (#Ga 4:5-7) se terminera par notre glorification: la pleine réalisation de notre héritage (voir vv. 29-30).

rédemption de notre corps. Non pas le corps physique seulement, mais tout le reste de la nature déchue de l’homme (voir les notes sur 6:6 {==> "Ro 6:6"}, 12 {==> "Ro 6:12"}; 7:5 {==> "Ro 7:5"};  cf. #1Co 15:35-44 ; #Ph 3:20-21 ; #2P 1:3-4 ; #1Jn 3:2).

24  Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l’espérance qu’on voit n’est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore ?

espérance. Voir la note sur 5:2 {==> "Ro 5:2"}.

25  Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance.

26 ¶  De même aussi l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il nous convient de demander dans nos prières. Mais l’Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables ;

De même. Si la création (v. #Ro 8:22) et les croyants (v. #Ro 8:23) prient tous deux, avec des gémissements, en attendant la restauration finale, l’Esprit prie aussi.

soupirs inexprimables. Les expressions divines de la Trinité que l’on ne peut pas exprimer en paroles, mais qui parlent au plus profond de chaque croyant (cf. #1Co 2:11). Cette œuvre du Saint-Esprit est parallèle au ministère d’intercession du Seigneur Jésus pour les croyants (voir #Hé 2:17-18 ; #Hé 4:14-16 ; #Hé 7:24-26).

27  et celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l’Esprit, parce que c’est selon Dieu qu’il intercède en faveur des saints.

la pensée de l’Esprit. Aucune parole n’est nécessaire, car le Père comprend ce que l’Esprit pense et est d’accord avec lui.

28  Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.

Nous savons …  Dieu. D’autres manuscrits portent: « Nous savons que Dieu produit toutes choses … ».

bien. Dans sa providence, Dieu dirige chaque événement de notre vie  même la souffrance, la tentation et le péché - pour notre bénéfice à la fois temporel et éternel (cf. #De 8:15-16).

Appelés . #Ro 8:30 ; voir la note sur 1:7 {==> "Ro 1:7"}. Comme toujours dans les épîtres du N.T., cet appel est l’appel efficace que Dieu adresse aux élus pour les amener au salut.

29 ¶  Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.

connus d’avance. Il ne s’agit pas d’une allusion à une simple omniscience de Dieu, au fait qu’il aurait su depuis toujours qui viendrait à Christ. Il s’agit plutôt de son choix déterminé de nous manifester son amour et d’entretenir une relation intime avec nous, en d’autres termes, de son élection (cf. #Ac 2:23 ; une règle de la grammaire grecque, appelée la règle de Granville Sharp, permet d’assimiler « prédétermination » et « préconnaissance »; voir les notes sur 1 Pi 1:1-2 {==> "1P 1:1"} et comparer avec #Ro 1:20: même interprétation du terme dans les deux vv.). Voir les notes sur l’élection en #Ro 9:11-23.

prédestinés. Littéralement « distingués, désignés ou déterminés d’avance ». Ceux que Dieu choisit, il les destine à un but précis: ressembler à son Fils (voir les notes sur Ep 1:4-5 {==> "Ep 1:4"}, 11 {==> "Ep 1:11"}).

semblables à l’image de son Fils. Le projet éternel de Dieu pour les siens est de les rendre semblables à Jésus-Christ. C’est le « prix de la vocation céleste » (#Ph 3:14 ; cf. #Ep 4:13 ; #Col 1:28 ; #Ph 3:20-21 ; #1Jn 3:2).

premier-né. Celui qui a la prééminence, le seul héritier légitime (cf. #Ps 89:28 ; #Col 1:15-18 ; #Ap 1:5). Jésus-Christ est le plus éminent d’entre les « frères », c’est-à-dire ceux qui ont été rendus semblables à lui.

30  Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

prédestinés. Voir la note sur le v. 29 {==> "Ro 8:29"}.

appelés. Voir la note sur 1:7 {==> "Ro 1:7"}.

justifiés. Voir la note sur 3:24 {==> "Ro 3:24"}.

glorifiés. Paul utilise le passé pour souligner la certitude de cet événement à venir (cf. vv. #Ro 8:18, #Ro 8:21 ; #2Ti 2:10).

