Symbolisme ; Symbole ; Symbolique

20/11/2014 08:40
Symbolisme ; Symbole ; Symbolique. Dans la vie courante, nous accomplissons journellement deux sortes de gestes : des gestes efficaces et des gestes symboliques. Saisir la main d’une personne pour l’aider à franchir un passage difficile est un geste efficace ; serrer la main de quelqu’un est un geste symbolique. 
 
      Le symbolisme est aussi vieux que l’humanité : manger ou ne pas manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, ceintures de feuilles de figuier ou habits de peaux (#Ge 3:7,21), offrande de fruits de la terre ou de premiers-nés du troupeau (#Ge 4:3-4). Seule la signification différencie ces actes. Le symbolisme s’est développé avec la civilisation. 
 
      Les gestes symboliques en Israël. 
 
      Dieu a utilisé dès l’origine de l’humanité l’acte symbolique pour enseigner ses enfants : à la place des feuilles de figuier qu’Adam et Ève avaient cousues ensemble pour cacher leur nudité, il leur a donné des peaux de bêtes. Ils devaient constater qu’il ne suffisait pas de quelque expédient à la portée de l’homme pour cacher la conséquence de leur péché. Il fallait que Dieu lui-même intervienne et que deux bêtes innocentes laissent leur vie. Dès l’aube de l’humanité, l’expiation par le sacrifice est enseignée à l’homme par un acte symbolique. C’est sans doute parce que Caïn a refusé d’obéir à cette loi, respectée par Abel, que son offrande ne fut pas agréée (#Ge 4:3-4). 
 
      Tout au long de son histoire, le peuple de Dieu a exprimé ses sentiments, ses aspirations et ses décisions par une série de gestes symboliques : déchirer ses vêtements (#Ge 37:29,34; 44:13 ; #No 14:6 et suivant), se vêtir de toile de sac (#Ge 37:34 ; #2S 3:31 ; #1R 21:27), répandre des cendres sur sa tête (#2S 13:19 ; #Esa 58:5) ou s’asseoir dessus (#Job 2:8 ; #Jér 6:26 ; #Ez 27:30) étaient différentes expressions de l’affliction et du deuil. La joie se marquait par des battements de mains (#2R 11:12 ; #Ps 47:2; 98:8 ; #Esa 55:12 ; #Na 3:19), la colère par des grincements de dents (#Ps 35:16; 37:12; 112:10 ; #Job 16:9 ; #La 2:16), la haine par le fait de cracher en plein visage (#No 12:14 ; #De 25:9). Pour témoigner de son innocence, on se lavait les mains (#De 21:6 ; cf. #Mt 27:24), pour attester la vérité d’une affirmation, on les levait (#Ge 14:22 ; #Né 8:6). 
 
      La vie sociale était ponctuée d’un certain nombre de gestes symboliques exprimant l’accord (#2R 10:15), l’alliance (#Ge 26:30,31; 31:54) ou la rupture des relations (#De 25:9 ; #Ru 4:8). Pour conclure l’achat d’une propriété, on y jetait son soulier (#Ps 60:10; 108:10). Poser la clé d’une maison sur les épaules d’un homme signifiait l’intention de lui en confier la gérance (#Esa 22:22 ; cf. #Ap 3:7). Jeter son manteau sur les épaules d’une femme marquait son désir de la protéger dans le cadre du mariage, c’est-à-dire de l’épouser (#Ru 3:9 ; #Ez
     La vie religieuse aussi était marquée par de nombreux gestes symboliques : étendre les paumes des mains était le geste de la supplication (#Ex 9:29,33 ; #1R 8:22,38,54 ; #Ps 88:10), les étendre vers quelqu’un ou les poser sur sa tête, celui de la bénédiction (#Ge 48:14 ; #2R 13:16) Ôter son soulier marquait le respect (#Ex 3:5; 29:20 ; #Lé 8:23 ; #Jos 5:15). 
 
      Tout le culte de l’ancienne alliance était fondé sur le symbolisme. Le tabernacle, en particulier était « image et ombre des choses célestes » (#Hé 8:5 ; cf. #Col 2:17) par la nature des objets, leurs dimensions, leurs couleurs et leur disposition : tout parlait aux yeux et aux sens des réalités célestes (cf. #Hé 9:1-10). 
 
      Les prophètes ont accompli de nombreux actes symboliques pour rendre leur message plus parlant : Ahija a déchiré son manteau en 12 morceaux pour en donner 10 à Jéroboam (#1R 11:29-39), Élisée fit tirer à Jéhu des flèches par la fenêtre (#2R 13:14-19). Ésaïe a marché nu et déchaussé pour prédire la captivité d’Israël (#Esa 20:1-6). Jérémie a caché une ceinture dans un fleuve (#Jér 13:1-7), brisé une cruche devant les anciens du peuple (#Jér 19:1-3,10), acheté un champ (#Jér 32:1-15), jeté un livre attaché d’une pierre dans l’Euphrate (#Jér 51:59-64). Ézéchiel a mimé le siège de Jérusalem dessiné sur une brique (#Ez 4:1-3), mangé de la nourriture rationnée cuite sur des excréments et bu de l’eau mesurée pour annoncer ce siège (#Ez 4:9-17). Il a éparpillé ses cheveux au vent (#Ez 5:1-4) fait un semblant de départ en exil (#Ez 12:1-10), rassemblé deux morceaux de bois (#Ez 37:15-28 ; cf. #Os 1 ; #Za 11). 
 
      Jésus a repris la même forme parlante en lavant les pieds de ses disciples (#Jn 13), en soufflant sur eux le soir de sa résurrection (#Jn 20:22) et, surtout, en instituant le baptême et la Cène. Voir Figure ; Sacrifice ; Signe ; Typologie. 
 
Copyright Editions Emmaüs 

 

http://cms.dieu-avant-tout-com.webnode.fr/

APOCALYPSE OR REVELATION 1: 1 à 20

01/01/2017 23:57
Sujet de ce livre  - Adresse et salutation  - La venue du Christ  - Jésus-Christ se révèle à Jean et Lui ordonne d'écrire aux pasteurs des sept Eglises d'Asie   Apocalypse 1 : 1-20***Revelation 1 : 1-20 1:1 Révélation de Jésus-Christ, qu'il a reçue de...
01/12/2016 00:01
PAROLES DE JÉSUS-CHRIST  EN ROUGES   Apocalypse 1 : 1 À 20 *** + NOTES DE JOHN MACARTHUR   1 ¶  Révélation de Jésus-Christ, que Dieu lui a donnée pour montrer à ses serviteurs les choses qui doivent arriver bientôt, et qu’il a fait connaître, par l’envoi de son ange, à son...
09/08/2013 11:56
BIBLE AUDIO FRANÇAIS OU ANGLAIS FRENCH OR ENGLISH AUDIO BIBLE www.enseignemoi.com/bible/audio/
Objets: 1 - 3 Sur 3

Contact