31 ¶  Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Si Dieu est pour nous. Meilleure traduction de la construction grecque: « Puisque Dieu est pour nous ».

8:31-39 Paul conclut son enseignement sur la sécurité du croyant en Christ par un crescendo de questions et de réponses liées aux éventuelles inquiétudes de ses lecteurs. Sa conclusion est un chant de louange sur la grâce de Dieu qui offre le salut à tous ceux qui sont choisis et croient, un hymne de confiance.

32  Lui, qui n’a point épargné son propre Fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ?

Paul demande en fait si Dieu ferait moins pour ses enfants que pour ses ennemis.

donnera. Ce verbe signifie « accorder par grâce ». Paul l’utilise souvent pour parler du pardon (#2Co 2:7, #2Co 2:10 ; #2Co 12:13 ; #Col 2:13 ; #Col 3:13), et c’est peut-être son sens ici.

toutes choses. Désigne soit le péché que le croyant commet (si « donner » est traduit par « pardonner »), soit ce qui est nécessaire pour parvenir au but que Dieu avait en nous choisissant (vv. #Ro 8:29-30 ; cf. #Ph 1:6).

33  Qui accusera les élus de Dieu ? C’est Dieu qui justifie !

élus de Dieu. Voir les notes sur les vv. 29-30 {==> "Ro 8:29"}.

C’est Dieu qui justifie. Voir la note sur 3:24 {==> "Ro 3:24"}. Qui peut accuser quelqu’un que Dieu a déclaré juste?

8:33-34 Le cadre de ces vv. est le tribunal divin.

34  Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !

condamnera. Déclarer coupable et condamner à la punition. Il y a quatre raisons pour lesquelles le croyant ne peut être déclaré coupable:

1° la mort de Christ,

2° sa résurrection,

3° sa position élevée,

4° son intercession continuelle en faveur du croyant.

intercède. Cf. #Esa 53:12 ; #Hé 7:25.

35  Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l’angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l’épée ?

l’amour de Christ. Non pas notre amour pour Christ, mais son amour pour nous (#Jn 13: 1), manifesté précisément dans le salut (#1Jn 4:9-10).

tribulation. Voir la note sur 5:3 {==> "Ro 5:3"}. Ce mot désigne probablement l’adversité commune à tous les hommes.

angoisse. Lorsqu’on se retrouve pris au piège d’une situation compliquée ou prisonnier des circonstances.

persécution. La souffrance que nous font subir les hommes à cause de notre relation avec Christ (#Mt 5:10-12).

8:35-39 Ces épreuves et puissances spirituelles ne sauraient séparer le croyant de l’amour de Dieu en Christ. Cette liste n’était pas juste de la théorie pour Paul, mais bien le témoignage personnel d’un homme sorti vainqueur de leurs attaques.

36  selon qu’il est écrit : C’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, Qu’on nous regarde comme des brebis destinées à la boucherie.

Citation du #Ps 44:23 dans la LXX (ancienne traduction grecque de l’A.T. hébreu).

37  Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

plus que vainqueurs. Un verbe grec composé qui signifie surmonter, vaincre complètement, sans véritable menace pour la vie personnelle ou la santé.

38  Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, (8-39) ni les puissances,

dominations. Les anges déchus ou démons (cf. #Ep 6:12 ; #Col 2:15 ; #Jude 6).

39  ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

puissances. Le pluriel est utilisé pour désigner soit les miracles soit les personnes qui occupent des positions d’autorité.

ni la hauteur ni la profondeur. Termes courants en astronomie pour parler de la trajectoire d’une étoile; sur le chemin de la vie, du début à la fin, rien ne peut nous séparer de l’amour de Christ. Peut-être, Paul voulait-il renvoyer ici à l’espace dans sa totalité.

ni aucune autre créature. Au cas où quelque chose ou quelqu’un aurait été oublié, cela couvre tout, excepté le créateur lui-même.

l’amour de Dieu. Cf. #Ro 5:5-11.

 

 ROMANS 08 : 01 to 39 + NOTES : JOHN MACARTHUR

 

1 ¶ There is therefore now no condemnation to them which are in Christ Jesus.

so. The result or consequence of the truth that has been taught. This term generally introduced the conclusion of v. above, but here it introduces the amazing results of Paul's teaching in the seven c. previous: justification is received by faith alone on the basis of pure grace of God.

no condemnation. "Condemnation" appears only three times in the NT, in Romans (cf. 5:16 #Ro, #Ro 5:18); used exclusively in legal matters, he expressed the exact opposite of justification. He pointed to a sentence of guilt and punishment which stemmed. No sin a believer can commit it past, present or future - can not be held against him, since the punishment was paid by Christ and his righteousness was imputed to the believer. No sin ever nullify this divine legal decision (see note on v. 33 {==> "Rom 8:33"}).

... those in Christ Jesus. That is to say, all true Christians; be in Christ is to be united with him (see notes on 6: 2 {==> "Ro 6: 2"}, 11 {==> "Rom 6:11"}; cf. #Ro 6: 1-11; 1 Cor 12:13 #, # 1 Corinthians 12:27; 1 Cor 15:22  #).

2 For the law of the Spirit of life in Christ Jesus made me free from the law of sin and death.

Indeed. Introduced why there is no condemnation for the believer, the Spirit has replaced the law that produced only sin and death (#Ro 7: 5, 7:13 #Ro) by a new law that produces life: law of faith (3:27 #Ro) or the message of the Gospel.

the law of the Spirit of life. Equivalent to the Gospel, the law of faith.

the law of sin and death. God's law. Whatever she is good, holy and just (#Ro 7:12), it can produce only sin and death (#Ro 7: 5, 7:13 #Ro), given the weakness of the flesh (see notes on v 3 {==> "Ro 8: 3"}; 7. {7-11 ==> "Ro 7: 7"}).

8: 2-30 Mentioned only once in ch. #Ro 1: 1-7: 2 (cf. #Ro 1: 4), the Spirit appears about 20 times in ch. #Ro 8. It frees us from sin and death (vv #Ro. 8: 2-3), enables us to fulfill the law of God (v #Ro. 8: 4), and we transformed our nature gives strength to achieve victory over our unredeemed flesh (vv #Ro. 8: 5-13) confirms our adoption as children of God (vv #Ro. 8: 14-16) and ensures our final glory (vv. #Ro 8: 17-30).

3 For what the law could not, because the flesh was weak, - God condemned sin in the flesh, sending, because of sin, his own Son in the flesh like that of sin,

something the law could not. She could not deliver sinners from the punishment (#AC 13: 38-39; 3:10 #Ga) or make them righteous (#Ga 3:21).

flesh ... without force. Because of the corruption of men guilty unregenerate, the law was unable to produce justice (#Ga 3:21).

condemned sin in the flesh. God's condemnation of sin was imposed on the sinless flesh of Christ (#Esa 53: 4-8; cf. #Ph 2: 7).

flesh similar to that of sin. Although in his incarnation Christ became fully man (see note on 1: 3 {==> "Ro 1: 3"}), he took only the external appearance of the flesh guilty because he committed no sin (# Heb 4:15).

4 and this so that the righteousness of the law might be fulfilled in us, who walk not after the flesh, but after the Spirit.

the justice of the law. Thoughts, words and actions that the moral law of God requires. The ceremonial aspect, ritual of the Mosaic law was abandoned (#Col 2: 14-17), and the primary responsibility for its civil orders which show the application of the moral law in a community - was transferred human governments (#Ro 13: 1-7). As for the moral law, it is based on God's character and is summarized in the Ten Commandments; its most condensed form is in Jesus' commandments to love God and one's neighbor as oneself. It has never been repealed, but has authority under the new covenant. All unbelievers live in his demand for perfection and conviction, until they come to Christ (#Ga 3: 23-25), and each believer finds in it a standard of conduct.

accomplished. Although the believer is no longer a slave to the condemnation and punishment driven by the moral law (#Ro 7: 6), it continues to reflect the character of God and his will for his creatures. But what the written code, being outside, was unable to perform the Spirit does by writing the law in our heart (Jer # 31: 33-34) and giving us the strength to obey him.

walk not after the flesh, but after the Spirit. This is not a rebuke, but a statement of fact which applies to all believers. "Walk" is the lifestyle, habits and thoughts that characterize a person (cf. #Lu 1: 6; 4:17 #EP; # 1 John 1: 7). Any true Christian filled with the Spirit (v #Ro 8: 9.) Manifest the fruit that the Spirit produces in his life (#Ga 5: 22-23).

5 For they that are after the flesh do mind the things of the flesh, while those who live according to the Spirit, the things of the spirit.

... Those who are in the flesh. All unbelievers (see note on v 4 {==> "Ro 8: 4"}.).

do mind. This Greek verb refers to the basic orientation of the mind: a state of mind which includes the conditions, mental processes and will (cf. #Ph 2: 2, #Ph 2: 5; 3 #Ph: 15 #Ph 3:19; #Col 3: 2). Paul explains that the tendency of unbelievers is to satisfy the passions of their unredeemed flesh (3:19 #Ph; # 2P 2:10).

those living in the Spirit. All believers (see Note 4 to the v {==> "Ro 8: 4"}.).

6 For to be carnally minded is death, but to set the mind, that's life and peace;

the affection of the flesh. This is a simple spiritual equation: the person who has the mind set on the flesh is spiritually dead (cf. 1 Cor 2:14 #; #EP 2: 1).

the affection of the Spirit. Attitude of every Christian. The person who has his mind set on the things of the Spirit is alive and spiritually at peace with God (see note on 5: 1 {==> "Ro 5: 1"}; #EP cf. 2: 5) .

7 because the carnal mind is enmity against God: for it is not subject to the law of God, and she can not even.

enmity against God. The unbeliever's problem is much deeper than his acts of disobedience, which are merely outward manifestations of inner fleshly desires. Its basic trends and tendency to seek personal satisfaction though it may seem religious or moral - are directly opposed to God. His good deeds do not really fulfill the law of God, for they are the fruit of the flesh, are performed for selfish reasons and come from a rebellious heart (see the note on 5: 1 {==> "Ro 5 1 "}).

8 So then they that are in the flesh can not please God.

the flesh. See Note 7: 5 {==> "Ro 7: 5"}.

9 But ye are not in the flesh but in the Spirit, if so be that the Spirit of God dwells in you. If anyone has not the Spirit of Christ, he is none of his.

lives. Refers to the fact of being at home. The Spirit of God comes to reside in every person who trusts in Jesus Christ. See # 1 Corinthians 6: 19-20; # 1 Corinthians 12:13. When there is no evidence of its presence by the fruit it produces (#Ga 5: 22-23), it has no legitimate right to assert belong to Christ, the Savior and Lord.

10 ¶ And if Christ is in you, the body, indeed, is dead because of sin, but the spirit is life because of righteousness.

... the body is dead because of sin. The body is not redeemed and dead in sin (see notes on 6: 6 {==> "Ro 6: 6"}, 12 {==> "Rom 6:12"}; 7: 5 {==> "Ro 7: 5"}; cf. 8:11 #Ro, #Ro 8:23).

the Spirit is life because of righteousness. It is best to understand the word "Spirit" to mean the spirit of the person, not the Holy Spirit. Paul said that if the Spirit of God dwells in us (v #Ro. 8: 9), the human spirit is alive (cf. #EP 2: 5) and can manifest true justice (see verse #Ro. 8: 4).

11 And if the Spirit of him who raised Jesus from the dead dwells in you, He who raised Christ from the dead will also give life to your mortal bodies by his Spirit that dwelleth in you.

your mortal bodies. See note on 6:12 {==> "Rom 6:12"}; cf. #Ro 8:23.

12 Therefore, brethren, we are debtors, not to the flesh, to live according to the flesh.

flesh. Our unredeemed human nature, this complex passions guilty as sin generates through the single area that remains: the body (see notes on 6: 6 {==> "Ro 6: 6"}, 12 {= => "Rom 6:12"}; 7: 5 {==> "Ro 7: 5"}).

13 If ye live after the flesh you will die; but if by the Spirit you put to death the deeds of the body, you will live,

do mortify the deeds of the body. The first teaching of Paul on the fight of his readers with sin contradicts many misconceptions about how believers are made holy:

1. a time of crisis would make us perfect immediately;

2. we should "let God" take direction while remaining ourselves liabilities;

3. a decision at a critical time would propel us to a higher level of holiness.

The apostle says rather that the Spirit gives us the strength and the power to continually to death for our sins, in a process that is never finished. The Spirit accomplishes this process through our faithful obedience to the commandments of Scripture; cf. #Ro 13:14 ; #PS 1: 2; #PS 119: 11; #Lu 22:40 ; #Jn 17:17 ; # 1 Corinthians 6:18; # 1 Corinthians 9: 25-27; # 1 Peter 2:11).

14 For as many as are led by the Spirit of God are the son of God.

led by the Spirit. Believers do not let themselves be guided by impressions or subjective feelings for their decisions. Scripture nowhere teaches such a way of doing. However, God's Spirit objectively leads her children, sometimes through the orchestration of circumstances (#AC 16: 7), but above all by:

1 illumination, clarifying Scripture to make it understandable to our limited and sinful spirit (#Lu 24: 44-45; 1 Cor # 2: 14-16; #EP 1: 17-19; cf. #EP 3: 16-19; #Col 1: 9), and

2. sanctification, making us able to obey Scripture (#Ga 5: 16-17; #Ga 5:25).

son of God. When a person experiences and the direction of the Spirit, she received the assurance that God has adopted in his family (see notes on vv 15-17 {==> "Rom 8:15"}. 1 John 3: 2 {==> "1 John 3: 2"}; for other indications of the true faith, see the introduction to 1 John {==> "1 John 1: 1"}, historical and theological themes {==> "1 John 1: 1"}).

15 And ye have not received the spirit of bondage again to fear; but ye have received the Spirit of adoption, whereby we cry, Abba! Father!

spirit of bondage ... fear. Because of their life of sin, the unregenerate people are slaves to their fear of death (# Heb 2: 14-15) and their fear of punishment (1 Jn 4:18 #).

Spirit of adoption. It is less of a reference to the act by which God adopts us as an allusion to consciousness, produced by the Spirit of the reality that God has made us his children, and so we can come to Him without fear or hesitation, for he is our beloved Father. We are confident to actually be children of God.

Abba. An Aramaic form for "dear Father" describing a sense of privacy. As the term "dad", she shows affection, dependency relationship and a free from fear or anxiety (cf. #Mr 14:36 ).

16 The Spirit itself beareth witness with our spirit that we are children of God.

testifies with our spirit. In Roman culture, for an adoption to be legally recognized, he had seven honorable witnesses attest its validity. The Holy Spirit of God confirms the validity of our adoption, not by some mystical inner voice, but by the fruit it produces in us (#Ga 5: 22-23) and the strength it gives us for the spiritual service (#AC 1: 8).

17 ¶ And if children, then heirs; heirs of God and joint heirs with Christ, if indeed we suffer with him in order to be glorified with him.

heirs. Every believer has been made heir of God, our Father (#Mt 25:34; #Ga 3:29; #EP 1:11 #Col 1:12; #Col 3:24; 6:12 # Hey, hey # 9:15; 1 Peter # 1: 4). We will inherit eternal salvation (#Tit 3: 7) God himself (#The 3:24; cf. 73:25 #PS; #Ap 21: 3), glory (#Ro 5: 2) and all which is in the universe (Hey # 1: 2). Unlike the Jewish practice of the rule of the eldest son, under Roman law, the inheritance was divided equally among the children, and the law protected the property inherited.

heirs. God has appointed his Son as heir of all things (# Heb 1: 2). Every adopted child will receive divine grace full inheritance that Christ receives by divine right (cf. #Mt 25:21; #Jn 17:22 ; # 2 Cor 8: 9).

... if we suffer with him. Proof of the final glory of the believer is that he suffers for his Lord, whether teasing, criticism or physical persecution (#Mt 5: 10-12; #Jn 15: 18-21; 2 Cor 4:17 #; # 2Ti 3:12).

18 I consider that the sufferings of this present time are not worth comparing with the glory which shall be revealed in us.

... glory revealed in us. Announces the resurrection of the body (v. #Ro 8:23), and subsequently the fact that the believer will be like Christ, representing his eternal glory. See #Ph 3: 20-21; #Col 3: 4; # 1 John 3: 2.

19 For the creation waits with eager longing for the revealing of the son of God.

the creation. Encompasses any physical universe apart humans, Paul contrasts with that term (vv #Ro. 8: 22-23). All creation is personified. She longs for a restoration and transformation of the curse and its consequences.

revelation. Literally "uncovering" or "unveiling." When Christ returns, God's children share his glory. See note on v. 18 {==> "Rom 8:18"}.

20 For the creation was subjected to futility - not willingly, but because of Him who subjected it, (8-21) with hope

vanity. Failure to achieve a goal. Because of man's sin, God cursed the physical universe (#Ge 3: 17-19). Currently, no part of creation entirely fulfills the original purpose of God.

21 it will be liberated from its bondage to decay and brought into the freedom of the glory of God's children.

postage. See # 2P 3:10; #Ap 21: 4-5.

22 For we know that until now, the whole creation groans and labors with birth pangs.

23 And not only they, but we ourselves, who have the firstfruits of the Spirit, even we ourselves groan within ourselves, waiting for adoption, the redemption of our body.

firstfruits of the Spirit. Just like the first flowers appearing on a tree herald the hope of a future harvest, the fruit that the Spirit produces in us now (#Ga 5: 22-23) gives hope that one day we will be like Christ.

groan. With pain on the rest of our sinfulness (#Ro 7:24; cf. #PS 38: 5, #PS 38: 10-11).

adoption. The process that began with God's choice (#EP 1: 5) and includes the fact that we become his children at salvation (#Ga 4: 5-7) will end with our glorification: the full realization of our inheritance (see vv. 29-30).

redemption of our body. Not only the physical body, but the rest of the fallen nature of man (see notes on 6: 6 {==> "Ro 6: 6"}, 12 {==> "Rom 6:12" }; 7: 5 {==> "Ro 7: 5"}; cf. # 1Co 15: 35-44; #Ph 3: 20-21; # 2P 1: 3-4; # 1 Jn 3: 2).

24 For in this hope we were saved. Now hope that is seen is not hope: what we see, may yet hope for?

hope. See Note 5: 2 {==> "Ro 5: 2"}.

25 But if we hope for that we see not, we wait for it patiently.

26 ¶ Likewise the Spirit helps us in our weakness; for we do not know what we ought to ask in our prayers. But the Spirit himself intercedes with inexpressible sighs;

Similarly. If creation (v. #Ro 8:22) and believers (v. #Ro 8:23) both pray with groans, waiting for the final restoration, the Spirit also prays.

inexpressible sighs. The divine expressions of the Trinity that we can not express in words, but speaking in the depths of every believer (cf. 1 Cor 2:11 #). This work of the Holy Spirit is parallel to the Lord Jesus intercessory ministry for believers (see # 2 Hey: 17-18; Heb # 4: 14-16; Heb # 7: 24-26).

27 and He who searches the hearts knows what the mind of the Spirit, because it is according to God intercedes for the saints.

the mind of the Spirit. No words are necessary, because the Father understands what the Spirit thinks and agrees with him.

28 And we know that in everything God works for good to them that love God, to them who are called according to his purpose.

... We know God. Other manuscripts are: "We know that God works all things ...".

good. In his providence, God guides every event of our lives even suffering, temptation and sin - for our benefit both temporal and eternal (cf. # of 8: 15-16).

Called. #Ro 8:30; see note on 1: 7 {==> "Ro 1: 7"}. As always in the epistles of the NT, this call is the call that God addresses effectively elected to bring them to salvation.

¶ 29 For whom he foreknew, he also predestined to be conformed to the image of his Son, that his Son might be the firstborn among many brethren.

known in advance. It is not a reference to a simple omniscience of God, the fact that he has always known who would come to Christ. Rather, it is his choice determined to show us his love and maintain an intimate relationship with us, in other words, his election (cf. 2:23 #AC; a Greek grammar rule called Granville Sharp rule, allows to assimilate "predetermination" and "foreknowledge"; see notes on 1 Peter 1: 1-2 {==> "1P 1: 1"} and compare with #Ro 1:20: Even interpretation of the term in both vv.). See notes on the election in #Ro 9: 11-23.

predestined. Literally "distinguished, designated or determined in advance." Those whom God chooses, destines them to a specific purpose: to be like his Son (see notes on Eph 1: 4-5 {==> "Eph 1: 4"}, 11 {==> "Eph 1:11 "}).

to the image of His Son. The eternal plan of God for his people is to make them similar to Jesus Christ. This is the "prize of the high calling" (#Ph 3:14; cf. 4:13 #EP; #Col 1:28; #Ph 3: 20-21; 1 Jn # 3: 2).

firstborn. He who has the preeminence, the only legitimate heir (cf. #PS 89:28; #Col 1: 15-18; #Ap 1: 5). Jesus Christ is the most prominent of the "brothers", that is to say those who have been made like him.

30 And those he predestined he also called; and those whom he called he also justified; and those whom he justified he also glorified.

predestined. See note on v. 29 {==> "Rom 8:29"}.

called. See note on 1: 7 {==> "Ro 1: 7"}.

justified. See note on 3:24 {==> "Rom 3:24"}.

glorified. Paul uses the past to emphasize the certainty of this future event (see vv #Ro 8:18, 8:21 #Ro;. # 2 Timothy 2:10).

31 ¶ What shall we then say with regard to these things? If God is for us, who is against us?

If God is for us. Better translation of the Greek construction: "Since God is for us."

8: 31-39 Paul concludes his teaching on the security of the believer in Christ by a crescendo of questions and answers related to any concerns of its readers. His conclusion is a song of praise to the grace of God which offers salvation to all who believe and are chosen, a hymn of trust.

32 He that spared not his own Son, but delivered him up for us all, how shall he not also freely give us all things with him?

Paul asks if God would actually less for his children than his enemies.

give. This verb means "given by grace." Paul often used to speak of forgiveness (# 2Co 2: 7, # 2Co 2:10; # 2Co 12:13; #Col 2:13; #Col 3:13), and this is perhaps his sense here.

all things. Means either the sins that the believer commits (if "giving" is translated as "forgive"), or what is necessary to achieve the goal that God choosing us (vv #Ro. 8: 29-30; cf. # Phil 1: 6).

33 Who shall bring any charge against God's elect? It is God who justifies!

God's elect. See notes on vv. 29-30 {==> "Rom 8:29"}.

It is God who justifies. See note on 3:24 {==> "Rom 3:24"}. Who can accuse someone that God just said?

8: 33-34 The context of these verses. is the divine court.

34 Who condemns? Christ died; yea rather, that is risen again, who is at the right hand of God and is also interceding for us!

condemn. Convict and condemn punishment. There are four reasons why the believer can not be convicted:

1. Christ's death,

2. resurrection

3 its raised position,

4 ° his continual intercession for the believer.

intercedes. #Esa Cf. 53:12; # Hey 7:25.

35 Who shall separate us from the love of Christ? Shall tribulation, or distress, or persecution, or famine, or nakedness, or peril, or sword?

the love of Christ. Not our love for Christ but His love for us (#Jn 13: 1), expressed specifically in the hi (# 1 Jn 4: 9-10).

tribulation. See Note 5: 3 {==> "Ro 5: 3"}. This word probably means the adversity common to all men.

anguish. When ends up trapped in a complicated situation or a prisoner of circumstances.

persecution. The suffering we are inflicting men because of our relationship with Christ (#Mt 5: 10-12).

8: 35-39 These trials and spiritual powers could not separate the believer from the love of God in Christ. This list was not just theory for Paul, but the personal testimony of a man emerged victorious from their attacks.

36 As it is written, This is thy sake we are killed all the day long; we are accounted as sheep for the slaughter.

Quote of #PS 44:23 in the LXX (ancient Greek translation of the Hebrew AT).

37 But in all these things we are more than conquerors through him who loved us.

more than conquerors. A compound Greek verb that means overcoming, overcome completely, with no real threat to life or health.

38 For I am persuaded, that neither death, nor life, nor angels, nor principalities, nor things present nor things to come, (8-39) nor powers,

dominations. The fallen angels or demons (cf. 6:12 #EP; #Col 2:15; #Jude 6).

39 nor height, nor depth, nor any other creature can separate us from the love of God in Christ Jesus our Lord.

powers. The plural is used to refer to either miracles or those who occupy positions of authority.

nor height nor depth. Common Terms in astronomy to talk about the trajectory of a star; on the road of life, from beginning to end, nothing can separate us from the love of Christ. Perhaps, Paul did he refer here to the space in its entirety.

nor any other creature. If someone or something would have been forgotten, this covers everything except the creator himself.

God's sake. #Ro Cf. 5: 5-11.

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact